Jean Dorat


Jean Dorat
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dorat.

Jean Dorat, en latin Auratus, dit d'Aurat, de son vrai nom Jean Dinemandi[1], né le 3 avril 1508 à Limoges, mort le 1er novembre 1588 à Paris, est un écrivain français.

Sommaire

Biographie

Il naît à Limoges, de parents pauvres surnommés les Dinemandi (du limousin Disnamandy : Mangematin). En 1537 il quitte sa région natale pour s'inscrire à la Faculté des arts de Paris. Ce personnage étonna ses contemporains par sa mémoire prodigieuse.

En 1544, le père de Jean Antoine de Baïf engage Dorat comme précepteur de son fils, et de son jeune secrétaire Pierre de Ronsard. Les deux amis seront les disciples fervents de l'humaniste qui se servait du grec pour apprendre à ses élèves le latin, dans la tradition des humanistes du siècle précédent qui se perpétua au XVIe siècle. Ronsard a souvent reconnu sa dette envers cet homme prodigue de son savoir, qui lui avait « appris la Poésie ».

Il se fit d'abord remarquer par des poésies françaises, qui lui valurent la faveur de François Ier.

Quand le père de Baïf mourut, en 1547, on offrit à Dorat le poste de principal du Collège de Coqueret. Le 21 décembre 1548, il épouse Marguerite de Laval en l'Église Saint-André-des-Arts et emménage dans la Maison du Chef Saint-Jean, rue de la Grande Bretonnière, à l'emplacement de l'actuelle rue Soufflot. De cette union naquirent deux enfants: Madeleine et Louis Dorat. En 1549, un nouveau venu nommé Joachim du Bellay vient rejoindre le groupe de ses élèves. La Défense et illustration de la langue française, vraie bombe littéraire, fut composée sous les yeux de Dorat. Celui-ci recherchait peu les honneurs et s'est peu préoccupé de sa gloire posthume.

Il fut nommé en 1560 professeur de grec au Collège des lecteurs royaux créé par François Ier, et se fit une grande réputation par ses vers latins et grecs.

Personne n'a recueilli les pièces grecques, latines et françaises que Dorat éparpillait un peu partout, car chacun le sollicitait et il satisfaisait chacun.

En 1586, des élèves et des amis s'unirent pour publier un ensemble fort incomplet de ses Poemata : elles contiennent des poèmes, des épigrammes, des anagrammes, des odes, des églogues. On y remarque le Tumulus Cearoli (Charles IX).

Dorat était très malade, et mourut deux ans plus tard. Il laissa deux fils et une fille qui se distinguèrent aussi comme poètes et érudits.

Son rôle auprès du groupe de la Pléiade fut peut-être d'être l'humaniste porteur de la tradition, pour qui le latin ne pouvait s'étudier correctement sans la connaissance du grec. Il fut presque exclusivement un poète d'expression latine et grecque.

Œuvres

  • Hymne de Bacus... avec la version latine de Jean Dorat (avec Pierre de Ronsard), Paris, André Wechel, 1555. Il avait paru d'abord dans le recueil des Meslanges publié la même année 1555. C'est le plus important poème français consacré à Bacus à l'époque de la Renaissance. "Que scauroi-je mieux faire en ce temps de vendanges Après avoir chanté d'un verre les louanges Si non louer Bacus et ses festes, à fin De celebrer le Dieu des verres et du vin"
  • Ad belli ciuilis auctores et eorum socios , (1576).

Bibliographie

  • Geneviève Demerson, Dorat en son temps, culture classique et présence au monde, Clermont-Ferrand, 1979.
  • Geneviève Demerson, Les Odes latines, Clermont-Ferrand, Presses Universitaires, 1980.
  • Jean-Claude Ternaux, « Furax poeta, l'imitation dans Ad Belli ciuilis auctores et eorum socios (1576) de Dorat », L'Information littéraire, janv./ fév. 1992 n°1, pp.11-16.
  • Jean-Claude Ternaux, Lucain et la littérature de l'âge baroque en France. Citation, imitation et création, Paris, Champion, 2002, p. 161-174 ("Les odes latines de Dorat")
  • Christine de Buzon et Jean-Eudes Girot, Colloque Dorat de Limoges, Genève, Droz, 2002.

Notes et références

Source partielle

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Jean Dorat » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, 1878  (Wikisource)


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean Dorat de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jean Dorat — (Limousin, 1508 1588), escritor francés del Renacimiento, miembro del grupo poético de La Pléyade. Biografía En 1537 dejó su región natal y se inscribió en la Facultad de Artes. Sorprendió a sus contemporáneos debido a su prodigiosa memoria. En… …   Wikipedia Español

  • Jean Dorat — (eigentlich Jean Dinemandi, * 3. April 1508 in Limoges; † 1. November 1588 in Paris) war ein französischer Literat und Gelehrter. Leben Obwohl aus einfachen Verhältnissen stammend, konnte er sich offenbar eine ausreichende Vorbildung verschaffen …   Deutsch Wikipedia

  • Jean Daurat — Jean Dorat Pour les articles homonymes, voir Dorat. Jean Dorat, en latin Auratus (1508 dans le Limousin 1er novembre 1588) est un écrivain français. De son vrai nom Jean Dinemandi[1] dit d Aurat. Il est issu d une veille famille noble de… …   Wikipédia en Français

  • Dorat — bezeichnet: den Familiennamen mehrerer Personen Claude Joseph Dorat (1734 1780), französischer Schriftsteller Chevalier Dorat Jean Dorat (Dorat) (lat. Auratus), (1508 1588), französischer Dichter sowie folgenden Orten und Verwaltungseinheiten:… …   Deutsch Wikipedia

  • Jean Salmon Macrin — Jean Salmon Macrin, né à Loudun en 1490, mort à Loudun en 1557, est un poète français néo latin, valet de chambre de François Ier, ami et collègue de Clément Marot. Sommaire 1 Biographie 2 Œuvres 3 Sources …   Wikipédia en Français

  • Jean Antoine de Baif — Jean Antoine de Baïf Jean Antoine de Baïf (19. Februar 1532 in Venedig; † 19. September 1589 in Paris) war ein französischer Dichter, der der Pléiade angehörte. Er war mit Pierre de Ronsard befreundet und gehört zu den Hauptvertretern der franzö …   Deutsch Wikipedia

  • Jean-Antoine de Baïf — (* 19. Februar 1532 in Venedig; † 19. September 1589 in Paris) war ein französischer Dichter, der der Pléiade angehörte. Er war mit Pierre de Ronsard befreundet und gehört z …   Deutsch Wikipedia

  • Jean-Antoine De Baïf — Pour les articles homonymes, voir Baïf. Jean Antoine de Baïf Activité(s) …   Wikipédia en Français

  • Jean-Antoine de Baif — Jean Antoine de Baïf Pour les articles homonymes, voir Baïf. Jean Antoine de Baïf Activité(s) …   Wikipédia en Français

  • Jean-antoine de baïf — Pour les articles homonymes, voir Baïf. Jean Antoine de Baïf Activité(s) …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.