Jean Duvignaud


Jean Duvignaud
Jean Duvignaud
Naissance 22 février 1921
La Rochelle
Décès 17 février 2007
La Rochelle
Nationalité Drapeau de France France
Profession sociologue

Jean Duvignaud (né le 22 février 1921 à La Rochelle et mort le 17 février 2007 dans la même ville) était un écrivain, critique de théâtre, sociologue, dramaturge, essayiste, scénariste et anthropologue.

Il présida la Maison des Cultures du Monde à Paris aujourd'hui présidée par son fondateur Chérif Khaznadar et dirigée par Arwad Esber.

Dans Fêtes et civilisations il tente de comprendre ce moment de la vie sociale où une communauté se trouve réunie par une activité, libérée de son ordre et de ses hiérarchies. Dans un autre il s'interroge sur les lieux dédiés au temps et ceux à l'espace.

A la fin des années quarante, il se lie avec Clara Malraux, épouse d'André Malraux avec qui il vivra une histoire d'amour et qui lui permettra de participer à la revue "Contemporains". Ils se marient en 1950.

1970, Jean-Louis Bertuccelli avait tiré de Chebika un film, Remparts d'argile qui avait remporté le Prix Jean Vigo.

En 1972, avec l'écrivain Georges Perec, qui fut son élève à Étampes[1], et le philosophe Paul Virilio, il fonde la revue Cause commune.

En 1969, il est directeur de l'École spéciale d'architecture au sujet de laquelle il dira en 1995 : « J'ai cru que ce devait être un Bauhaus ! Impossible, cela demande des moyens considérables. » (Propos recueilli par Thierry Paquot et Francois Bougon en 1995.)

Bibliographie

  • Tunisie, Editions Rencontre,1965 - Collection L'atlas Des Voyages
  • L'Acteur, esquisse d'une sociologie du comédien, Paris, Gallimard, 1965. Rééd. L'Archipel, 1995 (ISBN 2-909241-54-8)
  • Durkheim, sa vie, son œuvre, Paris, PUF, 1965
  • Sociologie du théâtre, Paris, PUF, 1965. Rééd. Quadrige, 1999 (ISBN 2-13-050244-X)
  • Chebika, 1968
  • Georges Gurvitch, symbolisme social et sociologie dynamique, Paris, Seghers, 1969
  • Anthologie des sociologues français contemporains, Paris, PUF, 1970
  • Spectacle et société, Paris, Denoël, 1970
  • Introduction à la sociologie, Paris, Gallimard, 1971
  • Sociologie de l'art, Paris, PUF, 1972
  • L'Anomie, hérésie et subversion, Paris, Anthropos, 1973
  • Le Langage perdu, essai sur la différence anthropologique, Paris, PUF, 1973
  • Fêtes et civilisations, Paris, Weber, 1974
  • Le Théâtre contemporain, culture et contre-culture, Paris, Larousse, 1974 (ISBN 2-03-035027-3)
  • Le Ça perché, Paris, Stock, 1976
  • Le Don du rien, essai d'anthropologie de la fête, Paris, Plon, 1977
  • Le Jeu du jeu, Paris, Balland, 1980 (ISBN 2-7158-0235-8)
  • L' Or de la République, Paris, Gallimard, 1984 (ISBN 2-07-037564-1)
  • Le Propre de l'homme, histoires du comique et de la dérision, Paris, Hachette, 1985 (ISBN 2-01-011147-8)
  • La Solidarité, liens de sang et liens de raison, Paris, Fayard, 1986 (ISBN 2-213-01830-8)
  • Chebika, étude sociologique, Paris, Gallimard, 1978. Rééd. Paris, Plon, 1990 (ISBN 2-259-02327-4)
  • La Genèse des passions dans la vie sociale, Paris, PUF, 1990 (ISBN 2-13-042635-2)
  • Dis l'Empereur, qu'as-tu fait de l'oiseau ? (récit), Arles, Actes Sud, 1991 (ISBN 2-86869-777-1)
  • Fêtes et civilisations ; suivi de La fête aujourd'hui, Arles, Actes Sud, 1991 (ISBN 2-86869-776-3)
  • Retour a Chebika, 1991
  • Perec ou La cicatrice, Arles, Actes Sud, 1993 (ISBN 2-7427-0087-0)
  • Le singe patriote. Talma, un portrait imaginaire (roman), Arles, Actes Sud, 1993 (ISBN 2-7427-0022-6)
  • L'oubli ou La chute des corps, Arles, Actes Sud, 1995 (ISBN 2-7427-0600-3)
  • Le pandémonium du présent, idées sages, idées folles, Paris, Plon, 1998 (ISBN 2-259-18644-0)
  • Le prix des choses sans prix, Arles, Actes Sud, 2001 (ISBN 2-7427-3224-1)
  • Les octos, béant aux choses futures, Arles, Actes Sud, 2003 (ISBN 2-7427-4382-0)
  • Le sous-texte, Arles, Actes Sud, 2005 (ISBN 2-7427-5437-7)
  • La ruse de vivre, état des lieux, Arles, Actes Sud, 2006 (ISBN 2-7427-6013-X)
  • et de nombreuses préfaces de monographies et d'ouvrages collectifs.

Notes et références

  1. Documentalistes du lycée Geoffroy-Saint-Hilaire, « Georges Perec, ancien élève du lycée » sur http://www.lyc-st-hilaire-etampes.ac-versailles.fr, 11 juillet 2006.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean Duvignaud de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jean Duvignaud — (1921 2007) was a French novelist and sociologist. Duvignaud was a secondary school teacher at Abbeville then at Etampes (1947 1956) where he taught Georges Perec. After submitting his doctoral thesis he taught at the University of Tours. In 1972 …   Wikipedia

  • Jean-Marie Apostolidès — Jean Marie Apostolidès, né le 27 novembre 1943 à Saint Bonnet Tronçais, France, est romancier, essayiste, auteur dramatique, metteur en scène et professeur d université. Sommaire 1 Biographie 2 Œuvre 3 …   Wikipédia en Français

  • Jean-marie pradier — est un professeur émérite de l’université Paris 8 qui a co dirigé le Département Théâtre jusqu’à son départ à la retraite en 2009. Il est né à Marrakech le 15 mars 1939. Docteur en psychologie et docteur ès Lettres il a soutenu une thèse en… …   Wikipédia en Français

  • Jean-Marie Pradier — est un professeur émérite de l’université Paris 8 qui a co dirigé le Département Théâtre jusqu’à son départ à la retraite en 2009. Parcours Il est né à Marrakech le 15 mars 1939. Docteur en psychologie et docteur ès Lettres il a soutenu une thèse …   Wikipédia en Français

  • Jean Martin — Pour les articles homonymes, voir Jean Martin (homonymie). Jean Martin est un acteur français, né le 6 mars 1922 et mort le 2 février 2009, à 86 ans, à Paris[1]. Sommaire 1 …   Wikipédia en Français

  • Fête — Pour les articles homonymes, voir Fête (homonymie). Le centenaire de l indépendance , la représentation d une fête populaire en France par le douanier Rousseau( …   Wikipédia en Français

  • Mouvement National Tunisien — Le mouvement national tunisien désigne, dans sa globalité, le mouvement sociopolitique né au début du XXe siècle et qui mena la lutte contre le protectorat français en Tunisie pour obtenir finalement l’indépendance du pays le… …   Wikipédia en Français

  • Mouvement anti-colonialiste en Tunisie — Mouvement national tunisien Le mouvement national tunisien désigne, dans sa globalité, le mouvement sociopolitique né au début du XXe siècle et qui mena la lutte contre le protectorat français en Tunisie pour obtenir finalement… …   Wikipédia en Français

  • Mouvement anti-colonialiste en tunisie — Mouvement national tunisien Le mouvement national tunisien désigne, dans sa globalité, le mouvement sociopolitique né au début du XXe siècle et qui mena la lutte contre le protectorat français en Tunisie pour obtenir finalement… …   Wikipédia en Français

  • Mouvement national tunisien — Le mouvement national tunisien désigne, dans sa globalité, le mouvement sociopolitique né au début du XXe siècle et qui mena la lutte contre le protectorat français de Tunisie pour obtenir finalement l’indépendance du pays le… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.