Recession parodontale


Recession parodontale

Récession parodontale

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Récession.

Une récession parodontale ou récession gingivale est une modification de la gencive au niveau du collet de la dent.

Les récessions gingivales ont de nombreux synonymes et sont également appelées dénudations radiculaires, récessions parodontales ou récessions tissulaires marginales.
Lors d'une récession, la gencive se rétracte, ce qui a pour conséquence que la racine se dénude. La gencive et l'os disparaissent pour mettre à nu la racine. Le système d'attache est équivalent à ce qu'il est normalement, mais situé plus apicalement. Peut être ou non, compliqué d'une poche parodontale.

recession parodontale

Sommaire

Etiologie

L'étiologie est complexe et nécessite souvent 2 conditions.

FACTEURS PREDISPOSANTS :

  • Absence de tissu kératinisé.
  • Faible épaisseur et hauteur de tissu kératinisé.
  • Malposition dentaire (l'os ne recouvre pas bien la dent, d'où une gencive qui recouvre et se rétracte rapidement).
  • Traction des freins et brides.
  • Vestibule peu profond.
  • Déhiscence osseuse (récession osseuse sous la gencive, liée à la finesse du paro).
  • Fenestration osseuse.
  • Table osseuse fine.

Ces facteurs sont pour la plupart anatomiques. A noter qu'il existe différents types de morphologie de parodontale ([1]: type I, Il III, IV) et que le type IV (parodonte + os fin) est un parodonte prédisposé aux récessions parodontale.

FACTEURS DECLENCHANTS :

  • Traumatisme occlusal (interférences en latéralité).
  • Brossage traumatique. Il faut éviter les brosses à dent mal adaptées, trop dures et adopter les brosses souples (ou électriques). Le traumatisme vient d'un geste trop violent, d'un brossage horizontal, de la durée ou de la fréquence des brossages.
  • Déplacement orthodontique excessif ou mal contrôlé (hors des bases osseuses).
  • prothése fixée mal adaptée (avec violation de l'espace biologique).
  • Crochets, barres ou bandeaux compressifs en prothèse partielle amovible.
  • Incision de décharge mal située (souvent en vestibulaire), ou extraction.
  • Tabac et attitudes nocives : se ronger les ongles, piercing,...

Les problème de récession sont aussi bien d'ordre esthétique que symptomatiques puisqu'ils sont à l'origine de douleur au froid, au contact ainsi que d'une hyperesthésie dentinaire provoquée par la mise à nu du cément.

Pathogénie de la récession

Sous l'effet du traumatisme ou de l'inflammation se forment des digitations de type acantosique au niveau de l'épithélium jonctionnel et en direction du conjonctif. Les digitations progressent sur la gencive, fine et étroite. Sous l'effet du traumatisme ou de l'inflammation se forment des digitations de type acantosique au niveau de l'épithélium jonctionnel et en direction du conjonctif. On observe une réunion des digitations, une disparition du conjonctif et la création donc d'une fente qui s'élargit alors en fonction de l'étiologie, du temps et de la position de la dent. Parfois, possibilité de la création d'une fenestration gingivale, sorte de pont épithélio-conjonctif qui survit quelque temps puis disparaît et installation alors d'une récession sous la fenestration.

Classification des récessions

Il existe de nombreuses classifications. Elles permettent de donner une orientation pour le diagnostic.

Classification tenant compte de la hauteur et de la largeur des récessions ([2]) : Il y a 4 catégories :

  • récession de longueur inf à 3mm et largeur inf à 3mm
  • récession de longueur sup à 3mm et largeur inf à 3mm
  • récession de longueur inf à 3mm et larguer sup à 3mm
  • récession de longueur sup à 3mm et largeur sup à 3mm

Les récessions de + de 3mm de largeur sont très difficiles à recouvrir, de même que les récessions de + de 3mm de longueur.

Classification de BENQUE[3] : Classification basée sur les formes de récessions.

  • Récession en U (les + difficiles à recouvrir)
  • Récession en V
  • Récession en I ( les + faciles à recouvrir)

Classification de MILLER[4]: Classification la plus utilisée actuellement

  • Classe I : La récession n'atteint pas la ligne muco-gingivale et un recouvrement est possible à 100%.
  • Classe II : La récession atteint ou dépasse la ligne muco-gingivale et un recouvrement est possible à 100% (surface importante, absence de tissu kératinisé à la base de la récession).
  • Classe III : La récession est associée à une perte d'attache proximale et souvent à une parodontite. Le recouvrement à 100% n'est plus envisageable car il y a une perte de la vascularisation, ce qui limite les possibilités de greffes et seul un recouvrement partiel sera possible.
  • Classe IV : La dénudation radiculaire concerne plusieurs faces de la dent, la récession étant très importante. Il y a mise à nu radiculaire après parodontite ou son traitement ; le recouvrement est alors impossible.

Traitement

  • Le traitement consiste généralement en une greffe gingivale. Celle-ci permet de renforcer la gencive, et ainsi de stopper l'évolution de la maladie.
  • On peut effectuer une équilibration occlusale, si la récession est favorisée par des malpositions dentaires.
  • Il est possible en cas de bruxisme nocturne de porter une gouttière durant la nuit, qui va absorber les forces occlusales excessives. Cette gouttière est réalisée au laboratoire dentaire, d'après une empreinte des dents du patient, sur laquelle est moulée une plaque en plastique.

Voir aussi

Notes et références

  1. MAYNARD et WILSON,1980
  2. SULLIVAN et ATKINS 1968
  3. BENQUE (1969)
  4. MILLER (1985)

Liens externes

  • Portail de la médecine Portail de la médecine
Ce document provient de « R%C3%A9cession parodontale ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Recession parodontale de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Récession parodontale — Pour les articles homonymes, voir Récession. Une récession parodontale ou récession gingivale est une modification de la gencive au niveau du collet de la dent. Les récessions gingivales ont de nombreux synonymes et sont également appelées… …   Wikipédia en Français

  • Recession — Récession Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Récession — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Récession », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Récession peut faire référence à: Récession… …   Wikipédia en Français

  • Recessions — Récession Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Récessions — Récession Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Liste des articles de médecine — Projet:Médecine/Index Articles 0 9 112 (numéro d urgence européen) · 2 iodothyronine déiodinase · 2,4,6 trichlorophénol · 3000 Scénarios contre un virus · A A. J. Cronin · Aaron Esterson · Aaron Temkin Beck · Abacavir · Abascantus · Abasie ·… …   Wikipédia en Français

  • Projet:Médecine/Index — Articles 0 9 1,2 dibromo 3 chloropropane · 112 (numéro d urgence européen) · 1935 en santé et médecine · 1941 en santé et médecine · 1er régiment médical · 2 iodothyronine déiodinase · 2,4,6 trichlorophénol · 2005 en santé et médecine · 2006 en… …   Wikipédia en Français

  • Racine Dentaire — Pour les articles homonymes, voir Racine. Coupe de dent, racine n°3 La racine d une dent est la portion de la dent qui se trouve dans …   Wikipédia en Français

  • Racine dentaire — Pour les articles homonymes, voir Racine. Coupe de dent, racine n°3 La racine d une dent est la portion de la dent qui se trouve dans l os alvéolaire, situé dans l os basal du …   Wikipédia en Français

  • Collet (Dent) — Pour les articles homonymes, voir Collet. Le collet de la dent est la partie à la limite entre la couronne et la racine. C est donc la partie située juste à la jonction avec la gencive. On peut distinguer : le collet anatomique, à la limite… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.