Élée


Élée
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Élée (homonymie) et Velia.
Parc national du Cilento et du Vallo Diano, avec les sites archéologiques de Paestum et Velia et la Chartreuse de Padula *
Patrimoine mondial de l'UNESCO
Velia 0975.jpg
Coordonnées 40° 09′ 34″ N 15° 09′ 16″ E / 40.159444, 15.15444440° 09′ 34″ Nord
       15° 09′ 16″ Est
/ 40.159444, 15.154444
  
Pays Drapeau d'Italie Italie
Subdivision Campanie, Province de Salerne
Type Culturel
Critères (iii) (iv)
Superficie 1 371 ha
Numéro
d’identification
842
Zone géographique Europe et Amérique du Nord **
Année d’inscription 1998 (22e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

Élée (Vélia pour les Romains, Velia en latin) était une cité grecque de la côte tyrrhénienne, en Campanie, près du golfe de Salerne. C'est ici que fut créée l'école éléatique, école philosophique fondée par Parménide et Xénophane et suivie par Zénon d'Élée et Mélisse.

D'un point de vue administratif, l'actuelle Velia est une frazione de la commune d'Ascea, Ascea-Velia depuis 2003 (province de Salerne) et compte environ un millier d'habitants. Velia ne doit pas être confondue avec Novi Velia, une commune qui est proche.

Sommaire

Histoire

Élée fut fondée vers 535 av. J.-C. par les Grecs de Phocée qui fuyaient l'invasion des Perses en Asie mineure. La création de la cité est, comme d'autres, rapportée par Strabon dans sa Géographie, ainsi que par Hérodote. Ces colons rejoignirent les autres colonies de l'Italie du Sud qui formaient la Grande Grèce. Élée resta indépendante longtemps comme beaucoup de cités en Italie. Vers 275 av. J.-C., elle devient l'alliée de Rome. La cité fut abandonnée au Moyen Âge. Et de nos jours, le site archéologique se trouve dans la commune d'Ascea, dans le parc national du Cilento et du Val de Diano.

Natifs célèbres d'Élée

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes

Sources


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Élée de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Elee — Élée 40°09′34″N 15°09′16″E / 40.15944, 15.15444 …   Wikipédia en Français

  • Elée — Élée 40°09′34″N 15°09′16″E / 40.15944, 15.15444 …   Wikipédia en Français

  • élée — v. de l Italie anc., en Grande Grèce (auj. Castellamare di Velia, Lucanie), célèbre pour son école de philosophie. (V. éléates.) …   Encyclopédie Universelle

  • Élée (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Élée était une cité grecque de Campanie, appelée Velia par les Romains. Élée était une cité grecque de Lydie. Catégorie : Homonymie …   Wikipédia en Français

  • Zénon d'Élée — Pour les articles homonymes, voir Zénon. Zénon d Élée (en grec ancien Ζήνων / Zếnôn), né vers 480 et mort vers 420 av. J. C., est un philosophe grec présocratique. Surnommé « le Palamède d Élée », selon une interprétation de Diogène… …   Wikipédia en Français

  • Zenon d'Elee — Zénon d Élée Pour les articles homonymes, voir Zénon. Zénon d Élée (en grec Ζήνων Zếnôn), né vers 480, mort vers 420, est un philosophe grec de la période pré socratique. Surnommé par Platon le Palamède d Elée en raison de ses relations avec… …   Wikipédia en Français

  • Zénon d'Elée — Zénon d Élée Pour les articles homonymes, voir Zénon. Zénon d Élée (en grec Ζήνων Zếnôn), né vers 480, mort vers 420, est un philosophe grec de la période pré socratique. Surnommé par Platon le Palamède d Elée en raison de ses relations avec… …   Wikipédia en Français

  • École d'Elée — École éléatique Écoles de l’Antiquité École milésienne École pythagoricienne Atomisme École éléatique Sophistique Académie Lycée …   Wikipédia en Français

  • École d'Élée — École éléatique Écoles de l’Antiquité École milésienne École pythagoricienne Atomisme École éléatique Sophistique Académie Lycée …   Wikipédia en Français

  • ZÉNON D’ÉLÉE — Zénon d’Élée, né aux environs de l’an 500 avant J. C., fut l’élève et l’ami de Parménide [cf. ÉLÉATES]. Celui ci enseignait que l’être est un, indivisible et immobile, que la multiplicité et le mouvement ne sont qu’illusion. Cette doctrine était… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.