Khanat de kokand


Khanat de kokand

Khanat de Kokand

Porte de Kokand

Le khanat de Kokand (1710-1876) fut l'un des trois khanats ouzbeks issus de la dislocation du khanat de Djaghataï, avec ceux de Boukhara (qui englobait Samarcande) et de Khiva.

Le Khanat de Kokand, qui prend ses origines dans la ville de Ferghana, se situait entre 1709 et 1876 sur les territoires des actuels Ouzbékistan (est), Tadjikistan et Kirghizstan. La grande horde des peuples nomades des Kirghizes et des Kazakhs, active dans le Kazakhstan oriental, devint rapidement sa vassale.

Au début du XIXe siècle Kokand annexa la ville de Tachkent.

En 1868, le khan Khoudoyar, coupé de Boukhara, accepta la proposition du général von Kaufmann de signer un traité commercial. Désormais les Russes pouvaient voyager librement dans le khanat de Kokand (dont la ville regroupait 80 000 habitants), ainsi que les sujets du khan de Kokand en Russie. Ceux-ci purent donc établir des caravannes-sérails dans les contrées environnantes. Kokand était devenue dépendante économiquement de ce traité, indispensable à sa survie. Cependant la population mécontente se souleva contre le khan, entre 1873 et 1876. L'opposant principal était le Kyptchak Abdourakhman-Avtobatchi. Le khan prit la fuite et son fils Nasr-Eddine lui succéda. Entretemps, en 1875, la forteresse de Makhram (siège des partisans d'Abdourakhman) fut prise par les forces du général von Kaufmann.

En 1876, le général Skobeliev conquit avec 2 800 hommes le reste de la région, notamment à la bataille d'Andijan. Abdourakhman fut envoyé comme prisonnier à Ekaterinoslav. En février, le khan Nasr-Eddine revint dans sa capitale, mais l'opposition des imams galvanisait la foule contre lui. Le khan signa donc l'union avec la Russie et partit vivre à Orenbourg. Le général von Kaufmann devint le premier gouverneur du Turkestan russe et le général Skobeliev, gouverneur de l'oblast de Ferghana, ancien khanat de Kokand, désormais disparu.

Les Russes continuaient leur avancée en Asie centrale, au grand dam des Anglais.

En 1917-1918, les Anglais tentèrent de restaurer pendant trois mois le khanat de Kokand en mettant à sa tête Moustapha Tchokaï qui fut battu par les Bolcheviks.

Khans de Kokand

  • 1770-1800 Mohammed-Ali
  • 1822-1842 Norboutkhan
  • 1876-1877 Poulat

Voir aussi

  • Portail de l'Ouzbékistan Portail de l'Ouzbékistan
Ce document provient de « Khanat de Kokand ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Khanat de kokand de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Khanat De Kokand — Porte de Kokand Le khanat de Kokand (1710 1876) fut l un des trois khanats ouzbeks issus de la dislocation du khanat de Djaghataï, avec ceux de Boukhara (qui englobait Samarcande) et de Khiva. Le Khanat de Kokand, qui prend ses origines dans la… …   Wikipédia en Français

  • Khanat de Kokand — Porte de Kokand Le khanat de Kokand (1710 1876) fut l un des trois khanats ouzbeks issus de la dislocation du khanat de Djaghataï, avec ceux de Boukhara (qui englobait Samarcande) et de Khiva. Le Khanat de Kokand, qui prend ses origines dans la …   Wikipédia en Français

  • Khanat de Djaghataï — Цагадайн улс (mn) vers 1220 – 1334 Drapeau supposé …   Wikipédia en Français

  • Khanat De Djaghataï — Khanat de Djaghatai, fin XIIIe siècle La khanat de Djaghataï ou khanat de Tchaghataï, et l un des quatre khanats mongols (avec la Chine des Yuan, le domaine des …   Wikipédia en Français

  • Khanat de Djaghatai — Khanat de Djaghataï Khanat de Djaghatai, fin XIIIe siècle La khanat de Djaghataï ou khanat de Tchaghataï, et l un des quatre khanats mongols (avec la Chine des Yuan, le domaine des …   Wikipédia en Français

  • Khanat de Tchaghataï — Khanat de Djaghataï Khanat de Djaghatai, fin XIIIe siècle La khanat de Djaghataï ou khanat de Tchaghataï, et l un des quatre khanats mongols (avec la Chine des Yuan, le domaine des …   Wikipédia en Français

  • Khanat de djaghataï — Khanat de Djaghatai, fin XIIIe siècle La khanat de Djaghataï ou khanat de Tchaghataï, et l un des quatre khanats mongols (avec la Chine des Yuan, le domaine des …   Wikipédia en Français

  • Khanat de Boukhara — Khanat, puis émirat de Boukhara Buxoro Xonligi (uz) 1599 – 1920 Drapeau de l émirat (1785 1920) …   Wikipédia en Français

  • Khanat De Boukhara — Mohammed Alim Khan (1880 1944), dernier émir du Boukhara. Photo de Prokoudine Gorski Le Khanat de Boukhara (1599 1920), fut un État centrasiatique majoritairement persophone, avec la capitale à …   Wikipédia en Français

  • Khanat de boukhara — Mohammed Alim Khan (1880 1944), dernier émir du Boukhara. Photo de Prokoudine Gorski Le Khanat de Boukhara (1599 1920), fut un État centrasiatique majoritairement persophone, avec la capitale à …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.