Mirage De La Vie


Mirage De La Vie

Mirage de la vie

Mirage de la vie
Image associée au film

Titre original Imitation of life
Réalisation Douglas Sirk
Acteurs principaux Lana Turner
John Gavin
Scénario Eleanore Griffin
Allan Scott
Fannie Hurst (roman)
Musique Frank Skinner
Costumes Bill Thomas et Jean Louis
Photographie Russell Metty
Montage Stephen Goosson
Milton Carruth
Production Ross Hunter
Société de production Universal Pictures
Société de distribution Universal Pictures
Genre Mélodrame
Durée 125 minutes (2 h 05)
Sortie États-Unis États-Unis 30 avril 1959
Langue(s) originale(s) Anglais
Pays d’origine États-Unis États-Unis

Mirage de la vie (Imitation of life) est un film américain réalisé par Douglas Sirk, sorti en 1959.

C'est le remake d’Images de la vie (Imitation of life) réalisé par John M. Stahl, sorti en 1934.

Imitation of Life-LanaTurner2.JPG
Sandra Dee in Imitation of Life trailer.jpg

Sommaire

Synopsis

À New York, Lora Meredith jeune veuve et mère d’une fillette, Susie, veut se lancer dans la carrière d’actrice mais a du mal à joindre les deux bouts. Elle fait la rencontre d’Annie Johnson, une femme noire, également seule dans la vie avec sa fille Sarah Jane. Les deux femmes se lient d’amitié et Lora accueille les Johnson chez elle. Annie tient la maison pendant que Lora cherche du travail. Elle fréquente un jeune photographe Steve Archer quand la chance lui sourit enfin en la personne d’Allen Loomis qui accepte de devenir son impresario. Il la présente à un écrivain David Edwards qui séduit va la propulser sur le devant de la scène. Lora décide alors de sacrifier sa vie personnelle à la réussite de sa carrière et refuse la demande en mariage de Steve Archer.

Des années ont passé, Lora est maintenant une star accomplie et passe son existence au travers de ses personnages. Susie et Sarah Jane ont grandi ensemble, élevées par la fidèle Annie toujours présente. Négligée par sa mère, Susie a reporté son affection sur elle. Sarah Jane de nature ombrageuse et violente a toujours rejeté ses origines noires, étant de pigmentation claire elle se fait passer pour blanche au collège et auprès de son petit ami mais celui-ci se rend compte de la supercherie et tabasse Sarah Jane. Désabusée, elle devient agressive envers Susie et sa mère qu’elle rend responsable de sa condition. Elle provoque même Lora et ses invités, jouant les domestiques noires en se dandinant un plateau sur la tête. Lora voulant mettre un peu de distance avec son métier renoue avec Steve Archer et envisage de se marier. Pourtant quand on lui propose un rôle en or, Lora ne peut refuser et part en Italie tourner. Pendant l’absence de sa mère, Susie se rapproche de Steve et tombe amoureuse. Les relations de Sarah Jane et sa mère se dégradent, rejetant l’affection de sa mère, elle s’enfuit et devient entraîneuse dans un night-club. Sa mère retrouve sa trace en Californie et fait le voyage pour la revoir une dernière fois, lui promettent de ne plus l’ennuyer. Lora de retour confie son désir de se marier avec Steve au grand désarroi de sa fille. Après un affrontement avec sa mère, Susie décide de quitter la maison pour un collège à Denver. Brisée par le chagrin, Annie tombe gravement malade et meurt dans les bras de Lora. Ayant économisé toute sa vie et selon ses dernières volontés, Annie reçoit un somptueux enterrement entouré de tous ses amis. Traversant la foule, Sarah Jane se jette sur le cercueil en demandant pardon à sa mère. Elle suivra le cortège en compagnie de Lora, Steve et Susie.

Commentaire

Ce film analyse le contexte socio-politique d'une époque, en l'occurrence les années 50 américaines marquées par le racisme omniprésent mais aussi la timide mais réelle aspiration des femmes pour plus de liberté tant professionnelle que sexuelle. Il met l'accent sur la prise de conscience de l'autre à la couleur de peau différente.

Fiche technique

Distribution

Ambox notice.png Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Autour du film

  • Mirage de la vie est à la fois les adieux de Douglas Sirk au cinéma américain et le chant du cygne du vieux système hollywoodien.[1] Également, en cette fin des années cinquante, le mélodrame, genre typiquement hollywoodien représenté par des œuvres comme Une étoile est née, La Comtesse aux pieds nus, Le Secret magnifique, La Colline de l'adieu, Écrit sur du vent, Comme un torrent, brille avec Mirage de la vie de ses derniers feux.[2] Mélodrame sublimé, le film annonce le sommet et le déclin du genre.[1]
    Considéré comme son testament cinématographique, Douglas Sirk réalise avec Mirage de la vie son dernier film américain, la maladie et son désir de ne pas se répéter vont désormais l’éloigner des studios hollywoodiens.[3] « Un nouvel Hollywood était en gestation, dit Sirk, un Hollywood prêt à engendrer des œuvres comme Easy Rider – en tout cas une autre génération de films, au style très différent. Mais je ne sentais plus assez jeune pour attendre cette ère nouvelle, et continuer à faire des films exactement comme avant n’avait plus de sens pour moi, car j’avais alors d’autres préoccupations et d’autres centres d’intérêt... »[1]
    Ainsi Douglas Sirk va refuser plusieurs films dont une énième version de Madame X qui sera tourné par David Lowell Rich avec Lana Turner, puis il retourne en Allemagne pour redevenir metteur en scène de théâtre.[3]
  • L’énorme succès du Mirage de la vie, remit à flot les studios Universal Pictures alors en proie aux plus graves difficultés financières. Il est le neuvième au box-office américain de l’année 1959 avec près de 6,4 millions de dollars de bénéfices pour les États-Unis[4] et 25 millions de dollars dans le monde.[5] Lana Turner a travaillé sans salaire mais avec un intéressement de 50% sur les profits du film[6] ce qui la laissa à l’abri du besoin.
  • Le film reçut deux nominations à l'Oscar :
    • Juanita Moore et Susan Kohner pour meilleure actrice dans un second rôle.

Notes et références

  1. a , b  et c Le Cinéma Grande histoire illustrée du 7e art. Volume 5. Éditions Atlas
  2. Douglas Sirk - Jean-Loup Bourget - Edilig (ISBN 2-85601-085-7) p. 120.
  3. a  et b Douglas Sirk - Jean-Loup Bourget - Edilig (ISBN 2-85601-085-7) p. 131.
  4. Database
  5. IMDb business
  6. IMDb

Liens externes

(fr+en) Mirage de la vie sur l’Internet Movie Database

  • Portail du cinéma Portail du cinéma
Ce document provient de « Mirage de la vie ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Mirage De La Vie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Mirage de la vie — Pour les articles homonymes, voir Imitation of Life. Mirage de la vie …   Wikipédia en Français

  • Mirage de la vie — Imitation of Life    Mélodrame de Douglas Sirk, d après le roman de Fannie Hurst, avec Lana Turner, John Gavin, Sandra Dee.   Pays: États Unis   Date de sortie: 1959   Technique: couleurs   Durée: 2 h 04    Résumé    La vie d une célèbre actrice… …   Dictionnaire mondial des Films

  • mirage — [ miraʒ ] n. m. • 1753; de mirer I ♦ 1 ♦ Phénomène optique dû à la réfraction inégale des rayons lumineux dans des couches d air inégalement chaudes et pouvant produire l illusion d une nappe d eau s étendant à l horizon, où se refléteraient les… …   Encyclopédie Universelle

  • Mirage (Transformers) — Mirage est un nom porté par différents personnages de l univers Transformers. Sommaire 1 Génération 1 1.1 Série animée 2 Trilogie d Unicron 2.1 Transformers: Arm …   Wikipédia en Français

  • Mirage (Klaus Schulze album) — Mirage Studio album by Klaus Schulze Released April 1977 …   Wikipedia

  • Mirage (Iris album) — Mirage Studio album by Iris Released 1998 Recorded 1998 Genre Hard rock …   Wikipedia

  • Mirage F1 — Dassault Mirage F1 Pour les articles homonymes, voir F1 (homonymie). Dassault Mirage F1 C …   Wikipédia en Français

  • Images De La Vie — Louise Beavers et Claudette Colbert Titre original Imitation of Life …   Wikipédia en Français

  • Images de la vie — Pour les articles homonymes, voir Imitation of Life. Images de la vie …   Wikipédia en Français

  • Images de la vie — Imitation of Life    Mélodrame de John M. Stahl, d après le roman de Fanny Hurst, avec Claudette Colbert, Warren William, Louise Beavers, Ned Sparks, Rochelle Hudson, Alan Hale.   Pays: États Unis   Date de sortie: 1934   Technique: noir et blanc …   Dictionnaire mondial des Films


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.