Le Verdon-Sur-Mer


Le Verdon-Sur-Mer

Le Verdon-sur-Mer

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Verdon.
Le Verdon-sur-Mer

Terminal du porte container
Terminal du porte container

Administration
Pays France
Région Aquitaine
Département Gironde
Arrondissement Arrondissement de Lesparre-Médoc
Canton Canton de Saint-Vivien-de-Médoc
Code Insee abr. 33544
Code postal 33123
Maire
Mandat en cours
Jacques Bidalun
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes de la Pointe du Médoc
Site internet site officiel
Démographie
Population 1 358 hab. (2 006)
Densité 79 hab./km²
Gentilé Verdonnais, Verdonnaises
Géographie
Coordonnées 45° 32′ 50″ Nord
       1° 03′ 38″ Ouest
/ 45.5472222222, -1.06055555556
Altitudes mini. 0 m — maxi. 36 m
Superficie 17,09 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Le Verdon-sur-Mer (en occitan Lo Verdon de Mar) est une commune française, située dans le département de la Gironde et la région Aquitaine.

Sommaire

Géographie

Le Verdon sur Mer est la commune la plus septentrionale des Landes de Gascogne. Elle est située au nord de Soulac-sur-Mer, à l'extrémité nord du Médoc et de la pointe de Grave. C'est une petite station balnéaire disposant de deux plages : l'une sur l'Océan, l'autre sur l'estuaire ainsi que d'un port de plaisance aménagé en 2004 : Port Médoc. Un service de bacs fluviaux traversant l'estuaire, assure la liaison Le Verdon (Port Bloc)-Royan.

Histoire

La commune a une situation géographique particulière : de forme triangulaire, elle se situe à la rencontre de l'estuaire de la Gironde et de l'océan Atlantique. Au large, sur un îlot rocher, le phare de Cordouan, construit entre 1584 et 1611 et réhaussé en 1789, marque l'entrée de l'estuaire.

Jusqu'en juillet 1874, Le Verdon dépendait de la commune de Soulac. Après de longues démarches, les hameaux du Verdon, du Logit, du Royannais, des Grands Maisons et des Huttes devinrent une commune autonome. Les activités principales du village sont la culture du sel (marais salants nombreux depuis le Moyen Age) et les ressources liées à la mer et aux cultures vivrières. Depuis un décret de 1911, Le Verdon s'appelle Le Verdon-sur-mer. Au XIe siècle, le territoire du Verdon héberge le prieuré de Saint-Nicolas de Grave, dépendant de Cluny. Il abrite les moines chargés de l'entretien du feu de Cordouan, au large de l'embouchure de l'estuaire. Le prieuré est enfoui sous les sables à une période indéterminée.

Depuis le Moyen Âge, Le Verdon est connu pour sa rade abritée des vents dominants d'ouest. Les navires désirant quitter l'estuaire de la Gironde y stationnent avant de prendre la mer.

En 1717-1723, une chapelle royale est édifiée pour apporter un secours spirituel aux marins. Fortement soumise à l'érosion marine à partir du milieu du XVIIIe siècle, La Pointe de Grave fait l'objet de protections contre le recul de la côte. Entre Soulac et la Pointe de Grave, des digues, brise-mer et brise-lame sont édifiés par les Ponts et Chaussées pour retenir le sable et casser les assauts de l'océan. 130 ans de chantiers perpétuels permettent de stabiliser le trait de côte. La Jetée, construite en 1844, en est encore le témoin, à l'extrémité de la Pointe de Grave.

La vocation maritime du Verdon se renforce encore avec l'inauguration, en 1933, du môle d'escale, avant-port de Bordeaux. Détruit en 1944 par les Allemands, le môle d'escale est pour l'époque, un fleuron de la technologie. Il accueille une centaine de paquebots transatlantiques durant sa période d'activité. Dans les années 1966-1986, un port pétrolier est en activité sur les ruines de l'ancien môle d'escale. Trois dépôts d'hydrocarbures sont implantés sur la commune. Depuis les années 80 et la fin de l'industrialisation de l'estuaire de la Gironde, Le Verdon s'est engagé dans un développement touristique, fort de son patrimoine et de ses ressources naturelles (plages, forêts, anciens marais salants). En 2004, Port-Médoc, port de plaisance de 800 anneaux, est ouvert. Depuis quelques années, la vocation touristique de la commune se développe avec la construction de résidences de tourisme.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
1874 1876 Jean Tripota Cons. Capitaine ER des Douanes
1876 1884 Pierre Léon Albert Rép. Commerçant cafetier
1884 1885 Etienne Pinet Rép. Retraité des Douanes
1885 1892 Pierre Léon Albert Rép. Commerçant cafetier
1892 1900 Emmanuel Durand Rép. Officier de santé
1900 1904 Edouard Goeytes RG Entrepreneur de TP
1904 1908 Jules Manizan RG Retraité Ponts et Chaussées
1908 1925 Emmanuel Durand fils RG Assureur
1925 1927 Antoine Crestas URD Cadre de banque retraité
1927 1929 Emmanuel Durand fils URD Assureur
1929 1940 Léon Prunet RRS Retraité des Douanes
1940 1942 Albert Bourgade RRS Commerçant retraité
1942 1965 Georges Poirier DVD Artisan électricien
1965 1976 Jean Larrieux Soc. Adjoint technique TPE
1976 1977 Albert Platon Soc. Propriétaire exploitant
1977 1983 Fernand Formont DVD Cadre administratif
1983 1989 Michel Rapeau PS Officier Marine Marchande
1989 2008 Alain Martinet DVD Pharmacien
2008 2014 Jacques Bidalun SE Attaché territorial
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Ses habitants sont appelés les Verdonnais et les Verdonnaises. [1]

Évolution démographique
(Source : INSEE[2])
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006
1 554 1 630 1 648 1 616 1 344 1 274 1 358
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

Économie

Actualité

La commune connaît depuis 2007 une vive polémique au sujet de l'implantation éventuelle d'un Port méthanier. Par consultation, les habitants de la commune se sont prononcés contre (à près de 70%). La plus grosse association du village avec plus de 5000 adhérents est désormais l'association "Une pointe pour tous" qui lutte contre l'implantation d'un terminal méthanier.

Lieux et monuments

La pointe du Verdon
  • Le Phare de Cordouan : sur un plateau rocheux à l'embouchure de l'estuaire de la Gironde. 1584-1611. Édifié par Louis de Foix. Surélévation de l'ingénieur Joseph Teulère en 1789. Electrifié en 1948. Phare en mer encore gardienné. Classé monument historique en 1862 en même temps que Notre-Dame de Phare. Se visite par bateau, à marée basse. 311 marches.
  • Phare de Grave, à la Pointe de Grave, 1859-1860. Abrite un musée des phares et balises, ouvert en saison tous les jours et pour les groupes, hors saison, à la demande. Table d'orientation au sommet (28 m). 107 marches.
  • Feu Saint-Nicolas, sur la côte sauvage. 1871. Feu directionnel indiquant la passe sud. Ne se visite pas.
  • Fort de la Pointe de Grave. 1877-1878. Défendait l'entrée de l'estuaire. Est actuellement une colonie de vacances de l'Armée. Ne se visite pas.
  • À la pointe de Grave existait un monument commémorant le départ de La Fayette en 1777 et l'intervention américaine au côté des Alliés en 1917. Dynamité en mai 1942 par les Allemands, une stèle a été construite sur son emplacement après la guerre.
  • Église Notre-Dame du Bon Secours et de Saint-Louis, 1872. Construite à l'emplacement d'une ancienne chapelle royale.
  • Ancien port ostréicole avec cabanes ostréicoles typiques, dans le bourg, le long du chenal.
  • Anciens marais salants. L'association Curuma initie à la découverte du patrimoine naturel du site de Proutan.
  • Port Bloc, à la Pointe de Grave. Petit port abrité des vents d'ouest. Servait autrefois au déchargement des gabares. Accueille les bacs qui font la traversée Royan / Pointe de Grave. Port d'attache du bateau baliseur et des vedettes du service du Pilotage.
  • Vestiges de blockhaus allemands (Mur de l'Atlantique) à la Pointe de Grave et aux Arros, au nord de Soulac. Possibilité de visites guidées.

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Liens externes

Notes et références

  • Portail de la Gironde Portail de la Gironde
  • Portail de l’Aquitaine Portail de l’Aquitaine
Ce document provient de « Le Verdon-sur-Mer ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Le Verdon-Sur-Mer de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Le Verdon-sur-Mer — Pour les articles homonymes, voir Verdon. 45° 32′ 50″ N 1° 03′ 38″ W …   Wikipédia en Français

  • Le Verdon sur Mer — Pour les articles homonymes, voir Verdon. Le Verdon sur Mer Terminal du porte container …   Wikipédia en Français

  • Le verdon-sur-mer — Pour les articles homonymes, voir Verdon. Le Verdon sur Mer Terminal du porte container …   Wikipédia en Français

  • Le Verdon-sur-Mer — Le Verdon sur Mer …   Deutsch Wikipedia

  • Le Verdon-sur-Mer — Punta de Le Verdon …   Wikipedia Español

  • Le Verdon-sur-Mer — French commune nomcommune=Le Verdon sur Mer Container ships région=Aquitaine département=Gironde arrondissement=Lesparre Médoc canton=Saint Vivien de Médoc insee=33544 cp=33123 maire= mandat= intercomm= longitude= 1.06055555556… …   Wikipedia

  • Apartment Les Vertmarines Le Verdon Sur Mer II — (Ле Вердон Сюр Мер,Франция) Категория отеля: 3 звездочный отель …   Каталог отелей

  • Saint-Palais-sur-Mer — Pour les articles homonymes, voir Saint Palais. 45° 38′ 38″ N 1° 05′ 13″ W …   Wikipédia en Français

  • Saint-palais-sur-mer — Pour les articles homonymes, voir Saint Palais. Saint Palais sur Mer La place du Rhâ, au cœur de la ville …   Wikipédia en Français

  • La Seyne-sur-Mer —  Pour l’article homonyme, voir Seyne.  43° 06′ 00″ N 5° 53′ 00″ E …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.