Journees europeennes du patrimoine


Journees europeennes du patrimoine

Journées européennes du patrimoine

Page d'aide sur l'homonymie Pour l'utilisation des journées du patrimoine sur Wikipédia, voir Wikipédia:Journées européennes du patrimoine.
Pays participants aux Journées européennes du Patrimoine en 2007[1]

Les Journées européennes du Patrimoine sont une manifestation européenne annuelle, instaurée en 1991 par le Conseil de l'Europe (avec le soutien de l'Union européenne) sur le modèle des « Journées Portes ouvertes des monuments historiques » créées en 1983 par le ministère de la Culture français.

Organisées aujourd'hui dans plus d'une quarantaine de pays et régions d'Europe, les manifestations locales dont les dates s'étalent de fin août à début novembre, permettent la découverte de nombreux édifices et autres lieux souvent ouverts exceptionnellement au public, ou de musées dont l'accès est gratuit ou à prix réduit.

Ces journées sont l’occasion d’entrevoir l’unité et la diversité du patrimoine culturel commun à l’Europe.

Sommaire

Historique

Les premières journées du patrimoine sont lancées en 1984 par le ministère de la Culture français à l'initiative de Jack Lang, ministre de l'époque, sous le nom de Journée portes ouvertes dans les monuments historiques, le troisième dimanche de septembre. Valéry Giscard-d'Estaing revendique avoir initié un tel événement dès 1980[2], ce que ne reconnaît pas officiellement le ministère de la culture.

Suite au succès des Journées du patrimoine organisées par la France, plusieurs pays européens décident d’organiser leurs journées du patrimoine dès 1985.

Jack Lang propose alors de donner une dimension européenne à cette initiative, ce qui est fait en 1991, lorsque le Conseil de l’Europe institue officiellement les Journées européennes du patrimoine, auxquelles l’Union européenne s’associe en soutenant le bureau de coordination dans sa mission de promotion internationale dont la création est alors confiée aux Pays-Bas.

En 1994, la Fondation Roi Baudoin (Belgique) prend en charge le bureau de coordination. Cette même année, ce sont 24 pays qui participent aux Journées européennes du patrimoine, puis en 1995 ce sont 34 pays européens qui s'associent à la manifestation et 13 millions d'Européens qui visitent les 26 000 monuments ouverts pour l'occasion.

En 1996, six pays supplémentaires (Andorre, Monaco, Islande, Saint-Siège, l'Macédoine, Ukraine) ouvrent les portes de leur patrimoine. Deux ans plus tard (1998), la Turquie rejoint les 44 pays européens participants. En 2001, Taïwan se lie aux 47 pays déjà associés à la manifestation, pourtant toujours qualifiée d'européenne. Ainsi, en 2003, dans 48 pays, 19,8 millions de visiteurs partent à la découverte de leur patrimoine.

Organisation en France

Ces journées sont un moment privilégié permettant aux Français de visiter gratuitement leur patrimoine national, monuments, églises, théâtres, châteaux, mais aussi des demeures privées, des banques, des tribunaux, des préfectures, palais de justice, hôtels de ville, chambres de commerce, etc., toutes sortes de bâtiments qui, habituellement, sont fermés au public ou peu fréquentés par lui.

Ces journées du patrimoine sont lancées chaque année le 3e week-end du mois de septembre.

Samedi de début en France
2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
18/09 17/09 16/09 15/09 20/09 19/09 18/09 17/09 15/09 21/09 20/09


Les monuments les plus visités sont ceux de la capitale et en particulier tous les lieux officiels du gouvernement (palais de l'Élysée, ministères, palais Bourbon, palais du Luxembourg), mais des sites scientifiques et industriels font également découvrir leurs secrets.

Les villes de province ne sont pas en reste pour présenter au public leur patrimoine culturel, industriel, architectural et historique ayant participé à l'histoire de la commune. De plus en plus de propriétaires privés se lancent dans cette opération pour présenter leur patrimoine.

En 1992, la manifestation change de nom en France et devient les Journées nationales du patrimoine (précédemment Journée portes ouvertes dans les monuments historiques) et sa durée passe de un à deux jours.

L’appellation Journées européennes du patrimoine devient officielle en France en 2000.

En raison des attentats du 11 septembre 2001 intervenus aux États-Unis, la manifestation initialement programmée les samedi 15 et dimanche 16 septembre est annulée.

Lors de l'édition 2005, plus de 12 millions de visiteurs ont investi 15 480 sites et profité des 20 000 animations proposées dont 1 000 sites ouverts pour la première fois cette année-là et 3 129 lieux ouverts exceptionnellement.

Depuis 1995, un thème général est proposé mettant en avant un aspect (ou plusieurs aspects) du patrimoine.

  • 1995 : 100e anniversaire du cinéma - 10e anniversaire des CoRePHAE (Commissions régionales du patrimoine historique, archéologique et ethnologique) - Les parcs et jardins
  • 1996 : Patrimoine et littérature - Patrimoine et lumière
  • 1997 : Patrimoine, fêtes et jeux - Patrimoine industriel - Patrimoine et lumière
  • 1998 : Métiers et savoir-faire
  • 1999 : Patrimoine et citoyenneté - L'Europe, un patrimoine commun
  • 2000 : Patrimoine du XXe siècle
  • 2001 : Patrimoine et associations (dans le cadre de la commémoration du centenaire de la loi du 3 juillet 1901
  • 2002 : Patrimoine et territoires
  • 2003 : Patrimoine spirituel - Le bicentenaire de la naissance de Mérimée - La restauration du Château de Lunéville
  • 2004 : Patrimoine, sciences et techniques
  • 2005 : J'aime mon patrimoine. Deux jours pour manifester son attachement au patrimoine
  • 2006 : Faisons vivre notre patrimoine
  • 2007 : Les métiers du patrimoine : des hommes et des femmes au service des biens culturels
  • 2008 : Patrimoine et création
  • 2009 : Un patrimoine accessible à tous.

Organisation en Belgique

Depuis 1989, les journées du patrimoine sont organisées séparément par les trois régions du pays, compétentes pour la gestion du patrimoine. Chaque région fixe la thématique et les dates de l’événement, le deuxième ou troisième week-end de septembre.

Organisation à Bruxelles

L'organisation des Journées du patrimoine en Région de Bruxelles-capitale est dirigée par la direction des Monuments et sites régionale. Les Journées bruxelloises du patrimoine ne se déroulent pas aux mêmes dates que celles organisées dans les deux autres régions du pays.

Depuis 2005, les Journées du Patrimoine sont suivies du Lundi du Patrimoine, spécialement destiné aux écoles bruxelloises primaires (5e et 6e primaires) et secondaires, à qui sont proposé à des visites de lieux ou à des activités en lien avec le thème des Journées.

  • Thème de l'édition 2006 : Corps & esprit. Par ce thème, la Région souhaite revaloriser les lieux liés à l’éducation, au savoir et au sport.
  • Thème de l'édition 2007 : Lumière et éclairage. Découverte du patrimoine et de l'espace publics sous l'angle de l'usage de la lumière naturelle et artificielle.
  • Thème de l'édition 2008 : Expo 58 : avant-après. Le patrimoine bruxellois depuis la Seconde Guerre mondiale.

Organisation en Wallonie

  • Thème de l'édition 2007 Patrimoine militaire : De la préhistoire à nos jours, les bâtiments et les sites liés aux systèmes défensifs et offensifs et à la mémoire des conflits.

Organisation en Flandre

  • Thème de l'édition 2007 Vivre (en néerlandais Wonen (habiter) : habitation et lieux de vie au sens large, visite de monuments et d’habitations privées, promenades et randonnées cyclistes guidées au travers de quartiers d’habitations
  • Thème de l'édition 2008 20e édition - 20e siècle (en néerlandais 20e editie - 20e eeuw)

Bibliographie

  • Philippe Poirrier, L'État et la culture en France au XXe siècle, Paris, Le Livre de Poche, 2006.
  • Philippe Poirrier, Les politiques culturelles en France, Paris, La Documentation française, 2002.

Pays participants

49 pays participent[1] :

Albanie, Allemagne, Andorre, Arménie, Autriche, Azerbaïdjan, Biélorussie, Belgique, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Croatie, Chypre, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Géorgie, Grèce, Hongrie, Islande, Irlande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Moldavie, Monaco, Monténégro, Pays-Bas, Macédoine, Norvège, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Fédération de Russie, Saint-Marin, Saint-Siège, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse, Turquie, Ukraine.

Liens externes

Sites officiels

Sites institutionnels entièrement consacrées aux journées du patrimoine

Dossiers

Notes et références

  1. a  et b Source : Conseil de l'Europe, « L'Histoire des JEP en bref » sur http://www.jep.coe.int, après 2005. Consulté le 16 septembre 2007.
  2. « Journées du patrimoine : Giscard ouvre son château », in Lyon Plus, lundi 21 septembre 2009, p. 7
  • Portail de l’Europe Portail de l’Europe
  • Portail de l’Union européenne Portail de l’Union européenne
  • Portail de la culture Portail de la culture
Ce document provient de « Journ%C3%A9es europ%C3%A9ennes du patrimoine ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Journees europeennes du patrimoine de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Journées Européennes Du Patrimoine —  Pour l utilisation des journées du patrimoine sur Wikipédia, voir Wikipédia:Journées européennes du patrimoine. Pays participants aux Journées europée …   Wikipédia en Français

  • Journées européennes du patrimoine — Pour l utilisation des journées du patrimoine sur Wikipédia, voir Wikipédia:Journées européennes du patrimoine. Pays participants aux Journées européennes du Patrimoine en 2007 …   Wikipédia en Français

  • Journées nationales du patrimoine — Journées européennes du patrimoine  Pour l utilisation des journées du patrimoine sur Wikipédia, voir Wikipédia:Journées européennes du patrimoine. Pays participants aux Journées europée …   Wikipédia en Français

  • Les journées juridiques du patrimoine — est une association fondée en 1998, organisatrice d’un colloque annuel qui se tenait initialement au Sénat[1]. Elle s’emploie à favoriser une meilleure compréhension des problèmes posés par la conservation du patrimoine et à ouvrir de nouvelles… …   Wikipédia en Français

  • Journées du Patrimoine — Journées européennes du patrimoine  Pour l utilisation des journées du patrimoine sur Wikipédia, voir Wikipédia:Journées européennes du patrimoine. Pays participants aux Journées europée …   Wikipédia en Français

  • Journées du patrimoine — Journées européennes du patrimoine  Pour l utilisation des journées du patrimoine sur Wikipédia, voir Wikipédia:Journées européennes du patrimoine. Pays participants aux Journées europée …   Wikipédia en Français

  • Patrimoine (culture) — Pour les articles homonymes, voir Patrimoine. Le patrimoine est étymologiquement défini comme l ensemble des biens hérités du père (de la famille, par extension). En effet, patrimonium signifie héritage du père en latin ; la notion est… …   Wikipédia en Français

  • Patrimoine culturel — Pour les articles homonymes, voir Patrimoine. Le patrimoine est étymologiquement défini comme l ensemble des biens hérités du père (de la famille, par extension). En effet, patrimonium signifie héritage du père en latin ; la notion est… …   Wikipédia en Français

  • Patrimoine industriel — À partir du XIXe siècle, l industrialisation a façonné les paysages des pays de l hémisphère nord. Le patrimoine industriel est dès lors devenu une composante indissociable de notre environnement. Silos à ciment à Viry Chatillon(94) Durant… …   Wikipédia en Français

  • Calendrier des journées mondiales — Journée internationale Les journées internationales sont des journées dédiées à un thème particulier. Elles peuvent être des journées internationales ou journées mondiales décrétées par l ONU pour attirer l attention sur des enjeux internationaux …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.