Wilaya de Laghouat


Wilaya de Laghouat

33° 48′ 00″ N 2° 53′ 00″ E / 33.8, 2.88333

Wilaya de Laghouat (03)
Localisation de la wilaya de Laghouat
Localisation de la wilaya de Laghouat
Administration
Pays Drapeau d'Algérie Algérie
Code wilaya 03
Chef-lieu Laghouat
Wali Youcef Cherfa
Statistiques
Population totale 484 252 hab. (33e)
Densité 19,33 hab./km²
Superficie 25 057 km² (12e)
Wilaya depuis 1974
Subdivisions
Daïras 10
Communes 24

La wilaya de Laghouat (en arabe : ولاية الأغواط) est une wilaya algérienne ayant pour chef-lieu la ville du même nom.

Située au cœur du pays à 400 km au sud de la capitale Alger, la wilaya s'étend sur une superficie de 25 000 km² et compte 484 252 habitants. Région pastorale de l'Algérie, elle possède également le plus grand gisement de gaz naturel d'Afrique avec une réserve estimée à plusieurs milliards de mètres cubes.

Sommaire

Géographie

Superficie (km²) : 25.052

limites géographiques :

nord : wilaya de Tiaret
est : Wilaya de Djelfa
sud : Wilaya de Ghardaïa
ouest : Wilaya d'El-Bayadh

Située à plus de 750 mètres d'altitude sur les hauts plateaux, la wilaya de Laghouat est traversée par la chaîne de l'Atlas Saharien avec des sommets qui dépassent les 2000 mètres ("djebel AMOUR" 2200 mètres).

Le climat est continental aride avec des moyennes de -5 °C l'hiver et de plus de 40 °C l'été .

La wilaya est elle-même divisée en dix daïras et 24 communes :

Histoire

Le peuplement primitif de la région était constitué de Gétules (berbères du sud). L'arrivée des Arabes en 653 (calendrier grégorien) provoqua l'islamisation de la communauté locale composée alors dans sa majorité de tribus Berbères appartenant au groupe Maghraoui (branche des tératiennes). L'unité spatiale de Laghouat (en zone urbanisée) se réalisa vraisemblablement sous la férule du Marabout El-Hadj Aïssa vers la fin de 1725.

Laghouat, autour de laquelle gravitaient de nombreux Ksours, était une ville fortifiée avant le colonialisme français. Sous les ordres de le colonel Marey Monge, les troupes coloniales françaises envahirent la région en 1852.

Gravures rupestres et tumulus attestent de foyers d’une vie préhistorique qui s’était répandue sur presque l’ensemble de la Wilaya. Toutefois la date à laquelle fut fondée la ville de Laghouat demeure encore imprécise. On sait seulement qu’elle constituait un des points extrêmes de l’ancienne Gétulie et que les Maghraouas, tribu berbère, fuyant la tyrannie et les exactions, y trouvèrent refuge.

Au cinquième siècle de l’hégire (XIe siècle), des portions de la tribu des Hilaliens y élurent définitivement domicile et gardèrent le nom de Laghouat (pluriel de Ghaout).

Quelques dates importantes de l’histoire de Laghouat :

  • 1368 : Le sultan Abou Hammou, de la dynastie Zianides, chassé par le sultan Mérinides de Fez, rallia ses partisans à Laghouat avant de se retirer dans le Mzab.
  • 1698 : Le marabout SidiHadj Aissa (mort en 1737), patron de la ville, s’établit à Laghouat.
  • 1708 : Le sultan du Maroc Moulay Abdelmalek, établit son camp à l’Ouest de la « cité rebelle » et lui imposa un tribut qu’elle refusa tout le temps de payer.
  • 1727 : Laghouat passe sous la domination des Ottomans.
  • 1741 : Le bey du Titteri, à la tête d’une imposante armée, assiégea la ville. Défait, il reprit la route de Médéa.
  • 1785 : Le bey d’Oran sur l’ordre du dey d’Alger, mena une expédition punitive contre Laghouat qui refusait toujours de payer l’impôt annuel de 700 réaux.
  • 1786 : Nouvelle tentative menée, une fois de plus, par le bey d’Oran. Il décida de réduire en premier, mais sans succès, le Ksar de Ain Madhi fortifié par le marabout Sidi Ahmed Tidjani. Le siège dura deux mois.
  • 1787 : Le successeur du bey d’Oran tenta à son tour de prendre le Ksar de Ain Madhi. Il ne fut pas plus heureux que son prédécesseur. En signe de représailles, il détruisit entièrement le Ksar de Tadjmout (fondé en 1666 par les Ouled Youssef).
  • 1815 : Mort du cheikh Sidi Ahmed Tidjani, fondateur de l’Ordre Tijani.
  • 1829 : Le cheikh Moussa Ibn Hassan El- Misri, né en Égypte, à Damiette, en 1787, s’établit à Laghouat et fonde l’ordre Chadhiliyya.
  • 1831 : Le cheikh Moussa Ibn Hassen El Misri proclame la guerre sainte contre l’Armée française, lève une armée et entame une résistance armée qui ne devait prendre fin qu’avec sa mort, en 1848, lors de la fameuse bataille de Zaatcha, sous l’étendard du cheikh Bouziane, un autre juriste éminent de Laghouat.
  • 1852 : Une armée forte de 6000 hommes et sous le commandement de trois généraux –Pélissier-Yussuf et Bouscaren – assiège la ville de Laghouat. La bataille s’engage le 21 novembre ; le 4 décembre de la même année, Laghouat est prise d’assaut. L’extermination systématique de l’ensemble de sa population est alors ordonnée ; plus des deux tiers périssent ainsi. La ville ainsi que le reste de sa population sont sauvés de justesse par un contre-ordre.

Le célèbre Benaceur Benchohra est alors de toutes les batailles. En 1875, il gagne la Syrie, âgé de plus de 70 ans, pour y vivre ses derniers jours.

  • 1917 : Mort du «  pôle mystique » le cheikh Bachir Belhadj, de la confrérie Qadiriyya.
  • 1921 : Mort du poète et alchimiste le cadi Abdallah Ben Keriou.
  • 1922 : Fondation à Laghouat, sur l’initiative du Cheikh Zahiri, des notables et des lettrés de la ville, de la première école privée en Algérie.
  • 1924 : Le Khediwi déchu d’Égypte, Abbas Hanafi II, visite Laghouat.

Les mouvements nationalistes s’implantent à Laghouat. L’histoire retiendra des noms prestigieux : Kaddour Far, un des membres fondateurs de l’étoile nord-africaine, Mohammed ben Ahmida Bensalem, un des pères du nationalisme algérien, Sayah Lamri, artiste de renom tombé au champ d’honneur en 1958, Habib Chohra, instituteur, Ahmed Taouti,universitaire, Atallah Mebtout et bien d’autres encore. De grandes personnalités politiques algériennes diront plus tard : « C’est à Laghouat que nous avons appris le sens du mot Patrie ».

  • 1927 : Le cheikh Moubarek El Mili s’établit à Laghouat pour y donner son enseignement. Une première promotion d’étudiants rejoint l’université d’El Zeïtouna (Mosquée Zitouna), à Tunis.
  • 1946 : Le bey de Tunis, Moncef, est placé en résidence surveillée à Laghouat.
  • 1955 : Deux mois après le 1er novembre 1954, Laghouat s’engage dans la lutte armée. La liste de ses martyrs ne cesse alors de s’allonger.
  • 1957 : Le ministre français Jacques Soustelle, accueilli froidement par les Laghouatis, décide de transférer à Ouargla le chef-lieu de la préfecture des Oasis.
  • 1974 : À l’issue du découpage administratif de cette même année, Laghouat réintègre son statut de chef-lieu de wilaya.

Organisation de la wilaya

Daïras

La wilaya compte 10 daïras :

  1. Laghouat
  2. Aflou
  3. Hassi R'mel
  4. Sidi Makhlouf
  5. Aïn Madhi
  6. Gueltet sidi-saâd
  7. Oued moura
  8. Ksar El-Hirane
  9. Brida
  10. El ghicha

Communes

Article détaillé : Communes de la Wilaya de Laghouat.

Codes postaux

03000 Laghouat,
03001 1er Novembre,
03100 Ksar el Hirane,
03110 Sidi Makhlouf,
03111 Bennana,
03120 Mekhareg,
03121 Reg Taounza,
03130 El Assafia,
03200 Ain Madhi,
03200 M'hat Essoultane,
03210 Tadjemout,
03220 El Houita,
03230 Kheneg,
03240 Tadjerouna,
03300 Hassi R'mel,
03310 Hassi Delaa,
03400 Aflou,
03410 Sidi Bouzid,
03420 Oued Morra,
03430 Oued M'zi,
03450 Beidha,
03450 Gueltat Sidi Saad,
03451 Hassian Dhib,
03452 Oued Touil,
03500 Brida,
03501 Sidi Hamza,
03510 El Ghicha,
03520 Hadj Mechri,
03521 Ain Bekai,
03530 Sebgag,
03540 Taouiala,
03550 Ain Sidi Ali.

Tourisme

Sites et monuments : gravures rupestres (El-Ghicha, Hosbain), Kourdane (Musée Tidjani), les vieux Ksours, les palmeraies.


Notes et références

Pour approfondir

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Wilaya de Laghouat de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Wilaya de laghouat — (03) Chef lieu Laghouat …   Wikipédia en Français

  • Communes De La Wilaya De Laghouat — Pour les autres communes, voir Liste des communes d Algérie. Liste des communes de la Wilaya algérienne de Laghouat par ordre alphabétique: Aflou Aïn Madhi Ait Sidi Ali Beidha Brida El Assafia El Ghicha El Houaita Gueltat Sidi Saad Hadj Mechri… …   Wikipédia en Français

  • Communes de la Wilaya de Laghouat — Pour les autres communes, voir Liste des communes d Algérie. Liste des communes de la Wilaya algérienne de Laghouat par ordre alphabétique: Aflou Aïn Madhi Ait Sidi Ali Beidha Brida El Assafia El Ghicha El Houaita Gueltat Sidi Saad Hadj Mechri… …   Wikipédia en Français

  • Communes de la wilaya de laghouat — Pour les autres communes, voir Liste des communes d Algérie. Liste des communes de la Wilaya algérienne de Laghouat par ordre alphabétique: Aflou Aïn Madhi Ait Sidi Ali Beidha Brida El Assafia El Ghicha El Houaita Gueltat Sidi Saad Hadj Mechri… …   Wikipédia en Français

  • Communes de la wilaya de Laghouat — Pour les autres communes, voir Liste des communes d Algérie. Liste des communes de la Wilaya algérienne de Laghouat par ordre alphabétique : Aflou Aïn Madhi Aïn Sidi Ali Beidha Bennasser Benchohra Brida El Assafia El Ghicha El Houaita… …   Wikipédia en Français

  • Laghouat — Monument de Laghouat Administration Pays …   Wikipédia en Français

  • LAGHOUAT 1852 — Laghouat Carte de l Algérie (localisation de Laghouat) Laghouat est une ville d Algérie, chef lieu de la wilaya du même nom. Laghouat, El Aghouat ou El Arouat selon les transcriptions latines utilisées à différentes époques de l’histoire de la… …   Wikipédia en Français

  • Wilaya de Ghardaia — Wilaya de Ghardaïa Wilaya de Ghardaïa (47) Chef lieu Ghardaïa …   Wikipédia en Français

  • Wilaya de ghardaïa — (47) Chef lieu Ghardaïa …   Wikipédia en Français

  • Wilaya algérienne — Wilayas d Algérie L Algérie est divisée en quarante huit collectivités territoriales appelées wilayas. La wilaya, prévue par l article 15 de la Constitution algérienne, est une collectivité publique territoriale dotée de la personnalité morale et …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.