Wade-Giles


Wade-Giles

Romanisation Wade-Giles

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wade.
Romanisation des langues chinoises
  • Hakka
    • Plan de transcription du hakka


Le Wade-Giles, parfois abrégé en Wade, est une romanisation du chinois mandarin, langue chinoise. Il est développé d'après un système créé par Thomas Wade au milieu du XIXe siècle, et modifié par Herbert Giles dans son dictionnaire chinois-anglais de 1912. Il a été le principal système de transcription dans le monde anglophone pendant la majorité du XXe siècle.

Le système pinyin est maintenant plus largement utilisé et est le système officiel de la République populaire de Chine. Taïwan utilise le Bopomofo.

Un argument courant contre le système Wade-Giles est la représentation du caractère aspiré ou non de certaines consonnes par des apostrophes : p, p', t, t', k, k'. Les occidentaux peu familiers avec le système ignorent souvent les apostrophes, inattentifs au fait qu'elles représentent des informations essentielles. Le système pinyin répond à ce problème en employant les caractères latins dénotant les variantes sonores (b d g) des consonnes sourdes (p t k) pour représenter les consonnes non aspirées, puisque la distinction sonore/sourde n'a pas cours en chinois. Le système pinyin a également l'avantage important de représenter les tons par des accents.

Le Wade-Giles utilise des traits d'unions pour séparer toutes les syllabes (par exemple : Hsi-an (西安) et Hsi-fan (稀飯)), alors que le pinyin ne sépare que les syllabes ambiguës, avec une apostrophe (par exemple : Xi'an, mais Xifan). Aucun des deux systèmes ne sépare les syllabes des noms d'institutions ou de lieux.

D'autres différences avec le pinyin :

  • Ü (comme dans 玉 « jade ») a toujours un tréma au-dessus, tandis qu'en pinyin, le tréma est employé uniquement lorsqu'il est absolument nécessaire.
  • la diphtongue pinyin ong est ung en Wade-Giles. (comme Gong fu/Kung-fu.)
  • Wade-Giles utilise le j comme en français pour transcrire le son qui est maintenant prononcé comme r par les Pékinois (le « r » est d'ailleurs la lettre utilisée en pinyin).
  • Wade-Giles utilise des nombres en exposant pour indiquer les tons, alors que le pinyin officiel utilise des accents.
  • Après une consonne, la diphtongue Wade-Giles uei est écrit ui en pinyin. Sinon, ces deux romanisations, contrairement à quelques autres, utilisent iu et un à la place des syllabes complètes, iou et uen.
  • I n'est jamais précédé par y, comme en pinyin. La seule exception est dans le nom de lieux, qui sont sans traits d'unions, donc sans un y, une ambiguïté de syllabe peut se produire.

En français quelques mots gardent leur orthographe à la Wade-Giles, comme taoïsme au lieu de daoïsme, ce qui entretient des confusions. Par exemple celle faite entre le chi de tai-chi-chuan et celui de chi kung, alors qu'en pinyin la distinction est évidente : qi Gong, et taiji quan.

Ce document provient de « Romanisation Wade-Giles ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Wade-Giles de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Wade-Giles — Wade Giles, a veces abreviado como Wade, es un sistema de Romanización (notación fonética y transliteración) para el idioma chino basado en la fonética del Mandarín. Comenzó a desarrollarse a partir de un sistema ideado por Thomas Wade a mediados …   Enciclopedia Universal

  • Wade-Giles — Wade′ Giles′ [[t]ˈweɪdˈdʒaɪlz[/t]] adj. ling. of or designating a system for the romanization of Chinese developed by Sir Thomas Francis Wade (1818–95) and Herbert Allen Giles (1845–1935) …   From formal English to slang

  • Wade-Giles — RCL Wade Giles (pronEng|ˌweɪdˈʤaɪlz; zh stp|s= or |t= or |p=wēituǒmǎ pīnyīn), sometimes abbreviated Wade, is a Romanization system (phonetic notation and transcription) for the Mandarin language used in Beijing. It developed from a system… …   Wikipedia

  • Wade-Giles — El sistema Wade Giles es un método de romanización (transcripción al alfabeto latino) del chino mandarín. El sistema fue ideado por el británico Thomas Francis Wade a mediados del siglo XIX, y fue modificado por el también británico Herbert Allen …   Wikipedia Español

  • Wade-giles — Romanisation Wade Giles Pour les articles homonymes, voir Wade. Romanisation des langues chinoises Mandarin Hanyu pinyin (汉语拼音) Tongyong pinyin (通用拼音) Gwoyeu Romatzyh (国语罗马字) …   Wikipédia en Français

  • Wade-Giles — Das Wade Giles System zur phonetischen Umschrift der chinesischen Zeichen bzw. Sprache in lateinische Schrift geht auf Thomas Wade (1818–1895) und Herbert A. Giles (1845–1935) zurück. Thomas Wade war der erste Professor für Chinesisch in… …   Deutsch Wikipedia

  • Wade-Giles — noun Etymology: Thomas F. Wade died 1895 British diplomat & Herbert A. Giles died 1935 British sinologist Date: 1943 a system for romanizing Chinese ideograms in which tones are indicated by superscript numbers and consonantal aspiration is… …   New Collegiate Dictionary

  • Wade–Giles — noun a system of romanized spelling for transliterating Chinese, largely superseded by Pinyin. Origin named after Sir T. F. Wade (1818–95) and H. A. Giles (1845–1935), professors of Chinese at Cambridge, who devised it …   English new terms dictionary

  • Wade-Giles — /weɪd ˈdʒaɪlz/ (say wayd juylz) noun a system for transliterating Chinese characters into the Roman alphabet, largely superseded by Pinyin. {named after the British scholars who developed it, Sir Thomas Wade, 1818–95, and Herbert Giles,… …   Australian English dictionary

  • wade-giles — ˈwādˈgīlz noun Usage: usually capitalized W&G Etymology: after Thomas F. Wade died 1895 British diplomat and Herbert A. Giles died 1935 British sinologist : a system for romanizing Chinese ideograms in which tones are indicated by superscript… …   Useful english dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.