Colonel Rémy


Colonel Rémy

Gilbert Renault

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Renault et Rémi.

Gilbert Renault, né le 6 août 1904 à Vannes (Morbihan) et mort le 29 juillet 1984 à Guingamp (Côtes-du-Nord, actuellement Côtes-d'Armor), fut connu pendant la Résistance sous le nom de Colonel Rémy. Il fut l'un des plus fameux agents secrets de la France occupée pendant la Seconde Guerre mondiale, connu sous différents pseudonymes dont Raymond, Jean-Luc, Morin, Watteau, Roulier, Beauce et Rémy.

Sommaire

Biographie

Gilbert Renault est l'aîné d'une famille de neuf enfants. Son père est professeur de philosophie et d'anglais, puis inspecteur général d'une compagnie d'assurances.

Élève des « bons pères » du collège collège Saint-François-Xavier de Vannes, et après des études de droit à l'Université de Rennes, ce sympathisant de l’Action française issu de la droite catholique et nationaliste, commence une carrière à la Banque de France en 1924. En 1936, il se lance dans la production cinématographique et finance notamment le tournage de J'accuse, nouvelle version du film d'Abel Gance. C'est un échec retentissant, mais nombre de liens qu'il noue au cours de cette période lui seront très utiles lors de son engagement dans la Résistance.

À l'appel du 18 Juin (1940), il refuse l'armistice demandé par le maréchal Pétain et passe à Londres avec l'un de ses frères, à bord d'un chalutier parti de Lorient. Il est parmi les premiers hommes qui se rallient à la cause du général de Gaulle et se voit confier par le colonel Passy, alors capitaine et chef du BCRA, la création d'un réseau de renseignements sur le sol français.

En août de la même année, il crée avec Louis de La Bardonnie la Confrérie Notre-Dame, qui deviendra en 1944 CND-Castille. Initialement axé sur la couverture de la façade Atlantique, il finit par couvrir la France occupée et la Belgique. Ce réseau était l'un des plus importants de la zone occupée et ses informations ont permis de nombreux succès militaires, comme les attaques de Bruneval et Saint-Nazaire.

Convaincu qu'il faut mobiliser toutes les forces disponibles contre l'occupant, il met en contact le Parti communiste français avec le gouvernement de la France libre en emmenant Fernand Grenier à Londres en janvier 1943. Gilbert Renault reconnaît volontiers ne rien entendre au jeu politique, c'est Pierre Brossolette qui le met en relation avec des groupes syndicaux et politiques.

Fait Compagnon de la Libération par le décret du 13 mars 1942, il devient membre du comité exécutif du RPF à sa création, chargé des voyages et des manifestations. Il fait paraître dans Carrefour, le 11 avril 1950, un article intitulé La justice et l'opprobre, prônant la réhabilitation du maréchal Pétain. Peu de temps après, il adhère à l'Association pour défendre la mémoire du maréchal Pétain (ADMP). Désavoué par de Gaulle, il démissionne du RPF.

Il s'installe au Portugal en 1954 et revient en France en 1958 pour se mettre à la disposition de de Gaulle, qui ne répondra pas à ses attentes. Il milite dans plusieurs associations; il est notamment vice-président du CEPEC[1]. Il fait partie des réseaux chrétiens traditionalistes.

Renault a rédigé maints ouvrages sur ses activités dans la Résistance. Sous le nom de Rémy (un de ses pseudonymes dans la clandestinité), il a publié ses Mémoires d'un agent secret de la France libre et La Ligne de démarcation (adapté au cinéma par Claude Chabrol en 1966), lesquels sont considérés comme d'importants témoignages sur la Résistance française.

Il eut sous ses ordres l'écrivain Jean Cayrol.

Décorations

France
Royaume-Uni
États-Unis
Belgique
  • Officier de la Couronne de Belgique
  • Croix de Guerre belge
Luxembourg
  • Commandeur du Mérite

Bibliographie

  • 1946 - 1950 : Mémoires d'un agent secret de la France libre, Raoul Solar
  • tome 1, Mémoires d'un agent secret de la France libre (juin 1940-juin 1942)
  • tome 2, Le livre du courage et de la peur T.1 (juin 1942-novembre 1943)
  • tome 3, Le livre du courage et de la peur T.2 (juin 1942-novembre 1943)
  • tome 4, Comment meurt un réseau (novembre 1943-août 1944)
  • tome 5, Une affaire de trahison
  • tome 6, Les mains jointes (1944)
  • tome 7, …Mais le temple est bâti (1944-1945)
Réorganisé dans les éditions postérieures :
  • tome 1, Le Refus
  • tome 2, Les Soldats du silence
  • tome 3, La Délivrance
  • 1947 : De Gaulle cet inconnu, Raoul Solar
  • 1948 : La Nuit des oliviers, Raoul Solar
  • 1949 : Le Monument, Fayard
  • 1949 : Nous sommes ainsi faits, Chavane
  • 1950 : La Justice et l'opprobre, suivi d'une note sur l'intolérance, Éditions du Rocher
  • 1951 : On m'appelait Rémy, Plon
  • 1952 : Réseaux d'ombre, Éditions France-Empire
  • 1952 : Le Messie, Editions du Rocher
  • 1953 : Profil d'un espion, Plon
  • 1953 : Pourpre des martyrs, Fayard
  • 1953 : Un architecte de Dieu, le père François Pallu, Fayard
  • 1953 : Œuvres libres, Fayard
  • 1954 : Leur calvaire, Fayard
  • 1954 : Passeurs clandestins, Fayard
  • 1954 : L'Opération "Jéricho", Éditions France-Empire
  • 1955 : Goa, Rome de l'Orient, Éditions France-Empire
  • 1956 : Les Caravelles du Christ, Plon
  • 1956 : Les Mains revêtues de lumière, Plon
  • 1957 : Fatima, espérance du Monde, Plon
  • 1957 : Portugal, Hachette
  • 1959 : Dix marches vers l'Espoir, Presses de la Cité
  • 1960 : De sang et de chair, Le livre contemporain
  • 1960 : Le monocle noir, Hachette
  • 1961 : Le Joueur de flute, Presses de la Cité
  • 1961 : Catéchisme de la patrie, Éditions France-Empire
  • 1961 : J.A. épisodes de la vie d'un agent du S.R. et du contre-espionnage français, Galic (J.A. sont les initiales de Jacques Abtey)
  • 1962 : Le Monocle passe et gagne, Hachette
  • 1962 : Les Balcons de Tulle, Librairie académique Perrin
  • 1963 : La grande prière de Chartres, Dimanche 29 septembre 1963, Histoire du pèlerinage mational pour la réconciliation dans la justice et la compréhension mutuelle, France-empire
  • 1963 : La Dernière carte, Presses de la cité
  • 1963 : Comment devenir agent secret, Albin Michel
  • 1964 : Compagnons de l'Honneur, France-Empire, Paris
  • 1964 - 1976 : La Ligne de démarcation, Librairie académique Perrin (22 volumes) : .... • VII. Une infirmière et le bon Dieu... • X. Un livre d'or du temps de l'occupation • XI. Une fresque de vérité.• XII. Quelques histoires vraies de courage tranquille.• XIII. Un passé qui date d'hier.• XIV. L'épopée des « petites gens »....• XX. Les Réfractaires.• XXI. Sous la botte nazie.• XXII. Avec et sans uniformes.
  • 1967 : Réseau Comète, Librairie académique Perrin
  • 1968 : Bruneval, Opération coup de croc, France-Empire
  • 1968 : Le Déjeuner de la croix de Vernuche, Librairie académique Perrin
  • 1968 : La Maison d'Alphonse, Perrin, 1968
  • 1969 : Autour de la plage Bonaparte, suite de «la Maison d'Alphonse, Perrin
  • 1969 : Le Pianiste, Éditions France-Empire
  • 1969 : Et l'Angleterre sera détruite, Éditions France-Empire
  • 1971 : Dans l'ombre du maréchal, Presses de la cité
  • 1971 : Dix ans avec de Gaulle, 1940 - 1950, Éditions France-Empire, Paris
  • 1972 : Avec l'oflag VIII F, Presses de la Cité
  • 1973 : Le Schloss ou l'évadé malgré lui, Éditions France-Empire
  • 1974 : Avec les Ch'timis : en souvenir du réseau Sylvestre Farmer, ex W.O., Éditions France-Empire
  • 1974 : Mission Marathon, Librairie académique Perrin
  • 1974 : Trente ans après - 6 juin 1944 / 6 juin 1974, Librairie Académique Perrin
  • 1974 - 1975 : Les Français dans la Résistance, Famot. 2 volumes par région : En Lorraine ; En Provence ; En Bretagne ; À Paris et dans la Région Parisienne ; En Aquitaine ; En Auvergne, Limousin, Berry ; En Champagne et dans les Ardennes ; En Languedoc Roussillon ; En Alsace et Vosges ; Dans le Nord ; Dans le Lyonnais ; En Normandie ; En Dauphiné Savoie ; En Corse ; En Anjou, Touraine et Orléanais ; En Bourgogne Franche-Comté.
  • 1975 : Missions secrètes, Famot ; 1976, Idégraf
  • 1975 : Morhange. Les chasseurs de traites, Flammarion
  • 1976 : Le 18e jour : la tragédie de Léopold III, Roi des Belges, Éditions France-Empire
  • 1976 : Combats dans l'ombre, Idégraf
  • 1978 : Rognes et grognes du Général - 1940-1944, Versoix
  • 1979 : Histoire du débarquement, Vernoy
  • 1979 : Secrets et réussites de l'espionnage français, Famot
  • 1979 : Une épopée de la Résistance : en France, en Belgique et au Grand Duché du Luxembourg, Paris
  • 1979 : La Résistance a commencé le 3 septembre 1939, Plon
  • 1979 - 1983 : Chronique d'une guerre perdue, Éditions France-Empire
    • Tome 1, L'Entre-Deux-Guerre
    • Tome 2, Le 10 mai 1940
    • Tome 3, Sedan
    • Tome 4, De la Norvège aux Flandres
    • Tome 5, La Bataille de France
    • Tome 6, Fors l'Honneur
  • 1981 : De sang et de chair, Édito-service
  • 1981 : Combattre jusqu'au bout, Plon
  • 1981 : La résistance en France 1940-1945, Collet
  • 1982 : Mes grands hommes et quelques autres, Grasset
  • 1984 : La Résistance à vingt ans, Ouest France
  • 1984 : La Seconde guerre mondiale : la Résistance, Éd. Christophe Colomb
  • 1986 : La Résistance, Hatier

Sources

  • Henri de Grandmaison, Le colonel Rémy, un héros de l'ombre, CMD, 2000
  • Perrier Guy, Rémy - L'agent secret no 1 de la France libre, Perrin, 2001

A l'écran

Voir aussi

  • Rémy Le plus grand agent secret de la France Libre, Henri de Grandmaison, paru chez 'Les Chemins de la Mémoire'

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

  1. Organisme patronal fondé en 1954 et présidé par Georges Laederich
  • Portail du renseignement Portail du renseignement
  • Portail de la Seconde Guerre mondiale Portail de la Seconde Guerre mondiale
  • Portail de la Résistance française Portail de la Résistance française
  • Portail de la France Portail de la France
  • Portail de la Bretagne Portail de la Bretagne
  • Portail de Vannes et sa région Portail de Vannes et sa région
Ce document provient de « Gilbert Renault ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Colonel Rémy de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • RÉMY (COLONEL) — RÉMY (Gilbert RENAULT, dit le colonel) 1904 1984 Né à Vannes (Morbihan) le 6 août 1904, Gilbert Renault, attaché à la Banque de France en 1924, directeur d’un organisme de financement des films français en 1937, a vu sa vie transformée par la… …   Encyclopédie Universelle

  • Remy — Rémi Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Rémi ou Rémy ou Remi est un prénom français, sans doute popularisé par la renommée de Saint Remi de Reims. Sommaire 1 Origine du prénom …   Wikipédia en Français

  • Remy (prénom) — Rémi Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Rémi ou Rémy ou Remi est un prénom français, sans doute popularisé par la renommée de Saint Remi de Reims. Sommaire 1 Origine du prénom …   Wikipédia en Français

  • Rémy — Rémi Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Rémi ou Rémy ou Remi est un prénom français, sans doute popularisé par la renommée de Saint Remi de Reims. Sommaire 1 Origine du prénom …   Wikipédia en Français

  • Rémy, le colonel — (1904 1984)    Resistance leader    Born in Vannes, Gilbert Renault, or le colonel Rémy, as he is known, was the founder of the intelligence network, during World War II, known as la Confrérie Notre Dame. After the war, he published works on the… …   France. A reference guide from Renaissance to the Present

  • Remy Joseph Isidore Exelmans — Rémy Joseph Isidore Exelmans Pour les articles homonymes, voir Boulevard Exelmans et Exelmans (métro de Paris). Rémy Joseph Isidore Exelmans …   Wikipédia en Français

  • Colonel Reyel — Surnom Colonel Reyel Nom Rémy Ranguin Naissance 5 octobre 1984 (1984 10 05) …   Wikipédia en Français

  • Rémy Porte — est un officier d’active, né en décembre 1957. En tant qu officier historien, il est un spécialiste de la Première Guerre mondiale. Sommaire 1 Carrière militaire 2 Cursus académique 3 Axes de recherche …   Wikipédia en Français

  • Remy Grillot — Rémy Grillot Rémy Grillot Origine  France Hommage nom gravé sous l …   Wikipédia en Français

  • Rémy Grillot — Naissance 11 mars 1766 Origine  France …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.