Union pour la Démocratie et le Progrès Social


Union pour la Démocratie et le Progrès Social

Union pour la démocratie et le progrès social

Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie
Logo UDPS.png 
Président Étienne Tshisekedi
Fondation 15 février 1982
Disparition {{{disparition}}}
Siège 546, avenue Zinnia
Kinshasa/Limete
Fondateurs Étienne Tshisekedi
Marcel Lihau
Secrétaire permanent François Xavier Beltechika Kalubye
Secrétaires exécutif national André Gauthier Diatezulwa
au Sénat
à l'Assemblée

class="hiddenStructureDeputesSenateurs" colspan="2" bgcolor="#FF0010"|

Représentation du parti
Députés
Sénateurs
Idéologie Social-démocratie
Gauche
Affiliation internationale Internationale socialiste
Couleurs rouge, jaune, bleu
Site Web Site officiel
Voir aussi

Constitution
Élections

Partis politiques
Politique nationale


L'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) est un parti politique de la République démocratique du Congo. Il a été fondé le 15 février 1982 par Étienne Tshisekedi, Marcel Lihau et d'autres[1][2]. Il est actuellement dirigé par Étienne Tshisekedi et est membre-observateur de l'Internationale socialiste[3].

L'UDPS, ayant choisi de boycotter en 2006, les élections présidentielles et législatives, est aujourd'hui écartée de l'ensemble des institutions congolaises, tant au niveau provincial que national.


Sommaire

Origine du parti

En tant que Mouvement politique d’Opposition contre la dictature du régime du maréchal Mobutu, l’UDPS a vu le jour le 1er novembre 1980, jour de la publication de la Lettre ouverte des Treize Parlementaires adressée au Président Mobutu.[4]

Cette lettre fut, depuis le coup d’État militaire du 24 novembre 1965 par lequel le régime Mobutu s’était installé au pouvoir, la toute première contestation non-violente, sous forme d’une analyse critique, rigoureuse et globale de l’ensemble du système politique du Maréchal Mobutu, la toute première remise en question de l’ensemble d’un régime qui était jusque-là soutenu par tout l’Occident, en pleine guerre froide et au moment où Mobutu était au sommet de sa puissance et sa gloire.

La Lettre se terminait par dix propositions invitant Mobutu à démocratiser le système politique conformément aux aspirations profondes et légitimes de la population et au Manifeste de la Nsele, document fondateur du MPR qui, dans sa conception, faisait du MPR un parti politique démocratique à côté d’un deuxième parti politique dont la création était prévue à l’article 4 de la Constitution du 24 juin 1967. Pour les Treize parlementaires donc, Mobutu était un déviationniste par rapport à l’essence même du MPR et un traître par rapport à l’aspiration profonde et légitime de la population à l’avènement d’un État de droit souverain, démocratique, pluraliste, moderne et prospère au cœur de l’Afrique.

Au lieu d’écouter les Treize Parlementaires, Mobutu se livra à la répression (relégation dans leurs villages d’origine, emprisonnements, traitements cruels, inhumains et dégradants, tortures, bannissements, déchéance de leurs droits civils, politiques, sociaux…. ). http://www.udps.net/forum//forumdupeuple.php?t=6874

Ayant sous-estimé la détermination et la résistance intérieure des Treize Parlementaires et l’écho favorable que leur message avait eu chez nombreux compatriotes, Mobutu obtint le résultat tout-à-fait opposé : plusieurs compatriotes rejoignirent les Treize Parlementaires dans la lutte clandestine contre le régime de Mobutu; le 15 février 1982, les Treize Parlementaires et les autres co-fondateurs qui les avaient rejoints dans le combat politique créèrent un deuxième parti politique d’opposition en pleine dictature à Parti-État (MPR) : l’Union pour la démocratie et le progrès social.[5],[6]

Résultats

Plusieurs résultats caractérisent le combat de l’UDPS :NOTE VERBALE NO002/UDPS/GR/IS/REP/09 http://www.udps.net/forum//forumdupeuple.php?t=6877

Jeunesse de l'UDPS

L'organisation de la Jeunnesse de l'UDPS intervient peu après l'ouverture démocratique en 1990 sous la houlette des Jeunes comme Godé Mwamba, Jacques Mbila, Aimée Boende, Georges Matungulu, Allen Mukendi Luaba Muana Katshi, Vianney Kabukanyi... C'est surtout avec l'arrivé de Raymond Kahungu que cette structure du parti va prendre sa part de noblesse.

La J'UDPS constitue la force centrale de l'opposition depuis Mobutu jusqu'à Kabila. La plupart de ses membres ont étaient victime des differents regime qui s'est sont succèder en RDC. Certains d'entre eux ont rejoint le regime en place notamment Aubain Minaku et Jacques Mbila

Membres notoires du parti

Voir aussi

Références

Liens externes


Ce document provient de « Union pour la d%C3%A9mocratie et le progr%C3%A8s social ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Union pour la Démocratie et le Progrès Social de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Union pour la democratie et le progres social — Union pour la démocratie et le progrès social Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie   Président Étienne Tshisekedi …   Wikipédia en Français

  • Union pour la démocratie et le progrès social — L Union pour la démocratie et le progrès social (U.D.P.S)   Président Étienne Tshisekedi Fondation 15 février 1982 Siège 546, avenue Zinnia Kinshasa/Limete Fondateurs Étienne Tshisekedi Marcel Liha …   Wikipédia en Français

  • Congres pour la democratie et le progres — Congrès pour la démocratie et le progrès Burkina Faso [[Image:|Armoiries du Burkina Faso|100px]] Cet article fait partie de la série sur la politique du Burkina Faso, sous série sur la politique. Président Blaise Compaoré Premier ministre Tertius …   Wikipédia en Français

  • Congrès Pour La Démocratie Et Le Progrès — Burkina Faso [[Image:|Armoiries du Burkina Faso|100px]] Cet article fait partie de la série sur la politique du Burkina Faso, sous série sur la politique. Président Blaise Compaoré Premier ministre Tertius Zongo …   Wikipédia en Français

  • Congrès pour la Démocratie et le Progrès — Burkina Faso [[Image:|Armoiries du Burkina Faso|100px]] Cet article fait partie de la série sur la politique du Burkina Faso, sous série sur la politique. Président Blaise Compaoré Premier ministre Tertius Zongo …   Wikipédia en Français

  • Congrès pour la démocratie et le progrès — 12°21′39.9″N 1°31′4.2″O / 12.361083, 1.517833 …   Wikipédia en Français

  • Unión para la Democracia y el Progreso Social — Union pour la Démocratie et le Progrès Social Unión para la Democracia y el Progreso Social Presidente Étienne Tshisekedi Fundación 1982 Ideología política Socialismo democrático, Socialdemocracia …   Wikipedia Español

  • Union pour la Republique - Mouvement national — Union pour la République Mouvement national Union pour la République Mouvement national   Président Frédéric Boyenga Bofala …   Wikipédia en Français

  • Union pour la République-Mouvement National —   Président Frédéric Boyenga Bofala …   Wikipédia en Français

  • Union pour la République - Mouvement national —   Président Frédéric Boyenga Bofala …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.