Jose Jimenez Fernandez


Jose Jimenez Fernandez

José Jiménez Fernández

José Jiménez Fernández, dit Joselito, né le 11 février 1943 à Beas de Segura (Andalousie), est un chanteur prodige espagnol des années 1950-1960.

Découvert par Luis Mariano, il commence sa carrière à l'âge de 13 ans, bien que les studios producteurs de ses films aient longtemps prétendu qu'il avait commencé sa carrière à l'âge de 9 ans et qu'il était né en 1947[1]. Il tourne quatorze films musicaux de la série Joselito entre 1956 et 1969.

Il se produit dans le monde entier et apparaît même trois fois dans le Ed Sullivan Show. Adulte, il ne trouve plus le succès malgré des tentatives régulières de come-backs. Il disparaît quelques années en Afrique. En 1990, il est arrêté pour trafic d'armes et de drogue en Angola, puis renvoyé dans son pays natal. Il devient ensuite viticulteur dans la région de Valence.

Sommaire

Biographie

De tous les enfants prodiges révélés par le cinéma, aucun n'a suscité un tel engouement des foules. Aujourd'hui, Josélito est entré dans la légende du 7e Art et a une place au rang des plus grandes idoles. Le public qui favorisa ses premiers pas dans les années 60 lui reste attaché et les nouvelles générations "découvrent" celui que l'on a surnommé "l'enfant à la voix d'or", grâce à la magie du magnétoscope et d'Internet.

Josélito est né dans un tout petit village de la province de Jaen en Andalousie, au sein d'un modeste foyer. Mais la dure réalité dans l'Andalousie de cette époque marquera à jamais le regard de Josélito. L'Espagne de l'après-guerre est particulièrement touchée par la famine et une économie désorganisée, nous racontera plus tard Josélito. Josélito a vu des enfants mourir de faim autour de lui ; quand on a 4 ans et que l'on voit de telles injustices, on mûrit très vite.

José grandit dans la banlieue des gitans de Vista Alegre. "Anton, le chef des gitans, m'a appris à danser sur la table". Le petit Josélito chante également pour gagner de l'argent. "Il se trouve que je ne me suis pas mis à chanter pour le plaisir, mais plutôt pour pouvoir gagner ma vie", confiait Josélito.

Plus tard, il quitte Beas de Segura pour Utiel, ville située à l'ouest du célèbre port de Valencia.

Un jour, un ami de la famille obtient que José participe à un festival à Valencia. C'est là que sa silhouette menue, l'expression charmante et pleine de sensualité de son visage et sa voix bien modulée sont remarquées (phénomène rare chez un enfant de cet âge, Josélito avait une voix forte comme celle d'un adulte et possédait son "instrument vocal" pleinement ; il faisait ce qu'il voulait de sa voix).

Luis Mariano, alors à l'apogée de sa gloire, entendit le petit prodige et fit cette déclaration : "Si j'avais entendu Josélito 10 ans plus tôt, je n'aurais jamais osé chanter en public". D'ailleurs, la "légende" nous dira que quelques-uns des plus grands chanteurs de l'époque auront refusé de jouer dans un film avec le petit Josélito, de peur de se faire voler la vedette. Tous reconnaissaient le talent inimitable de cet enfant prodige.

Sa première télévision, Josélito la fera à Paris où Luis Mariano deviendra son parrain artistique. La renommée de cet enfant éveillé, toujours prêt à sourire, et de sa voix de cristal s'étend avec une rapidité prodigieuse et le premier film est tourné en 1956 sous la direction d'Antonio Del Amo ("Le petit vagabond"), film qui bat en Espagne tous les records de location. Et c'est le même phénomène à travers le monde. Partout, le public fait la queue devant les salles de cinéma.

Quatorze films de 1956 à 1968 seront ainsi distribués dans le monde entier et les gens en redemanderont encore et encore. Parallèlement, les chansons des films sont gravés en vinyl et Josélito devient une des grandes vedettes aux côtés d'Elvis Presley dans le catalogue R.C.A.

Un logo scintille désormais et s'inscrit dans les mémoires : Josélito, "l'enfant à la voix d'or", est adulé dans le monde entier et c'est la "Josélitomanite". Partout, de l'Espagne en passant par l'Allemagne et jusqu'en Amérique du Nord, les salles de cinéma, télévisions publiques et privées, les radios s'arrachent les films et les disques de Josélito.

Des anecdotes viendront émailler cette gloire. Il chantera en privé dans le ranch du Président des États-Unis, Lyndon Johnson , il fera la connaissance de Che Guevara et de Fidel Castro en pleine révolution cubaine.

Il sera reçu par le Pape Jean XXIII, dînera avec le Roi Beaudoin et la Reine Fabiola de Belgique, il participera aux plus grandes émissions télévisées aux États-Unis et, événement rare chez les artistes de l'époque, il sera trois fois l'invité de la célèbre émission télévisée : The Ed Sullivan Show. Josélito effectuera plusieurs tournées en Amérique latine et quelques pays du monde entier, et donnera en 1965 un récital à lOlympia de Paris où le public l'acclame à tout rompre.

Si un véritable conte de fées porte Josélito, tout n'a pas été facile pour notre jeune enfant. Comme pour bien des enfants vedettes de cette époque, l'on exigea de lui de travailler sans relâche et il sera soumis à des "traitements" pas toujours "acceptables" ! Si l'on publiait la "vie et la carrière de Josélito", l'on pleurerait sur son histoire peut-être encore plus que l'on aura pleuré devant ces films qu'il a tournés. Un temps en sa vie, Josélito "se perd" en de cruelles expériences mais qui feront de lui un homme solide et lui donnera une compréhension de la vie inestimable.

En 1996-1997, il fera quelques apparitions téléviséess et sera reçu par René-Jean (Artiste-auteur-compositeur et interprète au Québec) et Jean Pilote (producteur) à Montréal et celui-ci sera surpris de la réaction d'un public qui ne l'a pas oublié. Agréablement surpris par ce public québécois, Josélito se laissera convaincre pour l'enregistrement d'un nouvel album en français et interprètera une chanson (Chante, chante) écrite (parole et musique) par René-Jean, devenu désormais son fidèle ami. Josélito enregistrera cette chanson à Montréal, en duo avec un jeune Québécois que sa mère aura baptisé Josélito, en l'honneur de cet idole de son enfance et fait étrange... ce petit Québécois est né à la même date que le Josélito Espagnol.

Pour quand l'écriture d'un livre sur "l'enfant à la voix d'or" ? Et même un film sur la vie et la carrière de cet artiste qui n'en finit plus de séduire de nouveaux publics, toujours avec ses anciens films et disques ? Au Québec, René-Jean déclarera : on a pas le droit de "jeter à la poubelle" ou de laisser sombrer dans l'oubli, les œuvres d'un enfant qui aura sué de tout son labeur pour un monde qui lui aura tellement demandé et exigé".

Josélito a t-il été un enfant heureux ? Une enfance "éclipsée" par une trop grande popularité ? Seul, Josélito porte la réponse... en son cœur.

Filmographie

  • 1956 : Le petit vagabond (El Pequeño ruiseñor)
  • 1957 : L'enfant à la voix d'or (Saeta del ruiseñor)
  • 1958 : Le rossignol des montagnes (El ruiseñor de las cumbres)
  • 1959 : Écoute ma chanson (Escucha mi canción)
  • 1960 : La Chanson de l'Orphelin (Aventuras de Joselito y Pulgarcito)
  • 1960 : Le petit colonel (El Pequeño coronel)
  • 1961 : Mon ami Josélito (Bello recuerdo)
  • 1961 : les Deux Gamins (Los Dos golfillos)
  • 1962 : Son Fidèle Compagnon (El Caballo blanco)
  • 1963 : Le secret de Joselito (El Secreto de Tomy)
  • 1965 : Le petit andalou (La Vida nueva de Pedrito de Andía)
  • 1965 : Le Petit gondolier (Loca juventud)
  • 1966 : Le Gamin de Porto Rico (Joselito vagabundo)
  • 1969 : Prisionero en la ciudad

Notes et références

Lien externe

(fr+en) Joselito sur l’Internet Movie Database.

Ce document provient de « Jos%C3%A9 Jim%C3%A9nez Fern%C3%A1ndez ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jose Jimenez Fernandez de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • José Jiménez Fernández — José Jiménez Fernández, dit Joselito, né le 11 février 1943 à Beas de Segura (Andalousie), est un chanteur prodige espagnol des années 1950 1960. Découvert par Luis Mariano, il commence sa carrière à l âge de 13 ans, bien que les… …   Wikipédia en Français

  • José Jiménez Fernández — Infobox actor name = Joselito birthname = José Jiménez Fernández caption = Joselito album cover birthdate = birth date and age|1947|02|11 location = Jaén, Spain yearsactive = 1950s 1960s José Jiménez Fernández (born 11 February 1947), commonly… …   Wikipedia

  • Jose Jimenez — is the name of:*José Jiménez (character), fictional character created by U.S. comedian Bill Dana *Jose F. Jimenez (1946 1969), United States Marine Corps Medal of Honor recipient, killed in action in Vietnam *Joselito Jiménez (b. 1947 as José… …   Wikipedia

  • José Carlos Fernández Vázquez — José Carlos Nombre José Carlos Fernández Vázquez Apodo José Carlos Nacimiento 17 de julio de 1987 Riotinto, Andalucía, España …   Wikipedia Español

  • José Jiménez Donoso — Visión de San Francisco de Paula. José Jiménez Donoso, o Ximénez Donoso, (Consuegra, c. 1632 Madrid, 14 de septiembre de 1690) fue una importante figura del arte barroco madrileño en la segunda mitad del siglo XVII, y exponente de una generación… …   Wikipedia Español

  • José González Fernández de Labandera — José González y Fernández de la Bandera (Puebla de la Calzada, Badajoz, 1877 Sevilla, 10 de agosto de 1936) fue un médico y político republicano español. Fue alcalde de Sevilla entre 1931 y 1933 y murió asesinado por los sublevados poco después… …   Wikipedia Español

  • José Joaquín Trejos Fernández — 35° Presidente de Costa Rica 8 de mayo, 1966 – 8 de mayo, 1970 Predecesor Francisco José Orlich Bolmarcich …   Wikipedia Español

  • Fernández (desambiguación) — Saltar a navegación, búsqueda Fernández es antropónimo, que en la actualidad se utiliza casi esclusivamente como apellido. Contenido 1 Apellido 2 Topónimo 3 Desambiguaciones de nombre y apellido …   Wikipedia Español

  • José Antonio Pascual — Rodríguez (Salamanca; 29 de marzo de 1942). Lingüista y Catedrático de Lengua española de la Universidad Carlos III de Madrid. Miembro de la Real Academia, es vicedirector desde diciembre de 2007, cuando sustituyó a Gregorio Salvador Caja.… …   Wikipedia Español

  • José Simeón Guerrero de Arcos y Cervantes — 8° Presidente de la Corte Suprema de Justicia de Costa Rica 1833 – 1836 Predecesor Atanasio Gutiérrez y Lizaurzábal Sucesor Luz Blanc …   Wikipedia Español


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.