Kagemusha, L'ombre Du Guerrier


Kagemusha, L'ombre Du Guerrier

Kagemusha, l'ombre du guerrier

Kagemusha, l'ombre du guerrier
Réalisation Akira Kurosawa
Ishiro Honda
Acteurs principaux Tatsuya Nakadai
Scénario Akira Kurosawa
Masato Ide
Musique Shinichirô Ikebe
Durée 179 minutes
Sortie Avril 1980 (Japan)
octobre 1980 (USA)
Langue(s) originale(s) Japonais
Pays d’origine Japon

Kagemusha, l'ombre du guerrier (Kagemusha, 影武者) est un film japonais réalisé par Akira Kurosawa, sorti en 1980.

Sommaire

Synopsis

Au XVIe siècle , le Japon est en proie à des guerres permanentes entre les clans. Le clan Takeda fait partie des plus puissants. Son chef charismatique, Shingen Takeda, rêve de prendre Kyōto et s'emparer ainsi de tout le pays mais il est mortellement blessé en chemin, lors du siège du château de Noda. Agonisant, il ordonne alors à son clan de dissimuler sa mort prochaine pendant une durée de trois ans.

Le frère de Shingen qui à l'occasion lui servait de doublure, met la main sur un sosie parfait. Ce dernier n'a cependant pas l'étoffe du tyran et chacun s'inquiète de le voir démasqué. Lui qui n'est qu'un voleur sans envergure devra braver les intrigues, tromper son entourage et défendre le territoire des Takeda.


Ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue.

Le film s'ouvre sur un plan statique de six minutes dans lequel on voit le frère de Shingen, Nobukado, lui présenter un voleur qui vient d'échapper à la crucifixion. Nobukado pense que la ressemblance du voleur avec Shingen pourrait s'avérer utile. Ce plan est en fait en montage dans lequel le même acteur joue les rôles de Shingen et du voleur. C'est la seule fois où on les voit ensemble.

L'armée de Shingen est en train d'assiéger un château appartenant à Tokugawa Ieyasu. Lorsque Shingen se rend sur les lieux pour écouter un mystérieux joueur de flûte nocturne, il est abattu par un tireur embusqué. Mortellement blessé, il ordonne à ses généraux de garder sa mort secrète pendant trois ans. Il leur conseille aussi fermement de ne pas attaquer pendant cette période mais de défendre leurs positions. La mort de Shingen survient un peu plus tard, dans un col auquel on l'a transporté, devant très peu de témoins.

Nobukado présente le voleur aux généraux et propose un plan pour que le kagemusha tienne la place de Shingen à plein temps. Le voleur lui-même n'est pas au courant de la mort de Shingen, jusqu'à ce qu'il brise une urne dans laquelle il découvre le corps.

Des espions au service de Tokugawa et de son allié, Oda Nobunaga, suivent l'armée des Takeda qui rentre du siège. Ils soupçonnent d'abord que Shingen a été remplacé, mais le jeu du kagemusha finit par les convaincre du contraire.

De retour à son château, le kagemusha réussit à convaincre les concubines de Shingen et son petit-fils, qui semble même le préférer à l'original. En imitant les manières de Shingen, le kagemusha semble adopter l'attitude d'un maître zen, et parvient même à impressionner les gardes du corps et le wakashu, qui sont pourtant dans le secret. Quand il est mis à l'épreuve, lors d'un conseil avec ses généraux, il s'en remet à la devise du clan qui fait de Shingen une « montagne » inamovible et invincible.

L'une de ces épreuves survient lorsque Tokugawa et Oda Nobunaga lancent une attaque contre le territoire des Takeda. Le fils de Shingen, Katsuyori Takeda, lance une contre-attaque malgré l'avis des autres généraux. Le kagemusha doit conduire des renforts à la bataille de Takatenjin, et par son exemple obtient la victoire pour ses troupes.

Trop sûr de lui, le kagemusha tente de monter le cheval fougueux de Shingen. Quand il est jeté à terre l'imposture est démasquée. Il est chassé du palais tandis que Katsuyori, bien qu'il ait été déshérité, prend le contrôle du clan.

Contre l'avis donné jadis par son père, Katsuyori se lance dans une bataille intempestive contre Oda Nobunaga, qui est maître de Kyōto . Ceci mène à la bataille de Nagashino, dans laquelle la puissante cavalerie et l'infanterie des Takeda, attaquant en vagues successives, sont fauchées par le feu des mousquets ennemis. Le clan des Takeda est réduit à néant (dans la réalité historique le clan survécut des années sous la conduite de Katsuyori). Le kagemusha, qui a suivi l'armée des Takeda, est témoin du massacre. Dans un ultime geste de loyauté il saisit une lance et se jette contre les défenses de Oda. La dernière image du film montre le corps criblé de balles du kagemusha emporté par le courant aux cotés de la bannière du clan.

Fiche technique

Distribution

  • Tatsuya Nakadai : Shingen Takeda / Kagemusha
  • Tsutomu Yamazaki : Nobukado Takeda
  • Kenichi Hagiwara : Katsuyori Takeda
  • Jinpachi Nezu : Sohachirō Tsuchiya
  • Hideji Otaki : Masakage Yamagata
  • Daisuke Ryū : Nobunaga Oda
  • Masayuki Yui : Ieyasu Tokugawa
  • Kaori Momoi : Otsuyanokata
  • Mitsuko Baisho : Oyunokata
  • Hideo Murota : Nobufusa Baba
  • Takayuki Shiho : Masatoyo Naito
  • Koji Shimizu : Katsusuke Atobe
  • Noburo Shimizu : Masatane Hara
  • Sen Yamamoto : Nobushige Oyamada
  • Shuhei Sugimori : Masanobu Kosaka
  • Takashi Shimura : Gyobu Taguchi

Autour du film

Récompenses

  • Festival de Cannes 1980 : Palme d'or .
  • Hochi Film Awards 1980 : Prix du meilleur film et du meilleur second rôle masculin pour Tsutomu Yamazaki.
  • BAFTA Awards 1981: Prix des meilleurs costumes et du meilleur réalisateur ; nominations pour les prix de la meilleure photographie (Takao Saitô et Masaharu Ueda) et du meilleur film.
  • Blue Ribbon Awards 1981 : Prix du meilleur acteur (Tatsuya Nakadai), du meilleur film et du meilleur nouvel acteur (Daisuke Ryu).
  • César du meilleur film étranger en 1981.
  • Prix David di Donatello 1981 : Prix du meilleur réalisateur étranger.
  • Italian National Syndicate of Film Journalists 1981 : Prix du meilleur réalisateur étranger.
  • Kinema Junpo Awards 1981 : Prix du meilleur second rôle masculin (Tsutomu Yamazaki).
  • Mainichi Film Concours 1981 : Prix du meilleur acteur (Tatsuya Nakadai), de la meilleure direction artistique (Yoshirô Muraki), du meilleur réalisateur, du meilleur film et de la meilleure musique.
  • Golden Globe 1981 : Nomination pour le meilleur film étranger.
  • Oscar 1981 : Nominations pour la meilleure direction artistique et le meilleur film étranger.

Liens externes

(fr+en) Kagemusha, l'ombre du guerrier sur l’Internet Movie Database

  • Portail du cinéma Portail du cinéma
  • Portail du Japon Portail du Japon
Ce document provient de « Kagemusha, l%27ombre du guerrier ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Kagemusha, L'ombre Du Guerrier de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Kagemusha, l'ombre du guerrier — Données clés Réalisation Akira Kurosawa Ishiro Honda Scénario Akira Kurosawa Masato Ide Acteurs principaux Tatsuya Nakadai Pays d’origine Japon Sortie …   Wikipédia en Français

  • Kagemusha — Kagemusha, l ombre du guerrier Kagemusha, l ombre du guerrier Réalisation Akira Kurosawa Ishiro Honda Acteurs principaux Tatsuya Nakadai Scénario Akira Kurosawa Masato Ide Musique Shinichirô Ikebe Durée 179 minutes Sortie …   Wikipédia en Français

  • Kagemusha —    (l Ombre du guerrier) Kagemusha    Drame historique d Akira Kurosawa, avec Tatsuya Nakadai (Shingen Takeda et Kagemusha), Tsutomu Yamazaki (Nobukado Tokeka), Kenichi Hagiwara (Katsuyori), Kota Yui (Takemaru Takeda), Hidegi Otaki (Masakage… …   Dictionnaire mondial des Films

  • 影武者 — Kagemusha, l ombre du guerrier Kagemusha, l ombre du guerrier Réalisation Akira Kurosawa Ishiro Honda Acteurs principaux Tatsuya Nakadai Scénario Akira Kurosawa Masato Ide Musique Shinichirô Ikebe Durée 179 minutes Sortie …   Wikipédia en Français

  • Akira Kurosawa — Pour les articles homonymes, voir Kurosawa. Akira Kurosawa (黒澤 明) …   Wikipédia en Français

  • Kurosawa Akira — Akira Kurosawa Pour les articles homonymes, voir Kurosawa. Akira Kurosawa (黒澤 明) Nom de naissance Kurosawa Akira (黒澤 明) …   Wikipédia en Français

  • Kurosawa sensei — Akira Kurosawa Pour les articles homonymes, voir Kurosawa. Akira Kurosawa (黒澤 明) Nom de naissance Kurosawa Akira (黒澤 明) …   Wikipédia en Français

  • Takao Saitō (directeur de la photographie) — Pour les articles homonymes, voir Saito (homonymie).  Cet article concerne le directeur de la photographie. Pour le mangaka (né en 1936), voir Takao Saitō. Takao Saitō (斎藤孝雄 …   Wikipédia en Français

  • Kazuo Miyagawa — (宮川 一夫) Prise de vue pour Rashōmon (1950) de gauche à droite : Kichijiro Ueda, Takashi Shimura et Minoru Chiaki …   Wikipédia en Français

  • Liste Des Films Produits Par Twentieth Century Fox — Twentieth Century Fox Sommaire : Haut 30 s 40 s 50 s 60 s 70 s 80 s 90 s …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.