Ladin


Ladin
Inscription trilingue ladin-allemand-italien
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ladino.

Le ladin (ladino en italien, ladin en ladin) est une langue romane du groupe rhéto-roman (donc proche du romanche et du frioulan) ; elle est parlée en tant que langue maternelle par environ 30 000 locuteurs dans le nord-est de l'Italie (région des Dolomites, pour l'essentiel dans le Frioul, le Trentin-Haut-Adige et en Vénétie). C'est donc une des langues les plus rares d'Europe, à côté du féroïen et du lapon.

Les Ladins appartiennent aux minorités linguistiques reconnues par l'Union européenne et devraient donc jouir des dispositions de protection des minorités linguistiques, notamment celles prévues par la charte de 1991, particulièrement en ce qui concerne son emploi dans les écoles, les administrations, la justice, les médias.

Sommaire

Domaine

Région où le ladin est parlé.

Le domaine linguistique du ladin est partagé entre trois régions administratives, et les vallées alpines expliquent son morcellement. Il est parlé :

Cela fut encore plus vrai pendant la période fasciste à partir de 1927 (références ??).

Statut

Le ladin est légalement reconnu dans les vallées orientales où il est parlé et les communes dont c'est le langage habituel pour l'administration et l'école. Au niveau de sa pratique, par exemple dans la station alpine renommée de Cortina d'Ampezzo 40 % de la population parle ladin.

Pour garantir une distribution équilibrée des emplois dans l'administration publique, il y a un système appelé proportionnalité ethnique (it. proporzionale etnica, all. ethnischer Proporz, lad. proporzion etnica). En occasion du recensement décennal de la population, chaque citoyen doit déclarer son appartenance à un groupe linguistique: italien, allemand ou ladin. la signalisation est presque entièrement bilingue ou parfois trilingue malgré la volonté du gouvernement provincial de l'Alto Adige de privilégier la version allemande dans ce qu'elle gère directement. Dans les stations des chemins de fer gérées directement par la province il y a quelque fois seulement la signalisation en allemand et le ladin n'est pas présent.

Au niveau des noms de communes qui toutes se trouvent dans la région autonome du Trentin-Haut-Adige on aura :

  • Dans la province de l'Alto Adige, on notera que dans l'aire ladine (ladinia) les communes avec une majorité de locuteurs de ladin, ont eu leur nom toutefois germanisé, en plus de l'italianisation officielle. Par exemple (nom ladin puis nom italien et allemand) : Sëlva (it. Selva di Val Gardena, all. Wolkenstein in Gröden), Badia (it. reprenant le lad. Badia, all. Abtei), Corvara (it. et all. reprenant le lad. Corvara in Badia, Kurfar), Urtijëi (it. reprenant le lad. Ortisei, all. Sankt Ulrich), Maréo (it. Marebbe, all. Enneberg).
  • Dans la province du Trentino les communes avec une majorité de locuteurs de ladin ont leur nom seulement italianisé. Par exemple : Cianacei (it. reprenant le lad. Canazei), Vich (it. reprenant le lad. Vigo di Fassa), Poza (it. reprenant le lad. Pozza di Fassa).

Dans le reste de province du Trentino bien que variétés ladines occidentales, le nones et le solandro, au même titre que le fassano du Val di Fassa, elles ne sont pas considérées à l'échelle provinciale sur un même pied d'égalité que les autres minorités linguistiques historiques. Depuis plusieurs années, les locuteurs ladinophones du Val di Non et du Val di Sole demandent avec une insistance croissante une reconnaissance officielle du ladin. (cf. http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/EtatsNsouverains/Italie-Trento-prov.htm )

Dans la région autonome du Frioul-Vénétie Julienne ce droit des minorités ladinophones n'est pas reconnu jusqu'à maintenant.

Histoire

Langues Rhéto-romanes. Vers l'an 1000 et au présent.

Le ladin est un reliquat de la langue romane qui était autrefois parlée de façon beaucoup plus étendue dans cette région alpine. On n'est pas d'accord sur le fait que cette langue rhéto-romane était unifiée, ou non : c'est la Questione Ladina. Depuis le VIe siècle, les Bavarois sont arrivés du nord et ont pénétré profondément dans le domaine linguistique rhéto-roman, où leur langue s'est substituée au parler antérieur. C'est seulement dans les vallées les plus reculées et les plus isolées que le ladin a pu se maintenir. Avec l'unification italienne, presque tous les territoires où étaient parlés les dialectes ladins passèrent progressivement de l'autorité autrichienne à celle de l'Italie. Les mouvements nationalistes italiens du XIXe siècle et du XXe siècle ont toujours considéré les dialectes ladins comme des dialectes italiens, ce que réfute la minorité ethnique (les Ladins) qui les parle et qui défend obstinément son identité. C'est seulement lorsque l'autonomie administrative du Tirol méridional fut reconnue que les ladinophones ont vu leurs droits reconnus en tant que minorité culturelle.

En 1988, les instituts culturels ladins « Micurá de Rü » et « Majon di Fascegn » chargèrent le professeur zurichois Heinrich Schmidt de leur élaborer une langue écrite commune. C'est seulement en 1998 que parut finalement la directive longtemps attendue concernant la création d'une langue écrite commune au ladin des Dolomites.

Différents dialectes

Le ladin comprend aujourd'hui 3 aires linguistiques, à cheval sur 2 régions dont 4 provinces :

Aire occidentale (noms en ladin/ italien), :

Aire centrale :

Aire orientale :

Seules certaines zones (noms en gras ci-dessus) ont leurs dialectes reconnus politiquement comme de langue ladine.

Cf. http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/EtatsNsouverains/Italie-Trento-prov.htm

Exemples

Voici comment on dit, dans les différents dialectes, le début de la prière chrétienne du « Notre Père », ainsi qu'en latin, en italien, en français et dans un dialecte romanche :

Maréo/Badiot
Nosc Pere dl cil,
al sides santifiché to inom,
al vëgnes to rëgn,
tüa orentè sides fata,
sciöche al cil insciö söla tera.

Gherdëina
Pere nost, che t'ies en ciel,
l sibe santificà ti inuem,
l vënie ti rëni,
sibe fata ti ulentà,
coche en ciel enscì en tiera.

Fascian
Père nosc che te es sun ciel,
sie fat sent to inom,
fa che vegne to regn,
to voler sie semper respetà,
tant sun ciel che su la tera.

Fodom
Père nòst che t'es sun paradíš,
benedât lé l tuo inóm,
resta con nos,
che sará fat ci che te vòs
sun ciél e su la tièra.

Anpezan
Pare nosc, che te stas su in zielo,
sée fato santo el to gnon,
viene el to regno,
sée fato chel che te vos tu,
tanto in zielo che su ra tera.

Latin
Pater noster qui es in caelis,
sanctificetur nomen tuum,
adueniat regnum tuum,
fiat uoluntas tua,
sicut in caelo et in terra.

Italien
Padre nostro che sei nei cieli,
sia santificato il tuo nome,
venga il tuo regno,
sia fatta la tua volontà
come in cielo, così in terra.

Français
Notre Père qui es aux cieux,
Que Ton nom soit sanctifié,
Que Ton règne vienne,
Que Ta volonté soit faite
Sur la terre comme au ciel.

Valader (un des dialectes romanches)
Bap nos, tu chi est in tschel,
fat sonch vegna teis nom,
teis reginam vegna nanpro,
tia vöglia dvainta sco
in tschel eir sun terra.

Voir aussi

Personnalités connues parlant le ladin

Liens externes

  • http://www.noeles.net - Nouvelles concernant la langue ladine en « Ladin Standard - Ladin Dolomitan » - la langue écrite standard.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ladin de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ladin — [ ladɛ̃ ] n. m. • 1813; mot rhéto roman, du lat. latinus « latin » ♦ Ling. Ensemble des parlers rhéto romans (romanche) de l Engadine (vallée de l Inn). ● ladin nom masculin (latin latinus, latin) Dialecte rhéto roman parlé dans le Tyrol du Sud… …   Encyclopédie Universelle

  • Ladin — La*din , n. [From L. Latinus Latin. See {Latin}] 1. A Romansch dialect spoken in some parts of Switzerland and the Tyrol. [1913 Webster] 2. A person speaking Ladin as a mother tongue. [Webster 1913 Suppl.] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Ladin — hat mehrere Bedeutungen: Ladinium, Zeitalter im Mittleren Trias, vor ungefähr 237 bis 228 Millionen Jahre. Ladin (Schweiz), die rätoromanischen Sprachvarianten des Engadins und des Münstertals (Unterengadinisch, Oberengadinisch und… …   Deutsch Wikipedia

  • Ladin — Ladin, das Romanische in Graubünden, s. Romanische Sprachen …   Herders Conversations-Lexikon

  • Ladin — Rhaeto Romanic dialect spoken in Switzerland and Tyrol, 1873, from L. Latinus Latin …   Etymology dictionary

  • Ladin — [lə dēn′] n. [Rhaeto Romanic < L Latinus, Latin] 1. the dialect of Rhaeto Romance spoken in NE Italy and SE Switzerland 2. a native speaker of this dialect …   English World dictionary

  • Ladin — Infobox Language name=Ladin nativename=Ladin familycolor=Indo European states=flag|Italy region=Province of Belluno, Province of Bolzano Bozen and Province of Trento speakers=30,000 fam2=Italic fam3=Romance fam4=Italo Western fam5=Western… …   Wikipedia

  • ladin — LÁDIN1 s.m. (înv.) Specie de răşină plăcut mirositoare, extrasă dintr o plantă exotică. – Din ngr. ládanon. Trimis de LauraGellner, 02.10.2006. Sursa: DEX 98  LADÍN2, Ă, ladini, e, s.m. şi f., adj. 1. s.m. şi …   Dicționar Român

  • Ladin — noun Etymology: Rhaeto Romance, from Latin Latinum Latin Date: 1837 1. a. a Rhaeto Romance dialect of Alto Adige in northern Italy b. the Rhaeto Romance dialects of the Engadine Valley in Switzerland 2. one speaking Ladin as a mother tongue …   New Collegiate Dictionary

  • Ladin — /leuh deen /, n. 1. a Rhaeto Romanic dialect of the southern Tyrol. 2. a dialect of Romansh spoken in the Inn River valley of Grisons canton, Switzerland. 3. a person who speaks Ladin. [1875 80; < Romansh < L Latinus LATIN] * * * …   Universalium


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.