Joseph Francois Laignelot


Joseph Francois Laignelot

Joseph François Laignelot

Joseph François Laignelot, né le 12 juin 1752, mort à Paris, le 23 juillet 1829 fut un écrivain et homme politique français.

Auteur dramatique médiocre dont les tragédies Agis et Cléomène et Rienzi n'ont guère de succès, Joseph François Laignelot cherche une compensation dans la politique et se fait élire député par le département de la Seine à la Convention (1792). Il y siège parmi les Montagnards, vote la mort du roi (1793).

Envoyé avec Joseph Lequinio visiter et réorganiser la marine à Rochefort et à La Rochelle, il ne fait qu'y accroître un peu plus de pagaille en procédant à des arrestations à tort et à travers. Lorsqu'il arrive à Brest, André Jeanbon Saint André quitte la ville pour ne pas cautionner ses impéréties. Le premier soin de Joseph François Laignelot est d'y établir un tribunal révolutionnaire et de donner du travail à la guillotine.

La présence de André Jean Bon Saint-André à Brest étant indispensable et ce dernier refusant d'y revenir tant que Joseph François Laignelot y sévirait, le Comité de salut public se résout à rappeler le bouillant exterminateur pour l'expédier dans l' Ille-et-Vilaine et la Mayenne exercer ses talents sur les chouans. Ardent thermidorien à la chute de Maximilien de Robespierre (9 thermidor an II - 27 juillet 1794), Joseph François Laignelot entre au Comité de sûreté générale, fait fermer le Club des Jacobins, car, écrit-il, "Les Jacobins sont une faction, et tout ce qui est faction est punissable".

Accusé d'avoir fait tuer tous les honnêtes gens de Brest, il finit par se retrouver en prison et n'est sauvé que par l'amnistie générale votée par la Convention lors de sa séparation. Impliqué dans la conspiration de Gracchus Babeuf, il réussit à obtenir son acquittement.

Recasé comme préposé en chef de l'octroi de Versailles, il refuse ce poste indigne de lui et publie en 1805 une nouvelle version de son Rienzi qui est saisie parce que "pleine d'allusions aux circontances présentes et d'intentions odieuses". On l'exile même à Vigny, près de Pontoise, en 1813. Il continue ses travaux littéraires sous la Restauration et laisse deux autres tragédies tout aussi médiocres et restées inédites : Caton et Jean Sforce.

  • Portail de la Révolution française Portail de la Révolution française
  • Portail du Finistère Portail du Finistère
Ce document provient de « Joseph Fran%C3%A7ois Laignelot ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Joseph Francois Laignelot de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Joseph - получить на Академике рабочий купон на скидку Sneakerhead или выгодно joseph купить с бесплатной доставкой на распродаже в Sneakerhead

  • Joseph François Laignelot — Joseph François Laignelot, né le 12 juin 1752, mort à Paris, le 23 juillet 1829 fut un écrivain et homme politique français. Auteur dramatique médiocre dont les tragédies Agis et Cléomène et Rienzi n ont guère de succès, Joseph François Laignelot …   Wikipédia en Français

  • Joseph Lequinio — Marie Joseph Lequinio, né le 15 mars 1755 à Sarzeau où il est mort le 19 novembre 1814, est un révolutionnaire français. Biographie Avocat et important propriétaire terrien, maire de la presqu’île de Rhuys en 1789, juge au tribunal de …   Wikipédia en Français

  • François Pichard du Page — Pour les articles homonymes, voir Pichard. François Jean Pichard du Page, né à Fontenay le Comte le 9 octobre 1749, guillotiné à Paris le 6 mai 1794, est un homme politique français. Biographie Fils d un secrétaire du roi[1 …   Wikipédia en Français

  • Eustache-Louis-Joseph Toulotte — Eustache Louis Joseph Toulotte, né le 13 juin 1773 à Saint Omer, mort en 1860, est un écrivain et un militant révolutionnaire français. Sommaire 1 Un militant jacobin 2 La conspiration des Égaux 3 …   Wikipédia en Français

  • René François-Primaudière — René François de La Primaudière, plus connu sous le nom de René François Primaudière durant la révolution française, est un avocat, député de la Sarthe à l Assemblée Législative, à la Convention nationale, puis au Conseil des Anciens sous le… …   Wikipédia en Français

  • Histoire de la Charente-Maritime — Voir également l’article : Chronologie de la Charente Maritime. Carte administrative de la Charente Maritime …   Wikipédia en Français

  • Histoire De La Charente-Maritime — Voir également l’article : Chronologie de la Charente Maritime. L histoire du département de la Charente Maritime en tant qu entité administrative commence le 22 décembre 1789 par un décret de l assemblée constituante. Ce dernier n entre… …   Wikipédia en Français

  • Histoire de la Charente Maritime — Voir également l’article : Chronologie de la Charente Maritime. L histoire du département de la Charente Maritime en tant qu entité administrative commence le 22 décembre 1789 par un décret de l assemblée constituante. Ce dernier n entre… …   Wikipédia en Français

  • Histoire de la charente-maritime — Voir également l’article : Chronologie de la Charente Maritime. L histoire du département de la Charente Maritime en tant qu entité administrative commence le 22 décembre 1789 par un décret de l assemblée constituante. Ce dernier n entre… …   Wikipédia en Français

  • Liste Des Membres De La Convention Nationale — Voir : liste complète des membres de la Convention nationale par département A Pierre Alard (conventionnel) Jean Bernard Albert Antoine Louis Albitte, l aîné Jean Louis Albitte, le jeune Barthélémy Albouys Jean Allafort Pierre Allasœur… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.