PHÉNOMÉNOLOGIE


PHÉNOMÉNOLOGIE

Phénoménologie

La phénoménologie est un terme philosophique, auquel on attribue quatre sens différents :

  • Tout d'abord pour Fichte, la phénoménologie est la doctrine de l'apparition, dans le concept, ou la phénoménalisation, du savoir absolu (qui n'est pas le savoir d'un objet, mais savoir du savoir). La phénoménologie est une partie essentielle de la doctrine de la science (voire elle se confond avec celle-ci) parce que sans elle, le savoir absolu n'aurait pas d'"existence".
  • Pour Hegel en 1807, c'est une approche de la philosophie qui commence par l'exploration des phénomènes (c'est-à-dire ce qui se présente consciemment à nous) afin de saisir l'Esprit absolu, logique, ontologique, métaphysique qui se manifeste dans les phénomènes. Pour Hegel, contrairement à Fichte, le phénomène désigne un moment d'apparition d'une détermination du savoir.
  • Ensuite pour Edmund Husserl, la phénoménologie prend pour point de départ l'expérience en tant qu'intuition sensible des phénomènes afin d'essayer d'en extraire les dispositions essentielles des expériences ainsi que l'essence de ce dont on fait l'expérience. La phénoménologie est la science des phénomènes, c'est-à-dire la science des vécus par opposition aux objets du monde extérieur. La phénoménologie husserlienne se veut également une science philosophique, c'est-à-dire universelle. En outre, elle est une science apriorique, ou eidétique, à savoir une science qui énonce des lois dont les objets sont des « essences immanentes ». Ce caractère apriorique oppose la phénoménologie de Husserl à la psychologie descriptive de son maître Franz Brentano, qui en fut néanmoins, à d'autres égards, un précurseur. Cela constitue la « phénoménologie transcendantale ». Sa philosophie fut ensuite développée par entre autres Maurice Merleau-Ponty, Max Scheler, Hannah Arendt, Suzanne Bachelard, Dietrich von Hildebrand, Jan Patočka et Emmanuel Levinas.
  • Pour Martin Heidegger la vision phénoménologique d'un monde d'êtres doit être déviée vers l'appréhension de l'Être en tant qu'être, comme une introduction à l'ontologie mais qui reste une ontologie critique face à la métaphysique. C'est la « phénoménologie existentielle ».

Le conflit phénoménologique entre Husserl et Heidegger a influencé le développement de la phénoménologie existentielle et l'existentialisme en France comme on peut le constater avec le travail de Jean-Paul Sartre et de Simone de Beauvoir ; la phénoménologie de Munich (Johannes Daubert, Adolf Reinach) et Alfred Schütz ; et la phénomènologie herméneutique de Paul Ricœur.

Sommaire

Histoire

Kant

Une section de la Critique de la raison pure de Kant devait s'appeler Phénoménologie ; mais Kant remplaça finalement ce nom par celui d'Esthétique transcendantale. Kant y opère la séparation entre la chose en soi et le phénomène, ce dernier étant donné dans le cadre transcendantal de l'espace, du temps et de la causalité.

Schopenhauer

Les conceptions épistémologiques de Schopenhauer en font un précurseur de l'école de la phénoménologie. Il recherche l’essence du phénomène à partir d'une étude descriptive préalable du donné phénoménal. Ainsi, le corps est pour lui une porte qui ouvre au monde tel qu'il est en soi, "d'une part comme représentation dans la connaissance phénoménale, comme objet parmi d'autres objets et comme soumis à leur loi ; et d'autre part, en même temps, comme ce principe immédiatement connu de chacun, que désigne le mot Volonté" (Le Monde comme volonté et comme représentation, livre II).

Fichte

La phénoménologie est un concept central de la philosophie de Fichte. Elle désigne la partie de la doctrine de la science qui développe la phénoménalisation (apparition, extériorisation) du fondement et du principe du savoir. Il ne peut y avoir de savoir absolu (qui n'est pas un savoir d'un objet mais de ce qui fait qu'un savoir est effectivement un savoir) que phénoménalisé. Aussi oppose-t-il, dès La Doctrine de la Science de 1804, à la doctrine de l'être et de la vérité la doctrine du phénomène ou phénoménologie. A la fin de sa vie, Fichte identifie même la phénoménologie à la doctrine de la science.

Hegel

Article détaillé : Phénoménologie de l'esprit.

Après Fichte, Hegel donne lui aussi au concept de phénoménologie une place capitale. Il publie en 1807 la Phénoménologie de l'esprit. Toutefois, cette entreprise n'a qu'un rapport très éloigné avec la phénoménologie de Husserl (à savoir, il s'agit d'une « science de l'expérience de la conscience »). La phénoménologie est également une partie de l'esprit subjectif dans l'Encyclopédie des sciences philosophiques.

C'est le contexte qui détermine si l'on parle de la phénoménologie au sens fichtéen, hegelien ou husserlien ; mais en général, le terme de phénoménologie, pris isolément, désigne celle de Husserl ou de ses héritiers.

Définition et méthode

La phénoménologie de Edmund Husserl se définit d'abord comme une science transcendantale qui veut mettre au jour les structures universelles de l'objectivité. Elle propose une appréhension nouvelle du monde, complètement dépouillée des préjugés naturalistes qui persistaient à l'époque. La phénoménologie de Husserl repose sur la définition de l'intentionnalité telle que donnée par Franz Brentano et qui affirme que la particularité de la conscience est qu'elle est toujours conscience de quelque chose. Le leitmotiv des phénoménologues est Aux choses mêmes !. Les phénoménologues illustrent ainsi leur désir d'appréhender les phénomènes dans leur plus simple expression et de remonter au fondement de la relation intentionnelle.

Le projet de la phénoménologie fut d'abord de refonder la science en remontant au fondement de ce qu'elle considère comme acquis et en mettant au jour le processus de sédimentation des vérités qui peuvent être considérées comme éternelles. Husserl espère ainsi échapper à la crise des sciences qui caractérise le XXe siècle.

Phénoménologie contemporaine

La phénoménologie est une branche de la philosophie particulièrement prolifique.

Influence

Franz Brentano

Le philosophe Brentano, professeur de Freud et de Edmund Husserl peut être considéré comme le "père" de la phénoménologie, notamment par son cours sur l'intentionnalité chez Thomas d'Aquin, que l'on retrouve ensuite chez Husserl.

Bien que le terme ait été employé antérieurement dans un sens voisin, c'est à Edmund Husserl (1859-1938) qu'on attribue généralement la création de la phénoménologie. La phénoménologie a connu un essor impressionnant au XXe siècle. Mais la plupart des disciples et des héritiers de Husserl se sont détournés de son « idéalisme transcendantal ». Les principaux héritiers de cette tradition sont, en Allemagne, Martin Heidegger et Eugen Fink. Du côté français, la phénoménologie conduira aux travaux de Maurice Merleau-Ponty, de Jean-Paul Sartre, d'Emmanuel Levinas et de Paul Ricœur.

La phénoménologie a aussi eu une grande influence sur la psychologie telle qu'elle se pratique encore de nos jours et plus généralement sur l'épistémologie. Elle a donné naissance à une clinique psychiatrique particulièrement riche, à partir des travaux du psychanalyste Ludwig Binswanger. En France, elle influença le courant de la psychothérapie institutionnelle.

Bibliographie

Edmund Husserl

HUSSERL E., Logische Untersuchungen, Bd. I: Prolegomena zur reinen Logik, Niemeyer.

  • Logische Untersuchungen, Bd. II/1: Untersuchungen zur Phänomenologie und Theorie der Erkenntnis, Niemeyer.
  • Logische Untersuchungen, Bd. II/2: Elemente einer phänomenologischen Aufklärung der Erkenntnis, Niemeyer.
  • Formale und transzendentale Logik. Versuch einer Kritik der logischen Vernunft, Niemeyer.
  • Erfahrung und Urteil, Meiner.
  • Husserliana, volume I: Cartesianische Meditationen und Pariser Vorträge (= Méditations Cartésiennes).
  • Hua II: Die Idee der Phänomenologie.
  • Hua III: Ideen zu einer reinen Phänomenologie und phänomenologischen Philosophie, 1. Buch: Allgemeine Einführung in die reine Phänomenologie.
  • Hua IV: Ideen zu einer reinen Phänomenologie und phänomenologischen Philosophie, 2. Buch: Phänomenologische Untersuchungen zur Konstitution.
  • Hua V: Ideen zu einer reinen Phänomenologie und phänomenologischen Philosophie, 3. Buch: Die Phänomenologie und die Fundamente der Wissenschaften.
  • Hua VI: Die Krisis der europäischen Wissenschaften und die transzentale Phänomenologie: Eine Einleitung in die phänomenologische Philosophie
  • Hua VII: Erste Philosophie (1923-1924), 1. Teil : Kritische Ideengeschichte.
  • Hua VIII: Erste Philosophie (1923-1924), 2. Teil : Theorie der phänomenologischen Reduktion.
  • Hua IX: Phänomenologische Psychologie.
  • Hua X: Zur Phänomenologie des inneren Zeitbewußtseins (1893-1917).
  • Hua XI: Analysen zur passiven Synthesis, aus Vorlesungs- und Forschungsmanuskripten 1918-1926.
  • Hua XII: Philosophie der Arithmetik.
  • Hua XIII: Zur Phänomenologie der Intersubjektivität. Texte aus dem Nachlaß, 1. Teil : 1905-1920.
  • Hua XIV: Zur Phänomenologie der Intersubjektivität. Texte aus dem Nachlaß, 2. Teil : 1921-1928.
  • Hua XXII: Aufsätze und Rezensionen (1890-1910).
  • Hua XXIII: Phantasie, Bildbewußtsein, Erinnerung. Zur Phänomenologie der anschaulichen Vergegenwärtigungen. Texte aus dem Nachlaß (1898–1925).
  • Hua XXIV: Einleitung in die Logik und Erkenntnistheorie. Vorlesungen 1906-1907.
  • Hua XXV: Aufsätze und Vorträge (1911-1921).
  • Hua XXVI: Vorlesungen über Bedeutungslehre Sommersemester 1908.
  • Hua XXVII: Aufsätze und Vorträge (1922-1937).
  • Hua XXVIII: Vorlesungen über Ethik und Wertlehre 1908-1914.
  • Hua XXX: Logik und allgemeine Wissenschaftstheorie. Vorlesungen 1917/1918 mit ergänzenden Texten aus der ersten Fassung 1910/1911.

Littérature

  • BENOIST, Jocelyn, Autour de Husserl: L'ego et la raison. Paris: Vrin, 1994.
  • BENOIST, Jocelyn, Intentionalité et langage dans les « Recherches logiques » de Husserl. Paris : PUF, 2001.
  • BENOIST, Jocelyn, KARSENTI, Bruno, Phénoménologie et sociologie. Paris : PUF, 2001.
  • BERNET, Rudolf, KERN, Iso et MARBACH, E., Edmund Husserl: Darstellung seines Denkens. Hambourg: Meiner, 1989.
  • CABESTAN, Philippe, Introduction à la phénoménologie. Paris: Ellipses, 2003.
  • DASTUR, Françoise, Husserl : Des mathématiques à l'histoire. Paris: PUF, 1999.
  • DASTUR, Françoise, La phénoménologie en questions: Langage, altérité, temporalité, finitude. Paris: Vrin, 2004.
  • DERRIDA, Jacques, La voix et le phénomène, Paris: PUF, 1967.
  • MARION, Jean-Luc, Etant donné, essai d'une phénoménologie de la donation, Paris, PUF 1997,1998.
  • MORAN, Dermot, Introduction to Phenomenology. Londres-New York: Routledge, 2000.
  • SCHNELL, Alexander, Husserl et les fondements de la phénoménologie constructive, coll. « Krisis », Grenoble, J. Millon, 2007.
  • SERON, Denis, Introduction à la méthode phénoménologique. Bruxelles: De Boeck Université, 2001.
  • SERON, Denis, Objet et signification: Matériaux phénoménologiques pour la théorie du jugement. Paris: Vrin, 2003.
  • SOKOLOWSKI, Robert, Introduction to Phenomenology. Cambridge et New York : Cambridge University Press, 2000.
  • SMITH, Barry,SMITH, David Woodruff (eds.), The Cambridge Companion to Husserl. Cambridge-New York: Cambridge University Press, 1995.
  • ZAHAVI, Dan, Husserl’s Phenomenology. Stanford: Stanford University Press, 2003.

Voir aussi

Liens externes

Ce document provient de « Ph%C3%A9nom%C3%A9nologie ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article PHÉNOMÉNOLOGIE de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • PHÉNOMÉNOLOGIE — On peut dire, avec Paul Ricœur, que «la phénoménologie est née dès que, mettant entre parenthèses, provisoirement ou définitivement, la question de l’être, on traite comme un problème autonome la manière d’apparaître des choses». C’est en ce sens …   Encyclopédie Universelle

  • Phenomenologie — Phénoménologie La phénoménologie est un terme philosophique, auquel on attribue quatre sens différents : Tout d abord pour Fichte, la phénoménologie est la doctrine de l apparition, dans le concept, ou la phénoménalisation, du savoir absolu… …   Wikipédia en Français

  • Phénoménologie — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Le terme phénoménologie peut faire référence à : un courant philosophique ; une démarche scientifique. On distingue également : la… …   Wikipédia en Français

  • phénoménologie — (fé no mé no lo jie) s. f. Traité sur ce qui peut frapper nos sens.    Dans la philosophie de Hegel, la science des idées qui viennent par la perception sensible. ÉTYMOLOGIE    Phénomène, et du grec, doctrine …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Phénomènologie —    см. Феноменология …   Философский словарь Спонвиля

  • Phenomenologie de l'esprit — Phénoménologie de l esprit Page de titre de l édition originale de 1807. La Phénoménologie de l’Esprit (Phänomenologie des Geistes) est une œuvre de Hegel, parue en 1807. Le titre de l’édition de 1807 est Système de la science, Première partie,… …   Wikipédia en Français

  • Phénoménologie de l'Esprit — Page de titre de l édition originale de 1807. La Phénoménologie de l’Esprit (Phänomenologie des Geistes) est une œuvre de Hegel, parue en 1807. Le titre de l’édition de 1807 est Système de la science, Première partie, la Phénoménologie de… …   Wikipédia en Français

  • Phenomenologie (science) — Phénoménologie (science) Le terme phénoménologie appliqué à la science est utilisé pour décrire un corps de connaissance reliant de nombreuses observations empiriques entre elles, de façon consistante avec la théorie fondamentale, mais n en étant …   Wikipédia en Français

  • Phenomenologie de la perception — Phénoménologie de la perception La Phénoménologie de la Perception (1944) est le magnum opus du philosophe Maurice Merleau Ponty, l un des fondateurs de la phénoménologie. Suivant explicitement le travail d Edmund Husserl, le projet de Merleau… …   Wikipédia en Français

  • Phénoménologie de la Perception — La Phénoménologie de la Perception (1944) est le magnum opus du philosophe Maurice Merleau Ponty, l un des fondateurs de la phénoménologie. Suivant explicitement le travail d Edmund Husserl, le projet de Merleau Ponty est de révéler la structure… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.