Garniérite


Garniérite
Garniérite - Thio - Nouvelle-Calédonie

La garniérite n’est pas une espèce minérale mais un terme générique qui recouvre plusieurs espèces nickélifères, de phyllosilicates. Leur teneur élevée en nickel les fait rechercher comme minerai de ce métal. Il s’agit de la népouite, pimélite, et la willemseite.

Sommaire

Inventeur et étymologie

On doit à Jules Garnier ingénieur des mines la découverte de ce minerai par une publication en juin 1876 à l'Académie des sciences, mais c'est le minéralogiste W.B. Clake qui est l'inventeur du terme, il l'a dédié au découvreur[1].

Topotype

Nouvelle-Calédonie

Synonymie

En dehors des synonymes s’appliquant aux trois espèces sus-citées, la garniérite a un synonyme : la nouméite (Liversidge)[2] ou nouméaite en référence à la province de découverte Nouméa en Nouvelle-Calédonie.

Gitologie et cristallochimie

Les gisements sont situés dans le profil d’altération : la garniérite se forme par suite de l'altération des roches ultrabasiques nickélifères. Lors du processus d'altération de la roche mère (harzburgite et dunite) la silice et le magnésium sont expulsés des silicates qui les contiennent. Les saprolites ainsi constituées contiennent alors au maximum 6 à 7 % de nickel. Puis, lorsque l'altération atteint le stade des latérites rouges et des cuirasses ferralitiques, c'est le tour du nickel d'être expulsé. Ce nickel se retrouve en solution dans les eaux météoriques infiltrées, avec d'autres éléments chimiques. Généralement par percolation, ces solutions traversent la zone d'altération et se précipitent au contact de la roche mère imperméable, ainsi que dans les fractures.

Histoire

Du point de vue historique, les garniérites furent le premier minerai de nickel exploité en Nouvelle-Calédonie. Leur forte concentration en nickel autorisait une exploitation artisanale, qui a laissé de nombreuses traces sur les massifs calédoniens. Pratiquement épuisées aujourd'hui, ce sont désormais les saprolites et latérites qui intéressent l'industrie minière. Peut être utilisée comme gemme[3].

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et Références

  1. Bernard Brou - Richesses minières en Nouvelle-Caledonie, p. 10
  2. Société française de minéralogie et de cristallographie Bulletin de minéralogie : volumes 59 à 60 1936
  3. garnierite, yourdictionnary

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Garniérite de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • GARNIÉRITE — Phyllosilicate du groupe de l’halloysite découvert par l’ingénieur français Garnier dans les minerais nickélifères de Nouméa, en Nouvelle Calédonie. La garniérite a pour formule chimique: (Ni,Mg)3[Si25](OH)4. Sa composition est variable, avec… …   Encyclopédie Universelle

  • Garnierite — is a general name for a green nickel ore which is found in pockets and veins within weathered and serpentinized ultramafic rocks. The name was given by Jules Garnier who first described it 1864 for an occurrence in New Caledonia. It forms by… …   Wikipedia

  • Garnierite — Garniérite Garniérite La garniérite (ou falcondoïte ou genthite) est un phyllosilicate double de nickel et de magnésium, de formule (Ni,Mg)4Si6O15(OH)2·6H2O, qui appartient au groupe de la sépiolite. Sa teneur moyenne en nickel est 2 à …   Wikipédia en Français

  • Garnierite — Gar ni*er*ite, n. [Named after the French geologist Garnier.] (Min.) An amorphous mineral of apple green color; a hydrous silicate of nickel and magnesia. It is an important ore of nickel. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • garnierite — [gär′nē ər īt΄] n. [after J. Garnier, 19th c. Fr geologist] a green, soft, amorphous mineral, hydrous nickel magnesium silicate, (Ni, Mg) 3 Si2O5 (OH) 4, that is an ore of nickel and is used as a gem …   English World dictionary

  • garnierite — garnieritas statusas T sritis chemija apibrėžtis Bendras hidratuotų nikelio magnio silikatų pavadinimas. atitikmenys: angl. garnierite rus. гарниерит …   Chemijos terminų aiškinamasis žodynas

  • garnierite — garnieritas statusas T sritis chemija apibrėžtis Mineralas. formulė (Ni,Mg)₃Si₂O₅(OH)₄ atitikmenys: angl. garnierite rus. гарниерит …   Chemijos terminų aiškinamasis žodynas

  • garnierite — noun Etymology: Jules Garnier died 1904 French geologist Date: 1875 a soft mineral consisting of hydrous nickel magnesium silicate and constituting an important ore of nickel …   New Collegiate Dictionary

  • garnierite — /gahr nee euh ruyt /, n. a mineral, hydrous nickel magnesium silicate, occurring in earthy, green masses: an important ore of nickel. [1875; named after Jules Garnier (d. 1904), French geologist; see ITE1] * * * …   Universalium

  • garnierite — noun A green nickel ore found in fissures of weathered ultramafic rocks …   Wiktionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.