Saint-Antoine (Gironde)


Saint-Antoine (Gironde)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Antoine.

45° 01′ 01″ N 0° 25′ 18″ W / 45.0169444444, -0.421666666667

Saint-Antoine
Administration
Pays France
Région Aquitaine
Département Gironde
Arrondissement Arrondissement de Blaye[1].
Canton Canton de Saint-André-de-Cubzac
Code commune 33371
Code postal 33240
Maire
Mandat en cours
Jean-Paul Brun
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Cubzaguais
Démographie
Population 432 hab. (2006)
Densité 2 400 hab./km²
Géographie
Coordonnées 45° 01′ 01″ Nord
       0° 25′ 18″ Ouest
/ 45.0169444444, -0.421666666667
Altitudes mini. 36 m — maxi. 47 m
Superficie 0,18 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Saint-Antoine est une commune française, située dans le département de la Gironde et la région Aquitaine.

Sommaire

Géographie

Localisation et accès

Commune de l'aire urbaine de Bordeaux située dans Cubzaguais. Avec 18 hectares de superficie, c'est une des plus petites communes de France.

La route nationale 10 de Bordeaux à Angoulême limite la commune à l'ouest et la ligne Chartres - Bordeaux à l'est. La D.10 traverse la commune d'ouest en est.

Communes limitrophes

Communes limitrophes de Saint-Antoine
Virsac Aubie-et-Espessas
Saint-Antoine
Saint-André-de-Cubzac

Histoire

Saint Antoine s'est d'abord appelé Artiguelongue. Ce nom vient du gascon artigar, défricher, et du qualificatif longue, qui décrit la configuration de cette localité. Artiguelongue est en effet bâtie sur un terrain remis en culture aux alentours du Xe siècle après les ravages des invasions wisigothes, sarrasines et normandes.

Artiguelongue est devenue Saint Antoine d'Artiguelongue vers le milieu du XIIIe siècle lorsqu'une Commanderie de l'ordre des Antonins fut établie dans la localité.

Lors de la Révolution française, le village s'est appelé durant quelques mois Dartiguelongue, les saints étant bannis du calendrier révolutionnaire.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1792 1796 Raveau    
1796 1808 Chapieu    
1808 1809 Jean Deniau    
1809 1815 Raymond Meynard    
1815 1826 Laurent Prévost    
1826 1827 Despaignet    
1827 1855 Raymond Meynard    
1855 1868 Jean-Baptiste Prévost    
1868 1869 Bernard Goujon    
1869 1874 Honoré Lucat    
1874 1879 Laurent Boisson    
1879 1887 Jean Feytit    
1887 1919 André Vivier    
1919 1945 André Goujas    
1945 1953 Roger Giraud    
1953 1962 Edgard Chesseboeuf    
1962 1977 Roger Giraud    
1977 1983 Louis Champeval    
1983 2014 Jean-Paul Brun    

Démographie

Évolution démographique
(Source : INSEE[2])
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006
184 244 247 341 296 285 432
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

Lieux et monuments

Personnalités liées à la commune

  • Saint Antoine le Grand ou Saint Antoine l'Ermite est indissociable de l'histoire de la commune qui porte désormais son nom.

Né en 251 à Qeman (Fayyoum) en Haute-Égypte et fervent chrétien, il naquit d'une famille riche mais devint orphelin à 18 ans. Dès l'âge de vingt ans il prend l'Évangile à la lettre et distribue tous ses biens aux pauvres, puis part vivre dans le désert en ermite dans un fortin à Pispir, près de Qeman. Là, à la manière du Christ, il subit les tentations du diable. Si pour le Christ cela ne dure que quarante jours, pour Antoine c'est beaucoup plus long et plus difficile, les démons n'hésitant pas à s'attaquer à sa vie. Mais Antoine résiste à tout et ne se laisse pas abuser par les visions tentatrices qui se multiplient. En 312 il change de désert et va en Thébaïde, sur le mont Qolzum (où se trouve aujourd'hui le monastère Saint-Antoine). Le Diable lui apparaît encore de temps en temps, mais ne le tourmente plus comme autrefois. Vénéré par de nombreux visiteurs, Antoine leur donne à chaque fois des conseils de sagesse, les invitant à la prière plutôt qu'à la violence. Il mourut en 356, à 105 ans. Sa sépulture fut gardée secrète jusqu'en 529 où son corps fut transporté à Alexandrie puis à Constantinople en 704. Le comte Josselin de Poitiers le découvrit lors d'un pèlerinage et obtint le droit de l'emmener en France où il fut enseveli dans le village de La Motte aux Bois, qui devient Saint-Antoine-l'Abbaye ou Saint-Antoine-en-Viennois. En janvier 2006, les reliques d'Antoine le Grand ont été déplacées en Italie sur l'île d'Ischia.

De nombreux miracles firent accourir auprès de ses reliques tellement de malades qu'il fallut construire une église et un hôpital. Cet hôpital fut confié aux Frères de l'Aumône. Ceux-ci fondèrent le grand ordre des Antonins en 1070. Il compta rapidement des milliers de religieux qui essaimèrent dans toute la France en créant des commanderies, notamment à Artiguelongue. Lorsque la terrible maladie du feu de Saint Antoine ou mal des Ardents (la maladie de l'ergot de seigle) se développa en Europe au Xe siècle et que des guérisons se produisirent sur le tombeau du saint, des pèlerinages eurent lieu le 17 janvier, pour la fête du saint patron, dans toutes les commanderies, donc à Artiguelongue, où est conservée une relique du saint.

  • Le cochon de Saint Antoine est à l'origine de la fête patronale du village. Deux versions peuvent éclairer la présence d'un petit porcelet accompagnant Saint Antoine l'Ermite :
      • Une truie aurait déposé un porcelet, aveugle et gémissant, aux pieds du saint. Celui-ci apitoyé par ses pleurs lui rendit la vue. Le porcelet reconnaissant ne le quitta plus et le suivit dans sa retraite.
      • Émile Mâle signale que cette tradition date de la fin du XIVe siècle : le cochon n'a rien à voir avec la vie du saint mais avec l'ordre religieux des Antonins qui bénéficiaient du privilège de laisser paître un nombre illimité de porcs dans les forêts et de les laisser errer librement dans les rues à la seule condition qu'ils aient une clochette au cou. Ces porcs étaient souvent donnés aux commanderies et constituaient la principale ressource financière des hôpitaux.

Voir aussi

Notes et références

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Saint-Antoine (Gironde) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Saint-antoine (gironde) — Pour les articles homonymes, voir Saint Antoine. Saint Antoine Administration Pays France Région Aquitaine …   Wikipédia en Français

  • Saint-Antoine, Gironde — Saint Antoine is a commune in the Gironde department in Aquitaine in southwestern France.ee also*Communes of the Gironde departmentReferences Based on the article in the French Wikipedia …   Wikipedia

  • Saint-Antoine — (v. Antonius) ist: der französische Name der Gemeinde Sankt Antoni FR die Faubourg Saint Antoine in Paris um die ehemalige Abtei Saint Antoine des Champs eine Stadt im Distrikt Rivière du Rempart, siehe Saint Antoine (Mauritius) Saint Antoine ist …   Deutsch Wikipedia

  • Saint-Antoine (Gironda) — Saltar a navegación, búsqueda Para otros usos de este término, véase Saint Antoine. Saint Antoine Sent Antòni …   Wikipedia Español

  • Saint-Antoine — may refer to the following places:*in France: **Saint Antoine, Cantal, a commune in the department of Cantal **Saint Antoine, Doubs, a commune in the department of Doubs **Saint Antoine, Gers, a commune in the department of Gers **Saint Antoine,… …   Wikipedia

  • Saint-antoine — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Saint Antoine peut faire référence a de nombreux lieux, édifices ou autres, nommés d après l un des saint Antoine chrétiens : Sommaire 1 Toponymes… …   Wikipédia en Français

  • Saint-antoine-du-queyret — Pays …   Wikipédia en Français

  • Saint-antoine-sur-l'isle — Pays …   Wikipédia en Français

  • Saint Antoine d'Égypte — Antoine le Grand Pour les articles homonymes, voir Saint Antoine. Antoine le Grand (par Francisco de Zurbarán) Antoine le Grand, Antoine d …   Wikipédia en Français

  • Saint-Antoine-du-Queyret — is a commune in the Gironde department in Aquitaine in southwestern France.ee also*Communes of the Gironde departmentReferences Based on the article in the French Wikipedia …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.