Ver solitaire


Ver solitaire

Ténia

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ténia (homonymie).
Comment lire une taxobox
Ténia
 Le scolex d'un Tenia solium
Le scolex d'un Tenia solium
Classification classique
Règne Animalia
Embranchement Platyhelminthes
Classe Cestoda
Sous-classe Eucestoda
Ordre Cyclophyllidea
Famille Taeniidae
Genre
Taenia
Linnaeus, 1758
Espèces de rang inférieur
 cycle de contamination de Taenia spp.

cycle de contamination de Taenia spp.

Parcourez la biologie sur Wikipédia :
AlphaHelixSection (blue).svg
Symbole-faune.png
Salmobandeau.jpg
PCN-icone.png
Icone botanique01.png
P agriculture.png
Patates.jpg
Extracted pink rose.png

Le ténia ou tænia (genre Taenia) est un long ver parasite de l'intestin, appelé couramment ver solitaire. Les ténias sont des vers plats rubanés et segmentés, hermaphrodites, appartenant à la classe des Cestodes, parasites du tube digestif des vertébrés.

On distingue deux espèces de tænias touchant l'être humain :

D'autres espèces (Taenia pisiformis par exemple) peuvent affecter le chien ou le chat.

Les tæniases peuvent entraîner des douleurs abdominales, des nausées, des troubles du transit intestinal ou encore des troubles de l'appétit (Anorexie, boulimie).

Sommaire

Taille

Le Taenia saginata ou ver solitaire mesure de 4 à 10 mètres de long[1]. Généralement, dans les pays industrialisés, ils sont détectés assez rapidement et font rarement plus de deux mètres.

Répartition géographique et importance

Cosmopolite, le Tænia solium est éradiqué d'Europe à l'inverse du Tænia saginata. Le Tænia solium est aussi absent du Canada.

Morphologie

Blanchâtre, précédé d'une minuscule tête ou scolex pririforme, à quatre ventouses de fixation, le corps de l'adulte est un long ruban (5 à mètres) formé de segments successifs, les anneaux ou proglottis, qui portent un pore génital latéral dont la répartition le long de la chaîne est irrégulièrement alterne. En bout de chaîne, les anneaux gravides, plus longs que larges, mesurent 18 sur millimètres.

Cycle de vie du tænia saginata (ténia du bœuf)

Le tænia sous forme de larve se retrouve le plus souvent dans de la viande mal cuite. Il est ingéré par le futur hôte et se fixe dans l'intestin. Là, il se nourrit d'une partie de la nourriture ingérée par l'hôte et grossit. À partir d'environ trois mois de développement dans l'intestin, il est capable de procréer. Il se libère de quelques-uns de ses anneaux, pleins d'œufs, qui glissent doucement vers l'anus pour être enfin libérés parmi les selles. Ces anneaux seront alors ingérés par les hôtes intermédiaires qui développeront les larves dans leurs muscles, et ainsi de suite.

Infection

Les ténias ont besoin d'un hôte intermédiaire pour se développer sous forme de larve, dans les muscles de l'hôte intermédiaire.

Si on ingère les selles d'une personne ayant un ténia, on ne risque pas d'être infecté par un ténia, mais on peut alors devenir un hôte intermédiaire à notre tour ; c'est ce qu'on appelle la cysticercose humaine. Les œufs peuvent alors se déplacer dans le système sanguin et se fixer dans un muscle et, dans les cas les plus graves, dans le cerveau. Il semblerait que la cysticercose s'observe surtout avec le ténia du porc.

Note : Un porc infesté par le ténia est dit atteint de ladrerie : il est ladre.

Diagnostic

Le seul diagnostic réellement concluant semble être le fait de trouver les anneaux décrits ci-dessus dans les selles, parfois dans les sous-vêtements ou les draps de la personne infectée.

Il faut être conscient que l'infection par un ver solitaire est le plus souvent asymptomatique, c'est-à-dire que l'hôte ne présente aucun signe de l'infection. Cela peut durer des années.

Dans certains cas, on peut observer des réactions telles que des éruptions cutanées, ou des maux de ventre. Dans d'autres cas, l'hôte peut être amené à maigrir beaucoup et à être très irrité par les toxines produites par le ver.

Traitement

Des médicaments anti-parasitaires (vermifuges) sont généralement prescrits pour le tuer. Les molécules les plus connues sont la niclosamide et le praziquantel.

Les vertus antiseptiques de l'ail cru sont également utilisées dans différentes « recettes de grand-mères » pour éradiquer le ver.

Une fois mort, il sera évacué dans les selles.

Légendes urbaines

  • On entend parfois dire que le ténia, une fois qu'il est trop gros, grignote l'intestin pour se faire de la place. C'est une légende urbaine ; il ne peut en aucun cas manger les intestins.
  • Certains pensent qu'il est possible de se débarrasser du parasite en restant la bouche ouverte au dessus d'un bol de lait tiède. C'est évidemment faux, le ténia n'ayant pas de sensibilité.
  • D'autres croient que si on ne mange pas assez vite, le ténia remonte dans la gorge. C'est également faux.
  • Certains pensent qu'un verre d'alcool fort (rhum, vodka) consommé pur peut amener le ténia à mourir, d'où l'expression « tuer le ver ».
  • Le ténia ne possède pas de tube digestif, dont on a retrouvé des traces dans l'histoire évolutive : en effet, ces organes se sont simplifiés pour devenir des organes vestigiaux, parce que, justement, ce que mange le ténia est déjà digéré.

Notes et références

  1. Un TAENIA SAGINATA découvert en endoscopie et extrait par la bouche, Bulletin de la Société Française de Parasitologie, Année 2001 - Tome 19 - Numéro 1. Consulté le 15 mai 2008

Voir aussi

  • Portail de la médecine Portail de la médecine
  • Portail de la zoologie Portail de la zoologie
Ce document provient de « T%C3%A9nia ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ver solitaire de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ver solitaire — ● Ver solitaire ver plat (classe des cestodes) parasite des mammifères, tel que Tænia saginata et T. solium, parasites à l état adulte de l intestin de l homme …   Encyclopédie Universelle

  • Bout de Zan et le Ver solitaire — est un film muet français réalisé par Louis Feuillade en 1913 et sorti en 1914. Fiche technique Date de sortie :  France : février 1914 Distribution René Poyen : Bout de Zan Lien externe …   Wikipédia en Français

  • ver — [ vɛr ] n. m. • v. 1170; verme « larve » 980; lat. vermis 1 ♦ VER ou VER DE TERRE : lombric terrestre (et tout annélide qui lui ressemble), petit animal allongé au corps cylindrique et mou, dépourvu de pattes. « Il fallait le nourrir [le… …   Encyclopédie Universelle

  • solitaire — [ sɔlitɛr ] adj. et n. • v. 1190 ; lat. solitarius I ♦ Adj. 1 ♦ Qui vit seul, dans la solitude. ⇒ esseulé, seul. « J ai pu vivre aussi solitaire et retiré que dans les déserts les plus écartés » (Descartes). « Mieux vaut vivre à deux que… …   Encyclopédie Universelle

  • Ver (animal) — Ver Pour les articles homonymes, voir Ver (homonymie). Nom vernaculaire ou nom normalisé ambigu : Le terme « Ver » s applique, en français, à plusieurs taxons distincts …   Wikipédia en Français

  • Ver marin — Ver Pour les articles homonymes, voir Ver (homonymie). Nom vernaculaire ou nom normalisé ambigu : Le terme « Ver » s applique, en français, à plusieurs taxons distincts …   Wikipédia en Français

  • ver — (vêr) s. m. 1°   Nom donné communément au lombric terrestre et à tout animal qui offre une conformation analogue à celle de ce lombric. •   J ai été jusqu à couper un même ver en vingt six portions, dont la plupart ont repris, et dont plusieurs… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • SOLITAIRE — adj.des deux genres Qui est seul, qui aime à vivre dans la solitude, à être seul, qui fuit le monde. Homme solitaire. Femme solitaire. Vous êtes bien solitaire aujourd hui. Il a l humeur solitaire. Vie solitaire.   Il se dit aussi Des lieux… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • SOLITAIRE — adj. des deux genres Qui est seul, qui vit dans la solitude. Homme solitaire. Femme solitaire. Vous êtes bien solitaire aujourd’hui. Ver solitaire, Ver blanc, plat, fort long et annelé, qui s’engendre dans les intestins et qui est ordinairement… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Ver — Pour les articles homonymes, voir Ver (homonymie). Nom vernaculaire ou nom normalisé ambigu : Le terme « Ver » s applique en français à plusieurs taxons distincts …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.