Joseph Lieberman


Joseph Lieberman
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lieberman.
Joe Lieberman
Joe Lieberman
Sénateur junior du Connecticut
Période de mandat :
Depuis le 3 janvier 1989
Parti politique Indépendant (ex-démocrate)
Prédécesseur Lowell Weicker
Successeur en fonction
Né(e) 24 février 1942 (1942-02-24) (69 ans)
Stamford, Connecticut
Drapeau des États-Unis États-Unis
Conjoint 1) Elizabeth Haas (div.)
2) Hadassah Lieberman
Religion Juif

Joseph Isadore Lieberman, né en 1942, est un homme politique américain, sénateur démocrate devenu indépendant du Connecticut au Congrès des États-Unis et ancien candidat démocrate à la vice-présidence des États-Unis en 2000.

Sommaire

Début de carrière

Joe Lieberman effectue des études de droit à l'université Yale. Il est élu en 1970 au Sénat de l'État du Connecticut où il sert 10 ans, dont 6 années (1974-1980) comme majority leader, c'est-à-dire dirigeant des démocrates au Sénat de l'État. En 1980, il reprend le métier d'avocat avant de devenir Attorney General (ministre de la Justice) du Connecticut en 1983.

Sénateur démocrate du Connecticut (1989-2007)

En 1988, il est élu sénateur du Connecticut au Congrès fédéral, puis réélu en 1994 et en 2000 avec de larges majorités.

Un sénateur centriste

Joseph Lieberman appartient à l'aile centriste du parti démocrate. Il est qualifié quelquefois de DINO, malgré des idées progressistes en ce qui concerne les droits civils et l'environnement.

En 1998, pendant l'affaire Lewinsky, il critique vigoureusement le comportement du président Bill Clinton, qui appartient pourtant à son parti.

Candidat démocrate à la vice-présidence en 2000

C'est cette prise de position qui le fait désigner par le candidat démocrate à l'élection présidentielle de 2000, Al Gore, comme colistier, afin de se démarquer des frasques des années Clinton. Premier Juif candidat sur le ticket d'un des deux grands partis américains, Lieberman est un atout pour Gore, mais insuffisant toutefois pour parvenir à la Maison-Blanche.

Un faucon, partisan de la guerre en Irak

De retour au Sénat après cet échec, il est l'un des plus constants et fermes appuis démocrates à la politique du président George W. Bush dans ses décisions concernant la guerre d'Afghanistan et la guerre en Irak.

Il devient par la suite l'un des plus fermes adversaires d'un retrait immédiat des troupes américaines d'Irak.

Candidat à la présidence en 2004

Représentant une vision centriste que certains estiment la meilleure pour vaincre George W. Bush, il décide de se lancer dans la course présidentielle aux primaires démocrates après avoir obtenu la certitude que Al Gore ne sera pas à nouveau candidat. Après un début de campagne encourageant, il obtient toutefois des scores décevant dans le New Hampshire et le Delaware, ce qui l'amène à abandonner.

La rupture avec le parti démocrate

Bien que démocrate, Joe Lieberman est un des candidats pressentis pour obtenir le très important Département de la Sécurité intérieure (Department of Homeland Security) pour le second mandat de l'administration Bush. Le poste est finalement obtenu par Michael Chertoff.

Après son premier discours sur l'état de l'Union de son second mandat en 2005, George W. Bush remercie publiquement Lieberman de son soutien constant par une bise sur la joue du sénateur du Connecticut. La photo de ce « baiser » devient un an plus tard la première arme de campagne de ses adversaires au sein du parti démocrate lors de sa campagne pour obtenir l'investiture du parti pour les élections sénatoriales de novembre 2006.

Ainsi, ses critiques du président Clinton pendant l'affaire Monica Lewinsky en 1998, sa campagne jugée trop droitière à la présidentielle de 2004, son refus de questionner le gouvernement sur la prison d'Abou Ghraïb et, surtout, son approbation des politiques de l'administration de George W. Bush, et de la guerre en Irak lui sont reprochés au sein d'une coalition visant à l'empêcher d'être de nouveau candidat démocrate au poste de sénateur du Connecticut.

Appuyé par les principaux blogs "progressistes" américains, dont DailyKos et Atrios[1], Ned Lamont, un homme d'affaires du Connecticut, se présente alors contre lui, comme candidat anti-guerre, lors de la campagne des primaires. Qualifiant Joe Lieberman de « pom-pom girl » ou « de chien-chien » du président Bush, Lamont effectue une percée inattendue dans les sondages mettant en péril l'investiture du sénateur.

Durant cette campagne âpre et haineuse où Lieberman est qualifié par ses adversaires blogueurs de "traître", "menteur", "rebut politique", "trou du cul déloyal", "embrasseur de Bush", il déclare, amer, en juillet 2006 que si les électeurs du Parti démocrate venaient à considérer qu'il n'était plus digne de les représenter, il ne comprendrait plus alors où se positionnerait le parti démocrate (sur l'échiquier politique américain), critiquant la dérive à gauche du parti conséquence selon lui des pressions du fondateur de DailyKos. C'est aussi dans ce climat que l'ancien candidat à la présidentielle de 2004, John Kerry, refuse de le soutenir, même dans le cas de sa victoire aux primaires, et qu'Hillary Clinton prend ses distances.

En 2003, il introduit le Climate Stewardship Act of 2003 (S139) avec le sénateur républicain John McCain (Arizona). Cette législation avait pour objectif de plafonner les émissions de gaz à effet de serre. Elle est évoquée au cours du débat sur l'Energy Policy Act de 2005 mais n'est pas adoptée.

En dépit du soutien, quant à lui appuyé, de Bill Clinton, Joseph Lieberman est battu lors des primaires démocrates le 8 août 2006, avec 48 % des voix contre 52 % à Lamont.

Populaire chez les électeurs indépendants et républicains du Connecticut, Joseph Lieberman a alors assuré vouloir quand même se présenter en tant que candidat indépendant à l'élection de novembre 2006. Il crée son propre parti (Connecticut for Lieberman) et mène alors une campagne activement soutenu par le maire républicain de New York Michael Bloomberg, l'ancien maire démocrate conservateur Ed Koch et l'ancien sénateur républicain de New York Alfonse D'Amato. Lors d'une interview télévisée, il reçoit un soutien implicite de Dick Cheney, le vice-président américain.

Une réélection facile comme candidat indépendant

Le 7 novembre 2006, Lieberman est facilement réélu avec 50% des voix contre le candidat démocrate anti-guerre Ned Lamont (40%) et contre le candidat officiel du parti républicain Alan Schlesinger (10%). Il siège alors avec les démocrates du Congrès en tant qu'indépendant.

Dès 2007, au début de la campagne présidentielle américaine, il apporte son soutien à John McCain, candidat républicain à la nomination de son parti dans le cadre des élections primaires puis candidat à la présidence, et critique ouvertement Barack Obama, le candidat démocrate[2]. Lors de la convention nationale républicaine de 2008 chargée d'officialiser la candidature de John McCain à la présidence des États-Unis, il prononce un discours de 20 minutes dans lequel il défend son "ami" John McCain, affirmant que, s'il est toujours démocrate, il soutient le candidat républicain « parce que l'avenir du pays dépasse l'enjeu partisan ». Il estime notamment que John McCain représente « le meilleur choix pour rassembler le pays et le mener en avant »[3]. Durant son allocution, Joe Lieberman s'attaque à Obama en l'accusant d’avoir voté « pour couper les fonds à nos soldats sur le terrain » en Irak.

En janvier 2011, Lieberman annonce qu'il ne se représentera pas à l'élection sénatoriale de 2012[4].

Citation

  • "I'm a loyal Democrat but I have loyalties that are greater than those to my party, and that's my loyalty to my state and my country" (Je suis un démocrate loyal mais j'ai cependant des loyautés qui priment sur celles que je dois à mon parti et ce sont celles que je dois à mon Etat et à mon pays) - Joseph Lieberman le 3 juillet 2006.

Notes et références

Annexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Précédé par Joseph Lieberman Suivi par
Lowell Weicker
Flag of Connecticut.svg
Sénateur du Connecticut
depuis 1989
en cours de mandat



Sénateurs des États-Unis
(112e Congrès)

AK : Murkowski | Begich
AL : Shelby | Sessions
AR : Boozman | Pryor
AZ : McCain | Kyl
CA : Feinstein | Boxer
CO : Udall | Bennet
CT : Blumenthal | Lieberman
DE : Carper | Coons
FL : Nelson | Rubio
GA : Chambliss | Isakson

HI : Inouye | Akaka
IA : Grassley | Harkin
ID : Crapo | Risch
IL : Durbin | Kirk
IN : Lugar | Coats
KS : Moran | Roberts
KY : McConnell | Paul
LA : Landrieu | Vitter
MA : Brown | Kerry
MD : Mikulski | Cardin

ME : Snowe | Collins
MI : Levin | Stabenow
MN : Klobuchar | Franken
MO : Blunt | McCaskill
MS : Cochran | Wicker
MT : Baucus | Tester
NC : Burr | Hagan
ND : Conrad | Hoeven
NE : Nelson | Johanns
NH : Ayotte | Shaheen

NJ : Lautenberg | Menendez
NM : Bingaman | Udall
NV : Reid | Heller
NY : Schumer | Gillibrand
OH : Portman | Brown
OK : Inhofe | Coburn
OR : Wyden | Merkley
PA : Toomey | Casey
RI : Reed | Whitehouse
SC : Graham | DeMint

SD : Johnson | Thune
TN : Alexander | Corker
TX : Hutchison | Cornyn
UT : Hatch | Lee
VA : Webb | Warner
VT : Leahy | Sanders
WA : Murray | Cantwell
WI : Kohl | Johnson
WV : Manchin | Rockefeller
WY : Enzi | Barrasso

X51 démocratesXX47 républicainsXX2 indépendantsX


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Joseph Lieberman de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Joseph - получить на Академике актуальный промокод на скидку Kupivip RU или выгодно joseph купить с дисконтом на распродаже в Kupivip RU

  • Joseph Lieberman — Joe Lieberman Joseph Isadore Joe Lieberman (* 24. Februar 1942 in Stamford, Connecticut) ist ein Politiker in den Vereinigten Staaten. Er vertritt seit 1989 den Bundesstaat Connecticut im Senat. Bei der Präsidentschaftswahl 2004 war er ein Bew …   Deutsch Wikipedia

  • Joseph Lieberman — Joseph Isadore Lieberman (24 de febrero de 1942) es un destacado político estadounidense afiliado al Partido Demócrata de ese país. A lo largo de su trayectoria ha sido reelecto tres veces al Senado de los Estados Unidos y ha sido candidato a… …   Enciclopedia Universal

  • Joseph I. Lieberman — Joseph Lieberman Pour les articles homonymes, voir Lieberman. Joe Lieberman Joseph Isadore Lieberman, né en 1942 …   Wikipédia en Français

  • Joseph Isadore Lieberman — Joseph Lieberman Pour les articles homonymes, voir Lieberman. Joe Lieberman Joseph Isadore Lieberman, né en 1942 …   Wikipédia en Français

  • Lieberman — ist der Familienname folgender Personen: Avigdor Lieberman (* 1958), israelischer Politiker Bruce S. Lieberman (* 1966), US amerikanischer Paläontologe Jewsei Grigorjewitsch Liberman (1897–1981), sowjetischer Ökonom Joseph Lieberman (* 1942), US… …   Deutsch Wikipedia

  • Joseph R. Hawley — Joseph Roswell Hawley Joseph Roswell Hawley (* 31. Oktober 1826 in Stewartsville, Scotland County, North Carolina; † 18. März 1905 in Washington D. C.) war ein US amerikanischer Politiker und …   Deutsch Wikipedia

  • Joseph I. Lieberman — Joe Lieberman Joseph Isadore Joe Lieberman (* 24. Februar 1942 in Stamford, Connecticut) ist ein Politiker in den Vereinigten Staaten. Er vertritt seit 1989 den Bundesstaat Connecticut im Senat. Bei der Präsidentschaftswahl 2004 war er ein Bew …   Deutsch Wikipedia

  • Joseph Isadore Lieberman — Joe Lieberman Joseph Isadore Joe Lieberman (* 24. Februar 1942 in Stamford, Connecticut) ist ein Politiker in den Vereinigten Staaten. Er vertritt seit 1989 den Bundesstaat Connecticut im Senat. Bei der Präsidentschaftswahl 2004 war er ein Bew …   Deutsch Wikipedia

  • LIEBERMAN, JOSEPH — (1942– ), U.S. senator and U.S. vice presidential nominee. Born in Stamford, Connecticut, he received his bachelor s degree from Yale in 1964 and graduated from Yale Law School in 1967. In 1970 he ran for and won a seat in the Connecticut State… …   Encyclopedia of Judaism

  • Joseph M. McCormick — Joseph Medill McCormick In 1912 as Illinois representative United States Senator from Illinois In office March 4, 1919 – February 25, 1925 Ser …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.