Laurent Terzieff


Laurent Terzieff

Laurent Terzieff

Accéder aux informations sur cette image commentée ci-après.

Laurent Terzieff, en 2009, à la sortie du théâtre Rive Gauche, après une représentation de "L'Habilleur".

Nom de naissance Terzieff Laurent Didier Alex
Naissance 27 juin 1935
Toulouse, France
Nationalité Drapeau de France France
Décès 2 juillet 2010 (à 75 ans)
Paris, France
Profession acteur

Laurent Terzieff est un acteur et metteur en scène français, né le 27 juin 1935 à Toulouse (France), et mort le 2 juillet 2010 à Paris

Laurent Terzieff dans son rôle de Philoctète,
Portrait suite à un croquis sur le vif à Chambéry, en février 2010.

Sommaire

Biographie

Fils d'une plasticienne française et de Jean Terzieff, sculpteur russe émigré en France, frère du sculpteur Brigitte Terziev et de la réalisatrice Catherine Terzieff, Laurent Terzieff, âgé de neuf ans en 1944, est marqué par les atrocités de cette période.
Adolescent passionné par la philosophie et la poésie, il assiste fasciné à la représentation de la Sonate des spectres de Strindberg, dirigée par Roger Blin. Il décide de devenir acteur. Il fait ses débuts sur scène à dix-sept ans au Théâtre de Babylone de Jean-Marie Serreau dans Tous contre tous d'Adamov, auteur et ami qu'il affectionne. En 1961 il rencontre l'actrice Pascale de Boysson, qui sera sa compagne dans la vie et sur scène, et fonde avec elle la compagnie Laurent Terzieff.

L'ayant remarqué dans la fiction télévisée L'affaire Weidmann, Marcel Carné l'engage en 1958 pour l'un des rôles principaux du film Les Tricheurs. Cette première apparition sur grand écran le rend célèbre, sa personnalité atypique, son charisme et son talent ne passant pas inaperçus.

Mais c'est au théâtre, sa véritable passion, qu'il vouera sa vie, assoiffé de faire partager par l'intermédiaire de cet art , sa passion pour la poésie, et recherchant à travers lui « à contribuer à élargir la conscience de l'autre ». Pour lui, le théâtre est le lieu où l'on peut « faire se rencontrer le visible et l'invisible » ; c'est aussi un moyen de faire « s'interroger l'homme sur lui-même et sur le monde dans lequel il vit » : il disait « faire du théâtre, c'est se mettre à l'écoute du monde, pour en être la caisse de résonance. » C'est dans cette quête, dans cette recherche qui ne cessera de lui tenir à cœur, que ses choix de metteur en scène et de comédien s'orienteront presque exclusivement vers des auteurs contemporains. Il aura ainsi brillamment contribué à faire connaitre nombre d'entre eux, la plupart anglo-saxons (comme Ronald Harwood, Brian Friel, Eugène O'Neill, Schisgal). Sa dernière interprétation au théâtre fut cependant celle de Philoctète, dans une version française écrite par Jean-Pierre Siméon.

Portrait de Laurent Terzieff par Reginald Gray (1981)

Parallèlement au théâtre, il poursuivit cependant sa carrière cinématographique, dont trois films avec Claude Autant-Lara (Tu ne tueras point) et La Prisonnière avec Clouzot. Partenaire de Brigitte Bardot dans À cœur joie, il joua ensuite un rôle de marginal désœuvré dans Les Garçons de Bolognini (1959), film écrit par Pasolini qui lui confie plus tard le rôle du Centaure dans Médée. Sollicité par les meilleurs réalisateurs italiens, Terzieff incarne en 1961 un révolutionnaire dans Vanina Vanini de Rossellini et apparaît en 1976 dans le Désert des Tartares de Valerio Zurlini. En France, Buñuel le fait tourner dans la Voie lactée en 1969. Terzieff travaille avec d'autres metteurs en scènes relevant du cinéma d'art et d'essai, comme Philippe Garrel (quatre films dont Le Révélateur, tourné en plein mai 1968), et Jean-Luc Godard (avec Détective en 1985). Après les années 1980, il se fait plus rare sur les écrans. Il apparaît tout de même dans différents rôles, comme trotskiste dans Rouge baiser, comme anarchiste dans Germinal en 1993, et dans Mon petit doigt m'a dit... de Pascal Thomas en 2005

Il remporte le Molière du comédien lors de la 24e cérémonie des Molières, le 25 avril 2010 pour ses rôles dans L'Habilleur (2009) et Philoctète (2009/2010).

Il meurt le 2 juillet 2010 à l'hôpital de la Salpêtrière de Paris suite à des complications pulmonaires après avoir été souffrant pendant plusieurs semaines[1]. Le monde du théâtre a pleuré l'un de ses plus grands maîtres, une voix singulière, exigeante et généreuse qui a profondément marqué la création contemporaine.

Il repose auprès de ses parents, au cimetière du Montparnasse.

Engagement personnel

Politiquement engagé, il signa, en 1960 le manifeste des 121 contre la Guerre d'Algérie » et, en 2002, la pétition « Pas en notre nom » contre la Guerre d'Irak, sans pourtant appartenir, selon ses propres mots, à la « race des signeurs ».

Humaniste[2], Laurent Terzieff avait signé un appel demandant qu'une délégation du Comité des Droits de l'Enfant de l'ONU rende visite à un enfant tibétain en résidence surveillée depuis 1995 en Chine, Gendhun Choekyi Nyima, reconnu comme 11e Panchen Lama par le 14e dalaï lama[3].

Filmographie

Cinéma

Télévision

Théâtre pour la télévision

Une trilogie pour France 3 réalisation et conception pour la télévision de Stéphane Bertin, tournage en studio France 3 Toulouse et Marseille :

Théâtre

Citations

  • « Tout humain n'est-il pas réduit à vivre d'illusions ? (...) L'illusion n'est-elle pas notre combustible pour continuer à vivre ? »

Distinctions et prix

Hommages

  • le théâtre de l'ENSATT porte son nom

Notes et références

Annexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

  • Claude Mauriac, Laurent Terzieff, Stock, 1980, 298 p. (ISBN 2-234-01049-7)
  • Charlette Darmon-Le Pogam, Laurent Terzieff aventurier du théâtre, L'Harmattan, Paris, 2001, 327 p. (ISBN 2-7475-0790-4) (texte remanié d'une thèse de doctorat de Littérature et civilisation française, soutenue à l'Université de Montpellier 3 en 1999)
  • Laurent Terzieff et Olivier Schmitt, Laurent Terzieff, entretien, Flammarion, Paris, 2001, 179 p.
  • Laurent Terzieff, Marie-Noëlle Tranchant, Seul avec tous, Presses de la Renaissance, coll. « Chemin faisant », octobre 2010, 200 p. (ISBN 978-2-7509-0628-3)

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Laurent Terzieff de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Laurent Terzieff — (born on June 27 1935 in Toulouse, France) is a French actor.BiographyLaurent Terzieff was the son of a plastician and a Russian sculptor who emigrated to France during the First World War. The spectacle of the bombardments had a dramatic effect… …   Wikipedia

  • Laurent Terzieff — Portrait Laurent Terzieffs (Künstler: Reginald Gray, Paris, 1981) …   Deutsch Wikipedia

  • Terzieff — Laurent Terzieff eigentl. Laurent Thermerzine (* 27. Juni 1935 in Toulouse) ist ein französischer Schauspieler. Leben Laurent Terzieff debütierte 1953 am Theater und wurde 1958 von Marcel Carné für Die sich selbst betrügen, einem Portrait der… …   Deutsch Wikipedia

  • Laurent — ist ein französischer männlicher Vorname[1] lateinischer Herkunft.[2] Näheres zur Etymologie des Namens siehe unter Laurentius. Laurent ist auch ein Familienname. Inhaltsverzeichnis 1 Bekannte Namensträger 1.1 Vorname …   Deutsch Wikipedia

  • Terzieff, Laurent — pseud. di Tchemerzine, Laurent …   Sinonimi e Contrari. Terza edizione

  • Jean Terzieff — La Femme aux pommes Jean Terzieff (30 janvier 1894 à Bucarest 22 janvier 1978 à Paris) est un sculpteur français, d origine russe. Il étudie d abord à à l école des Beaux Arts de Bucarest, puis se rend à Paris en …   Wikipédia en Français

  • Catherine Terzieff — est une réalisatrice et productrice pour la télévision française. Elle contribua également à l hebdomadaire culturel 7 à Paris. Elle est la fille de Jean Terzieff, sculpteur russe émigré en France, la sœur du comédien Laurent Terzieff et de… …   Wikipédia en Français

  • Tchemerzine, Laurent — vero nome di Terzieff, Laurent …   Sinonimi e Contrari. Terza edizione

  • Pascale de Boysson — est une comédienne française née le 16 avril 1922 au château de Châtillon (commune de Chindrieux), et morte le 9 août 2002 à La Noue (commune de Sainte Marie de Ré). Sommaire 1 Parcours 2 Filmographie …   Wikipédia en Français

  • Claude Kunetz — Claude kunetz, né en France en juin 1958, est un producteur de cinéma, galeriste d art contemporain et créateur de centres culturels en milieu hospitalier. Sommaire 1 Biographie 2 Cinéma 2.1 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.