Kankan


Kankan

10°23′N 9°18′W / 10.383, -9.3

Icône de paronymie Cet article possède un paronyme, voir : cancan.
Situation de Kankan en Guinée
Le marché de Kankan (1912)

Kankan est la plus grande ville de la République de Guinée en termes de superficie. Elle est située en Haute-Guinée sur la rivière Milo. Elle a été fondée par les Mandingues au XVIIe siècle et est devenue la capitale de l'empire Baté et un centre commercial important, particulièrement en ce qui concerne les produits agricoles. Elle a été conquise par l'Empereur Samory Touré en 1879 et occupée par la France en 1891.

La ville est célèbre pour son université, pour ses enseignements religieux et ses manguiers. La ville abrite aussi un port et un aéroport.

Activités agricoles : cultures vivrières (sorgho, maïs, fruits) et coton.
Activité industrielle : une société d'égrenage de coton, financée par la coopération française (CCCE) et par Dagris.

Sommaire

Population

La population de la ville est majoritairement composée de Malinkés et leur langue, le Malinké, est largement parlée partout dans la ville. La population est estimée à 197 108 habitants en 2008 (contre 100 192 en 1996 - soit une hausse moyenne annuelle de 5,80 % sur cette période de 12 ans). Elle est de ce fait la quatrième ville la plus peuplée du pays, après Conakry, Nzérékoré et Gueckedou. René Caillié, qui visite la ville en 1827, estime alors qu'elle "ne contient pas plus de six mille habitants"[1].

Liens externes

Références

  1. Journal d'un voyage à Temboctou et à Jenné, dans l'Afrique centrale, précédé d'observations faites chez les Maures Braknas, les Nalous et autres peuples ; pendant les années 1824, 1825, 1826, 1827, 1828. Paris, Imprimerie Royale, 1830

Voir aussi

Bibliographie

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Claire Grégoire, Le maninka de Kankan : éléments de description phonologique, Musée royal de l'Afrique centrale, Tervuren, 1986, 207 p.
  • Lassana Kaba, Kankan métropole religieuse et commerciale 1881-1914, Dakar, Université Cheikh Anta Diop, 1976, 148 p. (Mémoire de Maîtrise)
  • Lansiné Kaba, Cheikh Mouhammad Chérif et son temps : ou islam et société à Kankan, Guinée, (1874-1955), Présence africaine, Paris, 2004, 303 p. (ISBN 2-7087-0761-2)

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Kankan de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Kankan — Kankan …   Deutsch Wikipedia

  • Kankan — es una región de Guinea localizada al este del país, limita con los países de Malí y Costa de Marfil, y con las regiones de Nzerékoré y Faranah. Su capital es Kankan. Tiene un área de 72.645 km² y una población de 1.011.644 habitantes (1996).… …   Wikipedia Español

  • Kankan —   [französisch kã kã], Stadt in der Republik Guinea, am Milo, der ab Kankan bei Hochwasser schiffbar ist, 380 m über dem Meeresspiegel, 100 000 Einwohner; Verkehrs , Handels und Verwaltungszentrum der Region Oberguinea; Universität (seit 1987),… …   Universal-Lexikon

  • kankan — kànkān (kankȃn) m <G kankána> DEFINICIJA glazb. društveni ples jaka tempa, često izazovnih i frivolnih pokreta, od 1830. u Parizu i širi se Europom ETIMOLOGIJA fr. cancan: (dosl.) u dječjem tepanju označava patku ≃ canard: patka …   Hrvatski jezični portal

  • kankan — {{/stl 13}}{{stl 8}}rz. mż I, Mc. kankannie {{/stl 8}}{{stl 7}} taniec francuski popularny w XIX w. o bardzo żywym tempie w rytmie galopu lub szybkiego marsza, z dość frywolnymi figurami, tańczony często w kabaretach : {{/stl 7}}{{stl… …   Langenscheidt Polski wyjaśnień

  • Kankan — Kankan, 1) kleiner Negerstaat im östlichen Senegambien an der Grenze vom Sudan; das Land ist eben u. sehr grasreich; durchflossen vom Milo, einem Nebenflusse des Niger, u. ernährt große Rinderheerden. Die Bewohner sind Mandingos, gewinnen etwas… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Kankan — Kankan, Bezirkshauptstadt in Französisch Guinea, unter 10°20 nördl. Br., am Milo, einem im Sommer schiffbaren, rechten Zufluß des Niger, mit über 2000 Einw. (Bambara und Soninke), zuerst 1827 von Caillié mit mehreren europäischen Faktoreien… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Kankan — v. de l E. de la Guinée, sur le Milo; 90 000 hab.; ch. l. de la prov. du m. nom. Rizières et plantations de café. La ville est reliée à Conakry par voie ferrée …   Encyclopédie Universelle

  • Kankan — Infobox Settlement official name = Kankan other name = native name = nickname = settlement type = motto = imagesize = image caption = flag size = image seal size = image shield = shield size = image blank emblem = blank emblem type = blank emblem …   Wikipedia

  • Kankan — Fr. /kahonn kahonn /, n. a city in E Guinea. 265,000. * * * ▪ Guinea       town, eastern Guinea. Located at the head of navigation of the Milo River (a tributary of the Niger), it was founded as a caravan centre (salt, gold, kola nuts) by Soninke …   Universalium


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.