Pasquin


Pasquin

Pasquin est l’un des membres de la famille nombreuse et brillante des valets de comédie du théâtre français aux XVIIe et XVIIIe siècles.

Pasquin est de la race des laquais de bonne maison, lurons pleins de plus d’ardeur que de scrupules, qui donnaient beaucoup d’embarras à leurs maîtres et dont la dynastie commence à Mascarille, à Crispin, à Scapin, pour aboutir à Frontin et à Figaro.

Il fut mis en scène par Baron dans l’Homme à bonnes fortunes et dans la Coquette et la Fausse Prude, en 1694 par Regnard dans Attendez-moi sous l’orme, et qu’ensuite Destouches le rend célèbre en l’introduisant dans quelques-unes de ses meilleures comédies : le Glorieux, le Triple Mariage et le Dissipateur.

Par la suite on a donné le nom de « pasquinade » à certaines plaisanteries dramatiques d’un caractère un peu trivial, certains lazzis d’un goût un peu douteux, qui ont reçu ce nom, sans doute parce que les comiques de la Comédie-Française, qui ne reculaient pas toujours, pour exciter la gaîté des spectateurs, devant des effets de ce genre, se permettaient particulièrement dans le personnage et sous la casaque classique de Pasquin. Ainsi, dans celui de l’Homme à bonnes fortunes, il était de tradition que l’acteur, à un moment donné, inondât son mouchoir d’eau de Cologne et vienne ensuite sur l’avant-scène le tordre et en exprimer le contenu sur la tête du souffleur, qui s’empressait alors de faire le plongeon pour échapper à ce baptême d’un nouveau genre.

Source

  • Arthur Pougin, Dictionnaire historique et pittoresque du théâtre et des arts qui s’y rattachent, Paris, Firmin-Didot, 1885, p. 590.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pasquin de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • pasquin — [ paskɛ̃ ] n. m. • 1534; it. Pasquino, nom d une statue antique sur laquelle on affichait des écrits satiriques à Rome 1 ♦ Vx Écrit satirique. 2 ♦ Vx Bouffon, pitre. ⇒PASQUIN, subst. masc. A. HIST. LITTÉR. Écrit court et satirique, visant le… …   Encyclopédie Universelle

  • Pasquín — Saltar a navegación, búsqueda Se llama pasquín al escrito anónimo que se fija en público con expresiones satíricas contra el gobierno o contra una persona particular o corporación determinada. El término procede de un zapatero romano llamado… …   Wikipedia Español

  • pasquin — PASQUIN. s. m. Satyre courte, ainsi nommée, à cause d une vieille statuë mutilée qui est à Rome, appellée Pasquin, où on a accoustumé d afficher ces sortes de satyres. Faire courir un pasquin. on fit plusieurs pasquins contre luy …   Dictionnaire de l'Académie française

  • pasquín — sustantivo masculino 1. Escrito anónimo que se pone en lugares públicos y que contiene críticas ofensivas contra el gobierno, contra una persona o contra una institución: Los trabajadores repartieron pasquines contra la dirección de la fábrica.… …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • Pasquin — Pas quin, v. t. To lampoon; to satiraze. [R.] [1913 Webster] To see himself pasquined and affronted. Dryden. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Pasquin — Pas quin, n. [It. pasquino a mutilated statue at Rome, set up against the wall of the place of the Orsini; so called from a witty cobbler or tailor, near whose shop the statue was dug up. On this statue it was customary to paste satiric papers.]… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • pasquín — (Del it. Pasquino, nombre de una estatua en Roma, en la cual solían fijarse libelos o escritos satíricos). 1. m. Escrito anónimo que se fija en sitio público, con expresiones satíricas contra el Gobierno o contra una persona particular o… …   Diccionario de la lengua española

  • pasquin — (pa skin) s. m. 1°   Nom d une statue mutilée, en marbre, qui est au coin du palais des Ursins, à Rome, et à laquelle on attache des satires et des railleries, en vers ou en prose. Marforio est le nom d une statue antique placée en face de celle… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • PASQUIN — n. m. Nom d’une vieille statue mutilée qui se trouvait à Rome et à laquelle on avait coutume d’attacher de petits écrits satiriques. On désigne quelquefois par ce nom un Méchant diseur de bons mots, un satirique dans le genre bas et bouffon. Cet… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • pasquín — (Del ital. ant. pasquino < Pasquino , estatua de gladiador en Roma, en la cual se fijaban sátiras.) ► sustantivo masculino 1 Escrito anónimo de carácter crítico o ridiculizador, que se fija en un lugar público: ■ la ciudad apareció llena de… …   Enciclopedia Universal


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.