Jean Caminiates


Jean Caminiates

Jean Caminiatès

Jean Caminiatès est un écrivain byzantin du début du Xe siècle, auteur d'un unique ouvrage, Sur la prise de Thessalonique.

Nous connaissons peu de chose de Caminiatès. Les indications de son livre peuvent laisser supposer qu'il est originaire de Thessalonique, ou qu'il s'y est installé avec sa famille alors qu'il était très jeune. Nous ignorons de-même s'il est d'origine slave[1] (nombreux dans la région à l'époque) ou grecque[2]. Ce qui semble indéniable c'est qu'il appartient à une famille aisée. Son père est l'exarque ecclésiastique[3] de Grèce. Peu avant la prise de la ville, la famille de Jean Caminiatès cache un trésor, qui plus tard va leur sauver la vie. De plus, Caminiatès a reçu une éducation de lettré, son texte le démontre, et possède une importante culture classique et religieuse.

Il est membre du clergé, contrairement à son père qui est un laïc, et possède vraisemblablement la charge de kouboukleisios qui correspond à une dignité ecclésiastique importante dans l'administration patriarcale.

La prise de Thessalonique en 904 par des pirates musulmans venu du Levant est le sujet principal de son récit. Cet épisode à des conséquences importantes pour sa famille. En effet son père meurt en captivité, son fils aussi et sa femme, sa mère et ses autres enfants sont emmenés en Syrie tandis que lui est gardé à Tarse dans le but d'un éventuel échange. Nous savons qu'une mission d'échange est menée vers 905/906 au nom de l'empereur Léon VI par l'écrivain et diplomate Léon Choirosphaktès. Sans en avoir la preuve absolue, il est plausible d'avancer que Jean Caminiatès est alors libéré. Nous ignorons la date et les circonstances de sa mort.

Notes

  1. l'historien G Böhlig dans son De expugnatione Thessalonicae (1973) rattache son nom au mot slave kamy ou kamene qui signifie « lieu rocheux »
  2. Le patronyme Kaminos désigne en grec la fournaise et pourrait faire allusion à la profession de forgeron
  3. l'exarque ecclésiastique est un fonctionnaire laïc qui administre une région dépendant directement du patriarche de Constantinople

Sources

Paolo Odorico, Thessalonique, Chroniques d'une ville prise, éditions Anacharsis, 2005.

  • Portail du monde byzantin Portail du monde byzantin
Ce document provient de « Jean Caminiat%C3%A8s ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean Caminiates de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jean Caminiatès — est un écrivain byzantin du début du Xe siècle, auteur d un unique ouvrage, Sur la prise de Thessalonique. On connaît peu de chose de Caminiatès. Les indications de son livre peuvent laisser supposer qu il est originaire de Thessalonique, ou …   Wikipédia en Français

  • Jean Caméniate — Jean Caminiatès Jean Caminiatès est un écrivain byzantin du début du Xe siècle, auteur d un unique ouvrage, Sur la prise de Thessalonique. Nous connaissons peu de chose de Caminiatès. Les indications de son livre peuvent laisser supposer qu… …   Wikipédia en Français

  • Histoire De Thessalonique — La Tour blanche, un des symboles de Thessalonique. Thessalonique (en grec moderne et ancien Θεσσαλονίκη, en ladino סלוניקה, en turc Selânik et Sólun pour les Bulgares ou …   Wikipédia en Français

  • Histoire de Salonique — Histoire de Thessalonique La Tour blanche, un des symboles de Thessalonique. Thessalonique (en grec moderne et ancien Θεσσαλονίκη, en ladino סלוניקה, en turc Selânik et Sólun pour les Bulgares ou …   Wikipédia en Français

  • Histoire de Thessalonique — La Tour blanche, un des symboles de Thessalonique. Thessalonique ou parfois Salonique (en grec moderne et ancien Θεσσαλονίκη, en ladino סלוניקה, en turc Selânik et pour les Bulgares Sólun) est la deuxième vill …   Wikipédia en Français

  • Histoire de thessalonique — La Tour blanche, un des symboles de Thessalonique. Thessalonique (en grec moderne et ancien Θεσσαλονίκη, en ladino סלוניקה, en turc Selânik et Sólun pour les Bulgares ou …   Wikipédia en Français

  • Relique — Pour la nouvelle de Guy de Maupassant, voir La Relique. Relique de saint Hermann de Reichenau …   Wikipédia en Français

  • Reliques — Relique  Pour la nouvelle de Guy de Maupassant, voir La Relique. Re …   Wikipédia en Français

  • Saloniko — Thessalonique Thessalonique Θεσσαλονίκη Données générales Pays …   Wikipédia en Français

  • Salonique — Thessalonique Thessalonique Θεσσαλονίκη Données générales Pays …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.