Election generale quebecoise de 1966


Election generale quebecoise de 1966

Élection générale québécoise de 1966

Élections au Québec Flag of Quebec.svg
Élections générales

1867187118751878
1881188618901892
1897190019041908
1912191619191923
1927193119351936
1939194419481952
1956196019621966
1970197319761981
1985198919941998
200320072008

Élections partielles

2004 • 2005 • 2006 (avril)
2006 (août) • 2007 • 2008 •
2009

Législatures

1re2e3e4e5e
• • • •
• • • •
• • • •
• • • •
• • • •
31e • • • •
36e37e38e39e

Référendums

19801995

Partis politiques
Circonscriptions (liste)
DGEQ

L'élection générale québécoise de 1966 se déroule le 5 juin 1966 afin d'élire à l'Assemblée législative de la province de Québec (Canada) les députés de la législature. Il s'agit de la 28e élection générale depuis la confédération canadienne de 1867. L'Union nationale, dirigée par Daniel Johnson, père, est porté au pouvoir et forme un gouvernement majoritaire, défaisant le gouvernement libéral sortant du premier ministre Jean Lesage.

Il s'agit de la dernière élection pour l'Assemblée législative du Québec. En 1968, le Parlement du Québec, jusqu'alors bicaméral, devient monocaméral avec l'abolition du Conseil législatif et l'Assemblée législative est renommée « Assemblée nationale ».

Sommaire

Contexte

La victoire de l'Union nationale est une surprise pour la plupart des observateurs lors de cette élection, qui est l'une des plus serrées dans l'histoire récente ; il défait le gouvernement de Lesage bien que le Parti libéral eut obtenu l'avantage dans le nombre de votes par 6,5 %. Le mode de scrutin (uninominal majoritaire à un tour) utilisé au Québec depuis au moins 100 ans a contribué à ce résultat. En général, ce mode de scrutin tend à produite de fortes disparités dans le nombre de sièges même lorsque le vote populaire est très serré. Mais, plus important, une partie de l'électorat nationaliste a été séduite par le slogan Égalité ou indépendance utilisé par Johnson ; celui-ci déclare en effet que le Québec doit conclure une meilleure entente avec le reste du Canada ou bien se séparer carrément du pays. En ce sens, les forces du nationalisme québécois lâchées par la Révolution tranquille de Lesage ont pu contribuer à sa défaite.

Le 30 mars 1963, le Rassemblement pour l'indépendance nationale s'était constitué en parti politique et a brigué les suffrages. Pierre Bourgault en devient le chef en mai 1964. Le 13 mars 1966, le Ralliement national (RN) fut fondé par la fusion de l'aile provinciale du Ralliement des créditistes et du Regroupement national. Gilles Grégoire en est le chef. Ces deux partis, prônant tous deux l'indépendance du Québec, remportent ensemble près de 9 % du vote populaire, sans toutefois faire élire de députés.

Une nouvelle loi électorale adoptée en 1963 est venue réglementer les dépenses électorales des candidats. Une réforme de la carte électorale est également entreprise en 1965. À titre d'exemple, la circonscription de Laval comptait 135 000 électeurs, contre seulement 5600 pour celle des Îles-de-la-Madeleine. Suite à cette réforme, le nombre de circonscriptions (et donc de sièges à l'Assemblée législative) passe de 95 à 108 pour cette élection.

Dates importantes

  • 18 avril 1966 : émission du bref d'élection.
  • 5 juin 1966 : scrutin
  • 1er décembre 1966 : ouverture de la session.

Résultats

Union nationale Libéral Ind.
56 sièges 50 sièges 2 sièges
^
majorité

Résultats par parti politique

Drapeau du Québec     élection précédente • Résultats de l'élection générale de 1966 • élection suivante      Drapeau du Québec
Partis Chef Candidats Sièges Voix
1962 Dissolution Élus +/- Nb % +/-
     Union nationale Daniel Johnson (père) 108 31
-
56 +25 948 928 40,82 % -1,33 %
     Libéral Jean Lesage 108 63
-
50 -13 1 099 435 47,29 % -9,11 %
     RIN Pierre Bourgault 73
-
-
-
-
129 045 5,55 %
-
     Ralliement national René Jutras et Laurent Legault 90
-
-
-
-
74 670 3,21 %
-
     Conservateur 4
-
-
-
-
6 183 0,27 % -0,07 %
     Socialiste 5
-
-
-
-
1 090 0,05 %
-
     Communiste 4
-
-
-
-
502 0,02 % +0,02 %
     Développement économique 1
-
-
-
-
125 0,01 %
-
     Droit vital 1
-
-
-
-
0 0 %
-
     Indépendant 24 1
-
2 +1 64 851 2,79 % +2,15 %
Total 418 95 108   2 324 829 100 %  
Le taux de participation lors de l'élection était de 73,57 % et 45 681 bulletins ont été rejetés.
Il y avait 3 222 302 personnes inscrites sur la liste électorale pour l'élection.
Source : Pierre Drouilly, Statistiques électorales du Québec. 1867-1989, Assemblée nationale du Québec, Québec, 1990, 962 p. (ISBN 2-551-12466-2) 

Résultats par circonscription

     Abitibi-Est: Lucien Cliche (Parti libéral)
     Abitibi-Ouest: Alcide Courcy (Parti libéral)
     Ahuntsic: Jean-Paul Lefebvre (Parti libéral)
     Argenteuil: Zoël Saindon (Parti libéral)
     Arthabaska: Roch Gardner (Union nationale)
     Bagot: Daniel Johnson (Union nationale)
     Beauce: Paul-Émile Allard (Union nationale)
     Beauharnois: Gérard Cadieux (Parti libéral)
     Bellechasse: Gabriel Loubier (Union nationale)
     Berthier: Guy Gauthier (Union nationale)
     Bonaventure: Gérard D. Lévesque (Parti libéral)
     Bourassa: Georges-Émery Tremblay (Parti libéral)
     Bourget: Paul-Émile Sauvageau (Union nationale)
     Brome: Glendon Pettes Brown (Parti libéral)
     Chambly: Pierre Laporte (Parti libéral)
     Champlain: Maurice Bellemare (Union nationale)
     Charlevoix: Raymond Mailloux (Parti libéral)
     Châteauguay: George Kennedy (Parti libéral)
     Chauveau: François-Eugène Mathieu (Union nationale)
     Chicoutimi: Jean-Noël Tremblay (Union nationale)
     Compton: Claude-Gilles Gosselin (Union nationale)
     D'Arcy-McGee: Victor Goldbloom (Parti libéral)
     Deux-Montagnes: Gaston Binette (Parti libéral)
     Dorchester: Paul-Henri Picard (Union nationale)
     Dorion: François Aquin (Parti libéral)
     Drummond: Bernard Pinard (Parti libéral)
     Dubuc: Roch Boivin (Union nationale)
     Duplessis: Henri-Laurier Coiteux (Parti libéral)
     Fabre: Gilles Houde (Parti libéral)
     Frontenac: Fernand Grenier (Union nationale)
     Gaspé-Nord: François Gagnon (Union nationale)
     Gaspé-Sud: Guy Fortier (Parti libéral)
     Gatineau: Roy Fournier (Parti libéral)
     Gouin: Yves Michaud (Parti libéral)
     Hull: Oswald Parent (Parti libéral)
     Huntingdon: Kenneth Fraser (Parti libéral)
     Iberville: Alfred Croisetière (Union nationale)
     Iles-de-la-Madeleine: Louis-Philippe Lacroix (Parti libéral)
     Jacques-Cartier: Noël Saint-Germain (Parti libéral)
     Jean-Talon: Henri Beaupré (Parti libéral)
     Jeanne-Mance: Aimé Brisson (Parti libéral)
     Joliette: Pierre Roy (Union nationale)
     Jonquière: Gérald Harvey (Parti libéral)
     Kamouraska: Adélard D'Anjou (Union nationale)
     Labelle: Fernand Lafontaine (Union nationale)
     Lac-Saint-Jean: Léonce Desmeules (Union nationale)
     Lafontaine: Jean-Paul Beaudry (Union nationale)
     L'Assomption: Robert Lussier (Union nationale)
     Laurier: René Lévesque (Parti libéral)
     Laval: Jean-Noël Lavoie (Parti libéral)
     Laviolette: André Leduc (Union nationale)
     Lévis: Jean-Marie Morin (Union nationale)
     Limoilou: Armand Maltais (Union nationale)
     L'Islet: Fernand Lizotte (Union nationale)
     Lotbinière: René Bernatchez (Union nationale)
     Louis-Hébert: Jean Lesage (Parti libéral)
     Maisonneuve: André Léveillé (Union nationale)
     Marguerite-Bourgeoys: Claire Kirkland-Casgrain (Parti libéral)
     Maskinongé: Rémi Paul (Union nationale)
     Matane: Jean Bienvenue (Parti libéral)
     Matapédia: Bona Arseneault (Parti libéral)
     Mégantic: Marc Bergeron (Union nationale)
     Mercier: Robert Bourassa (Parti libéral)
     Missisquoi: Jean-Jacques Bertrand (Union nationale)
     Montcalm: Marcel Masse (Union nationale)
     Montmagny: Jean-Paul Cloutier (Union nationale)
     Montmorency: Gaston Tremblay (Union nationale)
     Napierville-La Prairie: Laurier Baillargeon (Parti libéral)
     Nicolet: Clément Vincent (Union nationale)
     Notre-Dame-de-Grâce: Éric Kierans (Parti libéral)
     Olier: Fernand Picard (Parti libéral)
     Outremont: Jérôme Choquette (Parti libéral)
     Papineau: Roland Théorêt (Union nationale)
     Pontiac: Raymond-Thomas Johnston (Union nationale)
     Portneuf: Marcel-R. Plamondon (Union nationale)
     Richelieu: Maurice Martel ((Union nationale)
     Richmond: Émilien Lafrance (Parti libéral)
     Rimouski: Maurice Tessier (Parti libéral)
     Rivière-du-Loup: Gérard Lebel (Union nationale)
     Robert-Baldwin: Arthur Ewen Séguin (Indépendant)
     Roberval: Georges Gauthier (Union nationale)
     Rouville: Paul-Yvon Hamel (Union nationale)
     Rouyn-Noranda: Antonio Flamand (Union nationale)
     Saguenay: Pierre-Willie Maltais (Parti libéral)
     Sainte-Anne: Frank Hanley (Indépendant)
     Sainte-Marie: Edgar Charbonneau (Union nationale)
     Saint-Henri: Camille Martellani (Union nationale)
     Saint-Hyacinthe: Denis Bousquet (Union nationale)
     Saint-Jacques: Paul Dozois (Union nationale)
     Saint-Jean: Jérôme Proulx (Union nationale)
     Saint-Laurent: Léo Pearson (Parti libéral)
     Saint-Louis: Harry Blank (Parti libéral)
     Saint-Maurice: Philippe Demers (Union nationale)
     Saint-Sauveur: Francis Boudreau (Union nationale)
     Shefford: Armand Russell (Parti libéral)
     Sherbrooke: Raynald Fréchette (Union nationale)
     Stanstead: Georges Vaillancourt ((Parti libéral)
     Taillon: Guy Leduc (Parti libéral)
     Témiscamingue: Gilbert-Roland Théberge (Parti libéral)
     Témiscouata: Montcalm Simard (Union nationale)
     Terrebonne: Hubert Murray (Union nationale)
     Trois-Rivières: Yves Gabias (Union nationale)
     Vaudreuil-Soulanges: Paul Gérin-Lajoie (Parti libéral)
     Verchères: Guy Lechasseur (Parti libéral)
     Verdun: Claude Wagner (Parti libéral)
     Westmount: John Richard Hyde (Parti libéral)
     Wolfe: René Lavoie (Union nationale)
     Yamaska: Paul Shooner (Union nationale)

Sources

  • Portail du Québec Portail du Québec
  • Portail de la politique Portail de la politique
Ce document provient de « %C3%89lection g%C3%A9n%C3%A9rale qu%C3%A9b%C3%A9coise de 1966 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Election generale quebecoise de 1966 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Élection générale québécoise de 1966 — Élections au Québec Élections générales 1867 • 1871 • 1875 • 1878 1881 • 1886 • 1890 • 1892 18 …   Wikipédia en Français

  • Election generale quebecoise de 2007 — Élection générale québécoise de 2007 Élections au Québec Élections générales 1867 • 1871 • 1875 • 1878 1881 • 1886 • 1890 • …   Wikipédia en Français

  • Election generale quebecoise de 2008 — Élection générale québécoise de 2008 Élections au Québec Élections générales 1867 • 1871 • 1875 • 1878 1881 • 1886 • 1890 • …   Wikipédia en Français

  • Election generale quebecoise de 1970 — Élection générale québécoise de 1970 Élections au Québec Élections générales 1867 • 1871 • 1875 • 1878 1881 • 1886 • 1890 • …   Wikipédia en Français

  • Election generale quebecoise de 1960 — Élection générale québécoise de 1960 Élections au Québec Élections générales 1867 • 1871 • 1875 • 1878 1881 • 1886 • 1890 • …   Wikipédia en Français

  • Election generale quebecoise de 1962 — Élection générale québécoise de 1962 Élections au Québec Élections générales 1867 • 1871 • 1875 • 1878 1881 • 1886 • 1890 • …   Wikipédia en Français

  • Election generale quebecoise de 1989 — Élection générale québécoise de 1989 Élections au Québec Élections générales 1867 • 1871 • 1875 • 1878 1881 • 1886 • 1890 • …   Wikipédia en Français

  • Election generale quebecoise de 1871 — Élection générale québécoise de 1871 Élections au Québec Élections générales 1867 • 1871 • 1875 • 1878 1881 • 1886 • …   Wikipédia en Français

  • Election generale quebecoise de 1935 — Élection générale québécoise de 1935 Élections au Québec Élections générales 1867 • 1871 • 1875 • 1878 1881 • 1886 • 1890 • …   Wikipédia en Français

  • Election generale quebecoise de 1936 — Élection générale québécoise de 1936 Élections au Québec Élections générales 1867 • 1871 • 1875 • 1878 1881 • 1886 • 1890 • …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.