Saint-Fargeau-Ponthierry


Saint-Fargeau-Ponthierry
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Fargeau.

48° 31′ 48″ N 2° 32′ 39″ E / 48.53, 2.54416666667

Saint-Fargeau-Ponthierry
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Melun
Canton Perthes
Code commune 77407
Code postal 77310
Maire
Mandat en cours
Lionel Walker
20082014
Intercommunalité Communauté de communes de Seine-École
Démographie
Population 12 278 hab. (2008)
Densité 741 hab./km²
Gentilé Ferréopontains (à Saint-Fargeau Ponthierry) :
Thierrypontains (à Ponthierry)
Ferréolais (à Saint-Fargeau village)
Géographie
Coordonnées 48° 31′ 48″ Nord
       2° 32′ 39″ Est
/ 48.53, 2.54416666667
Altitudes mini. 37 m — maxi. 86 m
Superficie 16,57 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Saint-Fargeau-Ponthierry est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne et la région Île-de-France. Avec la commune limitrophe de Pringy, elle forme la Communauté de communes de Seine-École.

Ses habitants sont appelés les Ferréopontains à Saint-Fargeau Ponthierry, les Thierrypontains à Ponthierry et les Ferréolais à Saint-Fargeau. Sa population en 2008 selon l'INSEE est de 12 278 habitants pour Saint-Fargeau-Ponthierry et de 14 856 habitants pour la Communauté de communes de Seine-École.

Sommaire

Géographie

En bordure de Seine, elle est située à la lisière du département de l'Essonne, et constitue une « porte d'entrée » du parc naturel régional du Gâtinais français. La commune se trouve à environ 40 km de Paris et 8 km de Melun et de Corbeil-Essonnes. Située à 44 mètres d'altitude, Le fleuve la Seine, la rivière l’École sont les principaux cours d'eau qui traversent la commune de Saint-Fargeau-. Saint-Fargeau-Ponthierry est une commune du parc naturel régional du Gâtinais Français.

Les communes limitrophes sont : Boissise-le-Roi, Pringy, Mennecy, Seine-Port et Le Coudray-Montceaux.

  • la route départementale D 607 (ex-RN7), qui traverse Ponthierry ;
  • l'autoroute A6, avec deux sorties dans le sens Paris-Province : la no 11 (Auvernaux, Le Coudray-Montceaux) et la no 12, Saint-Fargeau-Ponthierry qui la relie à Paris en environ 30 min ;

Il s'y trouve le seul pont qui traverse la Seine entre Corbeil-Essonnes et Melun, le pont du Maréchal Juin, qui relie en outre les communes de Saint-Fargeau et Seine-Port et permet d'accéder à la ville nouvelle de Sénart et ainsi du centre commercial de Carré Sénart à Lieusaint.

Outre la localité de et le village de Saint Fargeau, la commune regroupe plusieurs hameaux : Auxonette, Moulignon, Tilly (où se trouvait autrefois la mairie de la commune), Jonville, Villers, et les Lacs de la Guiche, qui sont une extension du village de Saint-Fargeau.

Histoire

Le nom de viendrait d'un pont sur l'École franchi par Thierry II, roi de Bourgogne, en l'an 600. Commune formée par la réunion des 6 hameaux de Saint-Fargeau, , Moulignon, Tilly, Jonville et Auxonnettes. Saint-Fargeau formait une baronnie avec Tilly-Maison-Rouge. Henri IV y fit élever un château pour Gabrielle d'Estrées. La seigneurie de Moulignon fut achetée en 1349 par Jean de L'Hospital. Le nom de viendrait d'un pont sur l'École franchi par Thierry II, roi de Bourgogne, en l'an 600. Siège du prieuré de Jonville, dépendant de labbaye de La Charité-sur-Loire. Anciennement prieuré de l'ordre de Cluny, à Jonville.

Le 26 Aout 1961 la commune de Saint-Fargeau est officiellement renommée Saint-Fargeau-Ponthierry.

C'est sur le territoire de l'actuelle commune - par le hameau de Tilly, puis par celui de Villers --, libérée par les FFI, que l'armée américaine du général Patton a traversé la Seine à partir du 23 août 1944, avant de poursuivre sur Melun, l'est de la France, la Belgique et l'Allemagne[1].

À gauche, la voie 1 en direction de Melun ; à droite la voie 2 en direction de Corbeil-Essonnes.
À gauche, la voie 1 en direction de Melun ; à droite la voie 2 en direction de Corbeil-Essonnes.

Blasonnement

Armes de Saint-Fargeau-Ponthierry

Les armes de la commune, dont la version actuelle date de 1950, sont d'azur à une barre d'argent, accompagné, sur le tout, d'un pont de trois arches d'or, maçonné de sable posé en pointe, cantonné à dextre d'un soleil à seize rais d'or et accompagné d'une croix de guerre 1939-1945 avec étoile de bronze posée en pal.

Les armes de la commune

Au XIXè siècle, les armes de Saint-Fargeau furent brodées sur la bannière :

  • d'un champ de gueules
  • d'un pont d'argent
  • d'une terrasse ondulée d'argent
  • d'une silhouette de Saint-Fargeau sous l'arche du pont, également d'argent.

Au lendemain de la guerre 1939-1945, Alphonse Fercot, (dit capitaine Freddy), résistant de la commune, avait conservé de nombreux amis dans l'entourage du général de Gaulle. Le 3 juillet 1949, celui-ci présidait l'inauguration de la place du général Leclerc à Ponthierry (ancienne place du marché), ainsi que le buste du général américain Patton érigé à Tilly.

Un an et demi plus tard, le 1er octobre 1950, une autre cérémonie eut pour objet la remise de la croix de guerre 1939-1945 à la ville de Saint-Fargeau.

Par la décision 63 du 11 novembre 1949, le secrétaire d'État aux forces armées cite Saint-Fargeau à l'ordre de la brigade :

« Durement éprouvé par l'occupation allemande et les combats de la libération, la commune de Saint-Fargeau a, par l'action clandestine et tenace de la Résistance et par son attitude courageuse lors des combats de la libération, donné un bel exemple d'initiative patriotique et d'action combative qui a préparé le passage d'une fraction importante de l'armée Patton permettant ainsi une opération militaire décisive dont la répercussion importante facilita l'offensive des armées alliées. Cette citation comporte l'attribution de la croix de guerre avec étoile de bronze ».

Cette décoration devait être épinglée sur un coussin, réalisé par Mme Berthier, épouse du secrétaire de mairie, aux armes de la commune.

Le problème redevient crucial en 1958, lorsqu'est décidé le jumelage avec Temploux. Cette dernière possédant son blason, Jacques Madelin (1897-1972) maire (par ailleurs fondé de pouvoir à la manufacture des papiers peints Leroy), chargea M. Louis Lebaillif, conseiller municipal, de le concevoir. Le projet fut ensuite réalisé par M. Pierre Ferrand (1902-1983), élève de l'école des Beaux Arts de Bordeaux, puis de Paris, directeur artistique chez Leroy.[réf. nécessaire]

Les quatre éléments suivants constituèrent les bases de la création héraldique :

  • Un champ bleu (pour rappeler l'appartenance de la commune à l'Ile-de-France), brisé d'une pièce honorable : la barre d'argent
  • Un soleil rappelant le roi Louis XIV qui a anobli le comte de Saint-Fargeau
  • Un pont à dos d'âne en pierre à trois voûtes
  • Une croix de guerre avec l'étoile de bronze, rappelant les faits de guerre qui eurent lieu sur le territoire communal.

Les armes de Saint-Fargeau Ponthierry sont donc :

« D'azur à une barre d'argent, accompagné, sur le tout, d'un pont de trois arches d'or, maçonné de sable posé en pointe, cantonné à dextre d'un soleil à seize rais d'or et accompagné d'une croix de guerre 1939-1945 avec étoile de bronze posée en pal. »

Transports

Au premier plan, le quai du bâtiment voyageurs ; au second plan, l'abri voyageurs du quai de la voie 1.
Au premier plan, le quai du bâtiment voyageurs ; au second plan, l'abri voyageurs du quai de la voie 1.

La commune est desservie par :

  • Le réseau Véolia est composé Lignes 21 et 22 : Offre à destination de l’agglomération Bellifontaine.de 5 lignes régulières de transport et dessert les communes adhérentes aux deux Communautés de communes (environ 25 000 habitants) ainsi que la commune de Boissise-le-Roi de la CAMVS. Il a pour vocation de transporter les enfants vers les établissements scolaires de Perthes, Dammarie-les-Lys, Melun et Fontainebleau-Avon, mais également d’offrir aux actifs une desserte des gares de Ponthierry et Melun. Les services sont assurés au moyen de 19 véhicules parcourant prés de 750 000 kilomètres annuels.

- Pour la rentrée prochaine, le Département, les Communautés de communes et la CAMVS ont élaboré un projet de réseau dont les principales caractéristiques techniques sont :

  • Ligne 1 : maintien de l’offre pour les communes de Ponthierry et Pringy à destination de la gare de Ponthierry et de la desserte du collège F.Villon de Ponthierry pour les élèves de Pringy.
  • Ligne 11 : desserte vers les établissements de Dammarie-les-Lys et Melun ainsi que la gare SNCF, en période scolaire.
  • Lignes 21 et 22 : Offre à destination de l’agglomération Bellifontaine.
  • Transport à la demande : grâce aux Proxi'bus (anciennement Créabus)

Accueil

Administration

En 2003, la commune a reçu le label Ville Internet « @ »[2], puis « @@@ » en 2010[3].

La ville se voit décerner une fleur aux Concours des villes et villages fleuris en 2010[4].

Liste des maires de Saint-Fargeau-Ponthierry
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1995 en cours Lionel Walker DVG  
mars 1989   Francine Cuenot    
mars 1983   Serge Hermann    
novembre 1980   Michel Leguet    
octobre 1980   Délégation spéciale c/o le Préfet    

Source : Les données antérieures à 1965 proviennent de l'ARH Fil d'Ariane.

Démographie

La population de la commune ne cesse d'évoluer, elle est classée 858e commune française la plus peuplée alors qu'elle n'est que la 10 792e commune la plus grande en termes de superficie[Quand ?]. En Seine-et-Marne elle est classée 28e commune la plus peuplée[Quand ?].


Évolution démographique

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
4 050 5 611 7 884 9 553 10 560 11 224 11 932 12 180 12 278

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


Pyramide des âges

Pyramide des âges à Saint-Fargeau Ponthierry en 2008 en pourcentage[5].
Hommes Classe d'âge Femmes
0,1 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
7,5 
12,8 
60 à 74 ans
14,3 
19,9 
45 à 59 ans
21,3 
19,8 
30 à 44 ans
20,8 
21,3 
15 à 29 ans
17,4 
21,0 
0 à 14 ans
18,0 
Pyramide des âges en Seine-et-Marne en 2008 en pourcentage[6].
Hommes Classe d'âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
3,8 
75 à 89 ans
6,1 
10,2 
60 à 74 ans
10,4 
20,6 
45 à 59 ans
20,3 
22,2 
30 à 44 ans
22,2 
20,7 
15 à 29 ans
19,7 
22,2 
0 à 14 ans
20,5 

Intercommunalité

Saint-Fargeau-Ponthierry forme avec Pringy la Communauté de communes de Seine-École élevant la population à 14 856 habitants en 2008 selon INSEE, population qui ne cesse d'augmenter grâce a la construction permanente de nouveaux logements collectifs. La Communauté de communes de Seine-École a été crée en 2002. Elle fait suite au District de Seine-Ecole créé en 1974 entre les deux communes.

Situées à l’entrée du parc du Gâtinais et à la limite du département de l'Essonne, les deux communes sont attachées à la préservation du cadre de vie tout en maintenant un dynamisme culturel, social et économique à la vie du territoire[réf. nécessaire]. La Communauté de communes de Seine-École se compose d’une multitude de hameaux. Ceci s’explique par l’origine même des communes, nées du regroupement de bourgs : Auxonette, Jonville, Moulignon, Ponthierry, Saint-Fargeau, Tilly, Bel-Air, Lourdeau et Montgermont.

Immigration

Environ 10 % de la population ferréopontaine est immigrée selon l'INSEE en 2008.

Ville Moins de 15 ans 16 à 24 ans 25 à 54 ans 54 ans et plus Ensemble
Immigrés 41 81 664 410 1 196
Non immigrés 2 351 1 447 4436 2848 11 082
Ensemble 2 392 1 528 5100 3258 12 278

Enseignement

La commune de Saint-Fargeau-Ponthierry compte sur son territoire 4 écoles maternelles, 4 écoles élémentaires, 1 école primaire et un collège:

  • École maternelle Fercot
  • École maternelle Moulin Clair
  • École maternelle des Bordes
  • École maternelle des Grands Cèdres
  • École élémentaire Alphonse Fercot
  • École élémentaire Saint Exupéry 1
  • École élémentaire Saint-Exupéry 2
  • École élémentaire des Grands Cèdres
  • École primaire Marie Curie
  • Collège François Villon

Le lycée de secteur Joliot Curie se trouve dans la ville voisine de Dammarie-lès-Lys.

Patrimoine religieux

Plusieurs églises, dont celle de Saint-Fargeau (Village) des XIIe ‑ XIIIe siècles, classée pour sa voûte en nef renversée, ainsi que le calvaire du XVIe siècle, situé juste devant cette église.
L'église Sainte Marie, à Ponthierry, est un modèle d'architecture religieuse du XXe siècle ; elle a été bâtie entre 1965 et 1966 par Maurice Novarina.

Médias

La commune de Saint-Fargeau-Ponthierry possède son propre journal nommé "Réussir". Mis à disposition tous les 15 jours, il annonce les manifestations municipales et associatives ainsi que des informations pratiques (jours de ramassage des ordures ménagères, pharmacies de gardes...). La radio locale Handi FM 107.3 diffuse depuis Saint-Fargeau-Ponthierry sur une bonne partie de l'Essonne et de la Seine-et-Marne.

Santé

La Fondation Ellen Poidatz, à Saint-Fargeau Village, créée en 1919 pour apporter une aide médicale et scolaire à des enfants atteints de poliomyélite, est aujourd'hui composée d'un centre de rééducation fonctionnelle et d'un institut d'éducation motrice où sont hébergés, soignés et scolarisés des jeunes (de 18 mois à 20 ans) souffrant d'un handicap[7].

La commune dispose également d'un centre de santé appelé Centre Municipal de Santé du Gâtinais situé sur l'avenue de Fontainebleau.

Économie

La centrale électrique des usines Leroy, avant la réhabilitation.

L'essentiel de l'activité économique de la commune s'est toujours exercé à Ponthierry, d'abord près de la Seine et de la voie ferrée, pour des raisons logistiques.

À Saint-Fargeau, avant d'ailleurs la réalisation du chemin de fer, existait une activité vinicole qui explique la présence d'une confrérie de la Saint-Vincent, toujours vivante. Cette activité est en cours de relance. Et, dans le hameau de Villers, il y a eu exploitation d'une sablière.

Les Papiers peints Leroy ont été, de 1913 à 1970, l'activité la plus importante de la commune. Il en reste, au plan du patrimoine industriel, l'hôtel Leroy[8], ainsi que les cités Leroy (logements ouvriers, et de la maîtrise, tous avec jardin).

La Cooper, Coopération pharmaceutique française, a aussi été une activité[pas clair] et exploite son site de Ponthierry.

Une ZAC, de l'Europe, en bordure de D607, héberge des activités, et des sociétés comme les Établissements Truffaut, un site de la Connex (groupe Veolia), Cognis France (groupe BASF).

Près du rond-point de l'Europe et du lieu-dit Maison-Rouge, à proximité du hameau de Tilly, sont installés les Établissements Collaert, fabriquant des ceintures pour le compte de grandes maisons de couture.

Le bassin d'emploi de la commune est la zone d'emploi d'Évry. Le taux de chômage des 15 à 64 ans est de 7,7% en 2008 selon INSEE.

Sport et loisirs

La commune de Saint-Fargeau- possède:

  • Un City Stade
  • Une salle de musculation mixte
  • Une salle de fitness
  • Une piscine municipale
  • La base de loisirs intercommunale (Saint-Fargeau- et Pringy) de Seine-École, implantée dans un espace naturel de 25 hectares et comprenant trois plans d'eau, est située en bordure de la Seine. Elle propose diverses prestations telles que les quads pour enfants, un port de plaisance, un parc de loisirs, location de pédaliers, etc.
  • Un complexe sportif évolutif couvert (COSEC), qui abrite plusieurs terrains, des salles pour pratiquer l'escalade, le judo, le karaté, le handball, l'escrime, etc.
  • Un club de plongée
  • La bibliothèque municipale André Malraux
  • La maison des musiques et des danses

Avec près de 140 associations sur son territoire la commune fait preuve d'une réelle richesse et d'un grand dynamisme en matière associative. Dans les domaines du sport, de la culture et des arts, du patrimoine, de la citoyenneté, de la solidarité, de l'animation, Saint-Fargeau- n'est jamais en reste d'une initiative associative qui rend l'ensemble de la commune toujours animé 12 mois sur 12.

Les différents clubs sportifs de la commune sont :

  • L'US Ponthierry (football)
  • Le Rubgy Club de Ponthierry
  • Le Handball Club Thierrypontain (HBCT)
  • Le Yamato Karaté Club de Ponthierry
  • Le Judo Club Ponthierry Pringy
  • Ponthierry St Fargeau Natation
  • Escrime Club Ponthierry
  • Haltero Culturisme Ponthierry
  • Club d'escalade Degré Plus
  • COMT Ponthierry (tennis de table)
  • L'AS Volley Loisir Ponthierry

La commune possède également une discothèque, la Maison Rouge située à côté de l'A6 sortie n°12. Saint-Fargeau Ponthierry dispose également d'un centre aéré et d'une Maison de jeunes situés à coté du City Stade.

Culture

L'ancienne centrale électrique de l'usine de papiers peints Leroy est actuellement en travaux pour accueillir l'espace culturel « Les 26 Couleurs »[9] (du nom de la machine emblématique créée par Louis-Isidore Leroy en 1877 et conservée dans la salle des génératrices). Cet espace, consacré au spectacle vivant et au cinéma sera aussi un lieu dédié au patrimoine avec l'aménagement de la salle des génératrices électriques en lieu de mémoire. Depuis septembre 2009 et pour la dernière année, en attendant la fin des travaux, les 26 couleurs présente sa saison hors les murs afin de livrer un aperçu d'une saison culturelle dans les années à venir.

La banderolle à l'entrée du centre culturel « Les 26 couleurs », avec le fameux « pendu », symbole de la manufacture des papiers peints Leroy.
Les Communs du château de Moulignon 

Le château existait depuis le XVIIIe siècle. Il a connu de nombreuses péripéties et fut modifié au XIXe siècle. En 1984, il fut détruit et ne laissa visible que les communs. Seules ses superbes écuries témoignent de cette bâtisse.

Le lavoir d'Auxonnettes

Créé en 1865, il a été remis en état en 1921.

Personnalités

Thomas Hertaux, joueur du Stade Malherbe de Caen en Ligue 1 originaire de Ponthierry.
  • Jean Pierre Abel-Rémusat, sinologue.
  • Alphonse Fercot, dit capitaine Freddy, chevalier de la Légion d'honneur, chef de la Résistance locale.
  • Albert Beaufils, résistant du groupe d'Alphonse Fercot.
  • Maurice Dunand, résistant, puis engagé volontaire dans l'armée française, a participé à la campagne d'Allemagne[10]
  • Henri Lecuyer, instituteur dont l'anecdote veut qu'il put faire un relevé du plan cadastral des usines avec ses élèves, sous couvert d'un cours, et permit ainsi leur bombardement par l'aviation alliée.
  • Jean-Marie Houdoux, homme de radio, participera à de grandes stations, comme Radio Luxembourg, 1, France Inter, et à la création de nombreuses émissions. Il a relaté ses Rencontres d’Exception dans son livre de souvenirs du même nom.
  • Thomas Heurtaux, footballeur de Ligue 1 évoluant au Stade Malherbe de Caen au poste de défenseur central.

Monuments et lieux touristiques

L'enseigne de l'usine Leroy, près de la voix ferrée de Saint-Fargeau-Ponthierry.
  • Usine des papiers peints Leroy par l'architecte Paul Friesé, ainsi que sa cité ouvrière, construits entre 1913 et 1920. Un projet municipal prévoit l'aménagement de l'un des bâtiments de l'usine en centre culturel. Un arrêté des Affaires Culturelles, n°2006 - 1708, daté du 13 novembre 2006, porte inscription au titre des monuments historiques des façades et des toitures du bâtiment (8) de la centrale électrique de l'ancienne usine Leroy sis 4 à 8 rue Pasteur et chemin de Halage à Saint-Fargeau- (Seine-et-Marne).
  • Base de loisirs de Seine-École.
  • Espace culturel les 26 couleurs
  • Les Communs du château de Moulignon
  • Le lavoir d'Auxonnettes
  • Obélisque 18ème gravé de symboles ésotériques, place de l'Eglise à Saint-Fargeau
  • Manoir de Beaulieu, copie 19ème d'un petit château Louis XVI

Jumelages

Population Ville Pays
1 868 hab. Temploux Drapeau de Belgique Belgique
13 877 hab. Gross-Zimmern Drapeau d'Allemagne Allemagne
134 969 hab. Vila Nova de Famalicão Drapeau du Portugal Portugal

Références

  1. Édition spéciale du journal de la commune Réussir pour le 60e Anniversaire de la libération
  2. Palmarès des Villes Internet sur le site officiel de l'association. Consulté le 01/10/2009.
  3. Palmarès 2010 des Villes Internet sur le site officiel de l'association. Consulté le 18/12/2009.
  4. Palmarès des villes promues au concours des Villes et Villages fleuris de France.
  5. Pyramide des âges à Saint-Fargeau Ponthierry en 2008 sur le site de l’Insee. Consulté le 15/07/2010.
  6. Pyramide des âges de l’Essonne en 2007 sur le site de l’Insee. Consulté le 03/07/2010.
  7. sites de la fondation et de l'amicale
  8. classé en tant que patrimoine industriel
  9. Présentation de l'espace culturel « Les 26 couleurs » sur le site officiel de la mairie de Saint-Fargeau-Ponthierry
  10. Maurice Dunand un résistant de la guerre de 1939 à 1945

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Saint-Fargeau-Ponthierry de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Saint-fargeau-ponthierry — Pour les articles homonymes, voir Saint Fargeau. Saint Fargeau Ponthierry Administration Pays France Région Île de France …   Wikipédia en Français

  • Saint-Fargeau-Ponthierry — Saltar a navegación, búsqueda Saint Fargeau Ponthierry Escudo …   Wikipedia Español

  • Saint-Fargeau-Ponthierry — French commune nomcommune=Saint Fargeau Ponthierry x = 142 y = 83 lat long=coord|48|32|0|N|2|32|43|E insee=77407 cp=77310 région=Île de France département=Seine et Marne arrondissement=Melun canton=Perthes maire=Lionel Walker mandat=2008 2014… …   Wikipedia

  • Saint-Fargeau-Ponthierry — Original name in latin Saint Fargeau Ponthierry Name in other language Saint Fargeau sur Seine, Sen Farzho Pont erri, Сен Фаржо Понтьерри, Сен Фаржо Понтьєррі State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 48.55713 latitude 2.5284 altitude… …   Cities with a population over 1000 database

  • Fasthotel Saint Fargeau Ponthierry — (Сен Фаржо,Франция) Категория отеля: 2 звездочный отель Адрес: Ru …   Каталог отелей

  • Saint-Fargeau (Begriffsklärung) — Saint Fargeau ist Name oder Namensbestandteil folgender geografischer Objekte: Saint Fargeau, französische Gemeinde im Département Yonne Saint Fargeau Ponthierry, französische Gemeinde im Département Seine et Marne Kanton Saint Fargeau im… …   Deutsch Wikipedia

  • Saint-Fargeau (homonymie) — Saint Fargeau Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Saint Fargeau, est une commune française, située dans le département de l Yonne. Canton de Saint Fargeau Château de Saint Fargeau Le… …   Wikipédia en Français

  • Saint-fargeau — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Saint Fargeau, est une commune française, située dans le département de l Yonne. Canton de Saint Fargeau Château de Saint Fargeau Le quartier Saint… …   Wikipédia en Français

  • Saint-Fargeau — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Saint Fargeau, est une commune française, située dans le département de l Yonne. Canton de Saint Fargeau Château de Saint Fargeau Le quartier Saint… …   Wikipédia en Français

  • Gare de Saint-Fargeau — Pour les articles homonymes, voir Saint Fargeau (homonymie). Saint Fargeau La gare côté cour …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.