Universite Paris XI


Universite Paris XI

Université Paris-Sud 11

Université Paris-Sud 11
LogoUPS11.svg
Informations
Fondation 1er janvier 1971
Type Université publique
Budget 450 000 000 €[1]
Localisation Orsay, France
Campus Cachan, Châtenay-Malabry, Le Kremlin-Bicêtre, Orsay, Sceaux
Régime linguistique Français
Président Guy Couarraze
Personnel 1 400
Enseignants 1 861
Étudiants 26 876 (2008)
Premier cycle 19 licences
Deuxième cycle 34 masters
Troisième cycle 21 écoles doctorales
Affiliation Académie de Versailles
Site web u-psud.fr

L'université Paris-Sud 11[Note 1] est une université française créée le 1er janvier 1971 et située sur les départements de l'Essonne, des Hauts-de-Seine et du Val-de-Marne. Elle comporte 127 laboratoires de recherche, 5 UFR, 3 IUT, et un département de formation des ingénieurs. Elle est présidée par le professeur Guy Couarraze.

L'université comporte plusieurs pôles, répartis sur les communes suivantes: Antony, Bures-sur-Yvette, Cachan, Châtenay-Malabry, Gif-sur-Yvette, Le Kremlin-Bicêtre, Orsay, Le Plessis-Robinson, Sceaux. Elle est le plus grand des membres du pôle de recherche et d'enseignement supérieur UniverSud Paris.

Elle est l'une des plus grandes et renommées universités de France, en particulier dans le domaine des sciences. En 2008, l'université Paris-Sud 11 est placée au 49ème rang mondial du classement mondial des universités, et occupe le deuxième rang français après Paris 6 et le dixième européen.[2]. Par exemple, le laboratoire de mathématiques d'Orsay fait partie des meilleurs mondiaux, avec notamment la présence de trois lauréats de la médaille Fields : Laurent Lafforgue, Jean-Christophe Yoccoz et Wendelin Werner. Citons également les prix Nobel Pierre-Gilles de Gennes et Albert Fert.

Dans le domaine de la physique, l'université Paris-Sud 11 possède également de nombreux laboratoires de classe mondiale en physique des particules, physique nucléaire, astrophysique, physique atomique et physique moléculaire, physique de la matière condensée et physique théorique .

Enfin, l'université Paris-Sud 11 comprend de nombreux laboratoires de biologie et de chimie, ainsi qu'une école d'ingénieurs (IFIPS). Elle a également de nombreux partenariats avec des grandes écoles.

Sommaire

L'enseignement

L'UFR de sciences

Située intégralement sur le Campus universitaire d'Orsay dans l'Essonne, l'UFR sciences accueille près de 10 000 étudiants. La formation et la recherche couvrent les champs de la biologie, la chimie, l'informatique, les mathématiques, la physique, les sciences de la Terre et de l'Univers, ainsi que l'histoire des sciences. Créée sur proposition de Frédéric Joliot en mars 1955, comme extension de la faculté des sciences de Paris, la faculté des sciences d'Orsay a été reconnue officiellement en 1965, avant de rejoindre l'université Paris-Sud 11 en 1971. Philippe MASSON en est l'actuel doyen. Le domaine de Launay qui constitue le campus d'Orsay avait été saisi par l'Etat sur un propriétaire impliqué dans la collaboration pendant la deuxième guerre mondiale. Le cinquantenaire du campus scientifique a été célébré en 2005.

L'UFR droit-économie-gestion

La faculté Jean Monnet, créée en 1968 a rejoint l'université Paris-Sud 11 en 1971 et donné naissance à l'UFR droit-économie-gestion (faculté Jean Monnet est un nom honorifique) . Forte de plus de 5000 étudiants répartis sur deux sites (Sceaux et Orsay). Jérôme FROMAGEAU en est l'actuel doyen. La faculté propose plusieurs masters et 39 spécialités en droit, en économie et en gestion. Elle regroupe sept centres de recherche [2] sur le site de Sceaux.

L'UFR de pharmacie

Crée en 1972 au sein de l'université Paris-Sud 11, l'UFR pharmacie accueille environ 3500 étudiants sur le campus de Châtenay-Malabry dans les Hauts-de-Seine, dont près de 1000 en première année. Dominque PORQUET en est l'actuel doyen.

Le numerus clausus du concours de première année est stable depuis deux ans.

On forme dans cette UFR des pharmaciens des filières officine, industrie et internat. La filière industrie est assez sélective.

Les bâtiments du campus de Châtenay-Malabry ont assez mal vieilli et font l'objet de rénovations dans l'attente d'une future localisation éventuellement liée à l' opération campus.

Le restaurant universitaire du CROUS est situé sur le site de la faculté et permet de manger pour une somme modique ; il y a également une cafétéria.

L'UFR de médecine

L'UFR de médecine (ou faculté de médecine à titre honorifique) est située au Kremlin-Bicêtre et dans le Val-de-Marne, mais la première année sélective se déroule sur le campus d'Orsay. Elle compte 3400 étudiants dont environ 900 étudiants en première année et 500 étudiants par année de la deuxième à la sixième année ; les autres étudiants inscrits étant pour l'essentiel des internes en troisième cycle.

Voir CHU du Kremlin-Bicêtre

L'UFR STAPS

Située essentiellement sur le campus universitaire d'Orsay dans l'Essonne, une division STAPS a été créé en 1985 et rattachée à l’UFR des Science, puis transformée en UFR STAPS dès 2003. Forte de 1400 étudiants, cette UFR mène des recherches notamment sur la motricité humaine. Christine LE SCANFF en est l'actuel doyen.

L'Institut de formation d'ingénieurs de Paris-sud (IFIPS)

Cette composante regroupe l'ensemble des formations d'ingénieurs de l'université Paris-Sud 11, et accueille plus de 500 étudiants essentiellement dans les domaines de l'informatique, de l'optronique, des matériaux et de l'électronique industrielle, principalement sur le site du plateau de Moulon dans l'Essonne. Le 1er janvier 2010 l'IFIPS sera membre du réseau Polytech et deviendra Polytech Paris Sud.

L'IUT d'Orsay (Essonne)

Il regroupe 3 départements :

  • Département de chimie
  • Département d'informatique (département double, accueillant en première année 240 étudiants). Le département Informatique de l'IUT d'Orsay prépare outre des DUT classiques en 2 ans après le baccalauréat (possibilité d'effectuer la 2e année par apprentissage), à des DUT en 1 an (Année Spéciale) ainsi qu'à deux licences professionnelles en apprentissage : la licence PER (Programmation en Environnement Réparti) et la licence SRSI (Sécurité des Réseaux et Systèmes Informatiques). Enfin, il est possible d'y préparer un diplôme d'université dans le cadre de la formation continue : Programmation, Bases de Données et Réseaux. C'est un des départements d'informatique d'IUT les plus importants de France.
  • Département de mesures physiques (département double, accueillant en première année 200 étudiants)

Près de 200 enseignants au total travaillent dans cet IUT très réputé.

L'IUT de Sceaux (Hauts-de-Seine)

Il accueille 1600 étudiants, formés à la gestion des entreprises, l'ingénierie du commerce et de vente, et au management. Il est le seul à proposer une orientation Marketing ou Commerce International à ses étudiants de Techniques de Commercialisation. Depuis quelques années, il s'est engagé dans le parcours LMD en créant plusieurs Licences Professionnelles tant en formation initiale qu'en apprentissage :

  • Licence Commerce
  • Licence Management des organisations

Il fait partie des 2 meilleurs IUT de France avec celui de Paris 5.

Lionel Jospin y fut professeur vers les années 70-80[réf. nécessaire], du temps du deuxième directeur, monsieur Darricau. Après la retraite de celui-ci, ce fut Alexandre Ramalho qui devint directeur général assisté dans son travail par Romain Lanfranchi (chef de conférence à l'école HEC de Paris, ayant obtenu un doctorat en culture corse).

L'IUT de Cachan

Il accueille 1200 étudiants dans les domaines de l'électronique, de l'électrotechnique, de l'automatique, de l'informatique industrielle, de la mécanique, de la robotique et de la productique.

Les laboratoires

Mathématiques et informatique

Sur Orsay :

Physique et Sciences pour l'Ingénieur

Laboratoires associés :

Sciences de la Terre et de l'Univers

Chimie

  • Institut de chimie moléculaire et des matériaux d'Orsay (ICMMO, Orsay)
  • Laboratoire de chimie physique (LCP, Orsay)
  • Centre de cinétique rapide (ELYSE, Orsay)
  • Biomolécule : Conception, Isolement, Synthèse (BioCIS, Châtenay-Malabry)
  • Chimie physique minérale et bioiorganique « Matériaux et santé » (Châtenay-Malabry)
  • Chimie organique (Châtenay-Malabry)
  • Laboratoire d'étude des techniques d'instrumentation et d'analyse moléculaire (LETIAM, Orsay)

Biologie, Médecine et Santé

  • Cardiologie cellulaire et moléculaire (Châtenay-Malabry)
  • Récepteurs et signalisation des interleukines (Châtenay-Malabry)
  • Transduction hormonale et régulation cellulaire (Châtenay-Malabry)
  • Pathogènes et fonctions des cellules epithéliales polarisées (Châtenay-Malabry)
  • Physico-chimie, pharmacotachnie, biopharmacie (Châtenay-Malabry)
  • Laboratoire de biochimie et biologie cellulaire (Châtenay-Malabry)
  • Groupe de recherche : barrières et passages des médicaments (Châtenay-Malabry)
  • Laboratoire de chimie analytique de Paris-Sud - (Châtenay-Malabry)
  • Écosystème microbien digestif et santé (Châtenay-Malabry)
  • Santé publique - environnement (Châtenay-Malabry)
  • Laboratoire de parasitologie - biologie et contrôle des organismes parasites (Châtenay-Malabry)
  • Botanique et mycologie (Châtenay-Malabry)
  • Biologie animale, insectes et toxines (Châtenay-Malabry)
  • Centre de génétique moléculaire (CGM, Orsay)
  • Laboratoire écologie, systématique et évolution (ESE, Orsay)
  • Institut de biochimie et de biophysique moléculaire et cellulaire (IBBMC, Orsay)
  • Institut de biologie animale, intégrative et cellulaire (IBAIC, Orsay)
  • Institut de biotechnologie des plantes (IBP, Orsay)
  • Institut de génétique et microbiologie (IGM, Orsay)
  • Station de génétique végétale du Moulon (SGV, Gif-sur-Yvette)
  • Laboratoire d'enzymologie et biochimie structurales (LEBS, Gif-sur-Yvette)
  • Institut Paris-Sud cytokines (IPSC, Kremlin-Bicêtre)
  • Institut Gustave Roussy, cytokine et immunologie de tumeurs humaines (Kremlin-Bicêtre)
  • Hémostase et biologie vasculaire (Kremlin-Bicêtre)
  • Épidémiologie cardiovasculaire et métabolique (Kremlin-Bicêtre)
  • Recherches épidémiologiques et statistiques sur l'environnement et la santé (Kremlin-Bicêtre)
  • Différenciation hématopoïétique normale et leucémique (Kremlin-Bicêtre)
  • Génétique et mécanismes des maladies du foie de l'enfant (Kremlin-Bicêtre)
  • Institut Gustave Roussy, hématopoïèse et cellules souches (Kremlin-Bicêtre)
  • Épidémiologie et biostatistique (Kremlin-Bicêtre)
  • Substitut du sang et pathologie moléculaire du globule rouge (Kremlin-Bicêtre)
  • Stéroïdes et systèmes nerveux : physiopathologie moléculaire et clinique (Kremlin-Bicêtre)
  • Glycobiologie et signalisation cellulaire (Kremlin-Bicêtre)
  • Ontogénèse de l’hématopoïèse (Kremlin-Bicêtre)
  • Génétique épidémiologique et structure des populations humaines (Kremlin-Bicêtre)
  • Épidémiologie, démographie et sciences sociales - santé reproductive, sexualité et infection VIH-INED (Kremlin-Bicêtre)
  • Physiologie cardiovasculaire et thymique (Kremlin-Bicêtre)
  • Unité de recherche en résonance magnétique médicale (U2R2M, Orsay et Kremlin-Bicêtre)
  • Physico-chimie et pharmacologie des macromolécules biologiques (Kremlin-Bicêtre)
  • Institut Gustave Roussy, génétique oncologique (Kremlin-Bicêtre)
  • Interactions moléculaires et cancer (Kremlin-Bicêtre)
  • Recherches en épidémiologie des cancers (Kremlin-Bicêtre)
  • Laboratoire de microbiologie (Kremlin-Bicêtre)
  • Institut Gustave Roussy, radiosensibilité des tumeurs et tissus sains (Kremlin-Bicêtre)
  • Virus hépatotropes et cancer (hôpital Paul-Brousse, Kremlin-Bicêtre)
  • Virus, neurone et immunité (Kremlin-Bicêtre)
  • Biologie des interactions cellulaires en néphrologie et uro-andrologie (Kremlin-Bicêtre)
  • Groupe de recherche universitaire sur les maladies vasculaires pulmonaires (Kremlin-Bicêtre)
  • Hormones, gènes et reproduction (Kremlin-Bicêtre)
  • Laboratoire de physicochimie et pharmacologie des macromolécules biologiques (Kremlin-Bicêtre)
  • Laboratoire génétique oncologique (Kremlin-Bicêtre)
  • Psychopathologie (Kremlin-Bicêtre)
  • Recherches cliniques et épidémiologiques, métabolisme, mode de vie (Kremlin-Bicêtre)

Sciences de l'Homme et des Humanités

Sciences de la société

Vie étudiante

Cité universitaire à proximité

  • résidence universitaire de La Pacaterie
  • résidence universitaire Bures nord
  • résidence universitaire Bures sud
  • résidence universitaire Flemming

Restaurant universitaires

  • Le café des sports
  • Le tropical
  • Les marais de Bures
  • La coulée verte

Associations étudiantes

  • ACHOR (Atelier CHORal)
  • ADEO Association des Ergonomes d'Orsay
  • ALCOR (Astronomie et Lumières du Campus d'Orsay)
  • AEGS
  • AGUPS (Association des Géologues de l'université Paris Sud)
  • APOIL (Association des passionnés d'œuvres interactives et ludiques)
  • AFREUBO
  • BDE Gecko
  • BDE Mathilde (le BDE des L3, M1, M2 de math d'orsay)
  • BDE Phoenix (Association Etudiante de l'IUT d'orsay)
  • BDCE
  • Biotox (Association d'étudiants en biologie)
  • Cassiopée (troupe de théâtre)
  • CCOF (Caméra Club Orsay Faculté)
  • CLEMATIS (CLub des Etudiants Mordus d'Animation de de Terrain et d'Initiation à la Systématique)
  • CRR (Cellule de Réponse Rapide, secourisme)
  • Cul'd'Jap (Culture du Japon)
  • EMBO (Association des Etudiants en Magistère de Biologie et Biotechnologie)
  • FASECO (Fédération des Associations Etudiantes du Campus d'Orsay)
  • HBO (Homo et Bis d'Orsay)
  • KFET
  • Micro Onze (Radio étudiante de l'université Paris Sud 11)
  • MOVE (Mouvement d'Optimisation de la Vie Etudiante)
  • PHOTON (Association d'étudiant en physique fondamentale)
  • POLLEN (Association d'étudiant du master POLLution chimique et ENvironnement)
  • RDA (Royaumes des Avatars)

Personnalités

Anciens étudiants

Enseignants et anciens enseignants, chercheurs

Voir également Catégorie:Enseignant de l'université Paris-Sud 11


Notes

  1. Université Paris-Sud 11 est le nom d’usage dont s'est doté l'établissement par délibération de son conseil d’administration. Cependant, on trouve également le nom Université Paris XI selon le décret du 17 décembre 1970 portant érection d'universités et instituts nationaux polytechniques en établissements publics à caractère scientifique et culturel, puis le décret no 2000-250 du 15 mars 2000 portant classification d'établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel et la circulaire n°2006-202 du 8-12-2006

Pour approfondir

Articles connexes

Liens externes

Commons-logo.svg

Bibliographie

Sources

  1. Budget sur le guide en ligne emagister.fr Consulté le 08/04/2009.
  2. [1] Classement 2008.
  • Portail de l’Essonne Portail de l’Essonne
  • Portail des Hauts-de-Seine Portail des Hauts-de-Seine
  • Portail du Val-de-Marne Portail du Val-de-Marne
  • Portail de l’éducation Portail de l’éducation
Ce document provient de « Universit%C3%A9 Paris-Sud 11 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Universite Paris XI de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Universite Paris II — Université Paris II Le bâtiment principal près de la place du Panthéon Université Panthéon Assas (Paris II) …   Wikipédia en Français

  • Université Paris 2 — Université Paris II Le bâtiment principal près de la place du Panthéon Université Panthéon Assas (Paris II) …   Wikipédia en Français

  • Université Paris 8 — Université Paris VIII Université de Paris VIII Nom original Université de Vincennes à Saint Denis Informations Fondation 1er janvier 1969 Type Université publique Localisation …   Wikipédia en Français

  • Université Paris II — Le bâtiment principal près de la place du Panthéon Université Panthéon Assas (Paris II) …   Wikipédia en Français

  • Université Paris-IX — Université Paris Dauphine Pour les articles homonymes, voir Dauphine. Université Paris Dauphine …   Wikipédia en Français

  • Université Paris IX — Université Paris Dauphine Pour les articles homonymes, voir Dauphine. Université Paris Dauphine …   Wikipédia en Français

  • Université Paris X — Université de Paris Ouest Nanterre La Défense Université Paris Ouest Nanterre La Défense Nom original Université Paris X Nanterre Informations Fondation 1964 Type Université publique Localisation …   Wikipédia en Français

  • Université Paris-I — Université Paris 1 Panthéon Sorbonne Université Paris 1 Panthéon Sorbonne Informations Fondation 1er janvier 1971 (Université de Paris au XII …   Wikipédia en Français

  • Université Paris-IV — Sorbonne Université Paris Sorbonne (Paris IV) Informations Fondation 1er janvier 1971, suite à la division de l Université de Paris (XIIe siècle) Type Localisation Paris, F …   Wikipédia en Français

  • Université Paris-V — Université Paris Descartes Université Paris Descartes Nom original Paris V Informations Fondation 1er janvier 1971 Type …   Wikipédia en Français

  • Université Paris 1 — Panthéon Sorbonne Université Paris 1 Panthéon Sorbonne Informations Fondation 1er janvier 1971 (Université de Paris au XII …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.