Jean Ier Doukas


Jean Ier Doukas

Jean Ier Doukas (en grec : Ιωάννης Α' Δούκας, °1240 - +1289), est chef de la Thessalie de 1268 à sa mort en 1289. Il est parfois appelé Jean Ange (un autre nom de la famille).

Biographie

Jean Doukas était le fils illégitime de Michel II Doukas, despote d'Épire, et de sa maîtresse. Il était probablement plus âgé que d'autres enfants de son père.

Marié à la fille du valaque thessalien Taronas, Jean fut à la tête d'une armée largement composée de Valaques.

Il participa en tant que commandant militaire aux opérations précédant la bataille de Pélagonie en 1259. Lors de cette bataille, son abandon de l'alliance formée par son père et constituée du prince d'Achaïe Guillaume II de Villehardouin, et du roi Manfred de Sicile contribua à la défaite que subirent les alliés par Jean Paléologue, frère de Michel VIII Paléologue. Cependant Jean Doukas se repentit de ses actions, et revint soutenir son père.

À la mort de son père Michel II Doukas vers 1268, Jean hérita des possessions de Thessalie et de la Grèce centrale avec pour capitale Néopatras. Jean essaya dans un premier temps une alliance avec l'empire byzantin et reçut le titre du sebastokratōr par Michael VIII quand ce dernier maria son neveu à la fille de Jean.

Néanmoins, Jean Ier Doukas resta opposé aux Byzantins et défit les armées envoyées pour le soumettre en 1273 et 1275, avec le soutien du duc d'Athènes lors de la deuxième tentative byzantine. Il rejoint alors la coalition formée du despote d'Épire, de la Serbie, de la Bulgarie et de Charles d'Anjou pour la restauration de l'empire latin. Lorsque Michel VIII tenta l'union des deux églises, Jean convoqua un synode où les anti-unionistes exilés de l'empire excommunièrent Michel VIII et le patriarche Jean XI Vekkos en 1277.

Une nouvelle invasion byzantine de la Thessalie eut lieu en 1277 et fut repoussée à Pharsale par Jean ; mais Nogaï Khan, chef mongol allié des byzantins, pilla peu de temps après le territoire de Jean Doukas. En 1288, à la mort de Michel VIII, ce dernier projetait une nouvelle invasion du territoire de Jean. Mais l'accession au trône d'Andronic II Paléologue, un anti-unioniste, devait contribuer à améliorer les relations entre les deux pays. Cette possibilité fut ensuite ruinée par le demi-frère de Jean, Nicéphore Ier Doukas d'Épire : en 1283 ou 1284, Nicéphore et sa femme Anne Cantacuzène (nièce de Michel VIII) invitèrent Michel, le fils de Jean en Épire, en lui proposant leur fille (sa cousine) en mariage. Quand Michel arriva en Épire, il fut capturé et jeté en prison à Constantinople, où il mourut en 1307. Jean se vengea en envahissant l'Épire, et en saisissant plusieurs forteresses côtières. Il mourut en 1289.

Famille

Par son mariage, Jean eut plusieurs fils dont :

  • Michel Comnène, qui mourut en prison en 1307 ;
  • Constantin Doukas, qui lui succèda à la tête de la Thessalie ;
  • Theodore Ange, qui assista Constantin en devenant gouverneur de Thessalie ;
  • Hélène Comnène, qui se maria avec Guillaume Ier de la roche, prince d'Athènes, puis avec Hugues de Brienne, comte de Lecce ;
  • Une fille anonyme, qui se maria avec Andronic Tarchaneiotes, un neveu de Michel VIII ;
  • Hélène Doukas, qui se maria avec Stefan Uroš II Milutin roi de Serbie ;
  • Une autre fille anonyme , qui se maria avec le future empereur Theodore Sviatoslav de Bulgarie.

Sources

  • John V.A. Fine Jr., The Late Medieval Balkans, Ann Arbor, 1987.
  • Nicholas Cheetham, Mediaeval Greece, Yale University Press, 1981.
  • D.I. Polemis, The Doukai, London, 1968.
  • Portail du monde byzantin Portail du monde byzantin

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean Ier Doukas de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jean Ier de La Roche (duc d'Athènes) — Pour les articles homonymes, voir Jean Ier. Jean Ier de la Roche (mort en 1280) succéda à son père, Guy Ier de la Roche, en tant que duc d Athènes en 1263. Il lisait les textes de l historien grec Hérodote, il était cultivé et chevaleresque. En… …   Wikipédia en Français

  • Jean III Doukas Vatatzes — Jean III Doukas Vatatzès Pour les articles homonymes, voir Jean III. Hyperpérion, pièce d or de Jean Vatatzès, Magnesie …   Wikipédia en Français

  • Jean III Doukas Vatatzès — Pour les articles homonymes, voir Jean III. Jean III Doukas Vatatzès Empereur de Nicée …   Wikipédia en Français

  • Jean Ier Tzimiskès — Pour les articles homonymes, voir Jean Ier. Jean Ier Tzimiskès Empereur byzantin …   Wikipédia en Français

  • Nicéphore Ier Doukas — (en grec : ΄Κομνηνός Δούκας Νικηφόρος Α ), (c. 1240 ; c. 1297) est despote d Épire de 1267 ou 1268 à 1297. Sommaire 1 Vie 2 Famille 3 Sources …   Wikipédia en Français

  • Michel Ier Doukas — Michel Ier Ange Comnène Doukas (grec : Μιχαήλ Κομνηνός Δούκας) est le fondateur et premier despote d Épire de 1205 jusqu à sa mort en 1215. Sommaire 1 Biographie 2 Sources 2.1 Bibliographie …   Wikipédia en Français

  • Jean Doukas — Jean Ier Doukas Jean Ier Doukas (en grec : Ιωάννης Α Δούκας), ( 1240 1289), fut chef de la Thessalie de 1268 à sa mort en 1289. Il est parfois appelé Jean l Ange (un autre nom de la famille). Jean Doukas était le fils illégitime de Michel II …   Wikipédia en Français

  • Jean Paléologue — (? 1274) est un général byzantin, frère de l Empereur Michel VIII Paléologue. Biographie Sa première apparition en tant que général intervient en 1258, date à laquelle Michel VIII vient prendre le titre de régent de Jean IV Lascaris au détriment… …   Wikipédia en Français

  • Jean V Paléologue — Empereur byzantin Portrait de Jean V sur un manuscrit byzantin du XVe siècle Règne 15 juin  …   Wikipédia en Français

  • Jean VIII Paléologue — Empereur byzantin Médaille par Pisanello, réalisé à Florence en 1438 Règne Coempereur : 1421 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.