Pierre Vienot


Pierre Vienot

Pierre Viénot

Pierre Viénot
Parlementaire français
Naissance 4 août 1897
Décès 20 juillet 1944
Mandat Député 1932-1940
Début du mandat
Fin du mandat {{{fin du mandat}}}
Circonscription Ardennes
Groupe parlementaire PSF (1932-1936)
USR (1936-1940)
IIIe république

Pierre Viénot est un homme politique et un résistant français né le 4 août 1897 à Clermont (Oise) et décédé à Londres le 20 juillet 1944.

Biographie

Il fait ses études secondaires au lycée Janson-de-Sailly à Paris et s'engage pendant la Première Guerre mondiale, avant même ses dix-huit ans. Sa participation au conflit n'est interrompue que par une permission pour passer son second baccalauréat. Même la blessure par balle qu'il reçoit le 2 juillet 1916 lors de la bataille de la Somme n'entame pas sa détermination, puisqu'il refuse l'évacuation à l'arrière. Il est de nouveau blessé, plus grièvement, à Villers-Cotterêts, en juillet 1918.

Après des études de droit, il entre au cabinet du maréchal Lyautey, résident général français au Maroc. Si le conservatisme du maréchal ne plaît guère à Pierre Viénot, homme de gauche, il très influencé par le libéralisme que manifeste le résident général vis-à-vis des Marocains, son grand respect des individus et des coutumes locales.

De 1925 à 1930, Pierre Viénot s'attache à promouvoir un rapprochement entre la France et l'Allemagne. Il rencontre Andrée Mayrisch, qu'il épouse.

En 1932, il devient député de Rocroi, avec l'étiquette du Parti républicain-socialiste. Réélu en 1936, il devient sous-secrétaire d'État chargé des protectorats du Maghreb et des mandats du Proche-Orient. Il négocie, à l'automne 1936, les traités accordant l'indépendance au Liban et à la Syrie. Ces traités ne sont pas ratifiés, en raison de l'hostilité du Sénat, mais ils servent de base pour l'indépendance effective de ces pays, à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Sa politique visant à renforcer les droits des Tunisiens lui vaut d'être considéré par les plus influents colons comme « l'Antéchrist » (Charles-André Julien). Il a pour chef de cabinet Pierre Bertaux.

En juin 1937, suite au renversement du gouvernement Léon Blum, il adhère à la SFIO. L'année suivante, il critique les accords de Munich et dirige, avec Pierre Brossolette et Daniel Mayer, le groupe Agir, principale organisation socialiste prônant la fermeté face à l'Allemagne nazie et l'Italie fasciste.

En 1939, il s'engage de nouveau, mais sa santé et son âge le contraignent à rester à l'arrière. En juin 1940, il s'embarque sur le paquebot Massilia avec vingt-sept autres parlementaires. Arrivé à Rabat, il est placé en résidence surveillée par l'administration. Renvoyé en Métropole, il est condamné par le tribunal militaire de Clermont, en décembre 1940, à huit ans de prison avec sursis pour « désertion devant l'ennemi ». Ensuite, délivrés de ses ennuis avec la justice du régime de Vichy, il s'engage dans la Résistance, aux côtés, notamment, de Daniel Mayer et André Philip.

En 1942, il est arrêté puis incarcéré, mais parvient à s'évader l'année suivante. Il rejoint alors le général de Gaulle à Londres, et lui porte une lettre d'Édouard Herriot. Dès lors, et jusqu'à son décès, il est l'ambassadeur de la France libre auprès du gouvernement britannique. À ce titre, il fait partie des officiels français qui obtienne que la France ne soit pas administrée par un Allied Military Government of Occupied Territories (AMGOT), mais par le Gouvernement provisoire de la République française, créé à Alger le 3 juin 1944. Il accompagne le général de Gaulle dans son voyage en Normandie libérée.

Mais ces efforts ont été trop lourds à supporter pour son organisme devenu fragile, et il est emporté par une crise cardiaque un mois plus tard.

Décorations

Bibliographie

  • Pierre Renouvin et René Rémond, Léon Blum, chef de gouvernement, Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, 1981 (1re éd., 1967)
  • Marc Sadoun, Les Socialistes sous l'Occupation, Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, 1982
Ce document provient de « Pierre Vi%C3%A9not ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pierre Vienot de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Pierre Viénot — Parlementaire français Date de naissance 4 août 1897 Date de décès 20 juillet 1944 Mandat Député 1932 1940 Circonscription Ardennes Groupe parlementaire …   Wikipédia en Français

  • Pierre Bertaux — (* 8. Oktober 1907 in Lyon; † 13. August 1986 in Saint Cloud, Département Hauts de Seine) war ein französischer Germanist, Politiker und Geheimdienstfachmann. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2 Werke (Auswahl) 3 L …   Deutsch Wikipedia

  • Pierre Dézarnaulds — Parlementaire français Date de naissance 7 décembre 1879 Date de décès 15 septembre 1975 Mandat Député 1919 1940 puis 1945 1955 Début du mandat 1919 …   Wikipédia en Français

  • Pierre Bertaux — Pour les articles homonymes, voir Bertaux. Pierre Bertaux est un universitaire germaniste, résistant français né le 8 octobre 1907 à Lyon (Rhône) et décédé le 14 août 1986 à Saint Cloud (Hauts de Seine). Membre de plusieurs… …   Wikipédia en Français

  • Pierre Cot — Pour les articles homonymes, voir Cot. Pierre Cot Pierre Cot (1928) Ma …   Wikipédia en Français

  • Pierre Hermé — (20 novembre 1961 à Colmar) est un pâtissier français. Sommaire 1 Biographie 2 Œuvres 3 Notes et références 4 …   Wikipédia en Français

  • Pierre Hermé — (* 20. November 1961 in Colmar) ist ein französischer Konditor und Unternehmer. Hermé modernisierte nach Gaston Lenôtre ein weiteres Mal die Grundlagen der Pâtisserie. Er konzentriert sich auf die Feinheit, Intensität und Textur des Geschmacks,… …   Deutsch Wikipedia

  • Pierre Herme — Pierre Hermé Pierre Hermé (20 novembre 1961 à Colmar) est un pâtissier français, surnommé par la presse américaine le « Picasso de la pâtisserie »[1]. Sommaire 1 Biographie 2 Histoire …   Wikipédia en Français

  • Pierre Herme — Pierre Hermé (* 20. November 1961 in Colmar) ist ein französischer Konditor und Unternehmer. Hermé modernisierte nach Gaston Lenôtre ein weiteres Mal die Grundlagen der Pâtisserie. Er konzentriert sich auf die Feinheit, Intensität und Textur des… …   Deutsch Wikipedia

  • Pierre Hermé — (born November 20, 1961, Colmar) is a French pastry chef that Vogue called the Picasso of Pastry . Career beginnings Pierre Hermé began his career at the age of 14 as an apprentice to Gaston Lenôtre. At 24, he became a pastry chef. Independent… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.