Elfen Lied


Elfen Lied

Elfen lied

Elfen lied
エルフェンリート
(erufen rīto)
Type Seinen
Genre Drame, ecchi, horreur
Manga
Auteur Lynn Okamoto
Éditeur Japon Shūeisha
Prépublication Japon Weekly Young Jump
Sortie initiale juin 2002novembre 2005
Volumes 12
Anime
Réalisateur(s) Mamoru Kanbe
Scénariste Takao Yoshioka
Studio d'animation ARMS
Licence JaponGenco, Vap
Drapeau des États-Unis Drapeau du Canada Drapeau du Royaume-Uni Drapeau de l'Allemagne ADV Films
Australie Nouvelle-Zélande Madman Entertainment
Drapeau de la France Kaze
Chaine JaponAT-X
1re diffusion 25 juillet 200417 octobre 2004
Épisodes 13
OAV
Réalisateur(s) Mamoru Kanbe
Scénariste Takao Yoshioka
Studio d'animation ARMS
Durée 25 minutes
Sortie 12 avril 2005
Épisodes 1

Elfen lied (エルフェンリート, erufen rīto?) est un manga de Lynn Okamoto publié par les éditions Shūeisha en 12 volumes, adapté un anime de 13 épisodes et une OAV produits en 2004 par VAP & GENCO et animé par les studios Arms.

Elfen Lied signifie « Chant elfique » en allemand et se prononce approximativement [ˈɛlfən liːt]. Cependant, l'écriture correcte en allemand est Elfenlied.

Elfen Lied fut prépublié dans le magazine Weekly Young Jump de juin 2002 à novembre 2005 et édité au Japon par Shūeisha. La version anime fut quant à elle produit par les studios VAP et GENCO et diffusée du 25 juillet au 17 octobre 2004 sur la chaîne nipponne AT-X. L'anime est une adaptation assez fidèle du manga mais finit différemment car lorsque l'anime a été diffusé, le manga n'était pas encore terminé. Un OAV est sorti au Japon le 21 avril 2005 et s'intercale entre les épisode 10 et 11.

En France, l'anime est licencié par l'éditeur Kaze. Il est disponible en 4 coffrets contenant pour chacun un DVD avec 4 épisodes pour le premier et 3 épisodes pour les autres, ainsi qu'un livret sur la série. Le manga quant à lui, n'est pas encore sorti en France.

La série est classée interdite aux moins de 12 ans à la télévision française en y ajoutent la censure[1] et aux moins de 16 ans (en DVD) en France.[réf. nécessaire]

Sommaire

Synopsis

Les diclonius, des humains mutants possédant des cornes desquelles ils tirent un pouvoir télékinétique représenté par des « vecteurs » veulent instinctivement suplanter la race humaine, ce qui passe par son extermination. Les vecteurs sont des bras fantômes que les diclonius développent dès leur plus jeune âge, qui s'étirent depuis leur épine dorsale, munis d'une force dévastatrice. En raison de cela, elles sont maintenues en captivité dans un laboratoire de haute sécurité pour y être étudiées.

Lucy, une diclonius, s'échappe du laboratoire en massacrant les gardes avant d'être touchée à la tête par un sniper, ce qui la précipite dans l'océan. Elle se réveille sur une plage et est secourue par un jeune garçon nommé Kôta et sa cousine Yuka. Elle a cependant perdu la mémoire et Kôta et Yuka décident de l'héberger chez eux, puis lui donnent un nom : Nyu, le seul mot qu'elle semble capable de prononcer. La vie de Nyu commence alors avec Kôta et Yuka. Une tranquillité de courte durée car un commando d'élite est dépêché pour retrouver et éliminer Lucy. Après son échec, le laboratoire se sert de deux autres diclonius pour tuer Lucy/Nyu.

Personnages

Lucy

Lucy (ルーシー, Rūshī?) est une jeune fille diclonius d'environ 16-17 ans. Elle possède quatre vecteurs[2] avec une portée limite de deux mètres. Cependant, elle est très rapide et peut prendre n'importe quel objet et s'en servir comme projectile contre ses ennemis. Lucy déteste les humains parce qu'ils l'ont maltraitée et trahie durant son enfance. En conséquence, elle considère les non-diclonius comme de simples objets et non comme des personnes à part entière. Elle manque d'empathie, tue de façon désintéressée et fait preuve parfois de sadisme. Malgré son peu d'intérêt pour la vie humaine, elle refuse de porter atteinte à Kôta.[3]

Nyu

Nyu (にゅう, Nyū?) est une autre personnalité que Lucy a développé après avoir été touché par un tir de sniper à la tête. Nyu a une personnalité très immature et enfantine et ne s'exprime qu'avec des « nyu » même si, par la suite, elle apprend quelques mots. Son caractère innocent et non-violent contraste fortement avec la froide et implacable Lucy. Quand Nyu est en danger ou lorsque qu'elle reçoit un coup sur la tête, elle redevient Lucy. À l'inverse, elle reprend sa personnalité de Nyu après un certain temps ou lorsque qu'elle reçoit de l'affection.

Kôta

Kôta (コウタ, Kōta?) est un jeune étudiant de 19 ans qui, au début de l'histoire, vient juste de déménager chez sa cousine afin d'étudier dans l'université locale. Kôta a été hospitalisé pendant un an où il a été soigné à coups d'électrochocs suite au meurtre violent de son père et de sa sœur sous ses yeux lorsqu'il était jeune. Il a ensuite perdu la mémoire. Il est très attentionné envers les filles et particulièrement envers celles qui connaissent des problèmes.

Yuka

Yuka (ユカ?) est la cousine de Kôta. Elle a également environ 19 ans et étudie dans la même université que son cousin. Elle a emménagé avec lui dans une vieille auberge appartenant à sa mère. Elle est amoureuse de Kôta depuis l'enfance, [4] et nourrit une jalousie envers Nyu qui a droit à toute l'attention de Kôta.

Nana

Nana (ナナ?) est une diclonius de seconde génération. Elle a environ 6 ans, mais paraît plus âgée en raison du vieillissement rapide propre à son espèce. À l'institut Kazukawa, elle est désignée par le nom de code Numéro 7 (d'où son nom "Nana" qui signifie "sept" en japonais). Elle pense être la fille du directeur Kurama à cause de l'affection qu'il lui a porté pendant qu'elle était enfermée. Nana est relâchée pour tuer Lucy, mais durant son combat, Lucy lui arrache ses deux bras et ses deux jambes. De retour à la base, Nana n'est plus en état d'utiliser quoi que ce soit d'autre que ses vecteurs, le directeur lui met des prothèses qu'elle dirigera avec ses vecteurs. Nana est relâchée dans la nature par le directeur contre ses vrais ordres qui étaient de la tuer. Elle vivra ensuite avec Kôta, Yuka, Mayu et Nyu, mais Nana sait que Nyu est Lucy et veut la tuer, ce qui fait que Kôta ne l'apprécie pas beaucoup pendant un certain temps.

Mayu

Mayu est une jeune adolescente âgée de 13 ans, elle fêtera ses 14 ans au cours de la série. Elle s'est enfuie de chez elle parce qu'elle ne supportait plus son beau père qui abusait d'elle. Elle en avait parlé à sa mère, mais cette dernière n'a rien fait, car elle savait que le seul moyen pour que cet homme reste avec elle était qu'il abuse de sa fille. Elle a un petit chien jaune, Wanta, qu'elle a rencontré alors qu'elle s'enfonçait dans la mer. Elle a été adoptée par Kôta, Yuka et Nyu. Kota lui paye les frais de l'hôpital.

Mariko

On ne voit Mariko (no 35) qu'à la toute fin de l'anime et vers la moitié du manga. Cette Diclonius est spécialement engagée pour en finir avec Lucy (no 9) et Nana(no 7). Fille du directeur Kurama, et 3e génération de diclonius, elle est dotée de 26 vecteurs ayant une portée de 11 mètres chacun. Dès qu'elle commence à les maîtriser, elle déploie une puissance effrayante. Ayant été enfermée dès sa naissance, elle n'a jamais marché et se déplace en chaise roulante. Mariko a 5 ans. Son corps est aussi truffé d'explosifs dans le but de la faire collaborer.

Le directeur Kurama

Kurama travaille dans le centre de Kakuzawa en tant que directeur ; c'est le fils de ce dernier, camarade d'université, qui lui a proposé de les rejoindre. Lorsque le centre n'eut plus assez de places pour contenir toutes les nouveau-nées Diclonius, le chef-directeur Kakuzawa ordonna à Kurama de tuer toutes ces nouveau-nées, ce qu'il fit jusqu'à ce que sa femme accouche à son tour d'une Diclonius. Mais des suites d'un cancer de l'utérus, cette dernière meure en essayant de raisonner son mari pour qu'il ne tue pas leur fille ; il accomplit alors la dernière volonté de sa femme qui meure à cause d'une trop grosse perte de sang (elle n'avait pas le droit de bouger de son lit d'hôpital mais elle s'est levée pour sauver Mariko). Il demanda à Kakuzawa de garder sa fille dans le centre, ce que ce dernier fit. En échange, Kurama doit lui obéir au doigt et à l'œil...

Le chef-directeur Kakuzawa

Dans l'anime, il ne fait qu'apparaître périodiquement et n'a par conséquent que peu d'influence dans l'histoire. Sa psychologie n'est pas vraiment recherchée, ce qui fait de lui un méchant qui veut juste exterminer la race humaine.

Dans le manga, au contraire, il joue un rôle déterminant dans l'histoire. On en sait plus sur son passé et sur sa façon de penser. Sa famille ayant été rejetée à cause de ses différences physiques, il en est venu à mépriser l'espèce humaine et n'hésite donc pas à sacrifier de nombreuses vies pour l'accomplissement de son idéal (l'idéal en question étant de vouloir être le dieu de l'espèce Diclonius). S'il est toujours un méchant qui veut exterminer l'espèce humaine, il peut aussi être considéré comme le symbole du fanatisme d'un idéal.

Bando

C'est un tireur hors pair sans scrupule du groupe d'assault lancé pour traquer Lucy qui s'est échapée. Lucy lui transmet son virus (il touche l'ADN des cellules sexuelles sans les tuer et les femmes qui ont couché avec des hommes porteurs donnent naissance des diclonius). Elle va donc l'épargner pour assurer sa descendance à chacune de leurs batailles alors qu'il veut se venger des mutilations qu'elle lui a infligé.


Manga

Volumes

Prépublié dans le Weekly Young Jump, le manga est terminé et contient 107 chapitres compilés en 12 volumes :

Vol. ISBN Date de sortie au Japon[5] Chapitres
01 (ISBN 4-08-876358-0) Octobre 2002 01-07
02 (ISBN 4-08-876379-3) Décembre 2002 08-17
03 (ISBN 4-08-876406-4) Février 2003 18-27
04 (ISBN 4-08-876446-3) Mai 2003 28-38
05 (ISBN 4-08-876477-3) Août 2003 39-48
06 (ISBN 4-08-876513-3) Novembre 2003 49-60
07 (ISBN 4-08-876579-6) Mars 2004 61-71
08 (ISBN 4-08-876638-5) Juillet 2004 72-75
09 (ISBN 4-08-876696-2) Octobre 2004 76-82
10 (ISBN 4-08-876764-0) Mars 2005 83-87
11 (ISBN 4-08-876838-8) Août 2005 88-97
12 (ISBN 4-08-876884-1) Novembre 2005 98-107

Bonus

L'auteur du manga, Lynn Okamoto, a rajouté dans certains volumes des bonus qui sont en fait des histoires courtes que l'auteur avait dessiné antérieurement. Elles n'ont d'ailleurs aucun lien scénaristique avec Elfen lied.

  • MOL - bonus du volume 1
  • Digitopolis - bonus du volume 2
  • Memoria - bonus du volume 3
  • Carrera - bonus du volume 5

Dans le volume 8, il y a également deux histoires courtes mais qui, cette fois, se passent dans l'univers d'Elfen lied :

  • NOZOMI - Cette histoire explique le passé de Nozomi et explique pourquoi elle a décidé de déménager à l'auberge de Yuka.
  • La seconde histoire courte nous montre les personnages principaux faire une petite fête très arrosée. Pendant que Nana et Mayu sont en train de dormir, Yuka et Nyu exposent leurs charmes à Kôta. Malheureusement, leur petite fête s'arrête dès que Nyu dévient Lucy qui semble alors très vexée par la situation.

Anime

La série a été réalisée par Mamoru Kanbe et produit par les studios GENCO et VAP. Elle contient treize épisodes dont les onze premiers couvrent assez fidèlement les soixante premiers chapitres du manga, c'est-à-dire jusqu'au volume 6 inclus. Les deux derniers épisodes quant à eux dérivent significativement de celui-ci, pour offrir une conclusion à l'anime. L'auteur de la série, Lynn Okamoto, fait une brève apparition dans l'épisode 12.

Elfen Lied fut pour la première fois diffusé sur la chaîne satellite de TV Tokyo, AT-X, du 25 juillet au 17 octobre 2004 et a été rediffusé en 2005 à cause de son succès. Le 21 avril 2005, un OAV de 24 minutes est également sorti au Japon. Il s'intercale dans l'histoire entre l'épisode 10 et 11 et possède une durée égale à celle d'un épisode normal (environ 25 minutes) ce qui amènent certains à lui préférer le nom d'épisode 10.5 ou alors même d'épisode 14. Cet OAV, au ton plus léger, ne fait pas avancer l'histoire mais apporte des éléments sur des personnages secondaires.

Liste des épisodes

Ép# Titre français Titre japonais Date de 1ère diffusion
Kanji Romaji
01 Une Rencontre fortuite 邂逅 Kaikō 25 juillet 2004
02 Élimination 掃討 Sōtō 1er août 2004
03 Sentiment 胸裡 Kyōri 8 août 2004
04 Attaque 触撃 Shokugeki 15 août 2004
05 Rencontre 落掌 Rakushō 22 août 2004
06 Confusion des sentiments 衷情 Chūjō 29 août 2004
07 Confrontation 際会 Saikai 5 septembre 2004
08 Au commencement 嚆矢 Kōshi 12 septembre 2004
09 Réminiscence 追憶 Tsuioku 19 septembre 2004
10 Naissance et destruction 嬰児 Eiji 26 septembre 2004
11 Complication 錯綜 Sakusō 3 octobre 2004
12 Affrontement 泥濘 Deinei 10 octobre 2004
13 Sans retour 不還 Fugen 17 octobre 2004
10.5 OAV - Dans l'Averse, ou comment une fille peut en arriver à ce sentiment ? 通り雨にて 或いは、少女はいかにしてその心情に至ったか? Tōriame ni te arui wa, shōjo wa ikani shi te sono shinjō ni itatta ka? 21 avril 2005

Informations techniques

  • Auteur : Lynn Okamoto
  • Réalisateur : Mamoru Kanbe
  • Script : Takao Yoshioka
  • Musique : Kayo Konishi, Yukio Kondō
  • Générique de début : Kumiko Noma
  • Générique de fin : Chieko Kawabe
  • Dessinateurs : Seiji Kishimoto, Hiroyuki Ogawa
  • Producteurs : Kazuaki Morijiri, Manabu Tamura, Osamu Koshinaka

Doublage

O.S.T

  1. Lilium - Opening version
  2. Katsubou
  3. Shinkai
  4. Hanayou
  5. Senkou
  6. Yureai
  7. Jouzai
  8. Rin'ne
  9. Yokusoku
  10. Hakuri
  11. Uso Sora
  12. Youkou
  13. Neji
  14. Ametsuyu
  15. Lilium - Saint version

Génériques

Générique d’ouverture

Lilium de Kumiko Noma, composée par Kayo Konishi et Yukio Kondō.

Les paroles sont en latin, extrait de divers écrits d’origine religieuse :

  • Psaume 37, ligne 30,
  • extrait de la Lettre à Jacob, ligne 12,
  • extrait de la liturgie des messes Kyrie eleison (Seigneur, prends pitié), traduit du grec en latin,
  • extrait de Ave Mundi Spes Maria.

Il existe deux versions de la chanson :

  • une longue pour l’opening de l’OST de l’anime.
  • une courte de 1 min 30 pour le générique des épisodes de la série.
Générique de fin
Be your girl de Chieko Kawabe

Différence avec le manga

Comparé au manga, l'approche et les informations sur les diclonius diffèrent sur certains points. Le virus diclonius est expliqué plus brièvement et avec moins de précisions. Dans l'anime, tous les diclonius ont des cheveux variant entre le rouge, le violet et le rose alors que dans le manga Lucy/Nyu a les cheveux roses, ceux de Nana sont violet foncé et Mariko est blonde [6]. Les diclonius semblent aussi avoir un nombre limité de vecteurs ce qui n'est pas le cas dans le manga[7].

Des personnages qui apparaissent dans les soixante premiers chapitres du manga en théorie couvert par l'anime n'apparaissent pas, comme par exemple, Nozomi, une connaissance de Yuka [8]. De même, la boîte à musique qui joue la mélodie du générique d'ouverture Lilium n'apparaît pas dans le manga.

Réception en Occident

L'anime fut salué pour la qualité de sa production, de son animation et de l'utilisation des couleurs.[9][10],[11],[12]Une des critiques est que la série finit assez brusquement ce qui peut laisser certains téléspectateurs insatisfaits.[13] Malgré ses critiques, les critiques occidentaux ont décrit la série comme really a genuinely good watch,[14] a horror series of exceptional merit,[13] certainly memorable[9] et a very special show, good and bad parts taken into consideration.[15] En 2004, lors des AnimeReactor Community Awards, les fans ont choisis Elfen Lied comme meilleur Opening/ending, meilleur Drame, meilleur thriller (mystère, horreur), meilleur fanservice et Lucy/Nyu fut choisis comme meilleur personnage féminin.[16]

Thèmes abordés

L'anime comme le manga sont très violents et gores et contiennent des scènes de nudité ainsi qu'une certaine violence psychologique. Ils comprennent de fréquentes scènes de tortures et de mutilations d'enfants. La trame affective mélange en plusieurs points amour et assassinat.
Il traite notamment la problématique des manipulations génétiques et de l'évolution de l'espèce humaine.

Cependant, les émotions qu'il produit et la critique de la société sont d'une rare intensité. Cette violence et ces personnages en détresse permettent de faire passer des messages qui restent profondément inscrits dans l'esprit du lecteur ou du spectateur.

La force de cette histoire réside dans la maîtrise parfaite de l'art des contrastes ainsi que dans la mise en scène de ceux-ci. Elle présente des personnages très kawaii sur une musique mélancolique en alternant les scènes de comportement paternaliste, d'innocence toute enfantine, d'ecchi, de violence, de cruauté ou d'amoralisme, conduisant à une intensification des émotions du spectateur. Le réalisateur parvient à gérer le niveau de tension par des ambiances musicales ou environnementales, et par la sélection du type de scènes, entrecoupant scène sombre de scène de vie, scène de vie par menace...

Artwork

Parmi les caractéristiques notables de l'anime figure le générique de début d'épisode. Il nous montre des représentations des personnages de l'anime s'inspirant de l'œuvre du peintre et artiste Autrichien Gustav Klimt. On peut y apercevoir Le Baiser[17], Adele Bloch-Bauer I[18] ou encore Die Umarmung[19]. Ces représentations sont accompagnées d'une mélodie en latin et en grec dont les paroles sont citées de la Bible, Lilium. Elle est composée par Kayo Konishi et Yukio Kondō.

Paroles:

   Os iusti meditabitur sapientiam
   Et lingua eius loquetur iudicium
   Beatus vir qui suffert tentationem
   Quoniam cum probatus fuerit accipient coronam vitae
   Kyrie, Ignis Divine, Eleison
   O quam sancta, quam serena, quam benigna, quam amoena
   O castitatis lilium

Traduction Française: (Psaume 37, ligne 30)

   La bouche du juste annonce la sagesse
   Et sa langue proclame la justice

(Lettre à Jacob, ligne 12)

   Heureux l'homme qui supporte la tentation
   Car après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie

(Requiem, traduit du grec)

   Seigneur, feu divin, aie pitié

(Réf: Extrait de Ave Mundi Spes Maria)

   Ô si sacrée, si sereine, si bienveillante, si belle
   Ô Lys de pureté 

La musique du générique de début dure 1 min 30. Il existe une version longue de cette chanson sur l'OST de l'anime : il s'agit de Lilium ~full version~.

Le générique de fin montre également une imitation d'une œuvre de Klimt, Danaë[20]

Le titre de l'anime quant à lui est tiré, selon le manga[21], de Elfenlied par Hugo Wolf, mélodie inspirée d'un poème de Eduard Mörike.

Références et Notes

  1. Lors de sa première diffusion dans l'émission Manga Trash sur la chaîne Virgin 17.
  2. Note : cette restriction n'existe pas dans le manga, elle en a généralement une dizaine.
  3. Dans les épisodes 10 à 13 de l'adaptation animé, elle tue sans vergogne les unités envoyées contre elle devant Kôta. En tuant une femme devant Kôta, elle lui fait recouvrer la mémoire ; en effet, après qu'il lui eût menti, elle avait tué son père et sa sœur (car faire souffrir et tuer sont dans sa nature et peut-être aussi en espérant à tort obtenir ainsi l'exclusivité de son amitié pour compenser son manque d'affection, puisqu'il semble être le seul à pouvoir lui en offrir sincèrement).
  4. La relation qu'entretient Yuka avec Kôta est parfois considérée par les téléspectateurs occidentaux comme un acte d'inceste. Mais au Japon, les relations entre cousins ne sont pas considérées comme scandaleuses et se retrouvent dans plusieurs autres anime. Voir ce dossier (en) Why is Romance Between Cousins Common in Anime?
  5. (ja) Amazon.co.jp
  6. Lucy/Nyu : couverture vol 1 ; Nana : couverture vol 4 ; Mariko : couverture vol 6
  7. Volume 1, chapitre 1, p42
  8. Nozomi apparait pour la première fois dans le volume 5, chapitre 43
  9. a  et b Tasha Robinson, « Elfen Lied », August 8, Sci Fi Weekly. Consulté le 18 janvier 2007
  10. Theron Martin, « Elfen Lied DVD 1 Review », May 16, Anime News Network. Consulté le 19 avril 2006
  11. Theron Martin, « Elfen Lied DVD 2 Review », July 22, Anime News Network. Consulté le 18 janvier 2007
  12. Travis Pierce, « Elfen Lied Review », May 27, Gamerz-Edge. Consulté le 18 janvier 2007
  13. a  et b Theron Martin, « Elfen Lied DVD 4 Review », November 28, Anime News Network. Consulté le 19 avril 2006
  14. Dominic Laeno, « Elfen Lied review - Second opinion », THEM Anime Reviews 4.0. Consulté le 18 janvier 2007
  15. Stig Høgset, « Elfen Lied review », THEM Anime Reviews 4.0. Consulté le 21 août 2006
  16. AnimeReactor Community Awards - 2004, February 27, Results, AnimeReactor.net. Consulté le 13 janvier 2007
  17. Voir le tableau original : http://fr.wikipedia.org/wiki/Image:Gustav_Klimt_016.jpg
  18. Voir le tableau original : http://commons.wikimedia.org/wiki/Image:Gustav_Klimt_046.jpg
  19. Voir le tableau original : http://commons.wikimedia.org/wiki/Image:Gustav_Klimt_031.jpg
  20. Voir le tableau original : http://commons.wikimedia.org/wiki/Image:Klimt%2C_Dana%C3%AB.jpg
  21. Volume 5, chapitre 47, p154

Liens externes

  • Portail de l’animation et de la bande dessinée asiatiques Portail de l’animation et de la bande dessinée asiatiques

Ce document provient de « Elfen lied ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Elfen Lied de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Elfen Lied — Saltar a navegación, búsqueda Elfen Lied エルフェンリート (Erufen Rīto) Géner …   Wikipedia Español

  • Elfen Lied — Originaltitel エルフェンリート Transkription Erufen Rīto …   Deutsch Wikipedia

  • Elfen Lied — (en escritura japonesa: エルフェンリート) es un manga y anime de Lynn Okamoto. Shūeisha publica el manga en Japón. La serie consta de 13 episodios de 25 minutos cada uno. La historia contiene escenas de desnudos y una dosis generosa de sangre, gore y… …   Enciclopedia Universal

  • Elfen lied — Traduction à relire Elfen Lied → …   Wikipédia en Français

  • Elfen Lied — This article is about the Japanese manga and anime series. For the poem by Eduard Mörike, see Elfenlied. Elfen Lied First volume of the Elfen Lied manga series, released in Japan in October 2002 by Shueisha, featuring the main character Lucy …   Wikipedia

  • Elfen Lied — …   Википедия

  • Elfen Lied (Anime) — Seriendaten Deutscher Titel Elfen Lied Originaltitel エルフェンリート Erufen Rīto …   Deutsch Wikipedia

  • Anexo:Personajes de Elfen Lied — Elfen Lied (エルフェンリート, Erufen Rīto?) es un manga creado por Lynn Okamoto, así como el anime dirigido por Mamoru Kanbe basado en él. Este anexo recoge la descripción de los personajes principales y secundarios relevantes, tanto del anime como… …   Wikipedia Español

  • Anexo:Episodios de Elfen Lied — Elfen Lied es una serie de anime basada en el manga del mismo título, creado por Lynn Okamoto. Fue dirigida por Mamoru Kanbe y producida por GENCO y VAP. Consta de 13 episodios de unos 25 minutos cada uno y adapta aproximadamente los primeros 60… …   Wikipedia Español

  • List of Elfen Lied characters — The Elfen Lied cast in the manga. The characters in the Elfen Lied manga and anime series were created by Lynn Okamoto, with character design assistance from Seiji Kishimoto for the anime adaptation. The plot and characters are described, below,… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.