La Horde Sauvage


La Horde Sauvage

La Horde sauvage

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir The Wild Bunch.
La Horde sauvage
Titre original The Wild Bunch
Réalisation Sam Peckinpah
Acteurs principaux William Holden
Ernest Borgnine
Robert Ryan
Edmond O'Brien
Warren Oates
Jaime Sánchez
Ben Johnson
Scénario Histoire :
Walon Green
Roy N. Sickner
adaptation:
Sam Peckinpah
Walon Green
Musique Jerry Fielding
Photographie Lucien Ballard, ASC
Production Phil Feldman
Société de distribution Warner Bros.-Seven Arts
Budget 6 000 000 $
Durée 145 min.
Sortie 18 juillet 1969
Langue(s) originale(s) anglais
Pays d’origine États-Unis États-Unis

La Horde sauvage (The Wild Bunch dans la version originale), est un film réalisé par Sam Peckinpah, sorti sur les écrans en 1969.

Sommaire

Synopsis

Déguisés en soldats, Pike Bishop et sa bande de hors-la-loi cherchent à s'emparer de la paie des ouvriers du chemin de fer. Mais un piège leur est tendu par Deke Thornton, un ancien compagnon d'arme de Pike. Pour se refaire de leur coup raté, Pike et ses hommes s'allient alors avec un chef mexicain, Mapache, pour attaquer un convoi d'armes de l'armée américaine. Mais Deke est à leurs trousses ; il a 40 jours pour les rattraper et éviter ainsi de retourner en prison.

Commentaire

Avec La Horde sauvage, Sam Peckinpah semble entraîner le western vers la sortie. Alors qu'à l'origine, il s'agissait de témoigner de l'Histoire et des valeurs qui avaient constitué les États-Unis (instaurer l'ordre tout en repoussant les frontières de la colonisation, de la culture et de l'élevage), ces valeurs sont devenues fantoches, et c'est la violence dont il s'agit de repousser plus loin la représentation à l'écran (le film fut interdit aux moins de 18 ans à sa sortie en France). Elle est omniprésente dans le dernier tiers du film et esthétisée (à noter le ralenti sur les éclaboussures de sang au moment des impacts de balles). Même les enfants semblent atteints par cette violence endémique qui frappe l'univers de Peckinpah : le film s'ouvre par une bande d'enfants qui s'amusent d'un scorpion livré à une colonie de fourmis rouges. À la fin, ils brûlent eux-mêmes leur jeu et en rient. Faut-il y voir le péché originel ? (Il est à noter que cette scène n'était pas prévue dans le script original : il s'agit de Emilio Fernández qui anecdotiquement raconta ce jeu qu'il pratiquait enfant dans son village et Sam Peckinpah décida d'inclure ce jeu au début du film). En tout cas, voilà un magistral résumé du scénario où les multiples protagonistes, tous mûs par l'appât du gain ou de la vengeance, ou tout simplement égarés dans un monde qui ne les tolère déjà plus, apparaissent interchangeables : chasseurs de primes abrutis, soldats américains, bandits sans foi ni loi, soudards mexicains sadiques, conseillers militaires prussiens,...le même constat domine: naturellement mauvais et irrécupérables, les personnages avancent vers leur destin minable et tragique à la fois. Scorpion ou fourmi rouge, les personnages errent au gré des événements tels des animaux perdus dans leur propre jungle. D'ailleurs, les enfants tuent chez Peckinpah. La scène finale du massacre est certes une catharsis pour le spectateur mais elle évoque un châtiment biblique, quand des villes disparaissent sous la colère divine. Thornton, seul survivant, semble émerger d'un mauvais rêve.

Sam Peckinpah enterre le genre quatre ans plus tard avec son western suivant, Pat Garrett et Billy le Kid, dans lequel les figures légendaires n'ont plus aucune foi dans un monde en pleine transformation. Paradoxalement, il en réutilise les ingrédients avec succès dans son film suivant, l'un des ses meilleurs et pourtant méconnu, Apportez-moi la tête d'Alfredo Garcia (1974).

La légende veut que pour la fusillade finale, environ 90000 cartouches à blanc durent être utilisées. Le tournage du film, qui dura 81 jours, fut en partie consacré à cette scène, qui demanda 12 jours de tournage.

Fiche technique

Distribution

Voir aussi

Lien externe

(fr+en) La Horde sauvage sur l’Internet Movie Database

  • Portail du cinéma Portail du cinéma
Ce document provient de « La Horde sauvage ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article La Horde Sauvage de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • La horde sauvage — Pour les articles homonymes, voir The Wild Bunch. La Horde sauvage Titre original The Wild Bunch Réalisation Sam Peckinpah Acteurs principaux William Holden Ernest Bo …   Wikipédia en Français

  • La Horde sauvage — Pour les articles homonymes, voir The Wild Bunch. La Horde sauvage Données clés Titre original The Wild Bunch Réalisation Sam Peckinpah Scénario His …   Wikipédia en Français

  • La Horde sauvage —    1) The Maverick Queen    Western de Joseph Kane, avec Barbara Stanwyck, Barry Sullivan, Scott Brady.   Pays: États Unis   Date de sortie: 1956   Technique: couleurs   Durée: 1 h 32    Résumé    La reine d un saloon est aussi un chef de gang… …   Dictionnaire mondial des Films

  • La Horde sauvage (film, 1956) — Pour les articles homonymes, voir La Horde sauvage. La Horde sauvage (The Maverick Queen) est un film américain réalisé par Joseph Kane, sorti en 1956. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique …   Wikipédia en Français

  • Horde — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Horde », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Une horde est généralement un groupement d… …   Wikipédia en Français

  • HORDE — s. f. (H s aspire.) Peuplade errante ; troupe nombreuse d hommes qui vivent en société, mais sans avoir d établissement fixe. Des hordes de barbares fondirent sur l empire romain. Une horde de Tartares, de Bédouins. Le chef d une horde de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • HORDE — n. f. Troupe nombreuse d’hommes qui vivent en société, mais sans avoir d’établissement fixe. Des hordes de barbares fondirent sur l’empire romain. Une horde de Tartares, de Bédouins. Le chef d’une horde de sauvages, d’une horde sauvage. Il se dit …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • horde — [ ɔrd ] n. f. • 1559; tartare orda, horda→ ourdou 1 ♦ Didact. Tribu errante, nomade (chez les peuples de l Asie centrale). La grande horde, la horde d or : la tribu la plus importante, chez les Mongols. Troupe, peuplade errante. 2 ♦ (XVIII e)… …   Encyclopédie Universelle

  • *horde — ● horde nom féminin (turc ordu, camp) Troupe sauvage causant des dommages par sa violence : Des hordes d envahisseurs barbares. Troupe d animaux sauvages : Des hordes de loups affamés. Troupe nombreuse, indisciplinée et plus ou moins violente de… …   Encyclopédie Universelle

  • Goblin Commander: Unleash the Horde — est un jeu vidéo de stratégie en temps réel développé et édité par Jaleco pour la PlayStation 2, la GameCube et la Xbox. Le jeu se déroule dans un univers de fantasy où l on gère un clan de gobelins au choix parmi les cinq présents dans le jeu.… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.