Société Civile


Société Civile

Société civile

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Société.
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne l'auto-organisation de la société. Pour l'acception juridique, voir Société (droit français).

La société civile est « le domaine de la vie sociale civile organisée qui est volontaire, largement autosuffisant et autonome de l'État »[1]. Une élection est un des événements principaux où la société civile se trouve mobilisée, notamment à travers l'éducation de l'électorat. C'est le corps social, par opposition à la classe politique.

L'UNESCO entend par société civile, l'auto-organisation de la société en dehors du cadre étatique ou du cadre commercial, c'est-à-dire un ensemble d'organisations ou de groupes constitués de façon plus ou moins formelle et qui n'appartiennent ni à la sphère gouvernementale, ni à la sphère commerciale.

Sommaire

Distinction entre citoyens et organisations

La société civile est avant tout la totalité des citoyens d'une commune, d'une région, d'un État-nation ou – maintenant – de l'Union européenne. Toutefois, dans la pratique, ceux-ci n'agissent pas individuellement mais dans le cadre associatif. Une telle association peut être considérée représentative à condition qu'elle ait été constituée sur la base de la volonté et des propres intérêts des citoyens se déclarant formellement et juridiquement membres de l'association.

Le Livre Blanc de la gouvernance de l'Union européenne donne cette définition : "La société civile regroupe notamment les organisations syndicales et patronales (les "partenaires sociaux"), les organisations non gouvernementales (ONG), les associations professionnelles, les organisations caritatives, les organisations de base, les organisations qui impliquent les citoyens dans la vie locale et municipale, avec une contribution spécifique des Églises et communautés religieuses".

Il y a dans cette conception le risque d'une certaine confusion entre la société comme ensemble des citoyens et des organisations censées représenter leur volonté, surtout quand certaines d'entre elles prétendent incarner l'ensemble des citoyens et s'attribuent ainsi une légitimité de représentant de "la" société civile en général.

Pour qu'une telle association/organisation soit en effet une partie active et l'expression de la volonté de citoyens il s'avére nécessaire que les associations formant la société civile disposent d'une structure et d'une forme d'action intérieure tout à fait démocratiques. Ces nécessités excluent par conséquent des organisations qui ont été constituées par l'État, l'économie ou des églises.

Il n'en reste pas moins q'une association traduit une perception des questions de société qui lui est spécifique, avec une certaine manière d'appréhender la globalité qui n'est pas nécessairement représentative de la société dans son ensemble.

Aspects particuliers

D'après le projet du Traité constitutionnel de l'UE, article I-47 "Principe de la démocratie participative, la société civile européenne - donc la totalité des citoyens européens - joue un rôle principal comme l'acteur de la démocratie participative : "Les institutions de l’Union entretiennent un dialogue ouvert, transparent et régulier avec les associations représentatives et la société civile."

Du point de vue des entreprises, l'exercice de la responsabilité sociétale entraîne l'implication de la société civile. Les organismes et associations correspondants sont des parties prenantes de l'entreprise.

Position de l'Église catholique

Dans les encycliques Centesimus Annus (1991) et Caritas in Veritate (2009), les papes Jean-Paul II et Benoît XVI ont identifié la société civile comme un acteur primordial du développement économique ("développement humain intégral") :

« La vie économique a sans aucun doute besoin du contrat pour réglementer les relations d’échange entre valeurs équivalentes. Mais elle a tout autant besoin de lois justes et de formes de redistribution guidées par la politique, ainsi que d’œuvres qui soient marquées par l’esprit du don. L’économie mondialisée semble privilégier la première logique, celle de l’échange contractuel mais, directement ou indirectement, elle montre qu’elle a aussi besoin des deux autres, de la logique politique et de la logique du don sans contrepartie.
Mon prédécesseur Jean-Paul II avait signalé cette problématique quand, dans Centesimus annus, il avait relevé la nécessité d’un système impliquant trois sujets : le marché, l’État et la société civile. Il avait identifié la société civile comme le cadre le plus approprié pour une économie de la gratuité et de la fraternité, mais il ne voulait pas l’exclure des deux autres domaines. »[2]

Note

  1. Larry Diamond
  2. Encyclique Caritas in Veritate, chapitre 3, § 37 et 38

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de la sociologie Portail de la sociologie
Ce document provient de « Soci%C3%A9t%C3%A9 civile ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Société Civile de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Société civile — ● Société civile pour Hegel, ensemble des liens juridiques et économiques qui unissent les individus dans des rapports de dépendance réciproque …   Encyclopédie Universelle

  • Société civile — Pour les articles homonymes, voir Société. Cet article concerne l auto organisation de la société. Pour les statuts juridiques, voir Société (droit français)#Sociétés civiles. La société civile est « le domaine de la vie sociale civile… …   Wikipédia en Français

  • Société civile —    Droit civil, droit commercial: société dont l objet constitue une activité non commerciale …   Lexique de Termes Juridiques

  • Societe civile immobiliere — Société civile immobilière En droit des affaires français, une Société Civile Immobilière (SCI) est une société civile, qui a un objet immobilier. Elle est parfois également nommée Société de Gestion Immobilière. Elle ne saurait être confondue… …   Wikipédia en Français

  • Societe civile de placement immobilier — Société civile de placement immobilier Pour les articles homonymes, voir SCPI. Une société civile de placement immobilier (SCPI) est, en France, une structure d’investissement de placement collectif. L’objet d’une société civile de placement… …   Wikipédia en Français

  • Societé Civile pour l‘Éclairage de Málaga — Fundación 1854 Desaparición 1923 (Integración en Compañía Española de Electricidad y Gas Lebon) Sede Lyon …   Wikipedia Español

  • Societe civile pour l'administration des droits des artistes et musiciens interpretes — Société civile pour l administration des droits des artistes et musiciens interprètes La Société civile pour l administration des droits des artistes et musiciens interprètes (Adami/ADAMI) est une société française de perception et de répartition …   Wikipédia en Français

  • Societe civile professionnelle — Société civile professionnelle Une société civile professionnelle (SCP) est une société créée par deux associés minimum, qui ont décidé d exercer en commun leur même activité : une telle société ne peut être constituée qu entre membres de… …   Wikipédia en Français

  • Societe civile d'exploitation agricole — Société civile d exploitation agricole Pour les articles homonymes, voir SCEA. Une SCEA, Société Civile d Exploitation Agricole, est une société civile à vocation agricole. Voir aussi GAEC EARL GFA …   Wikipédia en Français

  • Societe civile des auteurs multimedia — Société civile des auteurs multimédia La Société civile des auteurs multimédia (SCAM) est une société française de gestion des droits d auteur. Liens Site web de la SCAM Portail du droit français Ce document provient de « Soci%C3%A9t%C3%A9 civile …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.