Lanz AG


Lanz AG

Heinrich Lanz AG

Lanz Bulldog (1955)
Moissonneuse-Batteuse Lanz

Heinrich Lanz AG était un constructeur allemand de machines agricoles situé à Mannheim. La société et sa marque LANZ ont été rachetées en 1956 par le fabriquant américain John Deere.

Sommaire

Histoire

de 1859 à 1918

Après l'entrée de Heinrich Lanz dans l'entreprise paternelle à Mannheim, la société se consacra d'abord à l'importation et à la réparation de machines agricoles, comme par exemple des machines à couper le fourrage ou des moissonneuses-batteuses. Plus tard l'entreprise se lança dans la fabrication de ses propres produits et en 1878 elle a construit ses premières locomobiles ainsi que des ramasseuses-presses.

A cette époque les machines fabriquées par Lanz se virent remettre de nombreux prix sur des foires européennes. Et, après avoir commencé la fabrication d'une moissonneuse à vapeur mue par une locomobile, la part des produits d'importation, constitués jusqu'alors essentiellement de moissonneuses anglaises, baissa de plus en plus. La société Lanz devint alors le plus grand constructeur de machines agricoles sur le continent européen et employa plus de mille ouvriers.

En 1885 le millième ensemble de moissonnage à vapeur est vendu, et à partir de 1887 toutes les machines Lanz furent équipées de protections afin d'éviter les accidents, ce qui fit de cette entreprise une pionnière dans le domaine de la sécurité. Entre 1888 et 1899 suivaient des agrandissements constants de l'usine ainsi que le développement de produits supplémentaires.

Lors de l'exposition universelle de 1900 à Paris, la société Lanz avait déjà à son actif quarante années de succès durant lesquelles elle avait vendu :

  • plus de 10.000 locomobiles pour l'agriculture et l'industrie
  • 7.000 grandes moissonneuses et plus de 120.000 de taille plus petite
  • 180.000 machines pour la préparation du fourrage
  • 60.000 moulins à traction animale pour 1 à 6 chevaux
  • 16.000 machines diverses

Heinrich Lanz est décédé le 1er février 1905 et a légué une entreprise qui comptait alors près de 3.000 employés qui produisaient 900 ensembles de moissonnage à vapeur et 1.400 locomobiles par an. Son fils, le docteur Karl Lanz, a alors repris la société et est parvenu à fabriquer des moissonneuses de plus en plus puissantes et performantes qui figuraient alors parmi les meilleures au monde.

En 1907 la 20.000e locomobile fut fabriquée et depuis 1859 ce sont plus de 550.000 machines au total qui avaient quitté l'usine.

Lors du cinquantenaire de l'entreprise, en 1909, la barre des 4.000 employés était déjà dépassée et, un an plus tard, lors de l'exposition universelle de Bruxelles, Lanz a présenté la plus grande locomobile au monde d'une puissance de 1000 chevaux et qui a été récompensée par trois médailles d'or.

En 1911 Lanz a signé un contrat avec Johann Schütte pour la construction de ballons dirigeables dont 22 exemplaires furent construits sous la marque Schütte-Lanz. Durant la Première Guerre mondiale, entre 1914 et 1918, l'entreprise a perdu beaucoup d'employés et à la fin de la guerre il n'en restait plus que 3.800 sur initialement plus de 5.000.

de 1918 à 1945

Lanz Bulldog 1928

Après la mort de Karl Lanz, décédé en 1921 à l'âge de seulement 48 ans, l'ingénieur Fritz Huber a présenté un nouveau moteur à allumage à cloche incandescente, ou "boule chaude" (Glühkopfzündung). Ce moteur a équipé le premier tracteur Lanz Bulldog. Le modèle suivant, un Bulldog type HP lancé en 1923, avait les 4 roues motrices et une direction articulée, ce qui en faisait une machine techniquement très en avance sur son temps.

Mais les Bulldog types HL et HP revenaient trop chers à la production entre 1924 et 1929, des années de récession économique mondiale. Ils ont été remplacés par le type HR, plus économique à produire, et qui allait devenir le produit standard de la marque durant plusieurs années.

Mais le développement de machines agricoles diverses se poursuivit également. Ainsi, en 1929, fut présenté la Stahl-Lanz, la première moissonneuse-batteuse construite entièrement en acier (stahl en allemand). Au début des années 1930 le pneumatique fut progressivement introduit et à partir de 1934 on proposa également des Bulldog chenillés.

L'entreprise Lanz fut durement touchée durant la Seconde Guerre mondiale, période durant laquelle l'usine a été détruite à 90 %. Mais l'activité continua en assemblant des Bulldog à partir de pièces de rechange et en réparant des machines.

de 1945 jusqu'au rachat par John Deere

Lanz Alldog

Entre 1946 et 1951 on continua à produire des Lanz à cloche incandescente, mais ce type de moteur était devenu obsolète et, de plus, consommait trop de carburant. Le tracteur de transport Lanz Alldog fut proposé à la vente mais, malgré une conception révolutionnaire, son moteur présentait encore de nombreux défauts de jeunesse et sa commercialisation se transforma en échec.

Des Bulldog semi-Diesel furent commercialisés à partir de 1952. Ils étaient équipés d'un modèle intermédiaire de moteur, aussi appelé moteur à pression d'injection moyenne, qui atteignait un très bon niveau de consommation. Mais le défaut principal qui caractérisait le moteur monocylindre deux-temps était d'engendrer d'importantes vibrations qui étaient de moins en moins acceptées par les utilisateurs. Ceux-ci avaient désormais une préférence pour les moteurs Diesel multicylindres au fonctionnement plus régulier et plus calme proposés par la concurrence.

Lanz Bulldog D4016

En 1953 le 150.000e Bulldog fut livré, un an plus tard la première moissonneuse-batteuse automotrice MD240S fut proposée à la vente et à partir de 1955 Lanz équipa tous les Bulldog avec des moteurs Diesel monocylindres deux temps.

Jusqu'en 1956 ce ne sont pas moins de 200.000 Bulldog qui avaient été construits et, durant cette même année 1956, la société américaine "John Deere" est devenue l'actionnaire majoritaire de "Heinrich Lanz AG". L'année suivante le dernier Bulldog, le modèle D4016 d'une puissance de 40 CV, a vu le jour. En 1958 la couleur bleu et rouge traditionnelle des engins fabriqués par Lanz fut abandonnée au profit du jaune et vert de John-Deere. Les premiers tracteurs modernes à moteurs Diesel multicylindres furent développés ensuite et, en 1960, le nom de la société, jusqu'alors nommée Heinrich Lanz AG Mannheim, fut changé en John Deere Lanz AG. La production des Bulldog prit fin et les tracteurs John Deere (Lanz) remplacèrent peu à peu l'intégralité de la gamme des Bulldog. Pendant une courte durée le nom de Lanz apparaissait encore sur les produits sous la dénomination "John Deere Lanz" avant de disparaître complètement après une histoire d'entreprise de plus de 100 ans.

Source

Texte traduit en partie depuis Wikipédia en allemand.

Liens externes

  • Portail de l’agriculture et l’agronomie Portail de l’agriculture et l’agronomie
  • Portail des entreprises Portail des entreprises
  • Portail de l’Allemagne Portail de l’Allemagne
Ce document provient de « Heinrich Lanz AG ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Lanz AG de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Lanz — bezeichnet geographisch: die Gemeinde Lanz im Landkreis Prignitz in Brandenburg, siehe Lanz (Prignitz) (ehemals Lanz, Kreis Westprignitz/Brandenburg) die Gemeinde Lomnice u Sokolova, Okres Sokolov, Tschechien (ehemals Lanz, Kreis… …   Deutsch Wikipedia

  • Lanz — may refer to: Places * Lanz, Brandenburg, a municipality in Brandenburg, Germany * a village in the municipality Störnstein in Bavaria, Germany *the Lanz and Cox Islands Provincial Park in British Columbia, Canada. Persons *Ángel Castillo Lanz,… …   Wikipedia

  • Lanz — (homonymie) Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Lanz peut signifier : Toponymes Lanz, commune espagnole en Navarre ; Lanz, municipalité allemande dans le Brandebourg. Lanz, village …   Wikipédia en Français

  • Lanz — Lanz, Heinrich, Fabrikant landwirtschaftlicher Maschinen, geb. 9. März 1838 in Friedrichshafen am Bodensee, gest. 1. Febr. 1905 in Mannheim, begründete 1859 ein Geschäft in Mannheim, das sich anfangs nur mit der Einfuhr englischer… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Lanz — Lanz, Julius, Pseudonym für Julius Duboc …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Lanz — Lantz Lanz Bandera …   Wikipedia Español

  • Lanz — Lạnz,   Johann Wilhelm, Fayence und Porzellanmodelleur, ✝ wohl Frankenthal (Pfalz) nach 1761; war 1748 54 bei dem Fayencehersteller Paul Anton Hannong (* 1700, ✝ 1760) in Straßburg tätig, 1755 61 erster Modellmeister an dessen neu gegründeter… …   Universal-Lexikon

  • Lanz — 1. Aus einer mit z Suffix gebildeten Koseform von Rufnamen, die mit dem Namenwort lant gebildet sind (z.B. Lambrecht), entstandener Familienname. 2. Berufsübername zu mhd. lanze »Lanze« für den Hersteller. 3. Herkunftsname zu den Ortsnamen Lanz… …   Wörterbuch der deutschen familiennamen

  • Lanz — Original name in latin Lanz Name in other language State code DE Continent/City Europe/Berlin longitude 53.06667 latitude 11.6 altitude 16 Population 902 Date 2011 04 25 …   Cities with a population over 1000 database

  • Lanz — Lantz, Lanz Fréquent en Alsace Lorraine, c est un nom de personne d origine germanique, Lantzo, formé sur la racine land (= pays) …   Noms de famille


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.