Paekche


Paekche

Paekche

Drapeau de la Corée unifiée
Histoire de la Corée
Grandes périodes

Préhistoire de la Corée
Période Ko-Chosŏn
Puyŏ / Samhan
Trois Royaumes de Corée
Balhae / Période Silla
Koryŏ
Période Chosŏn

Période contemporaine

Empire coréen
Colonisation japonaise
Guerre de Corée
Corée du Nord ~ Corée du Sud

Pages annexes
Personnages

Paekche ou Paiktchei, en romanisation révisée : Baekje (백제), est un royaume qui se développa dans le sud-ouest de la Corée durant la période des Trois Royaumes. Il fut détruit par une alliance entre l'empire chinois des Tang et le royaume de Silla (신라) en 660, et annexé par ce dernier.

Origines légendaires

Former Yan(前燕).jpg

Selon le Samguk sagi (histoire de Corée rédigée au XIIe siècle), Paekche fut fondé en 18 av. J.-C. par Onjo, qui était le fils de Jumong fondateur de la dynastie Koguryo. Il s'installa près de la rivière Han, au centre de la péninsule coréenne.

Selon le Samguk Yusa, Onjo était le fils de Jumong 주몽 (Dongmyeongseong), le fondateur du royaume guerrier du Koguryo. C'est Jumong qui s'enfuit de Puyŏ, où il était persécuté, vers Jolbon, où il épousa la fille d'un chef local et où il créa le royaume du Koguryo.

Quand Yuri, le fils de Jumong issu de son premier mariage (à Buyeo) arriva au palais de Koguryo, il découvrit ses vraies origines et devint le prince héritier. Les fils de Jumong issus de son second mariage, Onjo & Biryu, se sentant indésirables à l'avènement de Yuri, décidèrent de quitter Koguryo vers le sud avec leur suite. Onjo fonda une ville à Wiryeseong (actuelle Séoul, capitale de Corée du Sud), d'après l'avis de ses conseillers, et appela son royaume Sipje (c'est-à-dire 10 vassaux) ; quant à Biryu, il ignora cet avis et décida de vivre au bord de la mer. Il construisit donc la ville de Michuhol (actuelle Inchon).

Toutefois l'eau salée et les marais rendirent la vie difficile, alors que les habitants de Wirye vivaient prospères. Honteux d'avoir ignoré le conseil de sa suite, Biryu se tue. Les habitants de Michuhol se déplacèrent alors à Wirye et le roi Onjo les accueillit et renomma le pays Paekche (100 vassaux).

L'apogée du royaume

Pendant le règne de Goi (234-286), l'administration du royaume est renforcée. C'est également ce roi qui abandonne l'alliance chinoise qui avait permis au royaume de se protéger du Koguryŏ, et repousse une tentative d'invasion en 246. Selon le Samguk sagi, une des petites cités-États de la vallée de la rivière Han, dans les territoires occupés par le Mahan, s'appelait Paekche. Le royaume de Paekche n'apparaît qu'en 345 dans les sources chinoises.

Au IVe siècle, le royaume reçoit un apport de population de Lolang et de Puyŏ, conquis par le Koguryŏ. Le roi Geunchogo (346-375) agrandit son territoire :

  • en 369, il s'empare de la commanderie chinoise de Daifang ;
  • en 371, il s'agrandit vers le nord après la guerre contre Koguryo — au cours de laquelle il tue le roi de Koguryo ;
  • et annexe Mahan au sud.

À cette époque, la culture et les techniques chinoises sont massivement adoptées. Le royaume de Paekche atteint son apogée à ce moment. Sous le règne de Geunchogo, Paekche couvrait la moitié ouest de la Corée (sauf les deux provinces de Pyeongan) et une partie de la péninsule de Shandong, de l'autre côté de la mer Jaune, en Chine. Paekche, royaume commerçant, était aussi une puissance navale, qui entretenait de bonnes relations avec les rois de Kyushu au Japon.

C'est également à cette époque que de nombreux étudiants, dont certains de la famille royale, venaient du Japon pour bénéficier des enseignements de Paekche. Avec les nombreux contacts et émigrants de Paekche partis s'installer au Japon (dont les fondateurs du clan Kudara no Konikishi), ils ont participé au développement de la culture japonaise. On peut ainsi évoquer de Nara, ville dont le nom proviendrait du terme Paekche pour royaume ; cette ville a été conçue et construite par des immigrants venus de Paekche. Le Japon doit encore le Grand Bouddha et le temple de bois d'Hōryū-ji à l'influence de Paekche. De plus, de nombreux nobles coréens épousèrent des princes et princesses impériaux japonais. L'empereur actuel, Akihito, descend de l'empereur Kammu, dont la mère était une descendante directe du roi Muryeong.

Le recul de Paekche et la période Sabi

Après cette période, Paekche recule face à la pression continue des armées de Koguryo. En 475, la capitale Hanseong (actuelle Séoul) est prise par les troupes de Koguryo. Après cette invasion, la capitale est déplacée à Ungjin (actuelle Gongju), et un traité militaire fut signé avec Silla contre Koguryo.

En 538, le roi Seong établit sa capitale à Sabi (actuelle Buyeo), renforce le pouvoir royal, et refait de son royaume un État puissant. Le nom officiel du royaume devient Nambuyeo (남부여, 南夫餘 c’est-à-dire Buyeo du Sud, en référence au Buyeo d'où Paekche tirerait ses origines). La période de Sabi voit la renaissance de la culture de Paekche, avec le développement du bouddhisme, venu du Japon avec les échanges commerciaux.

Il a existé au IXe siècle un royaume de Paekche postérieur.

  • Portail de la Corée Portail de la Corée
Ce document provient de « Paekche ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Paekche de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Paekche — Saltar a navegación, búsqueda Paekche Hangul: 백제 Hanj …   Wikipedia Español

  • Paekche —   [pæktʃe], japanisch Kudara, neben Koguryŏ und Silla einer der drei koreanischen Altstaaten (Korea, Geschichte). Das nach traditioneller Auffassung 18 v. Chr. gegründete Reich, im Südwesten der Koreanischen Halbinsel gelegen, bildete sich in den …   Universal-Lexikon

  • Paekche — One of three kingdoms into which Korea was divided before AD 660. It is traditionally said to have been founded in 18 BC by the legendary leader Onjo. In the 3rd century AD Paekche emerged as a fully developed kingdom, and by the 4th century it… …   Universalium

  • Paekche — Koreanische Schreibweise Hangeul: 백제 Hanja: 百濟 …   Deutsch Wikipedia

  • Paekche — Uno de los tres reinos en que se dividía la antigua Corea antes de 660 AD. La tradición data su fundación en 18 BC y se le atribuye al legendario rey Onjo. En el s. III AD, Paekche se había convertido en un reino completamente desarrollado, y un… …   Enciclopedia Universal

  • Paekche — ISO 639 3 Code : pkc ISO 639 2/B Code : ISO 639 2/T Code : ISO 639 1 Code : Scope : Individual Language Type : Extinct …   Names of Languages ISO 639-3

  • Puyo-Paekche — ISO 639 3 Code : xpp ISO 639 2/B Code : ISO 639 2/T Code : ISO 639 1 Code : Scope : Individual Language Type : Extinct …   Names of Languages ISO 639-3

  • arts, East Asian — Introduction       music and visual and performing arts of China, Korea, and Japan. The literatures of these countries are covered in the articles Chinese literature, Korean literature, and Japanese literature.       Some studies of East Asia… …   Universalium

  • Korea bis 668 n. Chr.: Staatenbildung im Land der Morgenstille —   In beiden Teilen Koreas den heutigen Staaten Süd und Nordkorea wird der legendäre Tan gun als Ahnherr des koreanischen Volkes gefeiert. Meist als bärtige Heldenfigur dargestellt, soll er aus der Verbindung des zur Erde herabgestiegenen Sohnes… …   Universal-Lexikon

  • CORÉE — Partagée en deux États après la Seconde Guerre mondiale, la Corée est riche d’une longue tradition, historique et artistique, qui est restée originale tout en se développant au contact de la Chine. La Corée se rattache à l’Asie du Nord Est par sa …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.