Kill Bill, volume 1


Kill Bill, volume 1

Kill Bill

Kill Bill : Volume 1
Titre québécois Tuer Bill : Volume 1
Réalisation Quentin Tarantino
Acteurs principaux Uma Thurman
Lucy Liu
Daryl Hannah
David Carradine
Vivica A. Fox
Michael Madsen
Julie Dreyfus
Chiaki Kuriyama
Scénario Quentin Tarantino
Uma Thurman
Musique RZA
Décors David Wasco
Photographie Robert Richardson
Montage Sally Menke
Production Lawrence Bender
Société de distribution États-Unis États-Unis : Miramax Films
France France : TFM Distribution
Budget 30 000 000 $
Format Couleurs (Technicolor)
2,35:1 - 35 mm
Son Dolby numérique
Genre Film d'action
Durée 111 minutes
Sortie Drapeau des États-Unis 10 octobre 2003
Drapeau de la France 26 novembre 2003
Langue(s) originale(s) Anglais
Japonais
Français
Pays d’origine États-Unis États-Unis
Kill Bill : Volume 2
Titre québécois Tuer Bill : Volume 1
Réalisation Quentin Tarantino
Acteurs principaux Uma Thurman
David Carradine
Daryl Hannah
Michael Madsen
Scénario Quentin Tarantino
Musique Robert Rodriguez
Photographie Robert Richardson
Montage Sally Menke
Production Lawrence Bender
Société de distribution Miramax Films
Budget 30 millions $
Format Couleurs (Technicolor)
2,35:1 - 35 mm
Son Dolby numérique
Genre Film d'action
Durée 136 minutes
Sortie Drapeau des États-Unis 16 avril 2004
Drapeau de la France 17 mai 2004
Langue(s) originale(s) Anglais
Cantonais
Pays d’origine États-Unis États-Unis

Kill Bill est un film d'action américain réalisé par Quentin Tarantino, sorti en salles en deux volets respectivement en 2003 et 2004.

Sommaire

Synopsis

Ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue.

Dans la petite chapelle de Two Pines perdue au milieu du désert, à El Paso (Texas) alors que se déroule la répétition d'une cérémonie de mariage, des assassins surgissent et tirent impitoyablement et sans raison apparente sur toutes les personnes présentes. La Mariée (Uma Thurman), qui est enceinte lors des événements, survit à ses blessures mais sombre dans le coma. Toutefois, La Mariée n'est pas une personne ordinaire. Autrefois tueuse à gages dans une organisation secrète, la Deadly Viper Assassination Squad, elle est une combattante hors pair. Sortant du coma quatre années plus tard, elle n'a plus qu'un seul but : se venger de ses anciens complices dans lesquels elle a reconnu les assassins de la noce, et surtout, tuer Bill (David Carradine), leur chef à tous, qui est également le père de son enfant.

Commentaires

Ce film s'articule en deux volets : Kill Bill (volume 1), sorti le 26 novembre 2003 et Kill Bill (volume 2), sorti le 17 mai 2004.

Le premier volet débute sur la chanson Bang Bang (My Baby Shot Me Down) de Nancy Sinatra.

Selon Quentin Tarantino, il était prévu, au départ, que Kill Bill ne soit qu'un seul et unique film, constitué de nombreuses références au septième art, réalisé par un cinéphile pour des cinéphiles. Toutefois, le projet s'étant avéré trop ambitieux, la société de production a décidé de scinder l'œuvre en deux parties. Il n'est pas surprenant dès lors que les deux films se complètent, tout en ne se ressemblant pas. Alors que le premier est un hommage avoué aux films de samouraï (on est proche d'un plagiat de Lady Snowblood) et aux séries d'action asiatiques des années 1970 (voir notamment La Rage du tigre), le second trouve ses sources d'inspirations dans le western spaghetti à la Sergio Leone (en allant jusqu'à reprendre dans la bande originale un thème musical d'Ennio Morricone) et dans les films de Kung fu. L'une des autres références est le film de François Truffaut La mariée était en noir, dans ce film français, une femme voit son mari mourir le jour de leur mariage sous ses yeux, tué par une bande de 5 amateurs. Plusieurs années après elle décide de se venger en retrouvant ces 5 personnages et en les tuant un par un, elle a une liste elle aussi dont elle raye les noms au fur et à mesure. Il y a aussi des references directes à la série Baby Cart tirée du manga Lone Wolf and Cub.

Kill Bill : volume 1 est un film d'action pur et dur, qui se déroule à grande vitesse. Les scènes de combat sont omniprésentes, très longues, et filmées comme de véritables chorégraphies.

Kill Bill : volume 2 peut sembler plus lent. En fait, il prend le temps de construire l'intrigue et de détailler les personnages. Le contraste par rapport au premier volet est saisissant, mais au clap final, les spectateurs ont enfin les réponses qu'ils attendaient.

Les scènes de combats d'arts martiaux ont été chorégraphiées par Yuen Woo-ping qui a déjà œuvré dans les Wu Xia Pian, mais aussi la trilogie Matrix et Danny the Dog.

À partir de la première demi-heure du volume 1, la partie traitant des origines d'Oren-Ishii est présentée en Anime japonais, par les mêmes créateurs que Ghost in the Shell et dessinée avec un crayonné tremblotant donnant un ton particulier. D'une violence inouïe, l'on y voit Oren enfant, témoin du meurtre violent de ses parents par un chef Yakuza impitoyable (boss Matsumoto) et sa vengeance deux ans plus tard. Cette séquence joue beaucoup sur l'exagération de la violence (d'improbables geysers de sang jaillissent des blessures) le cynique et l'humour morbide (les dents d'un personnage agonisant sautent).

Les meurtres

Ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue.
  • "La mariée" scalpe O-ren Ishii dans un combat au katana.
  • "La mariée" tue Vernita Green en lui lançant un couteau dans la poitrine (On pourrait penser que c'est le premier meurtre car c'est une des premières scènes du film, mais après avoir accompli sa funeste vengeance, on voit la mariée rentrer dans sa voiture et barrer le nom de Vernita Green, alors que celui de O-Ren Ishii est déjà barré et en première position juste avant).
  • Budd, le frère de Bill, est mordu au visage par un mamba noir. Elle Driver l'avait caché dans une valise pleine d'argent qui devait servir à acheter le sabre de "La mariée".
  • "La mariée" arrache le dernier œil d'Elle Driver et la laisse enfermée avec le black mamba. Outre le fait que "La mariée" ne tue pas elle-même Elle, on ignore le sort de celle-ci (y compris dans le récapitulatif final, où son nom est suivi d'un point d'interrogation, alors que les autres sont barrés).
  • Béatrix Kiddo ("La mariée") fait imploser le cœur de Bill grâce à une technique enseignée par Pai Mei, un grand maitre de Kung Fu.

Distribution

Kill Bill (volume 1)

Kill Bill (volume 2)

Bande originale

Kill Bill (volume 1)

Kill Bill: Volume 1 OST
Album par Quentin Tarantino
Sortie 23 septembre 2003
Durée 47:02
Genre(s) Bande originale de film
Producteur(s) Quentin Tarantino, Lawrence Bender, RZA
Label Maverick Records, A Band Apart
Critique Allmusic 4/5 étoiles lien
Albums de Quentin Tarantino
Jackie Brown
Kill Bill 2
Kill Bill 2
Kill Bill 2
  1. Nancy Sinatra, Bang Bang (1996)
  2. Charlie Feathers, That certain female
  3. Luis Bacalov, The Grand Duel
  4. Bernard Herrmann, Twisted Nerve
  5. Lucy Liu et Julius Dreyfus, Queen of the crime council
  6. The RZA, Ode to o-ren Ishii
  7. Isaac Hayes, Run fay run
  8. Al Hirt, Green Hornet
  9. Tomoyasu Hotei, Battle without honor or humanity
  10. Santa Esmeralda, Don't let me be misunderstood
  11. The 5.6.7.8's, Woo Hoo
  12. The RZA, Crane White Lightning
  13. Meiko Kaji, The flower of carnage
  14. Zamfir, The lonely sherpherd
  15. David Carradine et Uma Thurman, You're my wicked life
  16. Quincy Jones, Ironside
  17. Neu!, Super 16

Kill Bill (volume 2)

Kill Bill: Volume 2 OST
Album par Quentin Tarantino
Sortie 13 avril 2004
Durée 46:12
Genre(s) Bande originale de film
Producteur(s) Quentin Tarantino
Label Maverick Records
Critique Allmusic 3/5 étoiles lien
Albums de Quentin Tarantino
Kill Bill, volume 1
Kill Bill, volume 1
Kill Bill, volume 1
Boulevard de la mort
  1. Uma Thurman, A Few Words from the Bride (0:42)
  2. Shivaree, Goodnight Moon (4:03)
  3. Ennio Morricone, Il Tramanto (1:15)
  4. Charlie Feathers, Can't Hardly Stand It (2:48)
  5. Lole y Manuel, Tu Mirá (4:00)
  6. Luis Bacalov, Summertime Killer (3:39)
  7. Alan Reeves, Phil Steele et Philip Brigham, The Chase (1:03)
  8. David Carradine et Uma Thurman, The Legend of Pai Mei (2:06)
  9. Ennio Morricone, L'Arena (4:46)
  10. Johnny Cash, A Satisfied Mind (2:50)
  11. Ennio Morricone, A Silhouette of Doom (2:54)
  12. Malcolm McLaren, About Her (4:49)
  13. David Carradine et Uma Thurman, Truly and Utterly Bill (0:47)
  14. Chingón, Malagueña Salerosa (4:05)
  15. Meiko Kaji, Urami Bushi (3:33)

Anecdotes

  • Les deux compagnons d'Uma Thurman dans le film s'appellent Bill & Tommy Plympton. C'est un hommage au célèbre dessinateur Bill Plympton.
  • Le film est conçu comme un hommage aux films d'arts martiaux. Il contient de fait de nombreuses références cinématographiques.
  • La combinaison jaune que porte la mariée est une copie de celle de Bruce Lee dans Le Jeu de la mort.
  • Les masques que portent les 88 fous sont des copies du masque de Bruce Lee dans Le Frelon vert ; la musique de la série est d'ailleurs utilisée dans le film.
  • En ancien anglais, le mot bill désigne le sabre ou l'épée du combattant. Dans cette perspective, le titre du film est un jeu de mot à double sens, signifiant « tuer Bill » et « sabre à tuer ». Enfin, bill signifiant également « note, addition » (par exemple : You must pay the bill, now), il s'agit clairement d'une « dette de mort » entre les personnages, d'un « règlement de comptes » ou d'une « facture » plutôt salée.
  • Le nom du forgeron, Hattori Hanzo, est celui d'un célèbre ninja.
  • Sonny Chiba, qui joue le rôle de Hattori Hanzo dans les deux films, a aussi interprété le rôle du ninja Hattori Hanzo dans plusieurs films japonais.
  • David Carradine, qui interprète Bill, est une ancienne gloire des années 1970 ayant acquis sa notoriété grâce au rôle de Kwai Chang Caine, le personnage principal de la série télévisée Kung Fu. Dans le volume 2, il raconte d'ailleurs comment Pei Mei a exécuté tous les moines d'un temple shaolin dont l'un des membres l'avait insulté.
  • Le nom de la Mariée est bipé à chaque fois que les personnages le mentionnent, jusqu'au moment où Elle Driver le dévoile, lorsque la Mariée revient chez Budd pour se venger. Juste après, il y a un court passage où une maîtresse d'école fait l'appel, et demande « Beatrix Kiddo ? » : la Mariée, coiffée et vêtue comme une fillette, répond alors : « ici ». À partir de ce moment, son nom n'est plus bipé. On peut supposer que Tarantino a voulu montrer que le nom n'apporte rien de spécial au film, ou encore a voulu introduire un « faux mystère », entre le MacGuffin et la parodie de film à gros budget (dans lesquels chaque élément est « utile » afin de ne pas « perdre le spectateur »). D'autre part, bien que ce nom soit soigneusement caché dans Kill Bill Vol.1, nous pouvons déjà le connaître. En effet, il est indiqué sur le billet d'avion que la Mariée prend pour aller du Texas à Okinawa, pendant un très bref instant.
  • Le Deadly Viper Assassination Squad est inspiré du « Force Fox Five » de Pulp Fiction.
  • Dans les premières scènes du Vol°1 on peut apercevoir dans l'ombre la mariée agonisante sur le sol, c'est un hommage au film Citizen Kane ou l'ont voit de la même manière Charles Foster Kane mourant sur son lit.
  • 65 000 $ ont été dépensés pour les sabres.
  • Dans le premier volet, lorsque la mariée arrive à Tokyo, elle passe à l'aéroport devant une publicité pour des cigarettes Red Apple. Cette marque n'existe pas puisqu'elle a été inventée par Tarantino pour les besoins de Pulp Fiction, film dans lequel on voit Bruce Willis en acheter un paquet dans un bar. En outre, la jeune femme qui illustre cette publicité n'est autre que Julie Dreyfus, qui incarne le personnage de Sofie Fatale dans le film. On peut d'ailleurs l'apercevoir brièvement sur d'autres affiches dans la ville de Tokyo.
  • Quentin Tarantino a déclaré[1] avoir pour projet de tourner, dans une quinzaine d'années, un troisième volet de Kill Bill dans lequel la fillette de la première scène du premier volet, qui est témoin du meurtre de sa mère, tiendrait le rôle principal et aurait pour dessein de se venger[2].
  • Mais peut-être y a-t-il des indices dans les derniers chapitres du volume II, le balayage minutieux par la caméra de la chambre d'hôtel, la chanson de Shivaree et, enfin, les génériques...
  • Dans le dernier chapitre du volume II, la Mariée et sa fille B.B. regardent le film Shogun Assassin qui a été tourné en 1980 et qui raconte l'histoire de la vengeance d'un père et de son fils du meurtre de leur épouse et mère... Quentin Tarantino utilise en réalité non pas un extrait du film Shogun Assassin mais un montage de la narration initialement créée et utilisée par GZA/Genius en ouverture de son album Liquid Swords.
  • Earl McGraw, le policier aux lunettes vertes et au chapeau de cowboy typiquement américain (joué par Michael Parks) qu'on voit au début du Volume 1 enquêtant avec son fils sur le massacre de la mariée, fait aussi une apparition dans Une nuit en enfer réalisé par Robert Rodriguez. Celui-ci arrive dans un magasin à liqueur au tout début du film. Il est habillé de la même façon avec ses mêmes lunettes et son chapeau (et toujours aussi macho).
  • Ce même policier du Volume 1, et Esteban Vihaio (le parrain de la mafia mexicaine) qui est le père fictif de Bill dans le Volume 2, sont en fait joués par le même acteur Michael Parks.
  • Pour finir on retrouve une autre apparition du personnage de Earl McGraw et de son fils dans Boulevard de la mort : fidèle à lui-même...et dans Planète Terreur de Robert Rodriguez.
  • Parmi les "88 fous" se trouve un certain Quentin Tarantino masqué.
  • Johnny Mo (le général des Féroces 88) du Volume 1 et Pei Mei (le vieux maître d'arts martiaux de La Mariée) du Volume 2 sont en fait joués par le même acteur Gordon Liu. Celui-ci a aussi joué dans beaucoup de film d'art martiaux. Il est amusant de remarquer que, dans un de ces films, il a déjà combattu contre le personnage de Pei Mei, qu'il interprète lui-même dans le Volume 2.
  • Le titre de la bande son originale Battle Without Honor or Humanity est utilisé par TF1 à la fin de chaque match de l'équipe de France de football et sert de générique pour Téléfoot.
  • Dans le volume I, le serveur dans le sushi bar, interprété par l'acteur japonais Kenji Ohba, n'est autre que Gordan alias X-OR de la célèbre série homonyme des années 1980.
  • Dans le volume I, l'héroïne est paralysée et essaye de remuer son gros orteil, la même scène se retrouve dans le film de John Ford The Wings of Eagles (en français L'aigle vole au soleil) avec John Wayne.
  • Dans le film Pulp Fiction de Tarantino, un phénomène étrange se produit lorsqu'un dealer tire sur Samuel L. Jackson : les balles ne le touchent pas. Ce phénomène est également reproduit dans Kill Bill quand Vivica A. Fox tire sur Uma Thurman, la balle ne la touche pas, bien que Vivica A. Fox soit une bonne tireuse supposée. C'est un miracle de Dieu selon Tarantino[réf. nécessaire].
  • Cent neuf individus sont massacrés dans Kill Bill: Vol. 1 (57 dans le restaurant) alors que seulement treize meurent dans Kill Bill: Vol. 2. Tarantino a voulu montrer que le volume 1 serait plus « gore » que le volume 2 qui se base plutôt sur le septième art[réf. nécessaire].
  • La citation au générique "La vengeance est un plat qui se mange froid - Vieux proverbe Klingon" est une référence au film Star Trek II : La Colère de Khan. Khan cherchant à se venger du capitaine James T. Kirk, prononce cette phrase avant de l'attaquer.

Disponibilités DVD

Chacun des deux films a fait l'objet d'un DVD séparé et il existe un coffret de luxe, intitulé Kill Bill: vol. I & II, réunissant les deux films, deux DVD de bonus, les bandes originales des deux films (deux CD audio) ainsi qu'un livret de cent pages et quelques photographies tirées du film.

Le DVD japonais contient la version intégrale et non coupée de Kill Bill: vol. I (4 à 5 minutes en plus par rapport à la version française), où le combat entre la mariée et les Féroces 88 est en couleur. Des plans grand-guignolesques supplémentaires sont présents et le calvaire de Sofie Fatale dans le coffre est plus morbide. Enfin, un coffret japonais limité à 30 000 exemplaires regroupe la version japonaise de Kill Bill: vol. I, un tee-shirt représentant la mariée, une figurine en Lego de la mariée, un sabre miniature Hattori Hanzo avec socle de support, une affiche, etc.

Projets

  • En avril 2004, Quentin Tarantino a déclaré dans une interview qu'il ferait le volume 3 dans 15 ans. Il montrera l'histoire de Nikki, élevée par Sofie Fatale qui a récupéré l'argent de Bill, voulant venger la mort de sa mère tuée par Black Mamba dans le premier volume. Uma Thurman sera donc présentée sous forme de « méchante » et Ambrosia Kelley, qui aura grandi entre temps, d'« héroïne ». Des scènes seront cependant tournées très prochainement, a déclaré Quentin Tarantino, pendant qu'il a l'actrice dans son jeune âge sous la main. Quentin Tarantino espère ainsi avoir sa propre « trilogie des dollars » (en référence à Sergio Leone). Le film pourrait s'appeler Kill the Bride.
  • En mai 2005, la rupture entre Miramax et Disney permet à Miramax de distribuer le film sous la mention « interdit aux moins de 17 ans ». De son côté, Quentin Tarantino envisage de sortir en salle une version réunissant les deux volets qui serait intitulée Kill Bill, the whole bloody mess ou Kill Bill, the whole bloody affair.
  • En juillet 2006, Quentin Tarantino annonça deux suites en mangas animés : un prologue sur les relations de Bill et de Hattori Hanzo et une suite sur la suite des aventures de la Mariée et de sa fille.

Notes et références

  1. Kill bill : volume 3, version longue
  2. Mais vu la sortie imminente des deux prochains volets, cette hypothèse devient caduque.

Voir aussi

Liens externes

  • Portail du cinéma Portail du cinéma
Ce document provient de « Kill Bill ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Kill Bill, volume 1 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Kill Bill Volume 1 — Teaser poster Directed by Quentin Tarantino Produced by …   Wikipedia

  • Kill Bill (volume 1) — Kill Bill Kill Bill : Volume 1 Titre québécois Tuer Bill : Volume 1 Réalisation Quentin Tarantino Acteurs principaux Uma Thurman Lucy Liu Daryl Hannah David Carradine Vivica A. Fox Michael Madsen Julie Dreyfus Chiaki Kuriyama …   Wikipédia en Français

  • Kill Bill (volume 2) — Kill Bill Kill Bill : Volume 1 Titre québécois Tuer Bill : Volume 1 Réalisation Quentin Tarantino Acteurs principaux Uma Thurman Lucy Liu Daryl Hannah David Carradine Vivica A. Fox Michael Madsen Julie Dreyfus Chiaki Kuriyama …   Wikipédia en Français

  • Kill Bill : Volume 2 — Kill Bill Kill Bill : Volume 1 Titre québécois Tuer Bill : Volume 1 Réalisation Quentin Tarantino Acteurs principaux Uma Thurman Lucy Liu Daryl Hannah David Carradine Vivica A. Fox Michael Madsen Julie Dreyfus Chiaki Kuriyama …   Wikipédia en Français

  • Kill Bill : volume 1 — Kill Bill Kill Bill : Volume 1 Titre québécois Tuer Bill : Volume 1 Réalisation Quentin Tarantino Acteurs principaux Uma Thurman Lucy Liu Daryl Hannah David Carradine Vivica A. Fox Michael Madsen Julie Dreyfus Chiaki Kuriyama …   Wikipédia en Français

  • Kill Bill-Volume 1 — Filmdaten Deutscher Titel: Kill Bill – Volume 1 Originaltitel: Kill Bill: Vol. 1 Produktionsland: USA Erscheinungsjahr: 2003 Länge: ca. 106 Minuten Originalsprache: Englisch, Japanisch …   Deutsch Wikipedia

  • Kill Bill - Volume 1 — Filmdaten Deutscher Titel: Kill Bill – Volume 1 Originaltitel: Kill Bill: Vol. 1 Produktionsland: USA Erscheinungsjahr: 2003 Länge: ca. 106 Minuten Originalsprache: Englisch, Japanisch …   Deutsch Wikipedia

  • Kill Bill – Volume 1 — Filmdaten Deutscher Titel: Kill Bill – Volume 1 Originaltitel: Kill Bill: Vol. 1 Produktionsland: USA Erscheinungsjahr: 2003 Länge: ca. 106 Minuten Originalsprache: Englisch, Japanisch …   Deutsch Wikipedia

  • Kill Bill: Volume 2 — Filmdaten Deutscher Titel: Kill Bill – Volume 2 Originaltitel: Kill Bill: Vol. 2 Produktionsland: USA Erscheinungsjahr: 2004 Länge: ca. 131 Minuten Originalsprache: Englisch …   Deutsch Wikipedia

  • Kill Bill - Volume 2 — Filmdaten Deutscher Titel: Kill Bill – Volume 2 Originaltitel: Kill Bill: Vol. 2 Produktionsland: USA Erscheinungsjahr: 2004 Länge: ca. 131 Minuten Originalsprache: Englisch …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.