Ma Ying-jeou


Ma Ying-jeou
Ma Ying-jeou
馬英九
馬英九總統.JPG
Mandats
6e président de la République de Chine (Taïwan)
Actuellement en fonction
Depuis le 20 mai 2008 (&&&&&&&&&&&012803 ans, 6 mois et 1 jour)
Élection 22 mars 2008
Vice-président Vincent Siew
Prédécesseur Chen Shui-bian
Maire de Taipei
25 décembre 199825 décembre 2006
Prédécesseur Chen Shui-bian
Successeur Hau Lung-pin
Biographie
Nom de naissance Ma Ying-jeou
Date de naissance 13 juillet 1950
Lieu de naissance Kowloon (Hong Kong)
Parti politique Kuomintang
Diplômé de Université nationale de Taïwan
Université de New York
Université Harvard
Profession Universitaire

Republic of China National Emblem.svg
Présidents de la République de Chine (Taïwan)

Ma Ying-jeou (Chinois: 馬英九 , pinyin Mǎ Yīngjiǔ ), né le 13 juillet 1950 à Hong Kong, est un homme politique taïwanais. Il est l'actuel Président de la République de Chine, et ce depuis le 20 mai 2008[1]. Ayant remporté les élections présidentielles du 22 mars[2], il succéda au président Chen Shui-bian.

Ma a également été ministre de la Justice de 1993 à 1996, maire de Taipei de 1998 à 2006, et président du Kuomintang de 2005 à 2007.

En mai 2008, le Time le classe dix-neuvième sur sa liste des cent personnes les plus influentes au monde, en raison de sa volonté d'opérer un rapprochement, pendant sa présidence, entre Taïwan et la Chine continentale[3].

Sommaire

Débuts et éducation

Ma est né à Hong Kong, mais sa famille s'installe à Taïwan lorsqu'il n'a qu'un an. Son père, Ma Ho-ling, originaire de la province de Hunan, et sa mère, Chin Hou-hsiu, auront cinq enfants, dont Ying-jeou est le seul garçon. Ils furent tous les deux impliqués dans le Kuomintang et le gouvernement de Taïwan.

En 1972, il obtient une licence de droit à l'université nationale de Taïwan. Il part ensuite compléter ses études aux États-Unis, et obtient une maîtrise de droit à la New York University School of Law, puis un doctorat en droit à la faculté de droit de Harvard. Il retourne à Taïwan en 1981, et y enseigne le droit[4].

Ma parle le mandarin, le taïwanais, le hakka et l'anglais.

Carrière politique

Débuts

Ma fit son entrée dans le monde de la politique en travaillant comme traducteur pour le président Chiang Ching-kuo. Puis, à l'âge de 38 ans, il devient le plus jeune membre du gouvernement de l'époque, en étant nommé à la tête de la Commission pour la Recherche, le Développement et l'Évaluation.

Il fut sous-secrétaire-général du Kuomintang de 1984 à 1988, et travailla également comme second au sein du Conseil pour les Affaires de la métropole, chargé des relations avec la Chine continentale. En 1993, il est nommé ministre de la Justice par le président Lee Teng-hui. Il est démis de son poste trois ans plus tard, et retourne vers le monde universitaire.

Maire de Taipei

Sa carrière politique n'est toutefois pas terminée. En 1998, le Kuomintang le nomme candidat à la mairie de Taipei, et il remporte l'élection face au maire sortant Chen Shui-bian. Il est ré-élu en 2002.

Ma est critiqué suite à l'épidémie de grippe aviaire qui frappe sa ville en 2003, et aux inondations qui suivent en 2004. Il est également critiqué par le parti Minjindang pour ne pas avoir autorisé l'utilisation du drapeau national de la République de Chine lors d'un match de football à Taipei entre Taïwan et la République populaire de Chine. Ma répondit qu'il ne faisait que se conformer au protocole olympique, qui ne reconnaît que le drapeau olympique de Taïwan.

Ma s'exprima en faveur de la réunification de la Chine, et contre l'indépendance de Taïwan. Il s'opposa au référendum de 2004, perçu comme un prélude à l'indépendance. Toutefois, il s'opposa également à la loi antisécession de la République populaire, ce qui lui valut une interdiction de visiter Hong Kong, alors qu'il devait y prononcer une série de discours en 2005[5].

À la tête du Kuomintang

2008: l'élection présidentielle

Le 17 mars 2008, Ma décrivit Taïwan comme étant un « État souverain »[6] et menaça de boycotter les Jeux olympiques de Beijing, s'il était élu président et si les troubles au Tibet en 2008 dégénéraient en violence accrue[7].

Le 22 mars 2008, il remporta l'élection présidentielle avec 58,45 % des voix, face à son adversaire Frank Hsieh (Minjindang).

Suite à son élection, il affirma qu'il améliorerait les relations avec la Chine continentale, notamment en permettant des vols directs, en autorisant la venue d'un plus grand nombre de touristes chinois, et en aidant les industries taïwanaises à s'implanter sur le continent[8]. Il ajouta qu'il pronait le statu quo en termes politiques: ni indépendance de Taïwan, ni ré-unification[9].

Le président Ma Ying-jeou fut intronisé le 20 mai 2008[10].

Références

  1. (fr) « Le nouveau président taïwanais entre en fonction », France 24, 20 mai 2008.
  2. (fr) « Victoire du candidat d'opposition à la présidentielle taïwanaise », Agence France Press, 22 mars 2008.
  3. (en) « Ma Ying-jeou », Michael Schuman, Time, mai 2008.
  4. (en) Biographie de Ma Ying-Jeou sur le site du Bureau du président de la République de Chine.
  5. (en) « Groups told me to lie about visa, says Ma », Teddy Ng & Michael Ng, The Standard, 8 janvier 2005.
  6. (en) « Taiwan presidential frontrunner calls island 'sovereign country' », Japan Today, 18 mars 2008.
  7. (en) « Taiwan presidential candidate threatens to boycott Beijing Olympics », Earth Times, 18 mars 2008.
  8. (en) « Taiwan's Ma: No plans to visit China », CNN, 23 mars 2008.
  9. (fr) « Taïwan : le nouveau président prône le statu quo avec la Chine », Le Monde, 23 mars 2008.
  10. (en) BBC News.

Liens internes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ma Ying-jeou de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ma Ying-jeou — This is a Chinese name; the family name is Ma. Ma Ying jeou 馬英九 President of the Republic of China Incumbent …   Wikipedia

  • Ma Ying-jeou — in UC Berkeley Ma Ying jeou (chinesisch 馬英九 Mǎ Yīngjiǔ, W. G. Ma Ying chiu, * 13. Juli 1950 in Hongkong) ist ein taiwanischer Politiker der Kuomintang (KMT) und seit dem 20. Mai 2008 Präsident der …   Deutsch Wikipedia

  • Ma Ying-Jeou — (März 2006) Ma Ying jeou (chin. 馬英九, Mǎ Yīngjiǔ, W. G. Ma Ying chiu, * 13. Juli 1950 in Hongkong) ist ein taiwanischer Politiker der Kuomintang (KMT) und seit dem 20. Mai 2008 Präsident der Republik China …   Deutsch Wikipedia

  • Ma Ying Jeou — 馬英九 6e Président de la République de Chine (Taïwan) …   Wikipédia en Français

  • Ma Ying-jeou — Ma Ying jeou …   Wikipedia Español

  • Ma Ying-jeou — ▪ 2009 born July 13, 1950, Hong Kong       On March 22, 2008, Ma Ying jeou, a Harvard educated former mayor of Taipei, won a landslide victory in Taiwan s presidential election, defeating Frank Hsieh of the pro independence Democratic Progressive …   Universalium

  • Republic of China presidential election, 2008 — For the Legislative Yuan elections held in 2008, see Republic of China legislative election, 2008. For the referendum that will be held in March 2008, please see Republic of China transitional justice referendums, 2008 Republic of China… …   Wikipedia

  • Kuomintang — KMT redirects here. For other uses, see KMT (disambiguation). Kuomintang of China 中國國民黨 …   Wikipedia

  • Präsidentenwahl in der Republik China 2008 — Die Präsidentenwahl in der Republik China 2008 fand am 22. März statt. Sie war die vierte Direktwahl des Präsidenten der Republik China seit 1996. Hauptkandidaten waren Hsieh Chang ting von der Demokratischen Fortschrittspartei (DPP) und der… …   Deutsch Wikipedia

  • Chen Shui-bian — 陳水扁 President of the Republic of China In office May 20, 2000 – May 20, 2008 Vice President Annette Lu …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.