Ordre de succession au trône d'Autriche-Hongrie


Ordre de succession au trône d'Autriche-Hongrie

L’ordre de succession au trône d’Autriche-Hongrie désigne l’ensemble des personnes susceptibles de pouvoir prétendre aux titres de chef de la Maison de Habsbourg-Lorraine et d’héritier du trône impérial et royal austro-hongrois.

Cet ordre repose en partie sur la Pragmatique sanction de l’empereur Charles VI du Saint-Empire (1713) qui établissait l’indivisibilité des territoires placés sous la domination de la Maison de Habsbourg : l’archiduché d'Autriche, les royaumes de Bohême et de Hongrie ainsi que leurs dépendances (Pays-Bas, Silésie, etc.). Après 1804, les règles de succession autrefois appliquées aux territoires appartenant encore aux Habsbourg-Lorraine passent à l’Empire d'Autriche puis, à partir de 1867, à l’Empire austro-hongrois. En 1918, la chute des Habsbourg-Lorraine aboutit à la division de leur empire en différents États, mais l’ordre successoral à l’intérieur de l’ancienne Maison impériale et royale reste le même.

Sont éligibles à la succession au trône austro-hongrois tous les membres masculins de la Maison de Habsbourg-Lorraine issus d’une union légitime et acceptée par le chef de famille. L’ordre successoral s’appuie en effet sur l’idée de primogéniture mâle (« loi salique ») et exclut donc l’ensemble des femmes et des enfants naturels ou issus de mariages morganatiques. Malgré tout, la Pragmatique Sanction de 1713 établit que les femmes sont susceptibles d’accéder au rang de chef de famille dans le cas où toute descendance masculine serait éteinte à l’intérieur de la Maison. Outre ces exigences généalogiques, les membres de la Maison de Habsbourg-Lorraine doivent professer la foi catholique pour intégrer l’ordre de succession.

Sommaire

La Maison de Habsbourg-Lorraine

Les petites armes des Habsbourg-Lorraine : un tiercé en pal de Habsbourg, Autriche et Lorraine.
Les grandes armes fixées pour la dernière fois en 1915 : la Double Monarchie unie par sa Dynastie.

Les descendants de l’impératrice Marie-Thérèse Ire de Hongrie (issue de la Maison de Habsbourg) et de l’empereur François Ier du Saint-Empire (issu de la Maison de Lorraine) forment la Maison de Habsbourg-Lorraine.

Les membres masculins de la Maison de Habsbourg-Lorraine (qu’ils appartiennent à la branche austro-hongroise, toscane ou modénoise de la famille) portent tous les titres d’archiduc d’Autriche et de prince de Hongrie et de Bohême ainsi que le prédicat d’Altesse Impériale et Royale. Dès leur naissance, l’ensemble de ces princes entre dans l’ordre de succession au trône austro-hongrois.

Cependant, les descendants de la famille impériale issus d’unions morganatiques sont exclus de la Maison de Habsbourg-Lorraine et portent généralement le nom d’un château de la famille impériale (comme la branche des comtes de Méran ou celle des ducs de Hohenberg). Ces princes sont également exclus de la succession impériale, comme l’a été, en 1916, le prince Maximilien de Hohenberg, pourtant aîné des mâles issus de l’empereur François Ier d’Autriche.

La Pragmatique Sanction

Article détaillé : Pragmatique Sanction (Autriche).
La Pragmatique Sanction de l’empereur Charles VI.

La Pragmatique Sanction est une loi fondamentale édictée par l’empereur Charles VI du Saint-Empire en 1713. Le dernier des représentants mâles de la Maison de Habsbourg n’ayant eu aucune descendance masculine et sa Maison allant s’éteindre avec lui, il a désiré régler la succession de ses États (archiduché d’Autriche, royaumes de Hongrie et de Bohême et territoires dépendant de ceux-ci) en les transmettant à sa fille, la future impératrice Marie-Thérèse de Hongrie, et à son gendre, le futur empereur François Ier du Saint-Empire (lui-même issu de la Maison de Lorraine).

Charles VI a ensuite cherché à obtenir la reconnaissance de sa Pragmatique Sanction par les autres royaumes européens, ce qu’il a progressivement réussi à faire. Malgré tout, à sa mort, en 1740, a éclaté la Guerre de Succession d’Autriche et c’est seulement au traité d’Aix-la-Chapelle de 1748 que la succession a véritablement été assurée à la nouvelle Maison de Habsbourg-Lorraine.

L’Ordre de succession en 2011

Otton de Habsbourg-Lorraine, défunt héritier de l'Empire austro-hongrois.

Les personnes figurant dans la liste ci-après ont toutes droits aux honneurs de la Première Partie de l’Almanach de Gotha, qui traite des maisons souveraines (régnantes ou ayant régné).

L’actuel prétendant (« n° 0 » de la liste) au trône d'Autriche-Hongrie est le prince Karl von Habsburg-Lothringen, né le 11 janvier 1961. Il est prétendant au trône depuis la renonciation de son père, Otto von Habsburg-Lothringen (1912-2011), archiduc d'Autriche, prince royal Hongrie, le 1er janvier 2007.

  1. Descendant de Karl von Habsburg-Lothringen (né en 1961), fils d’Otto von Habsburg-Lothringen
  2. Archiduc Ferdinand von Habsburg-Lothringen (né en 1997), fils de Charles
    Descendants d’Otto von Habsburg-Lothringen (1912-2011) ; fils de l’empereur Karl Ier d’Autriche
  3. Archiduc Georg von Habsburg-Lothringen (né en 1964), fils d'Otto
  4. Archiduc Karl Constantin von Habsburg-Lothringen (né en 2004), fils de Georg
    Descendants de l’empereur Karl Ier d’Autriche (1887-1922)
  5. Archiduc Lorenz d'Autriche-Este (né en 1955), fils de Robert von Österreich-Este (1915-1996), lui-même fils de l’empereur Karl Ier
  6. Prince Amedeo de Belgique (né en 1986), prince de Belgique, archiduc d'Autriche, fils de Lorenz
  7. Prince Joachim de Belgique (né en 1991), prince de Belgique, archiduc d'Autriche, fils de Lorenz
  8. Archiduc Gerhard von Österreich-Este (né en 1957), fils de Robert
  9. Archiduc Martin von Österreich-Este (né en 1959), fils de Robert
  10. Archiduc Bartholomaeus von Österreich-Este (né en 2006), fils de Martin
  11. Archiduc Emmanuel von Österreich-Este (né en 2008), fils de Martin
  12. Archiduc Luigi von Österreich-Este (né en 2011), fils de Martin
  13. Archiduc Karl-Philipp von Österreich (né en 1954), fils de Felix von Österreich (1916-2011)
  14. Archiduc István [1] von Österreich (né en 1961), fils de Felix von Österreich (1916-2011)
  15. Archiduc Andreas von Österreich (né en 1994), fils d’István
  16. Archiduc Pál von Österreich (né en 1997), fils d’István
  17. Archiduc Rudolf von Habsburg-Lothringen (né en 1950), fils de Karl-Ludwig (1918-2007), lui-même fils de l’empereur Karl Ier ; marié à la baronne Hélène de Villenfagne de Vogelsanck
  18. Archiduc Karl-Christian von Habsburg-Lothringen (né en 1977), fils du précédent ; marié à Estelle de Saint-Romain
  19. Archiduc Johannes von Habsburg-Lothringen (né en 1981), frère du précédent
  20. Archiduc Thomas von Habsburg-Lothringen (né en 1986), frère du précédent
  21. Archiduc Franz-Ludwig von Habsburg-Lothringen (né en 1988), frère du précédent
  22. Archiduc Michael von Habsburg-Lothringen (né en 1990), frère du précédent
  23. Archiduc Josef von Habsburg-Lothringen (né en 1991), frère du précédent
  24. Archiduc Karl-Christian von Habsburg-Lothringen (né en 1954), fils de Karl-Ludwig (1918-2007), lui-même fils de l’empereur Karl Ier
  25. Archiduc Imre von Habsburg-Lothringen (né en 1985), fils du précédent
  26. Archiduc Christoph von Habsburg-Lothringen (né en 1988), frère du précédent
  27. Archiduc Alexander von Habsburg-Lothringen (né en 1990), frère du précédent
  28. Archiduc Karl-Peter von Habsburg-Lothringen (né en 1955), fils de Rudolf (1919-2010), lui-même fils de l'empereur Karl Ier
  29. Archiduc Lorenz von Habsburg-Lothringen (né en 2003), fils du précédent
  30. Archiduc Simeon von Habsburg-Lothringen (né en 1958), fils de Rudolf (1919-2010), lui-même fils de l'empereur Karl Ier
  31. Archiduc Johannes von Habsburg-Lothringen (né en 1997), fils du précédent
  32. Archiduc Ludwig von Habsburg-Lothringen (né en 1998), frère du précédent
  33. Archiduc Philipp von Habsburg-Lothringen (né en 2007), frère du précédent
    Descendants de l’archiduc Maximilian d’Autriche (1895-1952), frère de l’empereur Karl Ier
  34. Archiduc Maximilian von Habsburg-Lothringen (né en 1961)
  35. Archiduc Nikolaus von Habsburg-Lothringen (né en 2005)
  36. Archiduc Constantin von Habsburg-Lothringen (né en 2007)
  37. Archiduc Heinrich von Habsburg-Lothringen (né en 1925)
  38. Archiduc Philipp von Habsburg-Lothringen (né en 1962)
  39. Archiduc Ferdinand von Habsburg-Lothringen (né en 1965)
  40. Archiduc Jakob-Maximilian von Habsburg-Lothringen (né en 2002)
  41. Archiduc Konrad von Habsburg-Lothringen (né en 1971)
    Descendants de l’archiduc et grand-duc souverain Ferdinand IV de Toscane (1835-1908)
  42. Archiduc Leopold Franz von Habsburg, prince de Toscane (né en 1942)
  43. Archiduc Sigismund von Habsburg, grand-duc (titulaire) de Toscane (né en 1966) (Chef des Habsbourg de Toscane), arrière-arrière-arrière-petit-fils de l'empereur Léopold II du Saint-Empire à travers son fils le grand-duc Ferdinand III de Toscane, fils de Léopold-François (1942-)
  44. Archiduc Amadeo von Habsburg, grand-prince de Toscane (2001-), fils de Sigismund (1966-)
  45. Archiduc Maximilian von Habsburg, prince de Toscane (2004-), fils de Sigismund (1966-)
  46. Archiduc Guntram von Habsburg, prince de Toscane (1967-), fils de Leopold-Franz (1942-)
  47. Archiduc Radbot von Habsburg, prince de Toscane (1938-), fils de Georg (1905-1952)
  48. Archiduc Georg von Habsburg, prince de Toscane (1952-), fils de Georges (1905-1952)
    Descendants de l’archiduc Charles-Salvator de Habsbourg-Toscane (1839-1892, frère du grand-duc souverain Ferdinand IV de Toscane)
  49. Archiduc Dominic von Habsburg, prince de Toscane (né en 1937)
  50. Archiduc Leopold von Habsburg, prince de Toscane (né en 1956)
  51. Archiduc Alexander Salvator von Habsburg, prince de Toscane (né en 1959)
  52. Archiduc Constantin von Habsburg, prince de Toscane (né en 2002)
  53. Archiduc Paul Salvator von Habsburg, prince de Toscane (né en 2003)
  54. Archiduc Andreas Salvator von Habsburg, prince de Toscane (né en 1936)
  55. Archiduc Thaddäus Salvator von Habsburg, prince de Toscane (né en 2002)
  56. Archiduc Casimir Salvator von Habsburg, prince de Toscane (né en 2003)
  57. Archiduc Markus von Habsburg, prince de Toscane (né en 1946)
  58. Archiduc Johann von Habsburg, prince de Toscane (né en 1947)
  59. Archiduc Michael von Habsburg, prince de Toscane (né en 1949)
  60. Archiduc Franz Salvator von Habsburg, prince de Toscane (né en 1927)
  61. Archiduc Carl Salvator von Habsburg, prince de Toscane (né en 1936)
  62. Archiduc Matthias von Habsburg, prince de Toscane (né en 1971)
  63. Archiduc Johannes von Habsburg, prince de Toscane (né en 1974)
  64. Archiduc Bernhard von Habsburg, prince de Toscane (né en 1977)
  65. Archiduc Benedikt von Habsburg, prince de Toscane (né en 1983)
    Descendants de l’archiduc Joseph de Habsbourg-Lorraine, palatin de Hongrie (1776-1847)
  66. Archiduc Joseph Árpád von Habsburg (né en 1933) (Chef de la branche des Habsbourg de Hongrie), arrière-arrière-arrière-petit-fils de l'empereur Leopold II du Saint-Empire à travers son fils l'archiduc Joseph, palatin de Hongrie
  67. Archiduc Joseph Karl von Habsburg (né en 1960)
  68. Archiduc Joseph von Habsburg (né en 1994)
  69. Archiduc Paul Leo von Habsburg (né en 1996)
  70. Archiduc Andreas von Habsburg (né en 1963)
  71. Archiduc Friedrich-Cyprian von Habsburg (né en 1995)
  72. Archiduc Pierre von Habsburg (né en 1997)
  73. Archiduc Nicolas von Habsburg (né en 1973)
  74. Archiduc Benedikt-Alexander von Habsburg (né en 2005, fils d'Andreas Augustinus (1963-)
  75. Archiduc Nicolas von Habsburg (né en 2003), fils de Nicolas (1973-)
  76. Archiduc Santiago von Habsburg (né en 2006), fils de Nicolas (1973-)
  77. Archiduc Johannes von Habsburg (né en 1975)
  78. Archiduc István von Habsburg (né en 1934)
  79. Archiduc Géza von Habsburg (né en 1940)
  80. Archiduc Michael von Habsburg (né en 1942)
  81. Archiduc Eduard von Habsburg (né en 1967)
  82. Archiduc Paul Benedikt von Habsburg (né en 2000)
  83. Archiduc Paul Rudolph von Habsburg (né en 1968)

Bibliographie

  • Almanach de Gotha : paraît à nouveau (mais en anglais) depuis 1998
  • L’Intermédiaire des chercheurs et curieux (ICC) : publiée 11 fois par an, cette revue comporte une rubrique intitulée « Carnet impérial, royal et ducal » et consacrée notamment à l’état civil des membres des familles (surtout européennes) régnantes ou ayant régné
  • Chantal de Badts de Cugnac et Guy Coutant de Saisseval Le Petit Gotha, première édition 1993, nouvelle édition augmentée et mise à jour 2002, éditeur : Le Petit Gotha, 989 pages (ISBN 2-9507974-3-1) : voir à la page 176 la « LISTE DE SUCCESSION en janvier 2002 » (dans le chapitre consacré à l’« EMPIRE D’AUTRICHE-HONGRIE »)
  • Jean-Fred Tourtchine, L’Empire d’Autriche (en III volumes), collection Les Manuscrits du Cèdre. Dictionnaire historique et généalogique, CEDRE (Cercle d'études des dynasties royales européennes), 265 pages, dernier volume publié en 1992, (ISSN 0993-3964)
  • Nicolas Enache, La Descendance de Marie-Thérèse de Habsbourg, reine de Hongrie et de Bohême, 1996, édité par L’Intermédiaire des chercheurs et curieux, 795 pages (ISBN 2-908003-04-X)

Lien externe

Notes et références

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article en anglais intitulé « Line of succession to the Austro-Hungarian throne » (voir la liste des auteurs)

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article en allemand intitulé « Thronfolge (Österreich-Ungarn) » (voir la liste des auteurs)

  1. István est la forme hongroise du prénom Étienne.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ordre de succession au trône d'Autriche-Hongrie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ordre de Succession au Trone d'Autriche-Hongrie — Ordre de succession au trône d Autriche Hongrie L’ordre de succession au trône d’Autriche Hongrie désigne l’ensemble des personnes susceptibles de pouvoir prétendre aux titres de chef de la Maison de Habsbourg Lorraine et d’héritier du trône… …   Wikipédia en Français

  • Ordre de Succession au Trône d'Autriche-Hongrie — L’ordre de succession au trône d’Autriche Hongrie désigne l’ensemble des personnes susceptibles de pouvoir prétendre aux titres de chef de la Maison de Habsbourg Lorraine et d’héritier du trône impérial et royal austro hongrois. Cet ordre repose… …   Wikipédia en Français

  • Ordre de succession au trône d'autriche-hongrie — L’ordre de succession au trône d’Autriche Hongrie désigne l’ensemble des personnes susceptibles de pouvoir prétendre aux titres de chef de la Maison de Habsbourg Lorraine et d’héritier du trône impérial et royal austro hongrois. Cet ordre repose… …   Wikipédia en Français

  • Autriche-Hongrie — Empire austro hongrois Kaiserreich und Königreich Österreich Ungarn (de) Osztrák–Magyar Monarchia (hu) 1867 – 1918 …   Wikipédia en Français

  • Empire d'Autriche-Hongrie — Autriche Hongrie Empire austro hongrois Kaiserreich und Königreich Österreich Ungarn (de) Osztrák–Magyar Birodalom (hu) …   Wikipédia en Français

  • Empire d’Autriche-Hongrie — Autriche Hongrie Empire austro hongrois Kaiserreich und Königreich Österreich Ungarn (de) Osztrák–Magyar Birodalom (hu) …   Wikipédia en Français

  • AUTRICHE — Pays de 83 855 km2, l’Autriche, quoique deux fois plus vaste que la Suisse, est à peine plus peuplée (7,7 millions d’habitants en 1990); elle est aussi plus alpestre: les Alpes et les Préalpes couvrent près de 70 p. 100 du pays alors qu’elles… …   Encyclopédie Universelle

  • Succession des papes — Liste détaillée des papes Cette liste détaillée des papes comprend la liste traditionnellement admise des 265 papes romains, chefs de l Église catholique romaine. Les antipapes sont également indiqués, sur fond rouge. Il ne faut cependant pas… …   Wikipédia en Français

  • Ordre de la Toison d'or — Pour les articles homonymes, voir Toison d or (homonymie). Ordre de la Toison d or …   Wikipédia en Français

  • Joseph-Arpad de Habsbourg-Hongrie — Archiduc Josef Arpad von Habsbourg Lotharingen Joseph Arpad de Habsbourg Hongrie, prince palatin de Hongrie, né le 8 février 1933 à Budapest. Au décès de son père le 25 septembre 1957, l archiduc Joseph Arpad de Habsbourg Lorraine devint le chef… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.