Voie Appienne


Voie Appienne
Restes de la Voie Appienne à Rome, près de Quarto Miglio
Les deux colonnes marquant la fin de la Voie Appienne à Brindisi

La voie Appienne (Via Appia) est une des voies romaines et est la première route à avoir été pavée. Sa construction fut ordonnée par le censeur Appius Claudius Caecus à partir de 312 av. J.-C.. Elle joignait à l'origine Rome à Capoue, puis fut allongée pour rejoindre Brindes (Brundisium).

En 71 av. J.-C., Crassus fit crucifier le long de la voie Appienne 6 000 esclaves capturés lors de sa victoire sur la rébellion de Spartacus.

La voie Appienne est certainement la voie romaine la mieux conservée, et de nos jours de nombreux vestiges sont encore visibles. Son importance est confirmée par le surnom de « Reine des voies » (Regina Viarum) que lui donnaient les Romains.

Sommaire

Historique

Les travaux de construction de la voie Appienne débutèrent en 312 av. J.-C., initiés par le censeur Appius Claudius Caecus, appartenant à la famille patricienne des Claudii. Il fit restructurer et élargir une voie préexistante qui reliait Rome à la colline d’Albano.

Le parcours original partait de Rome, près des thermes de Caracalla, passait près des catacombes de Callixte, de saint Sébastien et de sainte Domitille, puis Ariccia, le forum Appio, Terracine, Fondi, Itri, Formia, Minturno (Minturnae), Mondragone (Sinuessa), et enfin Capoue.

La voie Appienne sous le règne de Trajan aurait subi des transformations pour relier de manière plus directe la ville de Bénévent à Canosa (Canusium) et Bari (Barium).

Parcours de la Voie Appienne (en rouge)

Sur la route de Pompéi

Première borne miliaire de la Voie Appienne aujourd'hui conservée au Capitole ; une copie de la borne est placée sur le lieu original

Après la chute de l’Empire Romain la voie Appienne tomba en désuétude ; au XVIe siècle le Pape Pie VI ordonna sa restauration et son utilisation.

De nombreux tronçons de la voie originale ont été préservés jusqu’à nos jours et certains d'entre eux qui ont été modernisés sont encore ouverts au trafic automobile, comme aux environs de la ville de Velletri.

Le long de la voie Appienne proche de Rome s’alignent de nombreuses tombes et les catacombes des premières communautés chrétiennes. C’est sur cette voie qu’apparurent les premières bornes milliaires.

La nouvelle voie Appienne

Article détaillé : Via Appia Nuova.
Nouvelle voie Appienne
Photo de James Anderson

Une nouvelle voie fut construite parallèlement à l’originale en 1784 et nommée via Appia Nuova.

Vu l’intérêt historique et les nombreux sites archéologiques présents le long de la voie, il a été proposé plusieurs fois la création d'une aire protégée pour préserver et mettre en valeur toutes ces richesses.

Actuellement le Parc Régional de L'Appia Antica, créé le 10 novembre 1988, abrite une aire d'environ 3 500 hectares autour des villes de Rome, Ciampino et Marino.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Voie Appienne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • voie — [ vwa ] n. f. • veie, voieXIe; lat. via → via I ♦ Concret A ♦ 1 ♦ Espace à parcourir pour aller quelque part. ⇒ chemin, passage. Direction d une voie. Se frayer une voie dans les broussailles. Trouver, suivre, perdre, quitter une voie, la bonne… …   Encyclopédie Universelle

  • Voie gallo-romaine — Voie romaine Pour les articles homonymes, voir Voie. La Voie Appienne, près de Rome …   Wikipédia en Français

  • Voie Latine — La voie Latine sur une carte du Latium antique (1886, G. Droysens Allgemeiner Historischer Handatlas) La Voie Latine (latin : Via Latina) est une voie romaine antique de l Italie qui relie Rome à la ville de Capoue, à l instar de la Voie… …   Wikipédia en Français

  • Voie romaine — Pour les articles homonymes, voir Voie. Carte des principales voies romaines sous Hadrien (vers 125) …   Wikipédia en Français

  • VOIE — s. f. Chemin, route par où l on va d un lieu à un autre. Il désigne plus spécialement, Les grands chemins des anciens Romains, ces routes conduites de Rome aux extrémités de l Europe et par delà, dont il reste encore des vestiges. Les voies… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • voie — (voî) s. f. 1°   Chemin, route d un lieu un autre. •   Leur bagage étant prêt.... Nos galants se mettent en voie, LA FONT. Joc..    Fig. •   La raison pour marcher n a souvent qu une voie, BOILEAU Art p. I.    Par voie et par chemin, par les… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • VOIE — n. f. Chemin, route par où l’on va d’un lieu à un autre. Les voies de communication. Il est toujours par voie et par chemin, Il est toujours en route, il ne cesse d’aller et venir. Fig., Frayer la voie à quelqu’un, Lui donner les moyens ou… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Appienne — (voie) (en lat. via Appia), route amorcée en 312 av. J. C. et qui, terminée par Auguste, allait de Rome à Brindisi par Capoue …   Encyclopédie Universelle

  • Via Appia — Voie Appienne La voie Appienne (Via Appia) est une voie romaine. C’est la première route à avoir été pavée. Construite par le censeur Appius Claudius Caecus en 312 av. J. C. elle joignait alors Rome à Capoue, puis fut allongée pour rejoindre… …   Wikipédia en Français

  • Via Latina — Voie Latine La voie Latine sur une carte du Latium antique (1886, G. Droysens Allgemeiner Historischer Handatlas) La Voie Latine (latin : Via Latina) est une voie romaine antique de l Italie qui relie Rome à la ville de Capoue, à l instar …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.