Jules Garnier


Jules Garnier
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Garnier.
Jacques Jules Garnier
Jules Garnier.jpg
Naissance 25 novembre 1839
Saint-Étienne
Décès 8 mars 1904 (à 65 ans)
Gorbio
Origine Drapeau de France France
Arme Génie Auxiliaire
Grade Commandant
Années de service 1870 - 1871
Conflits guerre franco-prussienne de 1870
Commandement Commandant du Génie Auxiliaire à l'armée des Vosges
Faits d'armes défense de Dijon, sorties commando contre le pont de Buffon
Distinctions chevalier de la Légion d'honneur, croix du mérite agricole (1888)
Hommages son nom a été donné à un minerai de nickel qu'il a découvert, la garniérite, un lycée porte son nom en Nouvelle-Calédonie, ainsi qu'une rue de Nouméa, un minéralier de la Société Le Nickel...
Autres fonctions ingénieur métallurgiste, géologue, industriel

Jules Garnier (25 novembre 1839 à Saint-Étienne (Montaud) - 8 mars 1904 à Gorbio), est un ingénieur français.

Sommaire

Une formation prestigieuse

Il fit ses études à l'École des mines de Saint-Étienne (1860), géologue et chimiste, industriel, Jules Garnier se révèlera être un historien et un ethnologue.

Biographie

À sa sortie de l'École de Mines de Saint-Étienne, il travaille deux ans aux Aciéries de la Marine et des Chemins de Fer, puis réalise une étude géologique en Sardaigne en 1862.

Il est envoyé à Nouméa comme chef du service des mines de Nouvelle-Calédonie en 1863. Jusqu'en 1866 il va parcourir l'île, et y découvrir un nouveau minerai de nickel : la garniérite, nommé ainsi en son honneur par ses pairs. Cette découverte et cette paternité sont officialisées à l'Académie des sciences de Paris en 1876. Il effectuera également des missions au Canada. Il reçoit, à l'âge de 28 ans, la légion d'honneur.

En 1876, Jules Garnier dépose un brevet pour l'exploitation industriel du nickel calédonien et participe à la création d'une société (la future Société Le Nickel - la SLN), en faisant construire la première usine de nickel à Pointe-Chaleix à Nouméa. Cette même année, il dépose en février un brevet décrivant les principes et les apports du ferronickel.

Entre temps, il participera, comme commandant d'un bataillon de volontaires, à la guerre franco-prussienne de 1870. C'est l'un des premiers commandos : ponts, voies ferrées, ouvrages divers sautent tour à tour suivant les ordres. Il expérimente une de ses inventions, les torpilles (50kg) au fulmicoton, avec des effets aussi dévastateurs qu'inutiles dans une guerre perdue trop vite. Jules Garnier participe à la défense de Dijon.

Il mènera quelques réflexions sur les transports urbains dans la capitale, proposant la réalisation d'un métro aérien. Enfin, il effectuera quelques recherches dans le domaine à la fois des explosifs (expérimenté pendant le conflit de 1871) et d'une meilleure utilisation de la vapeur (système compound, mitrailleuse à vapeur).

Plusieurs voyage en Amérique du nord et plus précisément au Canada avec son fils Gilbert Garnier lui permettront de faire la preuve de ses brevets et de ses procédés. C'est la reconnaissance mondiale lorsque, vers 1890 à Annapolis, sont reconnus les propriétés du ferronickel. Dès lors l'industrie de l'acier au nickel se développe, les sociétés minières du Canada font appel à Jules Garnier en raison de sa renommée. Il participe à la création d'usines entières comme ingénieur conseil pour la Canadian Copper Company (ancêtre du groupe minier INCO).

Enfin, associé avec son fils Pascal Garnier (décédé à l'age de 26 ans, en 1898) il reprendra ses expéditions lointaines.

Ingénieur-inventeur, Jules Garnier est également connu pour l'importance et la diversité de ses écrits. Bien au-delà de la « simple » publication de résultats de recherches et/ou projets divers, Jules Garnier est un écrivain. Il publiera un nombre très important d'articles dans les domaines des sciences et des techniques, mais aussi dans des revues de géographie.

Sa bibliographie[1] est composée de plus de 30 références, dont ses récits de voyages, son livre référence « Le Fer », et plusieurs inventions dans divers domaines. Après 1870, il deviendra même secrétaire de la Société de géographie de Paris.

Jules Garnier meurt à Gorbio (Alpes-Maritimes-France), le 8 mars 1904. Il est enterré au cimetière du Crêt de Roch à Saint-Étienne (Loire, France).

Jules Garnier reste encore pour la Nouvelle-Calédonie, le personnage à l'origine du développement industriel.

Liens externes

Références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jules Garnier de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Garnier - получить на Академике действующий промокод Pharmacosmetica или выгодно garnier купить со скидкой на распродаже в Pharmacosmetica

  • Garnier — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Garnier est un nom d origine germanique, formé sur le vieux haut allemand warin « protection » et hari « armée ». Sommaire 1 Variantes …   Wikipédia en Français

  • Jules Joseph Bonnot — Jules Bonnot auf einem Foto des Polizeiarchivs, 1909 Jules Joseph Bonnot (* 14. Oktober 1876 in Pont de Roide (Doubs); † 28. April 1912 in Paris) war ein französischer Anarchist und Anhänger des individualanarchistischen Illegalismus. Er war der… …   Deutsch Wikipedia

  • Jules Joseph Bonnot — Jules Bonnot Pour les articles homonymes, voir Bonnot. Anarchisme …   Wikipédia en Français

  • Jules bonnot — Pour les articles homonymes, voir Bonnot. Anarchisme …   Wikipédia en Français

  • Jules Bonnot — auf einem Foto des Polizeiarchivs, 1909 Jules Joseph Bonnot (* 14. Oktober 1876 in Pont de Roide (Doubs); † 28. April 1912 in Paris) war ein französischer Anarchist und Anhänger des Illegalismus. Er war der Anführer einer anarchistischen Gruppe,… …   Deutsch Wikipedia

  • Jules Bonnot — Jules Joseph Bonnot (1876 1912) fue un anarquista francés. Fue el líder de la Banda de Bonnot , un grupo ilegalista que multiplicó los atracos y los homicidios entre 1911 y 1912. Jules Bonnot Contenido …   Wikipedia Español

  • Jules Vallès — Portrait de Jules Vallès par Gustave Courbet Nom de naissance Vallez Activités …   Wikipédia en Français

  • Jules-Elie Delaunay — Jules Élie Delaunay Pour les articles homonymes, voir Delaunay. Jules Élie Delaunay Jules Élie Delaunay …   Wikipédia en Français

  • Jules-élie delaunay — Pour les articles homonymes, voir Delaunay. Jules Élie Delaunay Jules Élie Delaunay …   Wikipédia en Français

  • Garnier — ist der Familienname folgender Personen: Charles Garnier (1825–1898), französischer Architekt Claudia Garnier ( 1970), deutsche Historikerin Étienne Joseph Louis Garnier Pagès (1801–1841), französischer Politiker Francis Garnier (1839–1871),… …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.