Le Canadien


Le Canadien

Le Canadien (journal)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Canadien.
 Le Canadien

Pays Canada Canada
Langue(s) Français
Périodicité Hebdomadaire (1806-1825)
Bihebdomadaire (1831-1832)
Trihebdomadaire (1832-1857)
Quotidien (1857)
Trihebdomadaire (1857-1874)
Quotidien (1874-1893)
Hebdomadaire (1906-1909)[1]
Genre Presse politique
Fondateur Pierre-Stanislas Bédard
Date de fondation Novembre 1806
Date du dernier numéro Plusieurs séries : 22 nov. 1806-14 mars 1810; 14 juin 1817-15 déc. 1819; 19 janv. 1820-2 mars 1825; 7 mai 1831-11 fév. 1893; 22 déc. 1906-11 déc. 1909[1]
Ville d’édition Québec (1806-1891)
Montréal (1891-1909)

ISSN 0705-7679[2]

Le Canadien est l’un des journaux québécois les plus influents du XIXe siècle.

Sommaire

1re série : 1806-1810

Une du premier numéro du Canadien, samedi 22 novembre 1806

Le journal Le Canadien est fondé à Québec en novembre 1806 par le chef du Parti canadien, Pierre-Stanislas Bédard, avec l'appui de plusieurs chefs du mouvement réformiste naissant : François Blanchet, Jean-Thomas Taschereau, Louis Bourdages, Joseph-Bernard Planté et Joseph Levasseur Borgia.

Le journal adopte pour devise la maxime juridique latine Fiat justitia ruat caelum[3] (en français : « Que le ciel s'écroule, mais que justice soit faite »).

Le samedi 22 novembre 1806, le premier numéro sort des presses de l'imprimeur Charles Roi, qui en assure l'impression jusqu'au 7 février 1807, pour ensuite être remplacé par Charles Lefrançois, propriétaire de l'Imprimerie canadienne, située à Québec sur la rue Saint-François[4].

Le samedi 17 mars 1810, trois membres du conseil exécutif, Thomas Dunn, François Baby et John Young signent un warrant (mandat d'arrêt) contre l'imprimeur Charles Lefrançois. Au cours de l'après-midi, des soldats perquisitionnent dans l'atelier de l'Imprimerie canadienne, arrêtent Lefrançois, s'emparent du matériel d'impression, suppriment le numéro du jour et confisquent les papiers du Canadien[5],[6],[7]. Les presses et les caractères saisis sont entreposés dans une voûte[7], tandis que les papiers confisqués sont déposés au palais de justice comme pièces à conviction en présence du juge de paix Ross Cuthbert[6]. Une vingtaine de collaborateurs du journal à travers la province sont également emprisonnés[5].

Deux jours plus tard, les propriétaires du journal, Pierre-Stanislas Bédard, François Blanchet et Jean-Thomas Taschereau sont à leur tour jetés en prison, accusés de « pratiques traîtresses »[8].

L'imprimeur Lefrançois est relâché en août 1810, sans avoir subi de procès[6].

2e série : 1817-1819

Le Canadien renaît le 14 juin 1817 avec l'appui de quelques chefs du Parti canadien. La rédaction en est confiée à Laurent Bédard, neveu de Pierre-Stanislas Bédard[9]. Cette nouvelle mouture adopte la forme d'un petit in-quarto hebdomadaire de quatre pages sur deux colonnes, dont l'impression est confiée à François Bélanger[9]. La publication s'interrompt le 15 décembre 1819[7].

3e série : 1820-1825

Dès le 19 janvier 1820, le journal reparaît sous l'impulsion de François Blanchet, son nouveau propriétaire et de Flavien Vallerand, chargé de l'impression et de la publication[9]. La devise latine Fiat justitia ruat caelum est reprise[7].

Après la parution du numéro du 2 mars 1825, Flavien Vallerand annonce, dans une circulaire datée du 12 mars suivant, qu'il doit interrompre la parution du Canadien en raison de difficultés financières. La publication reprend brièvement le 17 août 1825 pour cesser de façon définitive quelques semaines plus tard[7].

4e série : 1831-1893

Voir aussi

Liens externes

Notes

  1. a  et b André Beaulieu et Jean Hamelin. La presse québécoise des origines à nos jours. Québec : Presses de l'Université Laval, 1973, t. 1, p. 16-17.
  2. Microfilm de la Société canadienne du microfilm, Montréal, 2002.
  3. Prospectus du Canadien [rtf]. Québec : Charles Roi, 13 novembre 1806.
  4. John Hare et Jean-Pierre Wallot. Les imprimés dans le Bas-Canada, 1801-1810. Montréal : Presses de l'Université de Montréal, 1967, p. 315, 352.
  5. a  et b John Hare et Jean-Pierre Wallot. Les imprimés dans le Bas-Canada, 1801-1810. Montréal : Presses de l'Université de Montréal, 1967, p. 217.
  6. a , b  et c Jean-Marie Lebel. « Charles Lefrançois », dans Dictionnaire biographique du Canada [en ligne].
  7. a , b , c , d  et e André Beaulieu et Jean Hamelin. La presse québécoise des origines à nos jours. Québec : Presses de l'Université Laval, 1973, t. 1, p. 16.
  8. Fernand Ouellet. « Pierre-Stanislas Bédard », dans Dictionnaire biographique du Canada [en ligne].
  9. a , b  et c Philippe Reid. « L'émergence du nationalisme canadien-français : l'idéologie du Canadien (1806-1842) » [pdf], Recherches sociographiques, volume 21, numéro 1-2 (janvier-août 1980), p. 14.


  • Portail de la presse écrite Portail de la presse écrite
  • Portail du Québec Portail du Québec
Ce document provient de « Le Canadien (journal) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Le Canadien de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Canadien pacifique — Logo du Chemin de fer Canadien Pacifique Limitée Création 1881 Fondateur(s) John A. Macdonald …   Wikipédia en Français

  • Canadien Junior De Montréal — Lieu : Montréal, Québec …   Wikipédia en Français

  • Canadien junior de Montreal — Canadien junior de Montréal Canadien junior de Montréal Lieu : Montréal, Québec …   Wikipédia en Français

  • Canadien junior de montréal — Lieu : Montréal, Québec …   Wikipédia en Français

  • canadien — canadien, ienne [ kanadjɛ̃, jɛn ] adj. et n. • XVIe; de Canada, mot huron « village », nom donné par Jacques Cartier à la Nouvelle France, 1535 ♦ Du Canada ou qui concerne le Canada. Le Saint Laurent, fleuve canadien. N. Les Canadiens : les… …   Encyclopédie Universelle

  • Canadien junior de Montréal — Données clés Fondé en 1933 Disparu en …   Wikipédia en Français

  • Canadien junior de Montréal — Gründung 1933 Auflösung 1972 Geschichte Canadien junior de Montréa …   Deutsch Wikipedia

  • Canadien junior de Verdun — Gründung 1984 Auflösung 1989 Geschichte Canadien junior d …   Deutsch Wikipedia

  • Canadien junior de Montreal — Canadien junior de Montréal Gründung 1933 Auflösung 1972 Geschichte Canadien junior de Montréal 1933 – 1972 …   Deutsch Wikipedia

  • Canadien européen — Canadien européen …   Wikipédia en Français

  • Canadien de Montréal — Canadiens de Montréal Pour les articles homonymes, voir Canadien …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.