Koutcha


Koutcha

Kucha

Kùchē (Kuçar) · 库车 (كۇچار)
Localisation da la ville de Kucha dans le xian de Kucha (en rose) et la préfecture d'Aksou (en jaune)
Point de localisation
Localisation da la ville de Kucha dans le xian de Kucha (en rose) et la préfecture d'Aksou (en jaune)

Pays Chine
Statut administratif Ville-district
Province Xinjiang
Préfecture Aksou
Code postal 842000[1]
Températures
moyennes
mois le plus froid -6°C
mois le plus chaud +25°C
annuelles +11,4°C
Pluviométrie 61 mm
Population District : 370 636 hab. (1999)

Ville : 70 305 hab. (2007)

Kucha, Kuchar ou Koutcha (chinois moderne simplifié : 库车, traditionnel : 庫車, pinyin Kùchē, latinisé Chiu-tzu, Kiu-che, Kuei-tzu — ancien chinois 屈支 屈茨 ; 龜弦 ; 丘玆, ouïghour كۇچار / Kuçar) est une ville de la région autonome du Xinjiang en Chine. Elle est le chef-lieu du xian de Kucha (库车县 ; pinyin : Kùchē Xiàn), division administrative de la Préfecture d'Aksou.

Sommaire

Climat

Le climat est de type continental sec. Les températures moyennes vont d'environ --6 °C pour le mois le plus froid à +25 °C pour le mois le plus chaud, avec une moyenne annuelle de 11,4 °C, et la pluviométrie y est de 61 mm[2].

Histoire

Le nom de cette cité provient de celui d'un royaume fondé par les Tokhariens dans cette région. Ce peuple a laissé de nombreux vestiges, dont des ruines de monastères bouddhiques et des grottes creusées dans des falaises. Le site le plus prestigieux est celui des grottes de Kizil, situé à 75 km au nord-ouest de la cité.

Le royaume de Koutcha était une étape sur la route de la soie. Il n'était pas une cité-État, contrairement à ce que beaucoup d'auteurs ont écrit : outre sa capitale, il comprenait plusieurs villes de grande taille. Le grand traducteur de sutras Kumarajiva y naquit et y vécut quarante-cinq ans.

Au IXe siècle, les Ouïgours, peuple de langue turque, s'installèrent sur le territoire de ce royaume et assimilèrent les Tokhariens.

Démographie

Les habitants sont encore en majorité ouïghours malgré l'installation de chinois Han. Ces derniers ne constituent qu'environ un quart de sa population.

La population du district était de 370 636 habitants en 1999[3], et celle de la ville était estimée à 70 305 habitants en 2007[4].

Sites touristiques

La cité est constituée d'une vieille ville, avec des maisons en briques crues et des ruelles non pavées, et d'une nouvelle ville. Une grande mosquée a été bâtie en 1923. Le vendredi, qui est jour de marché, ce sont plus de 30 000 personnes qui se pressent dans les rues.

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

Lien externe

  • Portail du monde chinois Portail du monde chinois
Ce document provient de « Kucha ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Koutcha de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Kumarajiva — Kumārajīva ou Kumarajiva (sanskrit : कुमारजीव; chinois traditionnel : 鳩摩羅什 Jiūmóluóshí) 334 417 ou 350 409 [1], est un moine bouddhiste koutchéen polyglotte et érudit, versé dans la littérature védique, le canon pali (tipitaka) et les… …   Wikipédia en Français

  • Kumârajîva — Kumarajiva Kumārajīva ou Kumarajiva (sanscrit : कुमारजीव; chinois traditionnel : 鳩摩羅什 Jiūmóluóshí) 334 417 ou 350 409 [1], est un moine bouddhiste koutchéen polyglotte et érudit, versé dans la littérature védique, le canon pali… …   Wikipédia en Français

  • Kumārajiva — Kumarajiva Kumārajīva ou Kumarajiva (sanscrit : कुमारजीव; chinois traditionnel : 鳩摩羅什 Jiūmóluóshí) 334 417 ou 350 409 [1], est un moine bouddhiste koutchéen polyglotte et érudit, versé dans la littérature védique, le canon pali… …   Wikipédia en Français

  • Kumārajīva — Kumarajiva Kumārajīva ou Kumarajiva (sanscrit : कुमारजीव; chinois traditionnel : 鳩摩羅什 Jiūmóluóshí) 334 417 ou 350 409 [1], est un moine bouddhiste koutchéen polyglotte et érudit, versé dans la littérature védique, le canon pali… …   Wikipédia en Français

  • Tokharien — Tokhariens Les Tokhariens étaient un peuple indo européen d Asie centrale, ayant habité le bassin du Tarim, actuelle province du Xinjiang (Turkestan oriental), qui a disparu il y a environ un millénaire. Leur civilisation a été redécouverte par… …   Wikipédia en Français

  • Tokhariens — Les Tokhariens (ou Arśi Kuči) étaient un peuple indo européen d Asie centrale, ayant habité le bassin du Tarim, actuelle province du Xinjiang (Turkestan oriental), qui a disparu il y a environ un millénaire. Leur civilisation a été redécouverte… …   Wikipédia en Français

  • TURCO-MONGOLES (LANGUES ET LITTÉRATURES) — Les langues turques et mongoles présentent un certain nombre de caractères communs qui les font considérer comme étroitement parentes, et il a été convenu depuis le milieu du XIXe siècle de leur donner le nom de langues altaïques, du nom des… …   Encyclopédie Universelle

  • Koutchéen — Koutchéen, tokharien B Période Ier millénaire ap. J. C. Région bassin du Tarim Typologie flexionnelle Classification par famille …   Wikipédia en Français

  • Tokharien B — Le koutchéen, que l on appelle aussi improprement le tokharien B, était une langue indo européenne parlée jusqu à la fin du Ier millénaire ap. J. C. dans la région de Koutcha actuelle province du Xinjiang, à l ouest de la Chine. On la… …   Wikipédia en Français

  • 90 — Cette page concerne l année 90 du calendrier julien. Pour l année 90, voir 90. Pour le nombre 90, voir 90 (nombre). Années : 87 88 89  90  91 92 93 Décennies  …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.