Jules Vedrines


Jules Vedrines

Jules Védrines

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Védrines.
Jules Védrines

Jules Charles Toussaint Védrines, né à la Plaine Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) le 21 décembre 1881 et mort le 21 avril 1919, est un aviateur et As du pilotage français.

Biographie

Jules Védrines fut d'abord un ouvrier, puis un metteur au point aux Usines Gnôme (Moteur), avant de devenir mécanicien du pilote-acteur anglais, Robert Loraine. Cette expérience lui donne le désir de devenir aviateur. Il passe son brevet de pilote le 7 décembre 1910 à Pau et devient un As de l’aviation.

Le 23 mars 1911 il survole Paris et, à basse altitude, le cortège de la Mi-Carême, sur lequel il lance une pluie de fleurs.

Embauché chez Morane, il gagne la course Paris-Madrid le 26 mai 1911 avec un Morane-Saulnier A.

Jules Védrines était marié à une Bussiéroise, née Amélie Mélanie Noémie Lejeune, du Hameau dit "Le Mont", commune de Bussière-Dunoise, car sa mère était "montée" à Paris pour travailler comme nombre de Creusoises et Creusois. Il eut de cette union, quatre enfants, Jeanne, Henri, Suzanne, Emile, (Henri devint député dans le département de l’Allier). En 1911 Jules Védrines a atterri à Bussière à bord de son Morane-Borel alors qu’il participait au rallye aérien Paris-Pau, ceci dû en partie, au brouillard et pour voir sa famille. Une stèle a été érigée à l’endroit même ou Védrines à atterri. Celle ci représente, une aile du Morane, et en son centre le visage stylisé et évidé de Védrines, qui laisse voir au travers, la bourgade de Bussière-Dunoise, une partie du moteur, et une demi- hélice

Le 13 janvier 1912, il bat le record de vitesse pure en avion : sur un « Déperdussin », il atteint la vitesse de 145,161 km/h. Deux ans plus tard, du 20 novembre au 29 décembre 1913, il réalise la première liaison aérienne France-Égypte (avec escales) à bord de son monoplan Blériot. Il part de Nancy le 20 novembre et arrive au Caire le 29 décembre. Il est également le premier pilote à se poser à l'aéroport international de Beyrouth au Liban.

Pendant la Première Guerre mondiale, il est mobilisé dans l'aviation. Il signe ses avions d'une tête de vache ou de l'inscription « la vache », sans doute en souvenir de ses origines limousines et aussi peut-être en guise de provocation. Il se spécialise dans des missions difficiles, voire impossibles, comme aller déposer des espions français derrière les lignes allemandes puis venir les récupérer.

Après la Première Guerre mondiale, il est décoré pour ses talents d'instructeurs — il fut entre autres l'instructeur du jeune Georges Guynemer. Le 19 janvier 1919, il se pose à bord d'un « Caudron G III » sur le toit des galeries Lafayette du boulevard Hausmann, malgré l'interdiction de la préfecture de Paris. Il empoche ainsi le prix de 25 000 francs offert pour cet exploit, mais devient le premier délinquant aérien de l'histoire de l'aviation. Une plaque commémore l'évènement.

Il meurt à Saint-Rambert-d'Albon le 21 avril 1919, avec son mécanicien Guillain, lors de l'inauguration de la ligne Paris-Rome, à bord d’un bimoteur Caudron C-23 rempli de 1 600 litres d’essence. Il est enterré au cimetière de Pantin après des funérailles grandioses.

Intéressé par la politique, il s'était lui-même présenté aux élections cantonales de Limoux en 1910 et aux élections législatives de 1912, sans plus de succès. Son fils, Henri Védrines, sera député de l'Allier.

Citation

« L'aviation populaire, magnifique invention, a une belle mission à remplir. Elle s'adresse à la jeunesse. Et je ne cacherai pas qu'en fait de propagande aérienne, ce sont les jeunes qui importent le plus. Les autres sont convaincus ou ne le seront jamais. Tandis que vous, les jeunes, vous constituez un terrain magnifique, vous qui représentez la France de demain. Je vous ai vus, je vous ai approchés, je sais que nous pouvons avoir confiance en vous. Vous avez l'âme aérienne. »

Sources

  • Jacques Mortane, Bibliothèque de l’Aviation Populaire, Édition Baudiniere.
  • Presse parisienne : Le Petit Journal, Le Petit Parisien, 24 mars 1911.
  • Portail de l’aéronautique Portail de l’aéronautique
Ce document provient de « Jules V%C3%A9drines ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jules Vedrines de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jules Védrines — Pour les articles homonymes, voir Védrines. Jules Védrines Jules Charles Toussaint Védrines, né à la Plaine Saint Denis (Seine Saint Denis) le …   Wikipédia en Français

  • Vedrines — Védrines Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Védrines 1.1 Patronyme 1.2 Toponyme …   Wikipédia en Français

  • Jules — may refer to:*Didacus Jules, a St. Lucian educator *Gary Jules (b. 1969), an American singer songwriter *Jules Brunet, a French General *Jules Lund, an Australian television presenter *Jules Maenen, a Dutch road bicycle and track cyclist *Jules… …   Wikipedia

  • Védrines — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.  Pour l’article homophone, voir Védrine. Védrines Patronyme Henri Védrines (1911 1995), homme politique français …   Wikipédia en Français

  • Védrines, Jules — (1881 1919)    aviator    An important early French aviator, Jules Védrines, who was born in saint Denis, in 1911 won the Paris Madrid air race. During World War I, he took part in a number of dangerous missions in his Ble riot airplane, named La …   France. A reference guide from Renaissance to the Present

  • Jean Védrines — Pour les articles homonymes, voir Védrines. Jean Védrines Nom de naissance Jean Védrines Naissance  1955 Montluçon …   Wikipédia en Français

  • Henri Vedrines — Henri Védrines Pour les articles homonymes, voir Védrines. Henri Védrines Parlementaire français …   Wikipédia en Français

  • Henri Védrines — Pour les articles homonymes, voir Védrines. Henri Védrines Parlementaire français Date de naissance 19 novembre 1911 Date de décès 12 février 199 …   Wikipédia en Français

  • Bussiere-Dunoise — Bussière Dunoise Bussière Dunoise Pays   …   Wikipédia en Français

  • Bussière-Dunoise — 46° 15′ 35″ N 1° 45′ 48″ E / 46.2597222222, 1.76333333333 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.