Hypocondriaque


Hypocondriaque

Hypocondrie

Le malade imaginaire par Honoré Daumier

L’hypocondrie est le syndrome caractérisé par une inquiétude excessive concernant la santé et le bon fonctionnement des organes. Une écoute obsessionnelle de son corps amène l'hypocondriaque à interpréter la moindre observation comme le signe d'un mal grave. Le terme vient du grec Hypo (sous) et –khondros (cartilage des côtes), le trouble étant considéré autrefois comme étant d'origine abdominale.

Un exemple typique en est le personnage de Harris dans Trois hommes dans un bateau de Jerome K. Jerome, qui en lisant un dictionnaire médical se découvre toutes les maladies qui y sont décrites à l'exception, on ne sait pourquoi, de l'inflammation de la rotule.

Sommaire

Définition et caractéristiques

Le sujet hypocondriaque vit dans la crainte ou l'idée d’être atteint d'une maladie grave. Il est persuadé d'avoir « quelque chose » que les médecins ne parviennent pas à découvrir. La préoccupation peut concerner soit certaines fonctions corporelles comme les battements cardiaques, la transpiration, le transit digestif, soit des perturbations physiques mineures comme une petite plaie ou une toux occasionnelle, soit des sensations physiques vagues et ambiguës, le cœur fatigué, les veines douloureuses. Il attribue ces signes ou symptômes à la maladie qu’il soupçonne et s'inquiète de sa signification.

Cette maladie est classiquement considérée comme une affection de l’adulte, bien qu’elle puisse apparaître chez l'adolescent. Chez l’un comme chez l’autre, des inquiétudes et des plaintes douloureuses sont exprimées, les visites chez le médecin sont très fréquentes, ainsi que des examens médicaux approfondis. Malgré les résultats toujours négatifs, certains malades vont parfois jusqu’à réclamer une intervention chirurgicale pour réparer un défaut qu’ils attribuent à une partie de leur corps. Leur conviction est redoutable, leur certitude difficile à ébranler.

Les différentes formes d’hypocondrie

Il existe trois formes d’hypocondrie, la première est la forme névrotique. Dans ce cas, le malade est conscient de sa maladie. Il présente généralement une asthénie, des angoisses à propos de telle ou telle affection (par exemple un cancer ou une tumeur). Ce sont des crises d’angoisse où il ressent le besoin de voir d’urgence un médecin, ces crises peuvent être fréquentes.

La deuxième est la forme démentielle qui se caractérise par une détérioration de l’individu avec sénilité et ralentissement psychomoteur.

La dernière est la forme psychotique. La conviction est alors inébranlable, prenant la forme d'une idée délirante, le sujet n'a pas conscience du trouble. Il souffre d’hallucinations qui peuvent aboutir à de véritables délires du schéma corporel associés à des images de mort ou de possession par des animaux ou des démons, des sensations d’amputation partielle ou totale des organes. On l'observe par exemple dans le syndrome de Cotard.

Agents causants de l’hypocondrie

Il existe plusieurs hypothèses en ce qui concerne les causes de cette maladie. Certains médecins pensent que l'anxiété est due aux croyances socioculturelles, qui sont la source de distorsions de la pensée qui amènent à mal interpréter les changements corporels et les informations fournies par les médecins, les proches ou les médias. Des comportements qui ont pour but de soulager l'inconfort ou prévenir la maladie contribuant à maintenir la croyance.

Certaines réflexions[Par qui ?] comme par exemple « Si l'on n'est pas vigilant pour observer les symptômes, il peut être trop tard quand on les remarquera » ou « Si on ne consulte pas aussitôt que l'on remarque quelque chose d'inhabituel après il va être trop tard » peuvent pousser à des comportements comme l'auscultation pour vérifier la présence d'une anormalité ou d'une douleur. L'interprétation des sensations corporelles entraîne l'apparition de symptômes dus à l'activation du système nerveux autonome par exemple, transpiration, palpitations, douleurs musculaires, douleurs à la poitrine, étourdissement, qui sont alors interprétés comme des signes supplémentaires de la maladie.

Certaines personnes[Qui ?] affirment que la plainte hypocondriaque résulte d'un besoin d'attirer l’attention de son entourage. Le patient argumente le mal physique pour avoir un contact avec leurs proches ou leur médecin. Quand la personne qui souffre de cette maladie se sent délaissée, elle s'invente des maladies ou des grossesses.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Bibliographie

Ouvrages anciens

  • C. C. Valentin Brocard, Du bain, de la douche et des affusions froides, dans le traitement de la folie et des névroses hystériques et hypochondriaques, Faculté de Médecine de Paris, 1859, 66 p.  (thèse)
  • Jean Pierre Falret, De l'hypochondrie et du suicide. Considérations sur les causes, sur le siège et le traitement de ces maladies, sur les moyens d'en arrêter les progrès et d'en prévenir le développement, Croullebois, Paris, 1822, 519 p. 

Travaux contemporains

  • S. Asquin, I. Orain, J.-M. Pinoit (et coll.), « Lorsque l'hypochondrie masque la dépression du sujet âgé », Psychologie médicale, 1995, vol. 27, NS, p. 86-88
  • Michel Lejoyeux, Il n'est jamais trop tard pour vaincre sa peur de la maladie, Éd. de La Martinière, 2002, 312 p.  (ISBN 2-84675-017-3)
  • G. Scariati, « L'hypochondrie », Médecine et hygiène, 1985, vol. 43, no 1624, p. 2762-2770

Liens externes

  • Portail de la médecine Portail de la médecine
  • Portail de la psychologie Portail de la psychologie
Ce document provient de « Hypocondrie ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Hypocondriaque de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • hypocondriaque — [ ipɔkɔ̃drijak ] adj. et n. • v. 1560; gr. hupokhondriakos 1 ♦ Méd. anc. Qui a rapport aux hypocondres. Maladie hypocondriaque. ⇒ hypocondrie. 2 ♦ (XVIe) Qui est atteint d hypocondrie. Sujet hypocondriaque. D humeur triste et capricieuse. N. Un… …   Encyclopédie Universelle

  • hypocondriaque — Hypocondriaque. adj. Malade des fumées de la ratte des hypochondres, causées par une bile noire, qui le rendent extremement melancolique & visionnaire. Ne vous attachez pas à ce qu il dit, il est hypochondriaque, c est un hypochondriaque. la… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • HYPOCONDRIAQUE — adj. des deux genres T. de Médec. Qui appartient à l hypocondrie. Affection hypocondriaque.   Il signifie aussi, Qui est atteint d hypocondrie. La trop grande solitude peut rendre hypocondriaque. Il est hypocondriaque. Elle est hypocondriaque.  … …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • HYPOCONDRIAQUE — adj. des deux genres T. de Médecine Qui appartient à l’hypocondrie. Affection hypocondriaque. Il signifie aussi Qui est atteint d’hypocondrie. La trop grande solitude peut rendre hypocondriaque. Il est hypocondriaque. Substantivement, Les… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • hypocondriaque — (i po kon dri a k ) adj. 1°   Terme de médecine. Qui appartient à l hypocondrie. Les affections hypocondriaques. 2°   Qui est atteint d hypocondrie. Un malade hypocondriaque.    Substantivement. Un hypocondriaque. 3°   Par extension, fou, insensé …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • HYPOCONDRIE — L’hypocondrie a été décrite par Galien sous ce même nom, qui se trouve être ainsi l’un des plus anciens du vocabulaire médical, avec une acception sensiblement inchangée: syndrome constitué par des préoccupations excessives du sujet à l’égard de… …   Encyclopédie Universelle

  • hypocondre — [ ipɔkɔ̃dr ] n. • 1398; plur. lat. hypochondria, du gr. hupo (cf. hypo ) et khondros « cartilage des côtes » I ♦ N. m. Anat. Chacune des parties latérales de la région supérieure de l abdomen, à droite et à gauche de l épigastre. II ♦ N. (1653)… …   Encyclopédie Universelle

  • Hypocondrie — Classification et ressources externes Le malade imaginaire par Molière, gravure d Honoré Daumier. CIM 1 …   Wikipédia en Français

  • CIM-10 Chapitre 05 : Troubles mentaux et du comportement — Index CIM 10 Chapitre I : A00 B99 Chapitre II : C00 D48 Chapitre III : D50 D89 Chapitre IV : E00 E90 Chapitre V : F00 F99 Chapitre VI : G00 G99 Chapitre VII : H00 H59 Chapitre VIII : H60 H95 …   Wikipédia en Français

  • CIM-10 Chapitre V: Troubles mentaux et du comportement — CIM 10 Chapitre 05 : Troubles mentaux et du comportement Index CIM 10 Chapitre I : A00 B99 Chapitre II : C00 D48 Chapitre III : D50 D89 Chapitre IV : E00 E90 Chapitre V : F00 F99 Chapitre VI : G00 G99 Chapitre VII : H00 H59 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.