Memel


Memel

Klaipėda

Page d'aide sur les redirections « Memel » redirige ici. Pour le fleuve appelé Memel en allemand, voir Niémen.
Klaipėda
Le port de Klaipėda
Le port de Klaipėda
Blason de Klaipėda
Lithuania location map.svg
City locator 14.svg
Klaipėda
Pays Flag of Lithuania.svg Lituanie
Région Petite Lituanie
Apskritis Apskritis de Klaipėda
Municipalité Municipalité de Klaipėda-ville
Seniūnija {{{seniunija}}}
Maire Rimantas Taraškevičius
Senior {{{senior}}}
Fondation 1252
Première mention
Statut Ville depuis 1257
Population Diminution 183 828 hab. (2008)
Densité 1 876 hab./km2
Altitude  m
Superficie 98 km2
Indicatif téléphonique +370 46
Code postal
Site officiel www.klaipeda.lt
Liste des villes de Lituanie (carte)

55°42′N 21°09′E / 55.7, 21.15

Klaipėda (en allemand : Memel) est une ville de 187 316 habitants et le principal port de mer lituanien. Klaipėda est la troisième ville de Lituanie après Vilnius et Kaunas. Ancienne ville hanséatique, connue sous le nom allemand de Memel, la ville a longtemps été disputée entre le royaume de Lituanie et les chevaliers Teutoniques. La Paix du lac de Melno fixe les frontières du duché de Prusse et de la Lituanie ; Memel restera en Prusse jusqu'à la défaite allemande à la Première Guerre mondiale.

Remarque : l'orthographe originale de la ville en lituanien est Klaipėda, avec un point suscrit sur le e. (Le lituanien utilise des signes diacritiques rares)

Sommaire

Géographie

Klaipėda est située à 120 km de Kaliningrad et à 290 km de Vilnius. La ville se trouve à proximité du delta du Niémen, à l'extrémité nord de l'isthme de Courlande dont il est séparé par une passe maritime, le détroit de Memel. Non loin de là, sur la côte de la mer Baltique, les stations balnéaires de Neringa et Palanga sont très appréciées des Lituaniens. Klaipėda est reliée par ferry à la Suède, au Danemark et à l'Allemagne.

Canal du roi Guillaume Ier d'Allemagne

Histoire

Klaipėda au début du XXe siècle, la ville était alors connue sous le nom de Memel

Memel est fondée en 1252 par les Chevaliers teutoniques.

En 1525, la ville adhère à la Réforme. Le siècle suivant sera pour la ville une période de prospérité, interrompue par la Guerre de Trente Ans et les attaques suèdoises entre 1629 et 1635. De 1525 à 1919, Memel fera partie de la Prusse, à part quelques années d'occupation par la Suède et la Russie.

Le Territoire de Memel

Article détaillé : Territoire de Memel.
Fontaine "Ännchen von Tharau" à Klaipėda

L'article 99 du traité de Versailles prévoyait que la ville, de population allemande mais débouché indispensable à la Lituanie, devienne un territoire autonome, sous protectorat français.

Le 15 Février 1920, un administrateur délégué français, le Général Dominique Odry (1863-1962) reçoit les pouvoirs du commissaire allemand, le comte Lambsdorf et le 21e bataillon de chasseurs à pied s'installe afin d’assurer le maintien de l’ordre. L’Etat-major et la majeure partie du bataillon s’installent à Memel.

Le 15 janvier 1923, l'armée française abandonne la ville devant une attaque de l'armée lituanienne, appelée à la rescousse par les Lituaniens de Memel, qui craignaient l'évolution du territoire vers un état libre comme à Dantzig (Gdańsk). Memel est annexée à la Lituanie, avec l'aval résigné de la Conférence des ambassadeurs le 16 février 1923.

Le 19 octobre 1925, les premières élections dans le territoire autonome voient la victoire des partis autonomiste germanophiles qui décrochent 24 des 29 sièges. Même pendant la dictature en Lituanie (à partir de 1926), des élections se tiendront à Memel, notamment en 1932 et 1935, avec toujours le même résultat pour ces partis, parmi lesquels des communistes allemands (3 sièges en 1932) et des sociaux-démocrates (2 sièges en 1932).

Le 11 décembre 1938, la liste unique allemande, pro-nazie, obtient 87,2% des voix aux élections territoriales.

Le 22 mars 1939 la ville est annexée par le troisième Reich : après un ultimatum allemand, le gouvernement lituanien est forcé de signer un traité restituant Memel à l'Allemagne.

Prise en 1945 par l'armée rouge, les habitants qui n'ont pas fui la ville sont massacrés. La ville est intégrée à la République Socialiste Soviétique de Lituanie sous le nom de Klaipėda.

Port de Klaipėda

Démographie

La population du territoire de Memel était de 136 366 habitants en 1925, dont 59 337 Allemands, 38 404 Memelliens et 37 625 Lituaniens. En 1934, le territoire comportait 149 273 habitants, dont 34 253 pour la ville de Memel.

Lors de l'annexion par l'Allemagne nazie en 1939, 21 000 Lituaniens, dont 9000 Juifs, se réfugièrent en Lituanie.

La population de la ville est passée de 202 900 en 1989 à 194 400 en 2002.

Jumelages

La ville de Klaipėda est jumelée avec : [1]

Célébrités locales

Notes et Références

  1. Relations internationales de Klaipėda

Lien externe

(lt) (en) (de) (ru) Site officiel de Klaipėda

Commons-logo.svg

  • Portail des pays baltes Portail des pays baltes

Ce document provient de « Klaip%C4%97da ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Memel de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Memel — is the name for both a town and a river (the same river in the neighboring country has the name Neman/Nemunas River and Njemen in Russia). Memel was derived from the Couronian Latvian language: memelis, mimelis, mēms and means mute, silent. It… …   Wikipedia

  • MEMEL — (Lith. Klaipėda), a Baltic port in W. Lithuania. The town was founded in the 13th century; the earliest existing document in which Jews are mentioned is dated April 20, 1567, and refers to an edict expelling the Jews from the city. In 1664 the… …   Encyclopedia of Judaism

  • Memel [2] — Memel, Kreisstadt im preuß. Regbez. Königsberg, die nördlichste Stadt des Deutschen Reiches, an der Mündung der schiffbaren Dange in das Memeler Tief, welches das Kurische Haff mit der Ostsee verbindet, Knotenpunkt der Staatsbahnlinien Osterode M …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Memel — puede ser: El nombre en alemán de la ciudad de Klaipėda (Lituania); El nombre en alemán de un río de Lituania y Bielorrusia llamado Niemen; La batalla de Memel en la Segunda Guerra Mundial; El Territorio de Memel (Memelland o Región de Klaipėda) …   Wikipedia Español

  • Memel — Memel,   1) die, litauisch Nẹmunas, russisch Nẹman, Zufluss des Kurischen Haffs (Ostsee), 937 km lang, entspringt in Weißrussland südlich von Minsk in 236 m über dem Meeresspiegel am Weißrussischen Landrücken, fließt in nordwestlicher und… …   Universal-Lexikon

  • Memel — Memel, 1) Kreis des Regierungsbezirks Königsberg in der preußischen Provinz Preußen, umfaßt 191/5 QM. mit 44,200 Ew., am Haff; wenig Ackerbau, mehr Schifffahrt, Handel u. Bernsteinfischerei; 2) Kreisstadt u. schwache Festung mit Citadelle in… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Memel [1] — Memel, der untere Lauf des Niemen (s. d.) …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Memel — Memel, der Unterlauf des Flusses Niemen (s.d.) …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Memel [2] — Memel, Kreisstadt im preuß. Reg. Bez. Königsberg, nördlichste Stadt Deutschlands, am Eingange des Kurischen Haffs und der Mündung der Dange in dasselbe, (1900) 20.166 (1905: 20.687) E., Garnison, Land und Amtsgericht, Hauptzollamt,… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Memel — Memel, preuß. Hafen und Handelsstadt im Kreise gleiches Namens an der Ostsee, mit 9500 Ew. und 750 Gebäuden, worunter sich die Hauptkirche, das Oberpostamts und Zollgebäude etc. auszeichnen. Die Bevölkerung nährt sich von Handel und Schifffahrt;… …   Damen Conversations Lexikon

  • Memel [1] — Memel, preuß. Stadt im Reg. Bez. Königsberg, am Eingange des kurischen Haffs u. auf beiden Seiten der Dange, mit gutem Hafen, Schiffbau, ansehnlichem Seehandel (Ausfuhr der Produkte der Ostseeländer), 9200 E. M. wurde 1253 durch den Deutschorden… …   Herders Conversations-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.