Henri Becquart


Henri Becquart
Henri Becquart

Parlementaire français
Date de naissance 1er octobre 1891
Date de décès 19 mars 1953
Mandat Député 1936-1940
Circonscription Nord
Groupe parlementaire FRF
IIIe république

Henri Becquart est un homme politique né le 1er octobre 1891 à Houplines et décédé le 19 mars 1953 à Mazagan (Maroc)

Sommaire

Biographie

Henri Becquart obtient une licence de droit[1]. Il participe à la Première Guerre mondiale comme engagé volontaire[1]. Il prend ensuite la direction d'une usine de textile à Armentières. Il s'engage dans la vie politique en 1921 chef de file de son opposition municipale à Lille, avec les républicains modérés[2] et devient conseiller général du Nord en 1934[1].

Élu député conservateur du Nord dans une des circonscriptions lilloises lors des élections législatives de 1936 qui voient la large victoire du Front populaire[1], il rejoint le groupe de la Fédération républicaine de France et devient très rapidement l'une des figures les plus acharnées mais aussi les plus controversées de l'opposition parlementaire.

Le calomniateur de Salengro

Henri Becquart est en effet à l'origine des accusations calomnieuses qui aboutirent au suicide du ministre socialiste et maire de Lille Roger Salengro. Le 10 juillet 1936 tout d'abord, il s’adresse au ministre de la Défense, Édouard Daladier, et lui demande d’éclaircir l’attitude du soldat Salengro le 7 octobre 1915, qu'il accuse d’avoir déserté, et d’avoir été ensuite condamné à mort par contumace puis acquitté dans des conditions douteuses[1].

Une intense campagne de presse s'ensuit, relayée tout particulièrement par les journaux Gringoire et L'Action française[1], et, en dépit de multiples preuves de l'innocence de Salengro, Becquart ne désarme pas et interpelle, le 13 novembre 1936 Léon Blum lui-même sur le cas de son ministre de l'Intérieur. Épuisé par la campagne de presse, Roger Salengro se suicide quatre jours plus tard, écrivant notamment : « S’ils n’ont pas réussi à me déshonorer, du moins porteront-ils la responsabilité de ma mort ». Une foule immense suit ses obsèques.

Pétainiste puis résistant

Toujours député, Henri Becquart vote, le 10 juillet 1940, en faveur des pleins pouvoirs au maréchal Pétain. Dans un premier temps, il soutient avec ferveur le régime de Vichy. Pourtant, dès le mois de septembre de la même année, soudainement convaincu d'avoir été trompé, il envoie un télégramme de mise en garde à Pétain : « Ne déshonorez pas la France. Victoire britannique probable. Ne signez rien qui l'entrave. Résistez. Tout peut encore être sauvé. Respects. », puis s'engage dans la Résistance[1] ; il fera partie, selon l'historien spécialiste de la Seconde Guerre mondiale Olivier Wieviorka, des parlementaires engagés dans la Résistance[3].

En 1945 il ne retrouve pas de mandat parlementaire dans la première Assemblée nationale constituante[1] mais participe à la vaine tentative de relance de la Fédération républicaine en tant que secrétaire général[4]. Le parti est finalement mis en sommeil à titre définitif en février 1948.

Décorations

Ouvrage

  • Au Temps du silence – De Bordeaux à Vichy, souvenirs et réflexions..., Éditions Iris , 1945 , 305 p.

Notes et références

  1. a, b, c, d, e, f, g et h « Henri Becquart (1891 - 1953) », sur le site de l'Assemblée nationale, assemblee-nationale.fr, consulté le 4 mai 2009
  2. (Collectif) Aldo Agosti, Gilles Morin, David Bensoussan, Gilles Richard, Les deux France du Front populaire – Chocs et contre-chocs, Actes du colloque tenu à l'École normale supérieure (Ulm), puis aux Archives nationales, du 4 au 6 décembre 2006, Éditions L'Harmattan, coll. « Des Poings et des Roses », 2008, 406 p. (ISBN 2296057020 et 978-2296057029) [lire en ligne], p. 111 et 113
  3. [PDF] Emmanuel Le Roy Ladurie, « Ces dreyfusards sous Vichy », Le Figaro Littéraire, 12 avril 2001, sur le site de l'Académie des sciences morales et politiques
  4. (Collectif) Aldo Agosti, Gilles Morin, David Bensoussan, Gilles Richard, Les deux France du Front populaire, op. cit., p. 115

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Henri Becquart de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Marcel Becquart — était un pilote de rallye français, né en 1915, et décédé le 23 février 2010 à Marcq en Barœul. Il travailla également pour La Voix du Nord. Palmarès Rallye automobile de Monte Carlo: 1950 (copilote Henri Secret, sur Hotchkiss 686 GS); vainqueur… …   Wikipédia en Français

  • L'Affaire Salengro — est un téléfilm français réalisé par Yves Boisset, réalisé en 2008 et diffusé le 14 avril 2009 sur France 2. Le film a fait l objet d une projection en avant première à l Assemblée nationale, le 24 mars 2009, de nombreuses scènes ayant été… …   Wikipédia en Français

  • L'affaire Salengro — est un téléfilm français réalisé par Yves Boisset, réalisé en 2008 et diffusé le 14 avril 2009 sur France 2. Le film a fait l objet d une projection en avant première à l Assemblée nationale, le 24 mars 2009, de nombreuses scènes ayant été… …   Wikipédia en Français

  • L’Affaire Salengro — L Affaire Salengro L Affaire Salengro est un téléfilm français réalisé par Yves Boisset, réalisé en 2008 et diffusé le 14 avril 2009 sur France 2. Le film a fait l objet d une projection en avant première à l Assemblée nationale, le 24 mars 2009 …   Wikipédia en Français

  • Roger Salengro, exécution d'un ministre — L Affaire Salengro L Affaire Salengro est un téléfilm français réalisé par Yves Boisset, réalisé en 2008 et diffusé le 14 avril 2009 sur France 2. Le film a fait l objet d une projection en avant première à l Assemblée nationale, le 24 mars 2009 …   Wikipédia en Français

  • Vote des pleins pouvoirs à Philippe Pétain le 10 juillet 1940 — Pour les articles homonymes, voir Pleins pouvoirs. Le mercredi 10 juillet 1940 est soumise à l Assemblée nationale, c est à dire la réunion de la Chambre des députés et du Sénat, une proposition de révision de la Constitution permettant …   Wikipédia en Français

  • 10 juillet 1940 — Vote des pleins pouvoirs à Philippe Pétain le 10 juillet 1940 Pour les articles homonymes, voir Pétain (homonymie). Le mercredi 10 juillet 1940 est soumise à l Assemblée nationale, c est à dire la réunion de la Chambre des députés et du …   Wikipédia en Français

  • 80 parlementaires ayant voté contre les pleins pouvoirs à Philippe Pétain le 10 juillet 1940 — Vote des pleins pouvoirs à Philippe Pétain le 10 juillet 1940 Pour les articles homonymes, voir Pétain (homonymie). Le mercredi 10 juillet 1940 est soumise à l Assemblée nationale, c est à dire la réunion de la Chambre des députés et du …   Wikipédia en Français

  • Les Quatre-Vingts — Vote des pleins pouvoirs à Philippe Pétain le 10 juillet 1940 Pour les articles homonymes, voir Pétain (homonymie). Le mercredi 10 juillet 1940 est soumise à l Assemblée nationale, c est à dire la réunion de la Chambre des députés et du …   Wikipédia en Français

  • Liste des 80 parlementaires ayant voté contre les pleins pouvoirs à Philippe Pétain le 10 juillet 1940 — Vote des pleins pouvoirs à Philippe Pétain le 10 juillet 1940 Pour les articles homonymes, voir Pétain (homonymie). Le mercredi 10 juillet 1940 est soumise à l Assemblée nationale, c est à dire la réunion de la Chambre des députés et du …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.