Jacques Chevalier (philosophe et ministre)


Jacques Chevalier (philosophe et ministre)

Jacques Chevalier (philosophe)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chevalier.

Jacques Chevalier né à Cérilly Allier le 13 mars 1882, décèdé le 19 avril 1962 à Paris est un philosophe catholique et homme politique Français. Fils du général Georges Chevalier et filleul de Pétain, il a été secrétaire d'Etat à l'instruction publique puis à la famille en 1940-1941.

Sommaire

Repères

Entré à l'Ecole normale supérieure en 1900, il a également étudié à Oxford. Pendant sa carrière, il a été professeur à la faculté des lettres de Grenoble, et doyen à 38 ans. En 1931, il est battu par Marcel Mauss pour être nommé professeur au Collège de France.

Secrétaire général à l'Instruction publique du 11 septembre au 13 décembre 1940, secrétaire d’État à l’instruction publique et à la jeunesse, du 14 décembre 1940 au 24 février 1941. Secrétaire d’État à la famille et à la santé, du 25 février 1941 au 12 août 1941.

Détails sur sa vie politique

Jacques Chevalier a tenu le Ministère de l’Instruction publique quelques mois après les débuts de l'État de Vichy. Pendant son court mandat, il prit des dispositions légales très catholiques, allant notamment dans le sens d'une réinsertion du catéchisme dans l'enseignement primaire. Son successeur, Jérôme Carcopino, a rapidement fait disparaître ces initiatives et les références à Dieu ont été remplacées par des références à d'autres notions universelles.

Il semble qu'il fut associé à des accords secrets avec l'Angleterre : accords Churchill-Pétain, accord Halifax-Chevalier.

Arrêté par le maquis le 25 juin 1944, il est condamné à vingt ans de travaux forcés, à la dégradation nationale et à la confiscation de ses biens, mais n'ayant pas eu de sentiment pro-germanique, il ne fut pas soupçonné de collaboration, sa peine est bientôt commuée en quatre ans de prison pour « atteinte à la sûreté de l'État » en raison de ses menées contraires au laïcisme. Il bénéficie d'une mesure de libération conditionnelle le 6 mars 1947.

Citation

Pétainisme. À l'occasion de la Fête des Mères de 1941, il créa ce slogan assez caractéristique de la propagande vichyssoise auprès du peuple français : « Par le don de sa personne et le rayonnement de son amour, la mère est l’âme de la famille. Elle transmet, avec la vie, les vertus qui font les peuples forts. »

Ouvrages

  • Bergson et les relations de l'âme et du corps, conférence prononcée à Lyon le 26 janvier 1929. Une brochure de 23 pages.
  • Bergson, Librairie Plon, collection « Les Maîtres de la pensée française », Paris, 1926. Réédité en 1929, en 1940 et en 1948, du moins.
  • Descartes, Libr. Plon, Nourrit et Cie, coll. « Les Maîtres de la pensée française », 1921 (réimpr. 1937) .
  • Pascal, Libr. Plon, Nourrit et Cie, coll. « Les Maîtres de la pensée française », 1922 (réimpr. 1944, 15e éd.), xiv + 388 p..
    Prix Brocquette-Gonin de l'Académie française
     .
  • Cadences - mouvement d'idées - disciplines d'action - aspects de la vie morale : l'ordre- l'amour - l'apparence, Librairie Plon, 1939.
  • La Notion du nécessaire chez Aristote et ses prédecesseurs, particulièrement chez Platon. Avec des notes sur les relations de Platon et d'Aristote et la chronologie de leurs oeuvres, Alcan, Paris, 1915
  • L'Idée et le Réel, Arthaud, Grenoble, deuxième édition en 1941
  • Étude critique de dialogiue pseudo-platonicien l'Axiochos sur la mort et sur l'immortalité de l'âme, Alcan, Paris, 1914,
  • Trois conférences d'Oxford. Saint Thomas - Pascal - Newman, Paris, deuxième édition en 1933.
  • Leçons de philosophie - T. I : Psychologie et logique. T. II : Morale et métaphysique, Arthaud, Grenoble/Paris, 1946
  • Histoire De La Pensée - La pensée antique, la pensée chrétienne et la pensée moderne : 1/ Des Présocratiques à Platon, 2/ D'Aristote à Plotin, 3/ De saint Augustin à saint Thomas d'Aquin, 4/ De Dun Scot à Suarez, 5/ De Descartes à Kant, 6/ De Hegel à Bergson, Paris, Flammarion, 1955. (plusieurs éditions)
  • en collaboration avec Jacques Des Gachons, Fauteuil VII. Henri Bergson, Librairie Félix Alcan, collection « Les Quarante », Éditions de la Lampe d'Argile, Paris 1928.

Références

Ce document provient de « Jacques Chevalier (philosophe) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jacques Chevalier (philosophe et ministre) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jacques Chevalier (philosophe) — Pour les articles homonymes, voir Chevalier. Jacques Chevalier, né à Cérilly (Allier) le 13 mars 1882, décédé le 19 avril 1962 à Cérilly, est un philosophe catholique et homme politique français. Fils du général Georges Chevalier et filleul de… …   Wikipédia en Français

  • Jacques Chevalier —  Cette page d’homonymie répertorie différentes personnes partageant un même nom. Pour les articles homonymes, voir Chevalier.  Ne doit pas ê …   Wikipédia en Français

  • Chevalier — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Pour les articles homonymes, voir Chevalier (oiseau), Chevalier (poisson), Chevalier romain et Chevalier (distinction) …   Wikipédia en Français

  • Jacques-René Chirac — Jacques Chirac « Chirac » redirige ici. Pour les autres significations, voir Chirac (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Jacques René Chirac — Jacques Chirac « Chirac » redirige ici. Pour les autres significations, voir Chirac (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Jacques chirac — « Chirac » redirige ici. Pour les autres significations, voir Chirac (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Jacques Louis David — Pour les articles homonymes, voir David. Jacques Louis David …   Wikipédia en Français

  • Jacques Chirac — « Chirac » redirige ici. Pour les autres significations, voir Chirac (homonymie). Jacques Chirac …   Wikipédia en Français

  • Jacques-Louis David — Pour les articles homonymes, voir David. Jacques Louis David Autoportrait (17 …   Wikipédia en Français

  • Philosophe athée — Histoire de l athéisme Bien que l on considère souvent l athéisme comme un phénomène moderne, l histoire de l athéisme remonte à l Antiquité. Sommaire 1 Conditions de développement de l athéisme 2 Histoire de l athéisme 2.1 Athéisme hors de la… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.