Palmares du simple messieurs des Internationaux de France de Roland-Garros


Palmares du simple messieurs des Internationaux de France de Roland-Garros

Palmarès du simple messieurs des Internationaux de France de Roland-Garros

Sommaire

Champions les plus titrés en simple messieurs des Internationaux de France de tennis (tournois amateurs réservés aux licenciés en France, tournois amateurs ouverts aux internationaux, tournois professionnels, tournois open)

Dans ce paragraphe tous les titres de champion de France international sont pris en compte : a) les championnats amateurs réservés aux licenciés en France (Français ou étrangers) jusqu'en 1924, b) les championnats de France amateurs internationaux de 1925 (organisés à Roland Garros depuis 1928) à 1967, c) les championnats de France professionnels internationaux de 1930 à 1968 (interruption de 1940 à 1955 et 1957), d) les championnats de France "open" internationaux depuis 1968.

Joueur Titres Premier Dernier
Australie Ken Rosewall 10 1953 1968
France Max Decugis 8 1903 1914
Suède Björn Borg 6 1974 1981
France Henri Cochet 6 1922 1936
France André Vacherot 4 1894 1901
France Paul Aymé 4 1897 1900
États-Unis Tony Trabert 4 1954 1959
Espagne Rafael Nadal 4 2005 2008
France René Lacoste 3 1925 1929
Australie Rod Laver 3 1962 1969
Tchécoslovaquie Ivan Lendl 3 1984 1987
Suède Mats Wilander 3 1982 1988
Brésil Gustavo Kuerten 3 1997 2001

Champions les plus titrés en simple messieurs du tournoi du Grand Chelem (tournois amateurs de 1925 à 1967 et tournois open depuis 1968)

Dans ce paragraphe seuls les titres de champion de France international "labellisés Grand Chelem" sont pris en compte : a) les championnats de France amateurs internationaux de 1925 (organisés à Roland Garros depuis 1928) à 1967, b) les championnats de France "open" internationaux depuis 1968.

La notion de tournois du Grand Chelem est une notion plus récente qu'on ne le pense. Par exemple quand Jean René Lacoste a remporté les premiers internationaux de France amateurs en 1925, qui sont désormais considérés comme le premier tournoi français du Grand Chelem, il n'a nullement remporté un tournoi du Grand Chelem à l'époque ni après d'ailleurs. Ni Bill Tilden, ni Henri Cochet, ni Jean Borotra, ni Ellsworth Vines ni les autres joueurs de l'époque n'ont jamais gagné de tournois du Grand Chelem car cela n'existait tout simplement pas à l'époque. La première personne qui a évoqué la notion de Grand Chelem en tennis fut probablement le journaliste John Kieran avant la finale des championnats amateurs internationaux des États-Unis à Forest Hills en 1933 : il semble avoir emprunté l'expression "Grand Slam" au bridge qu'il appliqua au tennis, lorsque Jack Crawford, qui après avoir remporté les Internationaux amateurs d'Australie, de France et de Grande-Bretagne, atteignit la finale des Internationaux amateurs des États-Unis à Forest Hills en 1933. Il semblerait que le journaliste du New York Times Allison Danzig a utilisé cette expression (qu'il aurait, lui, emprunté au golf) après Kieran, quand Crawford eut perdu la finale face à Fred Perry. Cette notion de Grand Chelem fut oubliée jusqu'en 1938, quand Donald Budge accepta de rester un an de plus chez les amateurs afin que les États-Unis conservent leur trophée en Coupe Davis, alors la plus prestigieuse épreuve du tennis amateur. À l'époque le tenant de la Coupe Davis ne disputait qu'une seule rencontre, le Challenge Round, signifiant pour le joueur du pays détenteur de la Coupe qu'il ne pouvait disputer que deux simples et un double au maximum dans l'année. Pour occuper son année, Budge décida de disputer les Internationaux amateurs des pays qui avaient remporté la Coupe jusqu'alors à savoir les États-Unis, la Grande-Bretagne (et les Îles Britanniques), la France et l'Australie (plus précisément l'Australasie à l'époque). À l'époque les déplacements des joueurs étaient très difficiles pour des raisons pécuniaires et de transport (aller en Australie nécessitait environ un mois) : Budge ne serait probablement pas allé en Australie s'il n'avait pas été invité par le président de la fédération australienne, Norman Brookes. Budge ne confia son objectif qu'à son partenaire de double, Gene Mako. En l'absence des meilleurs professionnels, interdits des tournois amateurs (jusque début 1968), comme Ellsworth Vines, Fred Perry ou Hans Nüsslein, Budge réussit le premier Grand Chelem amateur en 1938. Sa performance fut juste saluée par quelques lignes où le Grand Slam ne fut même pas évoqué. En novembre 1953 lorsque Budge disputa le tournoi professionnel de Paris on ne le présentait pas comme l'auteur du premier Grand Chelem mais comme le vainqueur des quatre grands championnats. Cette expression de "Grand Chelem" n'a véritablement été popularisée qu'en en 1956 lorsque Lew Hoad fut à deux sets près de réaliser l'exploit chez les amateurs. Cette expression fut donc appliquée aux championnats internationaux amateurs d'Australie, de France, de Grande-Bretagne, et des États-Unis puis à partir de 1968 aux championnats open des mêmes pays. L'expression n'a guère été utilisée pour le circuit professionnel d'avant l'ère open (jusqu'en 1967) si ce n'est par l'historien du tennis autrichien Robert Geist qui évoque la notion de Grand Chelem professionnel et qui comprend les championnats internationaux professionnels de France ("French Pro"), des États-Unis ("U.S. Pro") et le "London Indoor Professional Championships" disputé à Wembley ("Wembley Pro"), tournois aujourd'hui disparus.

Joueur Titres Premier Dernier
Suède Björn Borg 6 1974 1981
France Henri Cochet 4 1928 1932
Espagne Rafael Nadal 4 2005 2008
France René Lacoste 3 1925 1929
Tchécoslovaquie Ivan Lendl 3 1984 1987
Suède Mats Wilander 3 1982 1988
Brésil Gustavo Kuerten 3 1997 2001

Palmarès du Championnat de France amateur international de tennis (1891-1924)

De 1891 à 1924, la compétition est réservée aux joueurs amateurs, français ou pas, licenciés en France.

Année Vainqueur Finaliste Score
1891 Royaume-Uni H. Briggs France P. Baigneres 6-3, 6-2
1892 France Jean Schopfer Royaume-Uni Fassitt 6-2, 1-6, 6-2
1893 France Laurent Riboulet France Jean Schopfer 6-3, 6-3
1894 France André Vacherot 1 France Gérard Brosselin 1-6, 6-3, 6-3
1895 France André Vacherot 2 France Laurent Riboulet 9-7, 6-2
1896 France André Vacherot 3 France Gérard Brosselin 6-1, 7-5
1897 France Paul Aymé 1 Royaume-Uni Francky Wardan 4-6, 6-4, 6-2
1898 France Paul Aymé 2 France Paul Lebreton
1899 France Paul Aymé 3 France Paul Lebreton
1900 France Paul Aymé 4 France André Prévost
1901 France André Vacherot 4 France Paul Lebreton
1902 France Michel Vacherot France Max Decugis 6-4, 6-2
1903 France Max Decugis 1 France André Vacherot
1904 France Max Decugis 2 France André Vacherot 6-1, 9-7, 6-8, 6-1
1905 France Maurice Germot 1 France André Vacherot
1906 France Maurice Germot 2 France Max Decugis
1907 France Max Decugis 3 France Robert Wallet
1908 France Max Decugis 4 France Maurice Germot
1909 France Max Decugis 5 France Maurice Germot
1910 France Maurice Germot 3 France François Blanchy
1911 France André Gobert 1 France Maurice Germot
1912 France Max Decugis 6 France André Gobert
1913 France Max Decugis 7 France Georges Gault
1914 France Max Decugis 8 France Jean Samazeuilh 3-6, 6-1, 6-4, 6-4
1920 France André Gobert 2 France Max Decugis 6-3, 3-6, 1-6, 6-2, 6-3
1921 France Jean Samazeuilh France André Gobert 6-3, 6-3, 2-6, 7-5
1922 France Henri Cochet France Jean Samazeuilh 8-6, 6-3, 7-5
1923 France François Blanchy France Max Decugis 1-6, 6-2, 6-0, 6-2
1924 France Jean Borotra France René Lacoste 7-5, 6-4, 0-6, 5-7, 6-2

Palmarès des Internationaux de France de tennis amateurs (1925-1967)

Ces championnats se disputèrent à Saint-Cloud avant d'être organisés au stade de Roland Garros à Paris érigé en 1928 pour permettre aux mousquetaires (Lacoste, Cochet, Borotra et Brugnon) de défendre la Coupe Davis arrachée aux États-Unis d'Amérique au Germantown Cricket Club de Philadelphie en septembre 1927.

Comme les années précédentes, cette compétition est interdite aux joueurs officiellement déclarés professionnels : parmi les plus grands joueurs professionnels non autorisés à disputer ce championnat figurent, dans l'ordre chronologique, Karel Koželuh, Bill Tilden (à partir de 1931), Hans Nusslein, Henri Cochet (à partir de 1933), Ellsworth Vines (à partir de 1934), Fred Perry (à partir de 1937), Donald Budge (à partir de 1939), Bobby Riggs et Frank Kovacs (à partir de 1942), Jack Kramer (à partir de 1948), Pancho Segura (à partir de 1948), Frank Parker (à partir de 1950), Pancho Gonzales (à partir de 1950), Frank Sedgman (à partir de 1953), Tony Trabert (à partir de 1956), Ken Rosewall (à partir de 1957), Lew Hoad (à partir de 1958), Andres Gimeno (à partir de 1961), Rod Laver (à partir de 1963) et Fred Stolle (à partir de 1966).

Année Vainqueur Finaliste Score
1925 France René Lacoste France Jean Borotra 7-5, 6-1, 6-4
1926 France Henri Cochet France René Lacoste 6-2, 6-4, 6-3
1927 France René Lacoste 2 États-Unis William Tilden 6-4, 4-6, 5-7, 6-3, 11-9
1928 France Henri Cochet 2 France René Lacoste 5-7, 6-3, 6-1, 6-3
1929 France René Lacoste 3 France Jean Borotra 6-3, 2-6, 6-0, 2-6, 8-6
1930 France Henri Cochet 3 États-Unis William Tilden 3-6, 8-6, 6-3, 6-1
1931 France Jean Borotra France Christian Boussus 2-6, 6-4, 7-5, 6-4
1932 France Henri Cochet 4 Italie Giorgio DeStefani 6-0, 6-4, 4-6, 6-3
1933 Australie Jack Crawford France Henri Cochet 8-6, 6-1, 6-3
1934 Allemagne Gottfried von Cramm Australie Jack Crawford 6-4, 7-9, 3-6, 7-5, 6-3
1935 Royaume-Uni Fred Perry Allemagne Gottfried von Cramm 6-3, 3-6, 6-1, 6-3
1936 Allemagne Gottfried von Cramm 2 Royaume-Uni Fred Perry 6-0, 2-6, 6-2, 2-6, 6-0
1937 Allemagne Henner Henkel Royaume-Uni Henry Austin 6-1, 6-4, 6-3
1938 États-Unis Donald Budge Allemagne Roderick Menzel 6-3, 6-2, 6-4
1939 États-Unis William McNeill États-Unis Bobby Riggs 7-5, 6-0, 6-3
1946 France Marcel Bernard Tchécoslovaquie Jaroslav Drobny 3-6, 2-6, 6-1, 6-4, 6-3
1947 Hongrie Jozsef Asboth Afrique du Sud Erik Sturgess 8-6, 7-5, 6-4
1948 États-Unis Frank Parker Tchécoslovaquie Jaroslav Drobny 6-4, 7-5, 5-7, 8-6
1949 États-Unis Frank Parker 2 États-Unis Budge Patty 6-3, 1-6, 6-1, 6-4
1950 États-Unis Budge Patty Égypte Jaroslav Drobny 6-1, 6-2, 3-6, 5-7, 7-5
1951 Égypte Jaroslav Drobny Afrique du Sud Erik Sturgess 6-3, 6-3, 6-3
1952 Égypte Jaroslav Drobny 2 Australie Frank Sedgman 6-2, 6-0, 3-6, 6-4
1953 Australie Ken Rosewall États-Unis Vic Seixas 6-3, 6-4, 1-6, 6-2
1954 États-Unis Tony Trabert États-Unis Arthur Larsen 6-4, 7-5, 6-1
1955 États-Unis Tony Trabert 2 Suède Sven Davidson 2-6, 6-1, 6-4, 6-2
1956 Australie Lew Hoad Suède Sven Davidson 6-4, 8-6, 6-3
1957 Suède Sven Davidson États-Unis Herbert Flam 6-3, 6-4, 6-4
1958 Australie Mervyn Rose Chili Luis Ayala 6-3, 6-4, 6-4
1959 Italie Nicola Pietrangeli Afrique du Sud Ian Vermaak 3-6, 6-3, 6-4, 6-1
1960 Italie Nicola Pietrangeli 2 Chili Luis Ayala 3-6, 6-3, 6-4, 4-6, 6-3
1961 Espagne Manuel Santana Italie Nicola Pietrangeli 4-6, 6-1, 3-6, 6-0, 6-2
1962 Australie Rod Laver Australie Roy Emerson 3-6, 2-6, 6-3, 9-7, 6-2
1963 Australie Roy Emerson France Pierre Darmon 3-6, 6-1, 6-4, 6-4
1964 Espagne Manuel Santana 2 Italie Nicola Pietrangeli 6-3, 6-1, 4-6, 7-5
1965 Australie Fred Stolle Australie Tony Roche 3-6, 6-0, 6-2, 6-3
1966 Australie Tony Roche Hongrie (rép. pop.) Istvan Gulyas 6-1, 6-4, 7-5
1967 Australie Roy Emerson 2 Australie Tony Roche 6-1, 6-4, 2-6, 6-2

Palmarès des Internationaux de France de tennis Open

Les premiers Internationaux de France de tennis open (vainqueur Ken Rosewall) furent organisés en mai-juin 1968 alors que les derniers internationaux de France professionnels (vainqueur Rod Laver) se déroulèrent quelques semaines après en juillet 1968.

En 1968 le promoteur des huit professionnels sous contrat (John Newcombe, Tony Roche, Nikki Pilic, Roger Taylor, Earl "Butch" Buchholz, Cliff Drysdale, Pierre Barthes et Dennis Ralston) avec l'organisation World Championship Tennis (WCT), empêcha ses joueurs de disputer les internationaux de France open car il ne souhaitait pas que ses joueurs disputent un tournoi où figurent les professionnels de l'organisation concurrente (la National Tennis League (NTL) qui employait Rod Laver, Ken Rosewall, Andres Gimeno, Pancho Gonzales, Fred Stolle et Roy Emerson.

En 1970 les 24 pros de la WCT (qui venait d'absorber la NTL) ne vinrent pas car les garanties offertes n'étaient pas suffisantes pour les promoteurs (Rosewall, Laver, Newcombe et autres absents).

En 1971 seuls 16 joueurs sur 32 de la WCT disputèrent le tournoi (Rosewall, Laver, Newcombe et autres encore absents).

En 1972 tous les joueurs de la WCT (plus de 32) furent bannis par la Fédération Internationale de Lawn Tennis (FILT, ILTF en anglais) du circuit traditionnel de janvier à juillet et en particulier à Roland Garros (et à Wimbledon)

En 1974 Philippe Chatrier, alors président de la Fédération Française de Tennis (FFT), interdit aux joueurs sous contrat avec World Team Tennis (WTT) de fouler les courts du stade Roland Garros : Newcombe, Rosewall et Connors ne purent disputer le tournoi, l'Américain faisant même appel à l'avocat Robert Badinter pour le défendre (sans succès).

Dans les années qui suivirent les joueurs sous contrat avec WTT ne purent se rendre à Roland Garros (par exemple Ilie Năstase en 1976, Björn Borg en 1977).

Année Vainqueur Finaliste Score
1968 Australie Ken Rosewall Australie Rod Laver 6-3, 6-1, 2-6, 6-2
1969 Australie Rod Laver 2 Australie Ken Rosewall 6-4, 6-3, 6-4
1970 Tchécoslovaquie Jan Kodeš République fédérale socialiste de Yougoslavie Željko Franulović 6-2, 6-4, 6-0
1971 Tchécoslovaquie Jan Kodeš 2 Roumanie Ilie Nastase 8-6, 6-2, 2-6, 7-5
1972 Espagne Andres Gimeno France Patrick Proisy 4-6, 6-3, 6-1, 6-1
1973 Roumanie Ilie Nastase République fédérale socialiste de Yougoslavie Nikki Pilic 6-3, 6-3, 6-0
1974 Suède Björn Borg Espagne Manuel Orantes 2-6, 6-7, 6-0, 6-1, 6-1
1975 Suède Björn Borg 2 Argentine Guillermo Vilas 6-2, 6-3, 6-4
1976 Italie Adriano Panatta États-Unis Harold Solomon 6-1, 6-4, 4-6, 7-6
1977 Argentine Guillermo Vilas États-Unis Brian Gottfried 6-0, 6-3, 6-0
1978 Suède Björn Borg 3 Argentine Guillermo Vilas 6-1, 6-1, 6-3
1979 Suède Björn Borg 4 Paraguay Victor Pecci 6-3, 6-1, 6-7, 6-4
1980 Suède Björn Borg 5 États-Unis Vitas Gerulaitis 6-4, 6-1, 6-2
1981 Suède Björn Borg 6 Tchécoslovaquie Ivan Lendl 6-1, 4-6, 6-2, 3-6, 6-1
1982 Suède Mats Wilander Argentine Guillermo Vilas 1-6, 7-6, 6-0, 6-4
1983 France Yannick Noah Suède Mats Wilander 6-2, 7-5, 7-6
1984 Tchécoslovaquie Ivan Lendl États-Unis John McEnroe 3-6, 2-6, 6-4, 7-5, 7-5
1985 Suède Mats Wilander 2 Tchécoslovaquie Ivan Lendl 3-6, 6-4, 6-2, 6-2
1986 Tchécoslovaquie Ivan Lendl 2 Suède Mikael Pernfors 6-3, 6-2, 6-4
1987 Tchécoslovaquie Ivan Lendl 3 Suède Mats Wilander 7-5, 6-2, 3-6, 7-6
1988 Suède Mats Wilander 3 France Henri Leconte 7-5, 6-2, 6-1
1989 États-Unis Michael Chang Suède Stefan Edberg 6-1, 3-6, 4-6, 6-4, 6-2
1990 Équateur Andrés Gómez États-Unis Andre Agassi 6-3, 2-6, 6-4, 6-4
1991 États-Unis Jim Courier États-Unis Andre Agassi 3-6, 6-4, 2-6, 6-1, 6-4
1992 États-Unis Jim Courier 2 Tchécoslovaquie Petr Korda 7-5, 6-2, 6-1
1993 Espagne Sergi Bruguera États-Unis Jim Courier 6-4, 2-6, 6-2, 3-6, 6-3
1994 Espagne Sergi Bruguera 2 Espagne Alberto Berasategui 6-3, 7-5, 2-6, 6-1
1995 Autriche Thomas Muster États-Unis Michael Chang 7-5, 6-2, 6-4
1996 Russie Ievgueni Kafelnikov Allemagne Michael Stich 7-6, 7-5, 7-6
1997 Brésil Gustavo Kuerten Espagne Sergi Bruguera 6-3, 6-4, 6-2
1998 Espagne Carlos Moyá Espagne Alex Corretja 6-3, 7-5, 6-3
1999 États-Unis Andre Agassi Ukraine Andreï Medvedev 1-6, 2-6, 6-4, 6-3, 6-4
2000 Brésil Gustavo Kuerten 2 Suède Magnus Norman 6-2, 6-3, 2-6, 7-6
2001 Brésil Gustavo Kuerten 3 Espagne Alex Corretja 6-7, 7-5, 6-2, 6-0
2002 Espagne Albert Costa Espagne Juan-Carlos Ferrero 6-1, 6-0, 4-6, 6-3
2003 Espagne Juan Carlos Ferrero Pays-Bas Martin Verkerk 6-1, 6-3, 6-2
2004 Argentine Gastón Gaudio Argentine Guillermo Coria 0-6, 3-6, 6-4, 6-1, 8-6
2005 Espagne Rafael Nadal Argentine Mariano Puerta 6-7, 6-3, 6-1, 7-5
2006 Espagne Rafael Nadal 2 Suisse Roger Federer 1-6, 6-1, 6-4, 7-6
2007 Espagne Rafael Nadal 3 Suisse Roger Federer 6-3, 4-6, 6-3, 6-4
2008 Espagne Rafael Nadal 4 Suisse Roger Federer 6-1, 6-3, 6-0
2009 Suisse Roger Federer Suède Robin Söderling 6-1, 7-6, 6-4

Palmarès des Internationaux de France de tennis professionnels (1930-1968 et 1920-1932)

Ce tournoi, réservé aux joueurs officiellement déclarés professionnels, ne fut jamais organisé par la Fédération Française de Tennis, c'est pourquoi son palmarès est confidentiel. Néanmoins à la fin de l'ère pré-open (1948-1967) les tous meilleurs joueurs du monde se trouvaient dans les rangs professionnels : sportivement une victoire au tournoi professionnel de Roland Garros (généralement disputé en septembre) était pourtant bien plus grande qu'une victoire dans le tournoi de Roland Garros du Grand Chelem réservé aux "amateurs" (qui hypocritement touchaient des dessous de table (garanties)).

En 1930 l'Association Française des Professeurs de Tennis (AFPT) organisa son premier tournoi, appelé "Championnat International de France Professionnel" du 18 au 22 juin 1930 [1].

Ce tournoi professionnel fut toujours organisé à Roland Garros à partir de 1930 sauf de 1963 à 1967 où il eut lieu au stade Pierre de Coubertin, sur la surface la plus rapide jamais utilisée pour un court de tennis, le bois (sur court couvert).

Certaines sources comme Joe McCauley dans "History of Professional Tennis" considèrent éventuellement le tournoi professionnel de Paris organisé au Palais des Sports en 1953 sur ciment en indoor (samedi 21 au dimanche 22 novembre, vainqueur Frank Sedgman, finaliste Pancho Gonzales) comme une édition des internationaux de France professionnels mais il n'est jamais fait allusion à ce titre dans les documents de l'époque : en particulier dans l'édition de janvier 1954 de Tennis de France, la revue mensuelle dirigée alors par Philippe Chatrier (futur président de la Fédération Française de Tennis puis de la Fédération Internationale). Celui-ci fit le reportage du tournoi en interviewant notamment le vainqueur, Sedgman et la seule référence utilisée fut "tournoi professionnel de Paris". En janvier 1950, au même endroit exactement Pancho Segura vainquit Jack Kramer.

Année Vainqueur Pays Finaliste Pays Score
1930 Karel Koželuh Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie Albert Burke Irlande Irlande
1931 Martin Plaa France France Robert Ramillon France France
1932 Robert Ramillon France France Martin Plaa France France
1933 Bill Tilden États-Unis États-Unis Henri Cochet France France
1934 Bill Tilden États-Unis États-Unis Martin Plaa France France
1935 Ellsworth Vines États-Unis États-Unis Hans Nusslein Troisième Reich Allemagne
1936 Henri Cochet France France Robert Ramillon France France
1937 Hans Nusslein Troisième Reich Allemagne Henri Cochet France France
1938 Hans Nusslein Troisième Reich Allemagne Bill Tilden États-Unis États-Unis 6-0 6-1 6-2
1939 Don Budge États-Unis États-Unis Ellsworth Vines États-Unis États-Unis
1940-1955 pas disputé pas disputé
1956 Tony Trabert États-Unis États-Unis Pancho Gonzales États-Unis États-Unis
1957 pas disputé pas disputé
1958 Ken Rosewall Australie Australie Lew Hoad Australie Australie
1959 Tony Trabert États-Unis États-Unis Frank Sedgman Australie Australie
1960 Ken Rosewall Australie Australie Lew Hoad Australie Australie
1961 Ken Rosewall Australie Australie Pancho Gonzales États-Unis États-Unis 2-6 6-4 6-3 8-6
1962 Ken Rosewall Australie Australie Andrés Gimeno Espagne Espagne
1963 (Coubertin) Ken Rosewall Australie Australie Rod Laver Australie Australie 6-8 6-4 5-7 6-3 6-4
1964 (Coubertin) Ken Rosewall Australie Australie Rod Laver Australie Australie 6-3 7-5 3-6 6-3
1965 (Coubertin) Ken Rosewall Australie Australie Rod Laver Australie Australie 6-3 6-2 6-4
1966 (Coubertin) Ken Rosewall Australie Australie Rod Laver Australie Australie 6-3 6-2 14-12
1967 (Coubertin) Rod Laver Australie Australie Andrés Gimeno Espagne Espagne
1968 Rod Laver Australie Australie John Newcombe Australie Australie 6-2 6-2 6-3

Néanmoins avant 1930 certains tournois furent quelquefois considérés comme des Internationaux de France Professionnels : la Coupe Bristol (Bristol Cup) [2] organisée de 1920 à 1932, le plus grand tournoi professionnel du monde à l'époque ainsi que le championnat du monde professionnel de 1925 disputé à Deauville [3]. Par conséquent deux tournois différents furent étiquetés par certains comme Championnats Internationaux de France Professionnels en 1925 (le championnat du monde professionnel à Deauville et la Coupe Bristol à Cannes) et de 1930 à 1932 (Roland Garros et la Coupe Bristol à Beaulieu).

Année Évènement et ville Pays Vainqueur Finaliste Pays Score
1920 Bristol Cup, Cannes Romeo Acquarone
1921 décembre Bristol Cup, Cannes Royaume-Uni Royaume-Uni John C. S. Rendall
19-23 décembre 1922 Bristol Cup, Menton Royaume-Uni Royaume-Uni John C. S. Rendall Italie Italie J. Negro 6-1, 0-6, 6-4, 6-2
(ou 6-1, 0-6, 6-4, 6-1)
 ?-20 décembre 1923 Bristol Cup, Menton Royaume-Uni Royaume-Uni John C. S. Rendall Italie Italie J. Negro 6-2, 6-3, 7-5
fin décembre 1924 Bristol Cup, Cannes (Court Métropole) Irlande Irlande Albert Burke Allemagne Allemagne Ramon Najuch 7-5, 1-6, 6-4, 6-1
août 1925 World Pro, Deauville Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie Karel Kozeluh Irlande Irlande Albert Burke 2e
décembre ?-26 1925 Bristol Cup, Cannes (Court Métropole) Irlande Irlande Albert Burke Allemagne Allemagne Ramon Najuch 0-6, 4-6, 6-4, 6-4, 6-1
décembre 13-16 1926 Bristol Cup, Menton Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie Karel Kozeluh Irlande Irlande Albert Burke 3-6, 6-1, 6-2, 6-0
Pas de Bristol Cup en décembre 1927, compétition reportée à janvier 1928
9-12 janvier 1928 Bristol Cup, Menton Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie Karel Kozeluh Allemagne Allemagne Ramon Najuch 6-3, 6-2, 6-4
janvier 1929 Bristol Cup, Menton Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie Karel Kozeluh Irlande Irlande Albert Burke 6-3, 6-1, 6-0
janvier 1930 Bristol Cup, Menton Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie Karel Kozeluh Allemagne Allemagne Ramon Najuch 6-3, 6-3, 6-4
(ou 6-3, 6-4, 6-4)
10-17 janvier 1931 Bristol Cup, Menton Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie Karel Kozeluh Irlande Irlande Albert Burke 6-3, 6-1, 5-7, 6-4
5-10 janvier 1932 Bristol Cup, Menton Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie Karel Kozeluh France France Martin Plaa 6-1, 6-4, 1-6, 6-0

Nombre de titres par nations en simple messieurs

Avant l'Ère Open

Pays Titres Premier Dernier
France France 37 1892 1946
Australie Australie 9 1933 1967
États-Unis États-Unis 7 1938 1955
Allemagne Allemagne 3 1934 1937
Royaume-Uni Royaume-Uni 2 1891 1935
Égypte Égypte 2 1951 1952
Italie Italie 2 1959 1960
Espagne Espagne 2 1961 1964
Hongrie Hongrie 1 1947 1947
Suède Suède 1 1957 1957

Ère Open

Pays Titres Premier Dernier
Espagne Espagne 10 1972 2008
Suède Suède 9 1974 1988
Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie 5 1970 1987
États-Unis États-Unis 4 1989 1999
Brésil Brésil 3 1997 2001
Australie Australie 2 1968 1969
Argentine Argentine 2 1977 2004
Roumanie Roumanie 1 1973 1973
France France 1 1983 1983
Italie Italie 1 1976 1976
Équateur Équateur 1 1990 1990
Autriche Autriche 1 1995 1995
Russie Russie 1 1996 1996
Suisse Suisse 1 2009 2009

Notes

  1. Le Tennis en France 1875-1955
  2. Lowe's Lawn Tennis Annual
  3. Ayres' Lawn Tennis Almanack 1925

Annexes

Articles connexes


  • Portail du tennis Portail du tennis
  • Portail de Paris Portail de Paris
Ce document provient de « Palmar%C3%A8s du simple messieurs des Internationaux de France de Roland-Garros ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Palmares du simple messieurs des Internationaux de France de Roland-Garros de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.