Le Cuirasse Potemkine


Le Cuirasse Potemkine

Le Cuirassé Potemkine

Le Cuirassé Potemkine
Titre original Bronenosets Potyomkin
Réalisation Sergueï Eisenstein
Scénario Nina Agadzhanova
Nikolai Aseyev
Sergueï Eisenstein
Sergei Tretyakov
Photographie Edouard Tissé
Vladimir Popov
Production Jacob Bliokh
Société de distribution Goskino
Durée 64 min.
Sortie URSS 21 décembre 1925
États-Unis 5 décembre 1926 (New York)
Langue(s) originale(s) cinéma muet
intertitres russes
Pays d’origine URSS Union soviétique
Une affiche du Cuirassé Potemkine
Autre affiche du Cuirassé Potemkine
Un landau dans la célèbre scène de l'escalier monumental d'Odessa

Le Cuirassé Potemkine (Броненосец Потёмкин, translittération : Bronenosec Potëmkin) est un film soviétique muet réalisé par Sergueï Eisenstein, sorti en 1925.

Sommaire

Synopsis

Le film traite de la mutinerie du cuirassé Potemkine dans le port d'Odessa en 1905, de l'insurrection et de la répression qui s'ensuivirent dans la ville. L'événement, qui a lieu pendant la Révolution russe de 1905, est ici vu comme précurseur de la révolution d'Octobre (1917) et est présenté du seul point de vue des insurgés. Le cuirassé reproduit donc dans le microcosme de son équipage les clivages de la société russe et ses insupportables inégalités. Ainsi, et c'est l'une des causes de la mutinerie, la question de la nourriture. Les officiers présentés comme cyniques et cruels contraignent l'équipage à consommer de la viande avariée, dans le même temps ces derniers maintiennent un train de vie privilégié parmi l'équipage (scène de la vaisselle « Dieu, donne-moi mon pain quotidien »).

Commentaire

Après La Grève l'année précédente, Eisenstein continue d'expérimenter ses théories sur le montage. À l'origine démarche de propagande, comme tous les films soviétiques de la période, le film a rencontré un énorme succès en Union soviétique et a marqué l'histoire du cinéma par ses inventions et qualités techniques ainsi que par le souffle épique insufflé par Eisenstein.

La scène la plus célèbre du film est le massacre sur les marches de l'escalier monumental d'Odessa, où des soldats descendent d'une manière rythmée et machinale sur la foule en la bousculant, avec notamment le plan d'un landau (travelling avant en plongée utilisant une façon de filmer très nouvelle pour l'époque) qui dévale les marches. Ce thème sera repris notamment par Brian de Palma dans Les Incorruptibles, et, de manière parodique, par Woody Allen dans Guerre et Amour, par les frères Zucker et Jim Abrahams dans Y a-t-il un flic pour sauver la reine ?, par Terry Gilliam dans Brazil et par Ettore Scola dans Nous nous sommes tant aimés. Lampedusa dans le roman le Guépard compare également le "gag" de Angelica à l'efficacité de la scène du film d'Eisenstein.

Plusieurs versions sonores ont été superposées à la piste vidéo jusqu'à nos jours : celle de Dmitri Shostakovitch, celle de Nikolaï Krioukov (dans la version soviétique restaurée de 1976), et celle d'Edmund Meisel. C'est cette dernière qui fut originellement utilisée. Eisenstein arrêta cependant sa participation avec Meisel du jour où une représentation à Londres - avec un rythme plus vif prodigué par Meisel - fit, à un moment donné, rire la salle entière. C'est alors que l'on se rend compte de l'importance de la concordance – ou non-concordance – entre image et son.

Une « nouvelle version » a été montrée au Festival du film de Berlin. Elle y inclut notamment des intertitres reprenant des discours de Trotsky, retirés déjà à l'époque, celui-ci ne faisant pas partie du panthéon officiel du communisme voulu par Staline.

On peut donc plus généralement noter que l'avantage du montage est aussi son défaut. Eisenstein, lui qui s'était « fait la main » en remontant des films occidentaux, perçoit la puissance du montage, qui est la puissance du discours. Aujourd'hui, on voit le défaut du montage : c'est la fragmentation d'une œuvre capitale qui, comme elle est de propagande, a été retouchée de nombreuses fois, et de surcroît par le régime soviétique officiel.

Fiche technique

L'escalier d'Odessa, entre 1890 et 1900.
Le même escalier, de nos jours.

Film muet

Distribution

  • Alexandre Antonov : Vakoulintchouk
  • Vladimir Barsky : commandant Golikov
  • Mikhaïl Gomarov : le marin Matouchenko
  • des acteurs du Proletkult, les équipages soviétiques de la mer Noire et la population d'Odessa.

Autour du film

  • Le Cuirassé Potemkine fut considéré en 1958 comme le meilleur film de tous les temps par un échantillon de 117 critiques internationaux lors de l'exposition universelle de Bruxelles.

Liens externes

Commons-logo.svg

(fr+en) Le Cuirassé Potemkine sur l’Internet Movie Database


  • Portail du cinéma Portail du cinéma
  • Portail du monde maritime Portail du monde maritime

Ce document provient de « Le Cuirass%C3%A9 Potemkine ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Le Cuirasse Potemkine de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Cuirassé Potemkine — Potemkine (cuirassé) Potemkine (Князь Потёмкин Таврический) Le cuirassé Potemkine Noms : Па …   Wikipédia en Français

  • Le Cuirassé Potemkine — Le Cuirassé « Potemkine » Affiche originale du film Données clés Titre original …   Wikipédia en Français

  • Le cuirassé Potemkine — Titre original Bronenosets Potyomkin Réalisation Sergueï Eisenstein Scénario Nina Agadzhanova Nikolai Aseyev Sergueï Eisenstein Sergei Tretyakov Photographie Edouard Tissé Vladimir Popov Production Jacob Bliokh …   Wikipédia en Français

  • Le Cuirassé Potemkine — Bronenosec Potemkin    Film historique et politique de Serguei Mikhaïlovitch Eisenstein, avec Alexandre Antonov (Vakoulintchouk), Vladimir Barsky (le commandant Golikov), Grigori Aleksandrov (son second Guliarovsky), Mikhaïl Gomarov (le marin… …   Dictionnaire mondial des Films

  • Mutinerie Du Cuirassé Potemkine — La Mutinerie du cuirassé Potemkine est une révolte de marins qui éclate le 27 juin 1905 à bord du cuirassé Potemkine et qui s inscrit dans le contexte de la Révolution de 1905 en Russie. Considérée par la suite comme l un des signes avant… …   Wikipédia en Français

  • Mutinerie du cuirasse Potemkine — Mutinerie du cuirassé Potemkine La Mutinerie du cuirassé Potemkine est une révolte de marins qui éclate le 27 juin 1905 à bord du cuirassé Potemkine et qui s inscrit dans le contexte de la Révolution de 1905 en Russie. Considérée par la suite… …   Wikipédia en Français

  • Mutinerie du cuirassé potemkine — La Mutinerie du cuirassé Potemkine est une révolte de marins qui éclate le 27 juin 1905 à bord du cuirassé Potemkine et qui s inscrit dans le contexte de la Révolution de 1905 en Russie. Considérée par la suite comme l un des signes avant… …   Wikipédia en Français

  • Mutinerie du cuirassé Potemkine — Affiche du film de Sergueï Eisenstein Le Cuirassé Potemkine (1925). La mutinerie du cuirassé Potemkine est une révolte de marins qui éclate le 14 juin 1905[note 1] à bord du cuirassé Potemkine et qui s …   Wikipédia en Français

  • Potemkine (cuirasse) — Potemkine (cuirassé) Potemkine (Князь Потёмкин Таврический) Le cuirassé Potemkine Noms : Па …   Wikipédia en Français

  • Potemkine (cuirassé) — Potemkine (Князь Потёмкин Таврический) Le cuirassé Potemkine Autres noms Пантелеймон (Saint Pantéleimon) Histoire A servi dans …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.