Socpresse


Socpresse
Socpresse
Siège social Drapeau de France 14, boulevard Haussmann
75009 Paris (France)
Actionnaires Serge Dassault (actionnaire unique)
Effectif 8700 (en 2004)
Chiffre d’affaires 1,45 Mds d'euros (en 2004)

La Socpresse est un groupe de presse français, entièrement contrôlé par l'industriel Serge Dassault. Son fleuron est le quotidien national Le Figaro. La Socpresse était l'une des deux anciennes branches du groupe Hersant, l'autre étant France Antilles. Très secret, le groupe ne publie pas ses comptes et son organisation est discrète.

En 2004, le groupe affichait un chiffre d'affaires de 1,45 milliard d’euros et employait 8 700 personnes[1]. Jusqu'en septembre 2006, la Socpresse était détenue à 87 % par le groupe Dassault, et à 13 % par Aude Ruettard, petite-fille de Robert Hersant. Après rachat des actions détenues par cette dernière, le groupe Dassault est dorénavant propriétaire de la totalité de Socpresse.

Depuis l'arrivée de Serge Dassault, le groupe s'est complètement désengagé du secteur de la presse quotidienne régionale, mettant ainsi un terme à l'« empire » fondé par Robert Hersant[2] .

En 2006, la Socpresse a également revendu au groupe belge Roularta le Groupe Express-Expansion qui édite notamment les magazines hebdomadaires L'Express, L'Expansion, L'Étudiant, L'Entreprise, Mieux vivre votre argent et Lire.

Entre 2005 et 2006, le siège du groupe, la régie Publiprint, ainsi que les rédactions du Figaro, du Figaro Magazine et de Madame Figaro, ont quitté leur siège historique du 37, rue du Louvre (2e arr. de Paris) pour emménager au 14, boulevard Haussmann (9e arr.)[3].

Sommaire

Ligne éditoriale

Serge Dassault, sénateur UMP, président de la société du Figaro SA et PDG du Groupe Dassault, a expliqué sur France Inter le vendredi 10 décembre 2004, et dans le Monde daté du 13 décembre 2004, que les journaux doivent diffuser des « idées saines », car « nous sommes en train de crever à cause des idées de gauche ».

Direction

PDG et PCA Serge Dassault; administrateurs: Jean-Pierre Bechter, Rudi Roussillon, Bernard Monassier, Benoit Habert, Olivier Costa de Beauregard, Thierry Dassault, Nicole Dassault, Olivier Dassault[4].

Histoire

La Socpresse est un groupe fondé par Robert Hersant, qui publiait environ 70 titres, dont Le Figaro. Il fut longtemps dirigé par Yves de Chaisemartin.

La Socpresse n'était que l'un des composants de ce que l'on appelait communément « le groupe Hersant ». L'autre partie est constituée des titres rassemblés dans le Groupe Hersant Média (notamment en métropole : L'Union de Reims, Paris-Normandie, un groupe de petits hebdomadaires locaux en Normandie, et dans les DOM-TOM une série de titres en Guadeloupe, Martinique, Guyane, Réunion, Nouvelle-Calédonie, Polynésie). Si la Socpresse fut vendue après la mort de Robert Hersant, France-Antilles est en revanche toujours détenue principalement par la famille Hersant.

Le groupe Dassault prend le contrôle de la Socpresse (87 % du capital) le 11 mars 2004. Auparavant la famille Hersant en détenait 70 % et Dassault n'en détenait que 30 %. Pour devenir l'actionnaire principal, il a dû :

  • convaincre les héritiers de Robert Hersant de rompre le pacte d'actionnaires et de lui céder leurs parts ;
  • obtenir l'accord de la Commission européenne. Celle-ci a exigé la vente du titre économique La Vie Financière (Dassault Communication), de manière que le groupe Dassault ne dépasse pas la barre des 50 % du marché publicitaire dans les magazines économiques et financiers.

Structure du groupe

Le Groupe Figaro, dirigé par Francis Morel, comprend :

Cessions

Pôle « Presse quotidienne régionale »

Jusqu'à sa revente par section en 2005/2006, le pôle « Presse quotidienne régionale » était dirigé par Michel Nozière et comprenait :

  • Socpresse Ouest (CA 80 millions d'euros), qui regroupait :

Il a été cédé à L'Est républicain en février 2006.

  • Le pôle Nord, comprenait :
    • 67,6% du groupe La Voix du Nord (CA 194 millions d'euros), qui contrôle : La Voix du Nord (Lille), Nord Éclair (Lille), La Voix de l'Aisne, Nord Littoral, Le Courrier Picard (Amiens) et La Voix des Sports.
    • le pôle « Presse Flamande », dirigé par Antoine Bedoy, contrôle : Le Phare Dunkerquois, L'Indicateur des Flandres, Le Journal des Flandres, L'Écho de la Lys, La Semaine dans le Boulonnais, L'Indépendant du Pas-de-Calais et L'Avenir de l'Artois.
    • le pôle « Presse Alpes-Jura / Sepraj » avec  : Le Messager de Thonon, L'Essor Savoyard, La Savoie, Le Pays Gessien, La Tribune Républicaine et L'Indépendant du Haut-Jura, Le Courrier de Saint-Claude.
    • 40% du groupe belge Rossel qui contrôle Le Soir et le groupe Sudpresse (six quotidiens régionaux). Rossel étant également actionnaire de La Voix du Nord (50% Rossel, 50% Socpresse)
    • différentes participations : le groupe audiovisuel NEP TV ("Cercle Bleu", Internep, C9 Télévision), Telmédia (multimédia), Meura (marketing), G et B (affichage).

Il a été cédé à Rossel en 2005.

Groupe L'Étudiant

Le Groupe L'Étudiant a été racheté en 2002 à Vivendi Universal et revendu en 2006 au Groupe Roularta, devenant une filiale à 100% du Groupe L'Express-L'Expansion. Il comprend : L'Étudiant, Transfac L'Express, Lycée Mag, les Salons de l'Étudiant et des guides spécialisés.

Presse étrangère

Le 11 novembre 1994, la Socpresse a revendu sa participation de 52% dans son fleuron tchèque, le grand quotidien pragois Mladá Fronta Dnes, premier quotidien national tchèque, au groupe de presse allemand Rheinische Post. La Socpresse contrôlait aussi le quotidien belge Le Soir.

Activités hors édition

La Socpresse est propriétaire :

  • de l'imprimerie Roissy Print ;
  • de la régie Publiprint .

Sources

Références

  1. Fiche Socpresse sur le site SergeDassault.net.
  2. « La Socpresse cède "La Voix du Nord" au belge Roussel », article de Bertrand d'Armagnac paru dans Le Monde le 31 août 2005.
  3. « Quand Le Figaro déménage », article de Claude Baudry paru dans L'Humanité le 23 août 2005.
  4. http://www.societe.com/societe/socpresse-662053180.html

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Socpresse de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Socpresse — is a French corporation which controls the conservative daily newspaper Le Figaro , 40% of the weekly Le Journal du Dimanche, as well as L Express and Valeurs Actuelles , and the football club FC Nantes Atlantique. The company is 100% owned by… …   Wikipedia

  • Les Journaux de Loire — et l expression utilisé par le Groupe SIPA Ouest France suite au rachat par ce dernier des titre édité par la Socpresse Ouest. Cédé au Groupe SIPA Ouest France courant 2005 par la Socpresse propriété de Dassault éditeur du journal Le Figaro. Les… …   Wikipédia en Français

  • Administration du Football Club de Nantes — Cet article présente les aspects concernant l’administration du Football Club de Nantes. Sommaire 1 Propriété et structure juridique 1.1 Historique 1.2 Budget et organigramme actuel …   Wikipédia en Français

  • Le Figaro — Pour les articles homonymes, voir Figaro (homonymie). Le Figaro Pays …   Wikipédia en Français

  • Presse-Océan — Pour les articles homonymes, voir Océan (homonymie). Presse Océan Pays …   Wikipédia en Français

  • Football Club de Nantes — Infobox club sportif FC Nantes …   Wikipédia en Français

  • Serge Dassault — en septiembre de 2009 …   Wikipedia Español

  • Enseignement du journalisme — Journalisme en France Le journalisme en France trouverait son origine dans La Gazette de Théophraste Renaudot, créée en 1631 sous Louis XIII. La liberté de la presse s impose progressivement contre la censure royale, avant d être proclamée dans… …   Wikipédia en Français

  • Figaro Économie — Le Figaro Pour les articles homonymes, voir Figaro (homonymie).  Le Figaro {{{nomorigine}}} …   Wikipédia en Français

  • Histoire Du Football Club Nantes Atlantique — Histoire du Football Club de Nantes Cet article présente l’histoire du Football Club de Nantes depuis sa création. Fondé en 1943, le FCN doit attendre vingt ans avant d accéder, sous l impulsion de son entraîneur José Arribas, au Championnat de… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.